lundi 1 février 2016

La naissance de l’esprit d’éveil !


Chacun de nous doit pouvoir sentir une certaine fierté à l’idée de pouvoir lui-même atteindre la "perfection", de pouvoir lui-même atteindre l’illumination !


La première qualité qu’il faut pour entrer dans l’ouverture du coeur est l’esprit altruiste d’éveil ; s’est comme une forme supérieure de l’amour et de la compassion, nous devons d’abord commencer par engendrer ces deux qualités. 

Une fois que nous aurons produit l’esprit d’éveil, nos méditations sur la vérité ultime nous aideront à atteindre l’ouverture plutôt que le stade moindre.


Sachant que nous serons de peu de bénéfice pour les êtres sensibles tant que nous serons sous l’emprise des émotions perturbatrices, nous abordons la méditation sur la vacuité, non pas comme un outil pour supprimer exclusivement les causes de notre propre souffrance, mais comme un moyen d'atteindre l’éveil pour pouvoir être plus bénéfique aux autres.
Nous sommes nés, êtres humains, et avons la capacité d’atteindre des états spirituels prodigieusement élevés. 

Cela fait probablement beaucoup de vies que nous n’avons pas eut une conjonction aussi auspicieuse de conditions favorables pour progresse sur la vie d’une existence supérieure, de la libération et de l’illumination. 
Même si nous ne pouvons nous engager dans des pratiques intensives de méditation, nous devons au moins essayer d’accumuler quelques instincts positifs en vue de développements ultérieurs le long de la grande Voie, en lisant parfois et en essayant d’incorporer les enseignements dans nos activités quotidiennes.


http://p0.storage.canalblog.com/00/21/1333786/101925971.jpg


Nous vivons des temps où les traditions spirituelles du monde ont considérablement dégénéré. 
Il est très important, en de telles époques, que les pratiquants eux-mêmes fassent des efforts particulièrement soutenus pour atteindre leur réalisation. 
Permettre aux lignées de transmission de disparaître, ce serait laisser le monde plonger dans l’obscurité.
Plutôt que de gâcher nos vies à des actions futiles, peut-être devrions-nous unir notre courant de conscience avec des enseignements et la pratique. 

Faire ainsi nous profitera en tant qu’individu et profitera au monde en renforçant sa base spirituelle.
Chacun de nous doit pouvoir sentir une certaine fierté à l’idée de pouvoir lui-même atteindre la "perfection", de pouvoir lui-même atteindre l’illumination. 

Quand bien même si une seule personne s’adonne à la pratique spirituelle, cela encourage les esprits gardiens et les déités célestes qui ont fait le serment de soutenir le bien. 
Ces forces peuvent alors libérer les ondes d’effets bénéfiques sur l’humanité. 
Notre pratique peut donc apporter beaucoup de bénéfices, à la fois directement et indirectement. 
Chacun de nous doit faire de son mieux à son niveau personnel. 
Il y a un dicton qui dit : "La volonté du ciel et la volonté des hommes devraient être en harmonie". 
Si nous mettons ces enseignements en pratique toutes les forces naturelles du bien seront avec nous.


http://lapressegalactique.com/wp-content/uploads/2015/03/1501792.jpg


Regardez l’humanité ; combien peu d’êtres sont engagés dans un entraînement spirituel sérieux ; regardez ceux qui pratiquent : combien peu le font efficacement. 
En tant qu’êtres humains, nous avons nous-mêmes un corps et un esprit permettant d’élever notre statut spirituel et son état présent à l’état le plus suprêmement haut. 
Pourquoi laisser passer l’occasion ? 
Une fois que la mort nous l’aura retirée, elle ne se représentera probablement pas avant des milliers, voir des millions de vies.
Tous les êtres souffrent de la même façon que nous et certains sont mêmes plongés bien plus profondément encore dans la douleur. 

Pourtant, chacun ne souhaite connaître que le bonheur et éviter la souffrance, la frustration ou la douleur. 
Ils veulent un bonheur durable, mais ne savent pas comment en cultiver les causes ; ils veulent éviter la misère, mais ne font qu’accumuler les causes de plus de misère. 
Bien que recherchant le bonheur, parfois ils en détruisent les causes comme ils détruiraient un ennemi. 
Et, bien que cherchant à éviter la misère, ils en traitent les causes comme ils traiteraient un ami proche.


http://3.bp.blogspot.com/_Jo7lJoQhtjw/Sk-R-YccHMI/AAAAAAAAHlE/4MA8VmNN0ZM/s400/heart+head+


Si nous n’étions pas liés à l’infinité des êtres sensibles, ou si leur souffrance ne les gênait pas, peut-être ne serait-il pas nécessaire de nous soucier de leur bien-être. 
Mais, en vérité, tous sont liés à nous et aucun d’eux ne souhaite pas souffrir. 
Sur les milliards de vies que nous avons vécues depuis des temps sans commencement, nous avons connu chacun des êtres vivant de nombreuses fois. 
Ils ont été tantôt nos parents, nos amis, nos époux ou nos ennemis. 
Comment pouvons-nous leur être indifférents ?
Bien que le but de l’esprit d’éveil soit d’atteindre l’illumination pour pouvoir guider les êtres hors de la souffrance, cela ne veut pas dire que l’on se manifestera nécessairement sous la forme d’un maître dans le sens formel du terme. 

Parfois, ils apparaissent sous la forme de quelqu’un qui nous dit quelques mots aptes à résoudre une difficulté à laquelle nous sommes confrontés, parfois sous la forme d’un livre si nous avons besoin d’informations, et même parfois sous la forme d’un pont à quelqu’un en proie à la détresse. 
Tel est le merveilleux pouvoir de l’état omniscient.


http://www.arcturius.org/chroniques/wp-content/uploads/2013/03/merkaba_or.jpg


L’esprit d’éveil ressenti par une personne ordinaire est quelque chose d’un peu négatif. 
Au début, on pratique donc plus pour son profit personnel que pur celui d’autrui, de telle sorte qu’il n’y a d’esprit d’éveil que le nom. 
Mais, avec de la persistance, la nature de cette technique permet véritablement d’éliminer la négativité. 
Une fois que l’on a pris cet engagement de l’esprit d’éveil, nous devons alors pratiquer les entraînements au quotidien afin de vérifier si comme l’arbre, nous sommes capables de supporter les branches et les feuilles.

Francesca du blog : http://channelconscience.unblog.fr/

1 commentaire:

  1. Tellement vrai !
    Merci Francesca !
    Connaissant les effets bénéfiques de la méditation, tant individuelle que, surtout collective, on devrait s y mettre tous et régulièrement... alors que la planète, alors que l humanité attend notre éveil, notre réveil collectif...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !