mercredi 10 juin 2015

La levée du Voile

La levée du Voile

ob_48b451_goldenlight2
 
Nous approchons de ce que Kryéon nommait "la levée du voile" ; l’osmose entre l’énergie utilisée dans nos rêveries et nos méditations avec l’énergie de la réalité.
Le psychisme est communément appelé la pensée intellectuelle ou le mental, par opposition aux idées spontanées et aux pensées sentimentales. 
Du point de vue des psychologues, toutes ces formes de pensées constituent la matière de notre personnalité visible au quotidien, et l’on y ajoute des strates inconscientes et subconscientes, comme autant de couches constituantes de notre logique personnelle ; de fait lorsque le subconscient et le conscient fusionnent pour créer la Réalité, celle-ci peut nous amener à changer radicalement du jour au lendemain.
 
Nous avons coutume de croire que la réalité est commune à tout le monde, or, d’un point de vue strictement scientifique nous sommes uniques, et nous vivons des vies individuelles reliées à nos interprétations des instants que nous vivons. 
Le fait de vivre notre vie en même temps que d’autres milliards de gens crée la sensation que notre réalité est collective, mais peu d’entre nous ont conscience des autres et vivent en osmose avec leur milieu ambiant : l’harmonie communautaire à laquelle la majeure partie d’entre nous aspire est une utopie entretenue par notre empathie et notre désir de vivre en communauté. 
Grâce à la fusion entre subconscient et conscience nous allons vivre en étant informé de la vie des gens que nous côtoyions, même si ce sont des étrangers à nos cercles de connaissances. 
La question de la privacité ne se posera pas pour les mêmes sujets ; en fait, si votre subconscient m’est accessible et que je connais tout de vous : est-ce pour autant que je vais retenir toutes ces informations ou m’y intéresser ? 
Obtenir des informations ne signifie pas nécessairement les optimiser. 
D’autant que le point de focus sera désormais posé sur le Discernement et la Tolérance.
En vérité, plus on accède à la connaissance intime des gens et mieux on reconnait la collectivité à laquelle ils appartiennent et dont ils tirent leurs forces et plus on comprend les similitudes entre les gens. 

On s’aperçoit qu’il existe des points fixes dans les structures psychologiques humaines ; les circonstances -bien plus que notre morale- déterminent nos comportements et dans ce cadre, rester unique demande une certaine volonté de suivre ses propres schémas : donc la volonté de croire en soi. 
Quels sont nos véritables options pour exprimer notre être et rester le plus intègre possible à nos besoins personnels autant qu’à nos contrats avec les autres ? 
Développer cet œil perçant et honnête pour débusquer la Vérité est parfois ardu, c’est le symbole du cheminement dans le Labyrinthe auquel chacun doit faire face à une période de sa vie spirituelle.
La fusion des énergies conscientes et subconscientes va justement permettre de libérer les forces individuelles ou bien de suivre la pression du destin collectif. 
Ainsi, selon que l’on se donne une valeur en tant qu’individu crée pour démontrer certains talents ou bien en tant que personne inclue à une communauté de pensée et de rituels ; le destin et la réalité ne seront pas les mêmes. 
La manière dont nous forgeons notre image de nous-mêmes détermine notre qualité vibratoire, celle-ci projette l’image psychique que nous offrons aux autres. 
On peut avoir une apparence commune et insignifiante et s’imaginer différemment ; les énergies désormais permettront d’unir la version intime de soi avec l’apparence psychique et également l’apparence physique. 
Cela demande de s’accepter, de se donner du véritable amour et de dédier de l’énergie pour obtenir des résultats. 
Tout cela implique de nombreux choix personnels et du courage.
 

La levée du voile de l’inconscient permet de réellement percevoir les gens dans leurs talents, dans leur profondeur et leur grandeur.
Quels sont les changements ?
Nous serons plus empathiques : pour celui que cela n’intéressait pas "d’aimer son prochain comme soi-même", cela sera certainement un peu plus étrange de connaître des détails de la vie des gens qu’il croise dans la rue… mais l’avantage est que cela entraîne une plus belle ouverture du Cœur, une ouverture dont les effets sont de rendre "amoureux de l’Humanité". 
C’est une idée assez désagréable si on la prend au sens premier, mais c’est aussi une réalité magnifique à vivre lorsque l’on accepte l’idée que nous vivons sur Terre dans un corps de mammifère : la plupart des choses qui rebutent chez l’être humain sont des résidus animaliers, des comportements hormonaux instinctifs et inconscients. 
Au sens premier, Aimer paraît tellement futile dans un monde où la vie semble en sursis, sauf lorsque les gens ont la sagesse de se comporter selon d’autres modèles : leurs meilleures aptitudes deviennent évidentes, le raffinement et l’élégance sont innées dans l’âme humaine, pour peu que les circonstances aident à le révéler Il n’y a pas que cela, bien sûr, mais il faut choisir le positif. 

Par les milliers de jours que j’ai vécu sur terre j’ai constaté le courage des gens en les approchant de l’Intérieur – depuis leurs plus grandes profondeurs, en les accompagnant parfois dans ces circonvolutions afin de découvrir leurs intentions les plus originelles. 
Je ne dirais pas que les êtres humains et leurs pensées sont faciles ou plaisants tous les jours : il y a des instants difficiles mais j’ai été souvent fière de l’être humain, de ses idées, de ses aspirations, de son abnégation…et vous le serez aussi, lorsque vous découvrirez les trésors de force et de bonté que les âmes des êtres humains ont développé au long des siècles.
On a du mal à s’imaginer la beauté des êtres humains parce qu’ils manquent de couleurs, qu’ils s’habillent souvent sans efforts ; mais au plus profond d’eux-mêmes leurs lumières sont fantastiques, leurs âmes sont magnifiques et s’harmoniser avec elles, reste une Grâce touchant au cœur, profondément. 
La force dont ils font preuve même s’ils sont touchés par de grandes peines est remarquable et après autant de moments tragiques, on comprend qu’ici aucune vie n’est innocente, c’est pourquoi tous méritent la compassion et de ne pas être jugés trop durement.
 
Sortir des plans astraux est plus facile aujourd’hui que dans les époques précédentes car les conditions de vie ce sont adoucies et qu’elles vont encore s’améliorer, mais cela demande des efforts nécessaires, des efforts entrepris avec le corps de lumière. 
Il s’agit moins de créer des rituels et des privations que d’accepter de renforcer sa Foi dans le corps de lumière et d’en développer les pouvoirs. 
Évidemment, cela ne devrait pas être une obligation, il est préférable que cela vienne naturellement, par aspiration naturelle à l’évolution.
L’aspect Quantique, c’est-à-dire intemporel et a-spatial de la conscience, permet de lire les gens et les lieux comme un journal, en surfant sur le temps mais toutes les rubriques ne peuvent être accessibles au même instant car le focus de notre conscience personnelle ne sera pas ouvert de la même façon et sur tous les sujets : on accède donc d’abord aux connexions sur les vécus communs. 
Ce que l’autre vit m’est accessible dans la mesure où je l’ai moi aussi expérimenté à un degré qui va être différent, mais il suffit d’une direction, d’une intention commune pour "com-prendre en soi" la vie de l’Autre. 
Celui-ci peut être un individu seul ou une communauté toute entière, quelle que soit sa taille. 
L’important est d’obtenir un point commun suffisamment représentatif du vécu collectif.
 
Que dire des gens qui vont refermer leur aura et leur intérêt pour les autres afin de se concentrer sur leur évolution –lumière ? 
Qu’ils ont passés toutes les étapes et qu’après avoir travaillé au Bien Commun ils ont le droit de se ressourcer dans leur Source Intérieure et de la connecter à un plus haut degré d’Amour et de Sagesse, si leur guidance les y conduit.  
Chaque cycle est autant suffisant : une fois que l’on a découvert sa propre essence spirituelle (talent principal, mission de vie), on ne doit Rien à Personne, on suit son propre cheminement. 
On peut décider de reprendre une charge communautaire et utiliser ses forces pour servir de nouveau un collectif, mais ce n’est pas une obligation. 
L’amour est inconditionnel autant vers soi-même et sa plus haute lumière, que vers les autres et leur élévation vers la lumière ; donner est un acte qui relie à la communauté, c’est un choix qui peut aussi être fatal et use les forces, si celles-ci ne sont pas destinées à ce type de travail. 
Selon ce que l’on ressent, on a le droit de conserver pour Soi ses forces et ses talents, et de grandir autant que faire se peut jusqu’au plus éclatant cœur de la Lumière : que l’on passe par le chemin de l’Alliance éternelle individuelle ou par le Service et le Don par Compassion cela n’a pas d’importance, ce qui compte est d’avoir un cœur intègre à son choix et d’accepter les situations qu’impose le chemin révélé.
Maintenant, vous savez combien je vous aime.
Lila
http://www.lilaluz.net/2015/06/la-levee-du-voile.html
© 2015, Recherche et transmission par Michel / Arcturius.

1 commentaire:

  1. H.S mais à voir

    Walter C. Vetsch : Les Jouets des Dieux

    https://www.youtube.com/watch?v=4dMr9xVao2I&list=PLD6BGEx8nHFNDyOwIZu5_MOb0dX4ZSRjM&index=1

    http://stopmensonges.com/decouvrez-les-jouets-des-dieux-en-une-serie-de-videos/

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !