jeudi 11 février 2016

L'Arnaque du trou dans la couche d'Ozone !

On annonce un nouveau trou dans la couche d’ozone, alors que c'est parfaitement normal en hiver !


Filibert : L'Arnaque de l'histoire des CFC qui trouaient la couche d'Ozone a été lancée car le Brevet de Dupont & Nemours arrivait en fin de vie et dans le domaine public, donc les concurrents se préparaient à en produire ! 
Donc il fallait de nouveaux produits brevetés, pour protéger Dupont & Nemours, qui étaient prêts, mais plus coûteux !
L'accident de car en Dordogne, qui a brûlé 43 personnes à Puisseguin en octobre 2015, est dû à l'utilisation de ces nouveaux gaz des systèmes de climatisation, hautement inflammable et que Mercedes conteste pour sa dangerosité (et il n'est pas prouvé qu'ils soient meilleurs pour la couche d'Ozone) !
Toute matière organique (pas seulement le chlore) dans l'atmosphère est dégradé par l'Ozone (et une fois oxydée ces molécules ne consomment plus d'Ozone. L'Ozone est une méthode courante oxydative utilisée pour désinfecter des locaux ou l'eau potable ou l'eau des piscines) !
Comme c'est les UV qui créent l'Ozone, il y en a moins en hiver et il s'en reforme au printemps lorsque le soleil est plus abondant, donc pas de problème, l'Ozone suit ses cycles normaux !



Voir l'image sur Twitter



L’hiver de 2015 étant particulièrement rigoureux (Filibert : Je croyais qu'il y avait un réchauffement climatique, il faut s'entendre avec les autres !), l’acide nitrique qui s’est condensé dans les airs depuis des sources naturelles a provoqué la formation de nuages multicolores dans l’hémisphère nord. 
De tels nuages agissent comme catalyseurs des réactions de décomposition des substances chlorées en chlore libre, ce qui contribue à son tour à augmenter l’effet de serre de manière notable. 
Ainsi, il ne manque que de la lumière solaire pour qu’un nouveau trou gigantesque se forme au-dessus de l’Arctique.




Bien qu’à présent, cette catastrophe naturelle ne menace que l’écosystème de la région, notamment le phytoplancton de l’océan Arctique (Filibert : Les UV sont arrêtés par l'eau et donc le phytoplancton n'a rien à craindre !), les scientifiques estiment que les couches d’air pauvres en ozone sont capables de se déplacer vers les zones tempérées situées dans le sud. 
Il s’ensuit que les habitants de l’Eurasie du Nord et du Canada risquent de passer ce printemps sur fond de rayonnement UV propre à la Californie du Sud.
La couche d’ozone empêche le rayonnement ultraviolet de pénétrer dans les couches inférieures de l’atmosphère et d’atteindre par conséquent la surface de la Terre. 
Toujours est-il que la molécule d’ozone est très instable et se décompose facilement sous l’effet des catalyseurs étrangers présents dans les couches supérieurs de l’atmosphère terrestre.

Source
http://fr.sputniknews.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !