vendredi 27 juin 2014

Récupérer l'eau de l'air en Éthiopie !

Comment fournir de l'eau à des villages isolés avec des techniques simples et fiables en Éthiopie?





Arturo Vittori, designer, affirme que son invention peut fournir aux villages isolés plus de 100 litres d'eau potable propre par jour

  
Dans certaines parties de l'Éthiopie, pour trouver de l'eau potable il faut y consacrer 6 heures par jour .
Les gens de ce pays consacrent plus de 40 milliards d'heures par an pour essayer de trouver et collecter l'eau, dit le groupe appelé le "Projet d'eau".  
Et même quand ils la trouvent, l'eau n'est souvent pas potable, recueillies dans des étangs ou des lacs qui regorgent de bactéries infectieuses, contaminés par des déchets d'animaux ou d'autres substances nocives.
 

 http://www.distractify.netdna-cdn.com/wp-content/uploads//2014/04//1430.jpg


La question, qui de la pénurie d'eau affecte près de 1 milliard de personnes dans la seule Afrique, a attiré l'attention de grands noms de philanthropes comme l'acteur Matt Damon co-fondateur de Water.org et le cofondateur de Microsoft Bill Gates, qui, à travers leurs organismes sans but lucratif respectifs, ont versé des millions de dollars dans la recherche des solutions, comme un système qui convertit l'eau de toilette en eau potable…
Les critiques vont aux possibilités d'intégration de ces technologies complexes dans des villages reculés qui n'ont même pas accès à un réparateur local.  
Coûts et l'entretien pourraient rendre beaucoup de ces idées impraticables.
"Si les nombreux projets de développement ont échoué dans les 60 dernières années nous ont appris quelque chose, c'est que les solutions complexes, importés ne fonctionnent pas."
D'autres inventions plus simple, comme la paille filtrante, qui ne sont pas aussi compliquées, mais encore faut-il que les utilisateurs trouvent de l'eau.
 

 http://4.bp.blogspot.com/-of-7LDkITBo/U07WEWE5z8I/AAAAAAAANLs/q2eTZM03xVQ/s1600/3.jpg


C'est ce problème de fourniture d'eau potable à la fois pratique et commode qui a été l'impulsion pour une nouvelle technique appelée la Tour Warka à eau, une structure facilement assemblée et peu coûteuse qui extrait des litres d'eau douce de l'air.
L'invention d'Arturo Vittori, un designer industriel, et son collègue Andreas Vogler n'utilise pas de gadgets ou d'ingénierie compliquée, mais repose plutôt sur des éléments basiques.

À première vue, les tours, en forme de vase, de 9 mètres de hauteur, nommé Warka d'après un arbre indigène dÉthiopie, ont un aspect artistique bien visible.  
Mais chaque détail, avec ses courbes soigneusement dessinées, a un but fonctionnel.
L'ossature externe rigide de chaque tour est composée de tiges de joncs légers et flexibles, assemblés en une forme qui offre une stabilité face aux fortes rafales de vent, tout en permettant à l'air de circuler à travers. 

 http://www.greenprophet.com/wp-content/uploads/Warka-Tower-by-Arturo-Vittori-3.jpg



Un filet à mailles en nylon ou en polypropylène, qui évoque une grande lanterne chinoise, est suspendu à l'intérieur et permet la condensation des gouttelettes de rosée sur toute sa surface qui descendent alors dans un récipient au bas de la tour.  
L'eau du récipient passe ensuite à travers un tube qui fonctionne comme un robinet pour délivrer l'eau.
L'utilisation d'un filet pour récupérer de l'eau potable n'est pas un concept entièrement nouveau.  
Il y a quelques années, un étudiant du MIT avait conçu un dispositif de récupération de l'eau de brouillard au Chili.  
Mais l'invention de Vittori donne plus d'eau, à un coût moindre, que les autres concepts qui l'ont précédé.
"En Éthiopie, infrastructures publiques n'existent pas", dit Vittori. "Pour trouver de l'eau, vous devez percer dans le sol très profond, souvent jusqu'à 500 mètres de profondeur. C'est donc techniquement difficile et coûteux. En outre, les pompes ont besoin d'électricité pour fonctionner ainsi que l'accès aux pièces de rechange en cas de panne de la pompe".

 http://www.architectureandvision.com/av/gallery/projects/073/album/lg/3.jpg


Alors, comment serait la conception de faible technicité de Warka eau tenir dans les villages d'Afrique subsaharienne à distance?  
Les essais sur le terrain ont montré qu'une tour Warka peut fournir plus de 100 litres d'eau tous les jours, selon Vittori. 
Il dit que le facteur le plus important pour la collecte de la condensation est la différence de température entre la nuit et le jour, les tours se révèlent un succès même dans le désert, où les températures peuvent varier jusque 50 degrés. 

 http://shelleysdavies.com/wp-content/uploads/2014/03/warka-water.jpg



Les structures, fabriqués à partir de matériaux biodégradables, sont faciles à nettoyer et peuvent être construites sans outils mécaniques en moins d'une semaine. De plus, dit-il, "une fois les habitants ont le savoir-faire nécessaire, ils seront en mesure d'enseigner à d'autres villages et communautés pour construire des tours Warka."
En tout, il en coûte environ 500 $ pour mettre en place une tour, soit moins d'un quart du coût des toilettes de Bill Gates, qui reviennent à environ 2200 $ pour l'installation et plus pour l'entretenir.  
Si la tour est produite en grande quantité, le prix serait encore plus faible, dit Vittori.  
Son équipe espère installer deux tours Warka en Éthiopie l'année prochaine et est actuellement à la recherche d'investisseurs qui pourraient être intéressés à l'échelle de la région pour développer la technologie de récupération de l'eau.
"Ce n'est pas seulement pour régler les problèmes de maladies que nous travaillons. 
Beaucoup d'enfants éthiopiens de villages ruraux passent plusieurs heures chaque jour pour aller chercher de l'eau, le temps qu'ils pourraient investir pour l'éducation et des activités plus productives", dit-il.  
"Si nous pouvons donner aux gens quelque chose qui leur permet d'être plus indépendants, ils pourront se libérer de cette contrainte". 

Traduction :  Filibert   Le Grand Changement  
Source :
 http://www.smithsonianmag.com/innovation/this-tower-pulls-drinking-water-out-of-thin-air-180950399/?utm_source=facebook.com&no-ist
http://2012thebigpicture.wordpress.com/ 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !