mercredi 19 août 2015

Le Salvador interdit le RoundUp !

Le Salvador abandonne le RoundUp et connaît des récoltes records !


En Amérique centrale, le Salvador a boycotté une cinquantaine de produits phytosanitaires à usage agricole, dont le RoundUp pour se recentrer sur le culture de graines locales. 

Depuis, le système agricole du pays aurait gagné en durabilité et en productivité.
 

Un plan d’action pour l’agriculture familiale, sans RoundUp !

Tout commence en septembre 2013 lorsque le Salvador vote l’interdiction de 53 produits phytosanitaires, parmi eux, le plus connu de tous, le RoundUp, le désherbant vedette de Monsanto. 

Un désherbant classé "cancérigène probable" par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).


Le Salvador, grand producteur de cannes à sucre, de coton, de maïs et de café, le système agricole était, à l’époque, dépendant des semences hybrides commercialisées par Monsanto, Pioneer et Consort.
75 % du maïs et 85 % des haricots étaient importés et les plantes cultivées sur le territoire étaient issus de graines OGM stériles (1)

Pour le gouvernement, il était important de réaffirmer sa souveraineté alimentaire et a donc décidé de rompre avec les industries semencières internationales pour favoriser la graine locale.


http://cdkn.org/wp-content/uploads/2013/12/Conservation-agriculture-El-Salvador_Manniskohjalp_1-365x365.png 
 

Une agriculture en pleine expansion
Pour se faire, le gouvernement à créé un Plan pour l’agriculture familiale (FAP). 
Ce plan à destination de près de 400.000 familles d’exploitants, visait à revaloriser les semences locales et émanciper les petits producteurs pour contrer les industriels et leurs OGM.
Le FAP permet une agriculture plus fiable et continue, en effet, contrairement aux graines hybrides, les producteurs locaux n’ont plus besoin de racheter chaque année ces graines auprès des grandes entreprises semencières.

 



L’État a donc investit plus de 18 millions de dollars pour approvisionner les 400.000 exploitants en maïs H-59, un maïs développé par le Centre National de la Technologie Agricole et Forestière (CENTA). 
Ce maïs présente l’avantage d’être une variété locale, donc mieux adaptée aux terres du pays et plus résistantes à la sécheresse.
 

http://cdn.inspireamaze.com/wp-content/uploads/2014/07/VISITA_A_LOS_SANTOS_MACARACAS_043.jpg

D’après le site Natural Society, l’agriculture au Salvador serait en pleine expansion et connaîtrait des récoltes records(6) depuis le boycott de certains produits phytosanitaires dont le Round Up de Monsanto. 
Entre 2009 et 2014, la production de semences certifiées de maïs et d’haricots a été triplée, passant de 35.000 à 92.000 quintaux et la production de maïs est passée de 14 millions de quintaux en 2004 à 20 millions en 2013 (5)
La vie sans RoundUp est possible, et meilleure…
http://www.consoglobe.com/salvador-roundup-cg

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !