jeudi 26 juin 2014

L'Alternative au Nouvel Ordre Mondial !

Sommet G77 : Morales critique le Conseil de Sécurité, propose la création d'une Banque du Sud



 http://www.g77bolivia.com/sites/default/files/styles/580x/public/field/image/evo_discurso_g77_0.jpg?itok=nnAMVoY4


NDLR : Comme annoncé par Fulford, Wilcock, Keenan… depuis plusieurs années (Voir nos différents articles), une nouvelle gouvernance mondiale se met en place petit à petit. Même si le plan global est déjà au point, les pays qui s'émancipent du Nouvel Ordre Mondial des Américains, placent petit à petit leurs pions sur l'échiquier de la planète !
Les différentes annonces confirment les informations que nous avions depuis plusieurs années, et donc le plan s'installe en douceur comme prévu !

 


Le président bolivien Evo Morales a, lors du sommet du G77 + Chine dimanche à Santa Cruz, critiqué le Conseil de sécurité de l'ONU, estimant qu'il ne remplit pas pleinement son rôle de garant de la paix et de la sécurité internationales, en recommandant par ailleurs la création d'une Banque du Sud se substituant au FMI.
 
Établissant une feuille de route pour les pays du Sud, M. Morales, premier chef d'État amérindien de Bolivie, un des pays les plus pauvres d'Amérique latine, a évoqué "la nécessité d'organismes internationaux qui œuvrent à la paix" et "éliminent les hiérarchies mondiales".
Il a estimé dans ce sens que le Conseil de sécurité ne remplit pas pleinement son rôle de garant de la paix et de la sécurité internationales. 
"Pour cela, le Conseil de sécurité des Nations unies doit disparaître, car il a encouragé les guerres et les invasions par les puissances impériales pour s'approprier les ressources naturelles des pays envahis", a-t-il plaidé. 
"Aujourd'hui, au lieu d'un Conseil de Sécurité, il y a un Conseil d'insécurité", a-t-il dit.



La rencontre de Santa Cruz sur le thème de "la création d'un nouvel ordre mondial" marque le 50e anniversaire de la création du G77, qui compte désormais 133 États d'Amérique du Sud, d'Afrique et d'Asie, contre 77 au départ.
La Bolivie assure actuellement la présidence tournante du groupe qui cherche à renforcer sa structure institutionnelle et à intensifier le développement économique à travers la coopération Sud-Sud.
M. Morales a également demandé "l'émancipation du système financier international" et "le remplacement d'institutions financières comme le FMI par d'autres" comme une Banque du Sud "permettant une meilleure participation des pays du Sud".

 http://f.blick.ch/img/news/origs2915747/9202534715-w1280-h960/Evo-Morales-und-Nicolas-Maduro-am-G77-Gipfel.jpg

La déclaration finale, ratifiée dimanche à l'issue de cette réunion de près de 110 délégations et d'une quinzaine de chefs d'État, indique que "l’éradication de la pauvreté est le plus grand défi qu’affronte le monde et la condition indispensable pour le développement durable".
Le président uruguayen José Mujica a estimé pour sa part qu’il n’était "plus possible de cautionner cette civilisation du gaspillage, qui affecte la vie même de la planète".
Ces prises de positions radicales et qui portent un réel espoir de changement dans les relations internationales bâties sur l’hégémonisme des anciens pays colonisateurs mais également sur un modèle économique de prédation, n’ont cependant pas été relayées par les grands médias occidentaux…

Pour sa part, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki moon (NDLR : considéré comme un traître par Fulford) qui a présidé les travaux du Sommet a évoqué la nécessité d'"accélérer les efforts pour atteindre les objectifs du Millénaire", à l'horizon 2015.



Le temps d’Algérie : http://www.letempsdz.com/content/view/124538/1/
http://lesmoutonsenrages.fr/2014/06/26/sommet-du-g77-en-bolivie-silence-radio-de-la-part-des-medias/#more-65365

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !