lundi 19 octobre 2015

L'Inde se met à l'Énergie Libre !

L’Inde permet le développement de la technologie de l’énergie libre malgré les menaces ! 

 



L'Inde considère que son propre programme d'énergie libre, est une question de fierté nationale, et est tout à fait disposé à risquer de se mettre à dos les pays du pétrodollar, en apportant son soutien au générateur sur-unitaire AC asynchrone (RLG) inventé par son propre citoyen, Paramahamsa Tewari, un ingénieur électricien, et ancien directeur exécutif du Nuclear Power Corporation of India.
De toute évidence, un pays ne peut pas mettre en œuvre son propre programme d'Énergie Libre, sans tenir compte de toutes les conséquences possibles, y compris une intervention militaire des pays du pétrodollar, comme par exemple l'Arabie Saoudite, le Royaume-Uni, les États-Unis. 

Voilà pourquoi l'Inde a aligné son propre programme militaire avec celui de la Russie qui actuellement résiste, avec les pays des BRICS, contre la cabale Nazioniste qui impose toutes sortes de sanctions pour la faire plier.
L'alliance BRICS dans le passé, a promis de libérer toutes les technologies supprimées et étouffées, comme par exemple, l'Énergie Libre, pour le bien de leurs populations. 

Il semble qu'ils respectent leur parole !


L'efficacité des modèles qu'il a construits, et qui ont également été testés de façon indépendante, est aussi élevée que 250%.
En novembre 2014, j'ai fait une des nombreuses visites au laboratoire de Paramahamsa Tewari. 

J'avais vu le début de la conception du RLG en septembre 2010. 
M. Tewari m'avait montré un conducteur rigide d'environ 30 cm de long, qui pouvait tourner au centre et était relié à chaque extrémité avec un fil de petit calibre.
Un circuit magnétique a été placé sous le conducteur. 

Quand on a laissé circuler un courant à travers du conducteur, il a tourné, en raison d'une pression induite sur le conducteur, en fonction des Règles et des théories classiques, vérifiée par les expériences du début de l'ère électrique.
Avec un simple réarrangement du circuit magnétique, le même courant ne produit plus de rotation – la force magnétique ayant été annulée. 

Plus tard, j'ai dupliqué la configuration et l'expérience sur mon établi. 
C’est ingénieux et cela a conduit à cette avancée, l'invention d'un générateur sans réaction, avec une efficacité beaucoup plus grande.


Cette expérience a conduit à la conception et aux essais de générateurs qui ont des rendements bien supérieurs à toutes conceptions précédentes. 
La conception utilise les mêmes types de matériaux utilisés dans les générateurs de courant, mais le circuit magnétique dans la machine, est configuré pour annuler le retour de pression (torque), tout en induisant du courant et de la production d'énergie.
Cela pourrait être comparé à la réorganisation des matériaux par les frères Wright, pour construire une surface de vol, qui a abouti au vol humain à une époque, où beaucoup avaient dit que c'était impossible, y compris les scientifiques. 

En effet, les physiciens qui se cramponnent à un modèle désuet des propriétés et de la structure de l'espace, ont déclaré que, ce que Tewari a fait était impossible.
Lors de l'essai en novembre, j’ai été témoin deux essais d'efficacité sur le nouveau modèle dans le laboratoire de Tewari. 

Le deuxième essai était meilleur que le premier, de plusieurs %, et a produit 6,6 KVA avec une efficacité de 238% (Cela veut dire que le moteur consomme 2,8 KVA pour restituer avec le Générateur 6,6 KVA). 
Donc nous avons affaire à un système appelé Sur-Unitaire ou Surnuméraire !

Un deuxième ensemble de bobines de démarrage n'était pas encore connecté, mais il est prévu que cela augmenterait la production à 300%.
Ceci est un générateur AC synchrone triphasé, 248 volts Hz, fonctionnant à 50 Hz. 

Lorsque l'ingénieur électricien en chef a d'abord vu les dessins et la conception du RLG, il a su immédiatement ce que cela signifiait pour l'efficacité !
En raison de leur confiance dans la conception et les résultats des tests sur le plus petit modèle, la société a assemblé une machine auto-excitée conçue pour produire 20 KVA.



Quand nous sommes arrivés à l'usine, un vice-président de la société, le directeur général de l'usine, et l'ingénieur en chef nous ont accueillis.
Nous avons ensuite observé la nouvelle machine, et rencontré l'équipe de conception d'ingénierie affectée à ce projet. 

Ce sont des ingénieurs électriques et mécaniques, qui conçoivent et construisent des générateurs conventionnels avec une sortie aussi élevée que 500 KVA.
 


Ils sont très enthousiastes et comprennent que c'est une percée. 
Une seconde machine évaluée à 25 KVA, est actuellement en construction dans cette société en Inde. 


http://www.thehindu.com/multimedia/dynamic/00921/10bgsml_KAIGA3_GN94_921582e.jpg


Paramahamsa Tewari est né le 1er juin 1937, et a obtenu son diplôme en génie électrique en 1958 de Banaras Engineering College, en Inde, et a occupé des postes de responsabilité dans les grandes organisations d'ingénierie de construction, principalement dans les projets nucléaires du Département de l'Énergie Atomique, de l'Inde.
Il a également été délégué à l'étranger, pendant un an, au projet nucléaire de Douglas Point, Canada. 

Il est actuellement le Directeur Exécutif Nucléaire à la retraite, de la Corporation d'Énergie Nucléaire, Ministère de l'Énergie Atomique, de l'Inde et il est l'ancien directeur de projets, de Kaiga Atomic Power Project.
Les notions de base de la physique ont attiré l'imagination de Tewari dès ses premiers jours d'école et de collège. 

Au cours des quatre dernières décennies, ses nouvelles idées sur la nature fondamentale de l'espace, de l'énergie et de la matière, se sont structurées, en une forme définie, à partir de laquelle une nouvelle théorie (Théorie Vortex de l’Espace) a émergé. 


 https://thegoddesswalk.files.wordpress.com/2014/07/wisdom-square.jpg

La théorie révèle que la question la plus fondamentale de la relation entre l'espace et la matière, pointe précisément, que l'espace est une entité plus fondamentale que la matière.
La signification physique de masse, inertie, gravitation, charge et lumière, est révélée par l'extension de l'analyse dans la théorie, au-delà des propriétés des matériaux, et dans le substrat de l'espace, qui est à nouveau décomposé en des vides de champ, montrant ainsi la limite à laquelle, une théorie physique peut éventuellement arriver.
L'univers réel se révèle être contraire aux concepts actuels du béton-matière et de l'espace vide !


Les livres qu'il a publiés sur la théorie Vortex espace sont :
· The Substantial Space and Void Nature of Elementary Material Particles (1977)
· Space Vortices of Energy and Matter (1978)
· The Origin of Electron’s Mass, Charge Gravitational and Electromagnetic Fields from “Empty Space” (1982)
· Beyond Matter (1984)  


Si éliminer les émissions de carbone est impératif, le meilleur moyen est d'arrêter l'utilisation des énergies fossiles en utilisant les Énergies Libres !
Que les manipulateurs de la prochaine Réunion sur le Climat de Paris, qui ne cherchent qu'à taxer le monde entier pour se remplir les poches, sachent que les pays vont se libérer de leur tutelle grâce aux Énergies Libres et en même temps supprimer les pollutions empoisonnant notre monde !



http://beforeitsnews.com/eu/2015/09/india-permits-free-energy-technology-despite-threats-from-uk-us-saudi-arabia-2590472.html?currentSplittedPage=0

3 commentaires:

  1. MAGNIFIQUE ........... MERCI MERCI MERCI A PARAMAHAMSA TEWARI !!!

    RépondreSupprimer
  2. J espere de tout coeur une tres grande reussite.
    Pourvu que les salopards se tiennent a careaux

    RépondreSupprimer
  3. Si ces rendements sont réels, ni les "BRICS" ni personne ne pourra arrêter une révolution comme le monde n'en a jamais connue. On attend de voir...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !