samedi 23 août 2014

La Chine arrête le maïs et le Riz OGM !

La Chine décide la fin des recherches sur le maïs et le riz OGM et interdit leurs cultures !


Le ministère chinois de l'Agriculture vient de faire volte face en décidant de ne pas continuer le programme de recherche sur le riz et le maïs OGM.  
Certains écologistes disent les préoccupations du public concernant les cultures d'OGM ont joué un rôle clé dans la décision.
Le 17 Août, lorsque ces permis devaient être renouvelés, le ministère de l'Agriculture a décidé de ne pas les proroger.  
En 2009, le comité de biosécurité du ministère avait délivré des autorisations pour développer le deux cultures, le riz et le maïs.
Développées par l'Université agricole de Huazhong, près de Wuhan, l'objectif était que les variétés OGM permettraient de réduire l'utilisation des pesticides de 80%, tandis que les rendements seraient augmentés de près de 8%, a déclaré Huang Jikun, responsable scientifique à l'Académie chinoise des sciences, a-t-il déclaré à Reuters en 2009 !

Il était aussi illégal de vendre du riz génétiquement modifié sur le marché libre en Chine.
Cependant, en Juillet, le riz OGM a été trouvé en vente dans un grand supermarché à Wuhan, qui est juste en face de la rizière Yangtze de l'Université agricole de Huazhong, où le produit a été développé, ce qui a provoqué un tollé général.
"Nous croyons qu'il y a des lacunes dans l'évaluation et le suivi de la recherche sur les OGM, ainsi que les préoccupations du public sur les questions de sécurité sont les raisons les plus importantes pour que les autorisations ne soient pas renouvelées," Wang Jing, un officiel de Greenpeace basé à Pékin, a écrit dans un courriel à "Science-Insider".



http://terresacree.org/images/rizchine.jpg


Selon le South China Morning Post, la télévision d'État a effectué des tests sur cinq paquets de riz, qui ont été choisi au hasard, et en a trouvé trois qui contenaient du riz génétiquement modifié. 
Il est illégal de vendre ou faire croître le commerce du riz GM en Chine continentale.  
Les autorisations de sécurité émises en 2009 étaient seulement des permis pour cultiver le riz à des fins de recherche, mais jamais pour sa vente sur le marché libre.
La variété, qui a été trouvée, était l'une des deux mise au point par le Dr Zhang Oifa, qui est professeur à l'Université agricole de Huazhong.  

Il a dit, "il n'était pas impossible" que les semences contaminent les alentours.
"Vous ne pouvez pas dire pourquoi les graines ont été répandues. Il est possible que les entreprises de semences ont volé des graines pour les reproduire illégalement", a-t-il dit au South China Morning Post.
Cependant, Huang Jikun estime également que l'opinion publique n'était pas la seule raison pour laquelle le projet a été abandonné.  
Il a déclaré que la Chine atteint l'autosuffisance avec sa production de riz, de sorte qu'il n'y avait donc pas lieu de produire des variétés génétiquement modifiées.  
La Chine exporte très peu de riz comme la quasi-totalité de celui-ci est consommée au sein de son marché intérieur.  
Huang a également admis, "la hausse des préoccupations du public sur la sécurité du riz OGM" a probablement aussi joué un rôle.


http://journal.tdg.ch/files/imagecache/468x312/newsdesk/15062011/32ac259.JPG


Cong Cao, qui est professeur agrégé à l'Université de Nottingham au Royaume-Uni, a été cinglante de la décision. Écrivant dans la revue "The Conversation", il dit que le mouvement "signale un coup majeur au combat pour établir les aliments OGM en Chine."
Cao estime que cette décision n'est pas logique, ajoutant que "Le sentiment anti-occidental a été jugé plus convaincant que l'ensemble des études montrant le bien-fondé de l'agro-biotechnologie.  
Le soutien du gouvernement pour les aliments OGM est en baisse rapide, et il semble juste de dire que la possibilité de commercialiser le riz OGM, et avec elle la chance d'aider à résoudre certains des problèmes les plus urgents de la Chine, est tout sauf disparu"
La production de maïs OGM n'a pas eu autant de scepticisme, car il sert surtout à nourrir le bétail, selon Huang Jikun.  
Néanmoins, comme le riz, il n'a pas non plus eu son autorisation renouvelée.

Par
http://kauilapele.wordpress.com/ 

1 commentaire:

  1. Félicitations à la Chine. Nous ne sommes pas encore fatigués avec nos cultures traditionnelles qui sont si délicieuses et que nous pouvons reproduire par nous mêmes. Pourquoi alors nous tourner vers les OGM qui risquent de mal tourner et dont nous devront acheter les semences avant de planter?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !