jeudi 24 juillet 2014

Du nucléaire utilisé le 11 septembre 2001 !

De nouvelles révélations sur le 11 septembre2001 montrent que des mini-bombes nucléaires ont été utilisées pour détruire les Tours Jumelles !



De nouvelles révélations sur le 11 septembre par le site américain très battant de Veterans Today. 
J'espère ne pas avoir trop cafouillé pour la traduction des termes techniques.


Le plus confidentiel du 11 septembre révélé !





Poutrelle tordue en exposition sur le 11 septembre 2001


Veterans Today, le 18 juillet 2014

par  Ian Greenhalgh et Don Fox

Traduction par Hélios pour le BBB.

Note des éditeurs : VT (Veterans Today) publie ce matériel dans l'espoir de répondre aux très sérieuses menaces de sécurité nationale dans notre pays, ce que nous exposons depuis des années. 
Le triste état de notre situation n'est pas nouvelle pour les lecteurs de VT. 
 
Nous avons reçu un immense soutien pour nos efforts non seulement de la part de nos lecteurs réguliers mais aussi de la communauté de l'Intelligence elle-même inquiète de la perspective de certaines opérations du gouvernement US infiltrées et soumises au contrôle de ce que j’appellerai aujourd'hui le "gouvernement de l'ombre", encore quelque chose qui n'est pas nouveau pour nos lecteurs.
Nous ne passerons pas sous silence ce matériel parce que nous avons la réputation d'avoir le cran de publier ce que personne d'autre ne fera, ce qui est la raison pour laquelle les grands médias ne sonnent jamais à notre porte.

[Note d'Hélios, je n'ai pas traduit toute l'introduction à cet article, qui est destinée principalement au peuple américain bafoué dans son droit à savoir et victime de cette atrocité.]


http://www.stewwebb.com/Veterans_Today.JPG


Ce fut le Dr James Fetzer qui m'a introduit auprès de Veterans Today. 
Nous avons travaillé ensemble sur le 9/11 où mes connaissances en photographie et en analyse d'images ont aidé dans cette recherche.

Plusieurs équipes de VT ont travaillé sur le 9/11 et, à l'époque où je les ai rencontrés, tout a convergé vers la conclusion que le 9/11 était un événement nucléaire. 
Ils en sont aussi venus à la conclusion que les autres chercheurs, soit de complets amateurs ou des gens qualifiés mais avec un "intérêt personnel dans l'affaire", que ce soit par les théories en vogue conspirationnistes ou ayant des livres à vendre, ont entravé tous les efforts de progression.
Pour d'autres, bien trop nombreux, la foule des "activistes" ce fut autre chose, quelque chose de nuisible, qui a travaillé clairement pour les responsables du 9/11. 
Beaucoup, si ce n'est la majorité de ces gens, manquent d'intelligence et ils ont été démasqués.

La réelle avancée est venue quand Veterans Today a pu accéder à des documents "empruntés" au Département de l'Énergie [DOE] et donnés au services secrets russes. 
Les russes, à leur tour, fâchés après les États-Unis pour le coup de l'Ukraine, ont cherché une source américaine pour publier ce matériel. 
Seul VT a été contacté.
Ce matériel est le résultat d'une large enquête révélant le lieu d'acquisition des armes nucléaires, les personnes qui les ont volées, la manière dont ces armes ont été reconfigurées, l'endroit où elles ont été placées et bien d'autres choses. Malgré tout, il manquait une partie de l'information voulue.
Don Fox et moi-même avons approché Gordon Duff [un autre membre de VT] qui nous a introduit auprès d'un officier de l'armée américaine/OTAN qui avait commandé les forces nucléaires en Europe. 
Il a été d'accord que le 9/11 était nucléaire, a répondu dans la mesure de ses moyens et nous a aidé à avancer.

http://mycatbirdseat.com/wp-content/uploads/2011/02/Gordon-Duff-New.jpg
 Gordon Duff


Bien qu'ayant beaucoup progressé, il subsistait encore de nombreuses lacunes, et en apprenant que Gordon Duff avait des sources au sein des laboratoires d'armes nucléaires US et que le matériel à sortir n'avait jamais été connu auparavant, nous étions impatients de voir si nous pouvions l'utiliser pour combler les lacunes.
On nous a donné un accès direct aux documents, pas seulement ceux en lien avec l'enquête sur le 9/11 sur les armes nucléaires non publiée, mais aussi des notes privées d'enquêteurs. 
Duff nous a dit ensuite que nous pouvions lui soumettre nos questions. 
Le jour suivant, nous avons reçu les réponses que vous lirez ci-dessous.


Ces informations sont sidérantes, elle proviennent des plus hauts niveaux de la communauté des concepteurs d'armes et elles sont hautement classifiées.
Après avoir lu ceci, vous ne pourrez jamais penser au 9/11 et à la menace des armes nucléaires de la même façon.

Alors que pendant des années, enquêteurs, blogueurs, charlatans, narcissiques malintentionnés ont colporté les théories en vogue comme des bonimenteurs de foire, les vrais concepteurs d'armes nucléaires, dont plusieurs venaient de l'équipe même qui a rédigé le rapport du DOE sur le 9/11 (2003), n'ont pas eu besoin d'inventer et de dissimuler.


http://blogs.telegraph.co.uk/news/files/2011/09/fire_1986252c.jpg



Question : Combien de types de dispositifs a-t-on utilisé à New York le 11 septembre ? 
J'ai vu un dossier où l'on parle de 2 ou 3 différents types de dispositif.

Réponse : Au moins deux différents types d'armes nucléaires ont été utilisés. 
L'un étant une mini-bombe nucléaire standard avec un W-54 Pit design d'une puissance inférieure à 3 kilotonnes mais plus puissante qu'une bombe de 500 tonnes pour le souffle d'explosion.
Les armes plus grosses améliorées utilisées pour provoquer l'effondrement des tours 1 et 2 étaient au moins d'une puissance de 1 à 3 kilotonnes. 
La taille de la boule de feu limite la valeur en kilotonne de l'arme à moins de 60 mètres de diamètre en raison de la taille du bâtiment. 
Pour chaque kilotonne d'effet explosif on obtient approximativement une boule de feu d'un rayon de 15 mètres. 
La taille de la boule de feu peut être bien moindre quand elle est contenue à l'intérieur d'une structure d'acier. 
Donc une arme de 3 kilotonnes produira une boule de feu de 45 mètres.


Avec un engin thermobarique [explosif allié à une matière inflammable], la boule de feu plasmatique restera de la même taille mais elle sera sous une plus grande pression et aura plus de densité du fait des matériaux en oxyde ferreux qui sont ajoutés à la boule de feu. 
Quand la boule de feu s'expanse à sa taille maximum de 45 mètres et juste après qu'elle a consumé tous les matériaux du bâtiment dans son secteur (jusqu'à 150 tonnes pour une arme de 3 kilotonnes), elle commence à refroidir très rapidement. 
En refroidissant elle expulsera le plasma métallique en fusion sous très forte pression juste comme dans un volcan. 
Et faisant exploser la "lave" ou plasma au cœur du bâtiment juste au-dessus. 
Cette explosion volcanique de plasma métallique brûlant va littéralement désintégrer à l'intérieur du bâtiment tout ce qui entre en contact avec. 
L'impulsion électromagnétique à suivre ajoutera encore plus de chaleur aux composants structurels du bâtiment. 
L'impulsion électromagnétique détruira ou effacera aussi tout disque dur d'ordinateur qui aurait survécu dans la zone.

: Les bombes au-dessus du sol semblent beaucoup plus petites que les bombes enterrées. 
Et les bombes sous les tours semblent être différentes de celles sous le bâtiment 7.

R : Oui, chaque bâtiment demande une quantité différente de charge explosive pour provoquer son effondrement. 
Cela dépend de la taille, de la forme et du volume du bâtiment. C'est de la physique de base de démolition. 
Les bâtiments 4 et 6 étaient plus petits, nécessitant moins de charges pour les démolir. 
Le bâtiment 7, plus important, a eu besoin de plusieurs charges. 
La tour 1 et 2 ont nécessité beaucoup plus de charges et il fallait un plus grand trou pour les faire tomber dedans. 
C'étaient des armes thermobariques conçues spécialement, utilisées uniquement à cette occasion.


[WTC+Collapse.jpg]


Q : Nous trouvons la preuve de bombes à neutron dans les échantillons de poussière de l'USGS et du DOE. 
Le premier étage semble montrer de l'uranium car nous voyons de l'uranium dans les échantillons de poussière et non du plutonium. 
L'étage secondaire semble être du deutérure de lithium car on voit du tritium dans les échantillons d'eau du DOE. 
Une bombe thermobarique pourrait-elle utiliser de l'uranium comme étage primaire ?

R : Oui. 
Une arme à l'uranium ou au plutonium peut servir de primaire. 
Le primaire a juste besoin d'être une arme conçue pour la fission. 
L'uranium est également utilisé dans une arme au plutonium comme réflecteur de neutron et propulseur d'énergie. 
Elle réduit de 25 à 50 % la quantité de plutonium nécessaire. 
L'uranium ne va pas brûler complètement parce que c'est un réflecteur de neutrons, il apparaît donc dans les retombées. 
Une livre de plutonium ou d'uranium produira jusqu'à 85 g de retombées par livre de combustible consumé par le primaire. 
Donc si l'arme a utilisé 15 livres de combustible elle produira 1275 g de retombées. 
Presque tout sera absorbé par la combustion secondaire du combustible nucléaire restant pendant la réaction thermobarique. 
Ajouter de l'oxyde de fer au secondaire réduira les importantes retombées radioactives à des niveaux acceptables après plusieurs jours. 
C'est une arme incendiaire propre. 
C'est pourquoi on l'a utilisée ; moins de problèmes de retombées à gérer.


Chaque kilotonne d'énergie produite dans une explosion nucléaire consumera jusqu'à 50 tonnes de fer ou d'acier quand il y aura aspiration dans la boule de feu plasmatique qui la transformera en gaz vaporisé. 
Quand elle refroidit et est exposée à l'air ou à la vapeur d'eau, elle forme des micro-granules de sphères d'oxyde ferreux d'une taille de 7 à 10 nanomètres.
Toutes les sphères métalliques formées par la boule de plasma quand elle est refroidie varieront en taille, selon leur poids atomique et la longueur d'onde de la lumière qu'elles absorbent. 
La taille est déterminée par la longueur d'onde de la lumière irradiée par la boule de feu plasmatique, elle ira de 30 nanomètres (lumière infra-rouge) à moins d'un nanomètre pour les rayons X et les rayons gamma. 
Le fer n'absorbe la lumière que dans une amplitude de 7 à 10 microns, c'est pourquoi elles sont de cette taille. 
L'or, l'argent et l'aluminium absorbent tous des longueurs d'onde plus courtes, elles sont donc beaucoup plus petites en taille.


 http://911research.wtc7.net/reviews/NationalGeographic/cache/9-11-science-and-conspiracy-4067_files/911Conspiracies_science-vs-conspiracy.jpg


Si l'échantillon de retombées ne provient pas directement du centre même du niveau zéro il montrera de moins en moins de plutonium ou d'uranium dans les échantillons au fur et à mesure de l'éloignement du point zéro de détonation. 
C'est parce que la plupart des matériaux radioactifs non brûlés ne voyagent pas très loin de la boule plasmatique. 
Le but secondaire de l'oxyde de fer est de convertir un excès de radiations gamma, X et neutrons en énergie thermique. 
Sa troisième fonction est de convertir les radiations alpha et bêta en chaleur. 
Sa quatrième fonction est de convertir l'excès d'électrons produits par le souffle en une impulsion électromagnétique plus forte. 
Sa cinquième fonction est de contenir ou d'absorber les retombées radioactives et de réduire ses niveaux, ce qui aide à la décontamination.


Si un revêtement ferreux très solide est utilisé, il se fragmentera juste comme dans une grenade ou dans un obus d'artillerie, donc on utilise de la poudre de fer plus tendre. 
Il faut aussi une grande surface pour produire un effet thermobarique. 
Quand ce plasma chaud à plus de 1 million de degrés centigrade et à plus de 5000 degrés à la périphérie vient en contact de tout autre matériau, soit il le vaporisera immédiatement ou il le fera fondre. 
Même s'il ne le fait pas fondre, si les éléments en acier du bâtiment montent en température au-dessus de leur point Curie, ils perdront alors toute leur solidité et se tordront comme des bretzels.


C'est en gros une arme plasmatique de première génération quand on l'utilise dans une construction fermée en acier. 
La construction fermée en acier aide aussi plus tard à contenir les retombées, quand on s'en sert dans une très grande structure d'acier comme pour le 11 septembre. 
Le grand noyau central du bâtiment d'une longueur de 304 mètres agit comme guide des ondes thermiques pour que le plasma chaud convertisse le noyau central en arme à énergie directe. 
Il agit aussi comme guide à onde électromagnétique pour une impulsion électromagnétique et dirige l'énergie produite par l'arme directement au-dessus du noyau central. 
Il crée en gros une arme à énergie directe très brute.


L'impulsion électromagnétique est polarisée verticalement et elle est absorbée d'abord par la structure métallique des bâtiments. 
Les effets du champ électromagnétique ne s'étendent pas au-delà du champ magnétique produit par le souffle initial. 
Un bâtiment en acier agit comme une cage de Faraday qui absorbe et renvoie l'énergie électromagnétique sous forme de chaleur, ce qui ajoute à l'effet thermobarique. 
Les rayons X, les rayons gamma et les neutrons sont rapidement absorbés par la plupart des matériaux lourds du bâtiment, très peu donc de ces radiations voyageront au-delà de quelques blocs vers l'extérieur de la structure du bâtiment. 
Pour empêcher que le retour d'onde électromagnétique ne fasse disjoncter le courant électrique à Manhattan, il fallait débrancher le courant juste avant l'explosion. 
Ce qui nécessitait que quelqu'un coupe le courant dans le poste de transformation utilisé par le complexe du WTC et la compagnie d'électricité.



http://worldobserveronline.com/wp-content/uploads/2013/09/9-11_ny_smoke_flickr-9-11_photos.jpg


Donc voilà – les secrets nucléaires du 9/11 mis à nu pour être connus de tous. 
Il ne pourra plus y avoir aucun démenti sur le fait que le WTC a été atomisé. 
La théorie de la nanothermite était depuis le début une opération psychologique ("psyop") pour camoufler l'événement nucléaire des tours.
Nous devons saluer ceux qui choisissent de publier cette information hautement classifiée, ils ont rendu un grand service en répondant enfin au "comment" de la destruction du World Trade Center.
Nous nous sommes demandés pourquoi cette information était sortie maintenant, la réponse nous a donné un aperçu sur les gens derrière le terrible crime du 11 septembre. 
La brève remarque qui suit se trouvait à la fin du texte.

"Bush, Cheney et Rahm Emanuel sont partis. 
De même que la plupart des co-conspirateurs. 
Ils ne sont plus en position de pouvoir ou on le leur a enlevé. 
Ce qui donne plus de sécurité aux dénonciateurs."
Notez les noms utilisés et l'ordre où ils sont placés. 
Ce qui appelle de nombreuses autres questions, cette fois des questions qui peuvent avoir en fait des réponses conséquentes.

Dick Cheney a récemment averti [fin juin 2014], ou menacé, ce qui serait peut-être plus juste, qu'une autre "attaque terroriste nucléaire bien plus meurtrière que le 9/11" pourrait se produire ; maintenant que nous savons que le 11 septembre 2001 était un événement nucléaire et que Cheney était au cœur de la conspiration, sa prédiction est donc vraiment effrayante.



 http://news.bbcimg.co.uk/media/images/54674000/jpg/_54674311_wtc_2001_afp.jpg


L'information ci-dessus dépasse de loin tout ce qui a été publié, elle a été obtenue en partie grâce à des documents du DOE ou diffusée par de loyaux américains travaillant dans nos programmes d'armes nucléaires. 
Ce ne sont là que des questions en suspens, les détails que nous supposons nous donneraient les réponses nécessaires. 
Veterans Today a déjà publié des articles sur le thème des bombes, l'endroit où avaient été placées les armes du 9/11 et avec beaucoup de détails sur les gens qui avaient accès à ces armes. 

Tous les articles que j'ai passé en revue étaient, comme pour celui-ci, détaillés, bourrés de preuves scientifiques solides. 
Il convient de souligner le fait qu'il n'y a jamais eu autant de détails mis en lumière auparavant sur les programmes d'armement spécialisé dans une même décennie, encore moins en l'espace de quelques jours.
Ce que j'ai aussi appris en travaillant avec VT est que, malgré le boycottage de cette information par les grands médias, la communauté militaire et du renseignement, elle, ne le fait pas. 
Certaines personnes très dangereuses sont maintenant en colère et déterminées.
Cela je l'ai vu. 
Il fallait ce genre de transparence et de détails après plus de dix ans de puérile tromperie.


https://www.freedomsphoenix.com/Uploads/Graphics/090-0829211701-911-firefighters.jpg

3 commentaires:

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !