lundi 20 juin 2016

Notre Histoire est plus ancienne que dite !



De la nuit des temps surgissent des Civilisations inouïes qui montrent une autre Histoire de notre Planète !




 


De la nuit des temps surgissent des civilisations inouïes. 
Elles étaient déjà antiques dans l’antiquité. 
Encore avant elles, surgissent d’autres mondes et plus on s’enfonce vers nos origines, plus ces civilisations ressemblent à la nôtre. 
L'oubli qui tout efface les a chassés de nos mémoires. 
Il en fut ainsi pour Sumer, pour Babel ou les Olmèques. 
Et pour ceux de l’Atlantide, ceux de Mu, ceux de l’Empire de Rama, et tous les peuples dont même le nom n’est plus.
La science occidentale nous donne une image trop étriquée de notre histoire, en datant l’Homo sapiens sapiens l’homme actuel, d’à peine cent cinquante mille ans. 

Les traditions asiatiques situent notre origine beaucoup plus loin : dix millions d’années, ou plus encore.
De nouvelles découvertes sur les dinosaures montrent que leurs os pourraient être plus récents qu’on pensait. 

A moins que ce ne soit notre origine qui doive être reculée de façon drastique, comme le soutiennent les Asiatiques depuis toujours.
 

Le crâne de Wyman


Où se situe la véritable origine de notre espèce ? 

L’homme serait-il beaucoup plus ancien qu’on le suppose en Occident ? 
C’est ce que croit le Dr Wyman.
La scène se passe en 1866 aux USA. 

Le propriétaire d’une mine dégage d’une couche de basalte un crâne humain complet, étudié par le Dr L. Wyman du Harvard College. 
Âgé de 12 millions d’années, ce crâne est d’un type moderne, son authenticité ne fait aucun doute à cause de l’imbrication naturelle des gravats. 
Serait-ce le crâne d’Adam ?



 


Mais non, puisque d’après la Bible, Adam a été créé il y a seulement sept mille ans. 
Les créationnistes bibliques le soutiennent encore mordicus ! 
Quant à la science, elle ne lui donne guère plus d’un million d’années. 
Et encore ! 
Si notre espèce a des millions d’années, les civilisations disparues ne se comptent pas par dizaines, mais par milliers. 
Les années qui viennent vont verser d’autres pièces à ce dossier déjà lourd. 
Ainsi, on a retrouvé au Swaziland la plus ancienne mine du monde, vieille de 40 à 50.000 ans, d’une réalisation parfaite, preuve d’un bon niveau technologique.
Notons que la thèse officielle évolutionniste prétend qu’à cette époque, l’homme sautait de branche en branche en mangeant des bananes.
Quant à la thèse créationniste, elle ne reconnait pas l’existence de l’homme à cette date, puisque la Bible affirme que Dieu créa Adam il y a moins de 7000 ans. 

Chacun ses œillères.
 

Des dinos et des hommes


Mais il y a des traces de technologie avancée à des époques bien antérieures. 

Qui donc les a laissées ? 
Des dinosaures ? 
Des dieux ? 
Des aliens ? 
Ni la religion ni la science ne le savent.

Pourtant des pétroglyphes et des pierres gravées, comme celles d’Ica au Pérou, montrent des scènes de vie quotidienne où les humains côtoie les dinosaures. 

Des humains nettement plus grands que nous…
Qu’est-ce qu’ils mangeaient comme soupe, nos lointains ancêtres ? 

Ou bien s’agirait-il d’une autre espèce que la nôtre ? 
Si toute la faune était plus grande, pourquoi pas l’homme ?
La science soutient que les pierres d’Ica sont des faux grossiers, fabriqués par leur découvreur. 

Au siècle dernier, la même science soutenait que les peintures rupestres d’Altamira étaient elles aussi un bidonnage navrant. 
A mon humble avis, le plus navrant, c’est le comportement de cette science-là.





Une balle de 30.000 ans

Tissus d’âneries pontifiantes, écran de fumée, murailles de moqueries mandarines, le chercheur sans œillères ni parti-pris peine à se frayer passage. 
Pourtant, à chaque pas, il tombe sur des découvertes totalement inexplicables.
Des chercheurs russes auraient mis la main sur l’une de ces découvertes incroyables. 

Il s’agit d’un crâne de bison préhistorique qui aurait reçu l’impact d’une balle ou autre projectile tiré par une arme à feu. 
Petit problème : l’âge du crâne en question. 
Le crâne de bison impacté par ce trou en plein front est exposé au Musée de Paléontologie à Moscou.
On peut voir un trou parfaitement rond qui aurait été causé par l’impact d’un projectile lancé à grande vitesse. 

Les balisticiens n’ont jamais retrouvé le projectile. 
Ils pensent pourtant que le trou dans le crâne a été causé par une balle de calibre similaire à ceux que nous utilisons aujourd’hui. 
Cet animal vivait dans la région de Yakuzia en Sibérie orientale il y a plus de 30.000 ans!
 

Des balles de 2 millions d’années

Un autre de ces cas étranges est le « chasseur de Neandertal. » En 1921, le British Museum a reçu un crâne humain trouvé dans des circonstances curieuses. 
Dans une mine de zinc située en Zambie, qui s’appelait alors la Rhodésie du Nord, les travailleurs sont tombés sur une caverne mystérieuse.
Elle était remplie d’ossements humains, les mineurs ont pensé à un cimetière préhistorique. 

Les prélèvements étaient inexpérimentés, très peu d’ossements se sont retrouvés dans les mains des chercheurs, mais parmi ces os, ils ont identifié un crâne particulier, baptisé l’Homme de Broken Hill ou Homme de Rhodésie.



 


Ce crâne a d’abord été classé dans la catégorie Homo heidelbergensis, les chercheurs ont même douté qu’il s’agisse d’un hominidé en raison de sa taille. 
Après étude approfondie, les chercheurs ont classé l’Homme de Broken Hill dans la lignée africaine de Neandertal. 
L’Homme de Broken Hill vivait il y a plusieurs millions d’années, et il souffrait d’une maladie mentale.
Mais sa plus étrange particularité est celle-ci : des deux côtés du crâne, deux trous parfaitement ronds ont été localisés, la plaie d’entrée et de sortie d’un projectile, de même diamètre de part et d’autre. 

C’est le grand mystère de l’Homme de Rhodésie : les experts n’ont aucune idée de ce qui pourrait avoir causé ces trous parfaits dans le crâne.
Selon le professeur Mair, il est possible que les blessures aient été causées par une sorte de balle. La possibilité de blessures par une lance a été rejetée, la blessure serait très différente. 

Comment est-il possible qu’il y ait des preuves de blessures par balles sur un être qui a vécu plusieurs millions d’années ?
La science n’en a aucune idée. 

Mais vous commencez à avoir la vôtre…

http://eden-saga.com/


© 2016, Recherche et transmission par Michel / Arcturius.

Partager en toute liberté en citant la source et Les Chroniques d’Arcturius
Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!

Vous appréciez ce site, alors supportez-nous par une contribution volontaire et devenez ainsi un Gardien Passeur!






http://www.arcturius.org/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !