vendredi 21 février 2014

Vaccins Gardasil & Cervarix : la roulette Russe sur ordonnance ?


Vaccin Gardasil : Pas de discours, des chiffres !




Par le VAERS  (Vacccine Adverse Events Reporting System)

Organisme officiel américain de vaccinovigilance qui recueille les rapports d’effets secondaires possibles des vaccins aux Etats-Unis. Il est contrôlé par le CDC et la FDA.

Mise à jour des chiffres au mois de Janvier 2014  pour les Vaccins contre le cancer du col de l’utérus.

Rapports d’effets secondaires (publié par Sanevax)

Description
Total
Infirmes
1.048
Décès
157
N’ont pas récupéré
6.653
Frottis du col anormaux
554
Dysplasies du col de l’utérus
234
Cancers du col de l’utérus
72
Cas où le pronostic vital a été engagé
606
Visites aux urgences
11.223
Hospitalisations
3.424
Séjours hospitaliers prolongés
244
Effets secondaires graves
4.557
Totaux des effets secondaires
32.995

P.S. Seuls 1 à 10% des effets secondaires seraient généralement rapportés

Source : SaneVax 
Via Initiative Citoyenne


 
Cervarix2

 

Le Japon cesse de recommander les vaccins Gardasil & Cervarix !


Au Japon, le taux de signalement d'effets secondaires a été officiellement de 245,1 par million pour le Cervarix et de 155,7 par million pour le Gardasil. 
Mais il ne faut toutefois pas oublier que selon des revues médicales officielles, seuls 1 à 10% des effets secondaires graves de vaccins sont comptabilisés, les autres n'étant en fait jamais signalés nulle part (parce que la plupart des victimes ne font jamais le lien et que le corps médical est dans une attitude de déni, peu enclin évidemment à incriminer un acte qu'il a lui-même recommandé et en lequel il croit). 
Du coup, ces chiffres pourraient bondir dans la réalité à des taux d'effets possiblement invalidants allant de 1 à 2 jeune(s) fille(s) vaccinée(s) sur 100.

Aux USA, où le Gardasil est commercialisé depuis 2006 et où le Cervarix est arrivé aussi sur le marché quelques temps après, les chiffres officiels de signalement d'effets secondaires du système de notification VAERS faisaient état fin avril 2013 de pas moins de 136 décès et d'environ 30 000 effets secondaires dont de trop nombreuses hospitalisations et séquelles irréversibles.


gardasil1

Il y a quelques mois à peine, on apprenait que le gouvernement américain avait déjà versé près de 6 millions de dollars d'indemnisation répartis entre 49 familles de victimes, incluant 2 décès suite à cette vaccination. 
Une information que la presse francophone n'a évidemment pas relayé.... histoire de ne pas donner trop d'idées aux nombreuses victimes belges ou françaises qui s'ignorent encore ?

En Inde, des essais cliniques du Gardasil et du Cervarix avaient été interrompus suite à la survenue d'un nombre anormalement haut d'effets secondaires et de décès parmi les participantes. 
Une plainte a même été introduite devant la Cour Suprême du pays suite aux effets de ces vaccins sur des jeunes filles pauvres, utilisées comme cobayes.


 

Selon une méta-analyse très solide de chercheurs canadiens et publiée en décembre 2011 dans Annals of Medicine, le rapport bénéfice/risque et coût/bénéfice de ces deux vaccins est très clairement négatif
Pour arriver à cette conclusion, les auteurs ont passé en revue plus d'une centaine d'autres d'études sur ces vaccins. Ils rappellent par exemple dans leur papier que selon plusieurs publications scientifiques, un vaccin comme le Gardasil a entraîné 3 fois plus d'effets secondaires que tous les autres vaccins du programme américain réunis ou encore que le vaccin Cervarix a, quant à lui, entraîné de 6 à 24 fois plus d'effets secondaires proportionnellement que tous les autres vaccins du programme britannique pris tour à tour.
Ces chiffres montrent à eux- seuls qu'il y a un problème majeur de sécurité avec ces vaccins.

Dans l'étude de Slade et Al. (parue dans JAMA en 2009), on voit que le Gardasil entraîne par exemple un nombre anormalement élevé de syncopes et de thrombo-embolies (par rapport aux autres vaccins). 
Parallèlement, ce vaccin a été associé à plusieurs morts violentes chez des jeunes filles jusque là en pleine santé, qui ont été retrouvées mortes dans leur lit, dans leur bain, ou encore par exemple sur le carrelage de la cuisine. 
Des décès par arrêt cardiaque, par embolie, par attaque cérébrale, etc.


 ridicule.gif


Le vaccin Gardasil contient de l'aluminium, une substance notoirement toxique pour le système nerveux central, mais qui s'avère aussi cancérigène, comme encore rappelé dans ce récent reportage de France 3. 
Ce vaccin contient aussi en outre du borate de sodium (aussi appelé "Borax") qui est un des composants de la mort au rat. 
Le borate de sodium doit normalement être accompagné du fameux logo à tête de mort selon la législation européenne, et également des références R60 et R61 qui signifient qu'il est toxique pour la fertilité mais aussi toxique pour le développement de l'enfant au cours de la grossesse.

D'ailleurs à ce propos, des chercheurs ont publié en 2012 dans le British Medical Journal sur le cas d'une jeune fille chez laquelle le vaccin Gardasil a induit un état de ménopause précoce avec destruction du tissu ovarien
Les chercheurs ont bien précisé avoir exclu toutes les autres causes possibles, ne laissant ainsi plus de doute sur le rôle dramatique du vaccin quadrivalent Gardasil. 
Ils ont en outre évoqué dans leur publication que de plus amples études étaient urgemment nécessaires car bien d'autres cas pourraient en effet exister.  
Combien de jeunes filles vaccinées au Gardasil mais souvent sous pilule ne se rendront-elles ainsi compte que bien trop tard, quand elles essayeront d'avoir des enfants, qu'elle sont stériles ? Penseront-elles alors encore à faire le lien avec le vaccin ?

Selon plusieurs enquêtes réalisées en France et à l'étranger, il s'avère que le taux de déperdition entre la première et la dernière dose n'est pas négligeable. Ainsi, selon une présentation qui avait été faite au Congrès de la Société Française de Santé Publique en 2011, seules 38% des jeunes filles suivies dans une clientèle en Picardie avaient été au bout du schéma vaccinal en 3 doses. Selon une thèse de doctorat en médecine (de Maud Kokotek, en 2011), 33% des jeunes filles n'avaient pas reçu les 3 doses.  
Une telle situation est évidemment très évocatrice d'une mauvaise tolérance avec des effets secondaires notoires qui font ainsi obstacle à la poursuite du schéma chez un certain nombre de jeunes filles.






Pour ce qui est du vaccin Cervarix, les choses ne sont pas tellement plus rassurantes puisque l'étude majeure du fabricant GSK censée attester du bienfondé de cette vaccination, l'étude Patricia, a consisté à comparer des femmes vaccinées par Cervarix avec un groupe qui a reçu le vaccin Havrix de la firme, qui est en fait un vaccin contre l'hépatite A mais qui contient aussi de l'aluminium. Sans grande surprise à nos yeux, il y a eu un taux d'effets secondaires graves de 9% dans le groupe Cervarix et de 8,9% soit quasiment identique dans le faux groupe témoin. Sans surprise aussi, GSK est arrivée à la conclusion que seul 0,1% de tous ces effets secondaires graves étaient imputables à un de ses deux vaccins, la firme n'allant évidemment pas se tirer commercialement une balle dans le pied !

Dans ces études biaisées toutefois, les autorités américaines ont détecté un risque de près de 6% supérieur d'avortement spontané dans le groupe Cervarix que dans le faux groupe témoin dans un délai de moins de 90 jours après la vaccination.




Source :
http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/le-japon-cesse-de-recommander-les-137409 

4 commentaires:

  1. ou sont les meurtriers ? les toubibs qui prescrivent ,les patrons des labos qui font ces produits de morts ???
    qu'attendons-nous pour que justice se fasse depuis le temps? ce monde est debile, il est grand temps que
    tout ça change.....gardons espoir en ces temps ou les affaires et les verites remontent en surface a la
    pelle,pour que mensonges et manipulations et crimes soient definitivement arretés...............................
    j'ai une pensée pour toutes ces personnes qui ayant aveuglement fait confiance a ces gens,sont mortes ,ainsi
    pour celles et ceux qui sont handicapés pour le restant de leurs jours.

    RépondreSupprimer
  2. la grippe h1n1 na jamais existé ses un coup d,état

    RépondreSupprimer
  3. ça fait lgt que je ne me vaccine plus et que j'ai refusé que ma fille se fasse vacciner. et je viens mm de changer de medecin qui est aussi contre les vaccins

    RépondreSupprimer
  4. Ne vous faite jamais vacciner pour quoi que ce soit, ils nous tuent a petit feu avec tout ces médicaments, ainsi que la nourriture et tout ce qu'ils mettent dedans.......
    Bientôt les dénonciations serons très importantes a tout niveau ( Banques - gouvernements - religions inventé par l'homme - taxes illégales depuis des décennies - et j'en passe ) C'est se qu'on appelle les ILLUMINATIS mais ne nous affolons pas leurs jours, sont compter et ils le savent très bien.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !