dimanche 17 janvier 2016

Énergie : La fusion froide est-elle au point ?

Un réacteur à fusion froide disponible pour tous pour cette année 2016 ? 

 
Filibert : Les énergies alternatives et libres ont l'air de s'émanciper, montrant l'affaiblissement des lobbys de la cabale !
Revoilà l'E-Cat de Andrea Rossi qui refait parler de lui !
 
 
Un réacteur à fusion froide disponible pour tous… ?



Un système de fourniture d’énergie à base de fusion froide qui fonctionne, vendu d’ici un an à un prix abordable, avec un coût de fonctionnement proche de zéro. 
Utopie ou réalité ?
La fusion froide a généralement mauvaise presse par chez nous, il suffit d’en lire l’introduction sur Wikipédia.
Pour autant, des conférences sont régulièrement organisées sur ce thème et de nombreux chercheurs développent des théories et des prototypes. 
La recherche avance, plusieurs équipes ayant constaté des développements de chaleur "inexplicables" mais apparemment difficilement reproductibles. 
Pourtant, au moins un système est d’ores et déjà en phase de test, d’où dépendra son industrialisation : le E-Cat.






Le E-Cat est issu des travaux de Andrea Rossi, pionnier de la recherche en fusion froide sur la ligne dite LENR, pour Low Energy Nuclear Reaction. 
Le principe est décrit dans un article placé sur le site ArXiv en avril de cette année (2). 
Andrea Rossi explique un peu plus ce processus lors d’un rare entretien publié cette semaine (le 5 octobre) sur le site ExperimentalMaths (3):
"Ma théorie est qu’un proton issu d’un atome d’hydrogène s’insère, par effet de tunnel quantique, dans un noyau de Li-7 (un noyau de Lithium de poids atomique 7), formant ainsi un noyau de Be-8 (un noyau de Béryllium de poids atomique 8), qui alors se désintègre en quelques secondes en deux particules alpha (noyau d’hélium), accompagné d’une décharge énergétique significative."
Ce qu’il faut comprendre, c’est que si ce processus fonctionne réellement, c’est la porte ouverte à une énergie "nucléaire" propre car sans radiations, infinie car le carburant principal est l’hydrogène, et quasi gratuite du fait que les autres matériaux sont très abondants (le nickel notamment).
Rossi est en train de tester une version industrielle dont le prix tournerait autour de 5 000 USD, pour un budget de consommables de quelques dizaines de dollars… par an.
Si ce système fonctionne, et le verdict tombera en février 2016, une version grand public, capable de fournir l’eau chaude sanitaire et le chauffage pour une maison, sera développée pour un prix entre 500 et 1 000 dollars, et un budget de fonctionnement de 20 dollars par an… !!

 

 

Du lard ou du cochon ?
Un brevet a été déposé et accepté par le US Patent Office sous le n° US 9,115,913 B1, accessible sur le site du Journal of Nuclear Physics (4). En janvier 2014, une société nommée Industrial Heat a été créée par des investisseurs pour l’acquisition des droits sur le E-Cat (5). 
Le fait que la technologie soit actuellement en phase de test semble démontrer que cette acquisition n’est pas simplement une manœuvre du lobby énergétique pour mettre le E-Cat définitivement sous le tapis.
ADVERTISEMENT
 
Avant de conclure ce rachat, Industrial Heat a fait procéder à un test du prototype par un panel de scientifiques européens, dont le compte-rendu est également public et disponible sur le site ArXiv (6). 
Le test a conclu que le système développait effectivement une quantité d’énergie d’un ordre de magnitude de 10 fois au-dessus de ce que l’on pourrait attendre d’une réaction chimique classique avec ces ingrédients.
Dont acte. 
En espérant que Andrea Rossi ne se retrouve pas "suicidé" si le système s’avère fonctionnel…



Notes :
(2) http://arxiv.org/abs/1504.01261
(3) http://experimentalmath.info/blog/2015/10/interview-with-andrea-rossi-lenr-energy-pioneer/
(4) http://www.journal-of-nuclear-physics.com/
(5) http://www.prnewswire.com/news-releases/industrial-heat-has-acquired-andrea-rossis-e-cat-technology-241853361.html
(6) http://arxiv.org/abs/1305.3913
Source : Ze Rhubarbe Blog
http://www.blogdelazare.com/2015/11/un-reacteur-a-fusion-froide-disponible-pour-tous.html 

3 commentaires:

  1. La fondation Keshé vend déjà un réacteur basé sur le plasma. Il y en a d'autres qui sont sur le point d'émerger, le cartel de l'énergie n'aura pas le choix de la rendre gratuite sous peu, comme l'air et l'eau pour une société de partage au lieu d'égoïste.

    RépondreSupprimer
  2. C'est très bien qu'on arrive enfin de rendre l'énergie libre. La fondation Keshe donne et en vend aussi un appareil basé sur le plasma pour maisons ou voitures (gratuits dans les pays pauvres en échange de la paix, et vendu aux pays riches pour subventionner les dons).
    Je crois qu'il est temps de briser les cartels de l'énergie, car l'énergie, comme l'air qu'on respire ou l'eau qu'on boit devrait être gratuit. Au lieu de s'enrichir on créerait de l'économie par les investissements devenues rentables, donc il y aurait d'innombrables poste de crés. Il ne reste que les banques à corriger sur le fait qu'ils nous prêtent de l'argent avec un intérêt pour quelque chose qui nous appartient déjà (le peuple d'une nation). Ceci enlèverait l'inflation et des milliards de dettes artificielles.

    RépondreSupprimer
  3. Les gouvernements ne laisserons jamais faire ça. Nicolas tesla avait mit au point une énergie libre (gratuite) et si mes sources sont bonnes . Le gouvernement américain l'interdit pour cause de non-conformité à la législation. Le gouvernement américain déclarèrent officiellement que la seule source d’énergie du futur serait nucléaire.
    Donc ça m'étonnerais que cela se mette en place, Ou alors ça sera dans très longtemps, Les gouvernements feront tiré au maximum, Ils chercherons le moindre petit truc qui pourrait empêcher cela et s'en servirons, Il ont trop d'argent à perdre. Mais j'espère vraiment me trompé

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !