lundi 17 octobre 2016

"Cholestérol : le grand bluff" sur Arte 18-10 à 20h50 !

"Cholestérol : le grand bluff", documentaire de 83 minutes sur Arte le mardi 18 octobre 2016 à 20h50 !




 


146.650.000 personnes, allemands et français, vont enfin pouvoir obtenir la vérité sur le cholestérol soi-disant nocif pour la santé alors que les graisses sont l'un des éléments les plus vitaux pour la santé humaine, exemples : cerveau de l'encéphale constitué d'un taux élevé de lipides, femmes enceintes pouvant perdre énormément de la graisse de ce même cerveau dû au pompage du bébé pour son propre cerveau, ...)
Tout simplement il n'existe à ce jour aucun remède ni allopathique ni chirurgical pour désencrasser l'artère menant au cœur ! ! ! 

Or les industries pharmaceutiques font croire (avec leur statine) à tout le monde que lutter contre le cholestérol est la solution alors qu'en fait c'est tout le contraire puisque le cholestérol est INDISPENSABLE AU CORPS HUMAIN !
Faire croire, sans preuves scientifiques de plus est, que le cholestérol est néfaste à la santé est très lucratif : 2ème vente de médicaments dans le monde chaque année !!!
Mais peu importe les nombres, car ce qui importe c'est que chacun chacune sensibilise ses proches (6 millions de français ingurgitent quotidiennement inutilement et dangereusement les statines), sensibiliser son entourage afin de leur sauvegarder tant leur foie que bien d'autres organes et fonctions corporelles (devenir aveugle par exemple, perte de mémoire, ...).
"Peu importe les chiffres", en effet, de toutes les façons les industries pharmaceutiques cherchent déjà de nouvelles sources de revenus comme par exemple avec le tout nouveau vaccin soi-disant anti-zona... et oui, les droits sur les statines vont bientôt tomber dans le domaine public ! 

 

https://www.youtube.com/watch?v=IzFZrZUpK20



Cholestérol : le grand bluff - bande-annonce - ARTE



Présentation du documentaire 



Comment le cholestérol a été érigé en coupable idéal des maladies cardio-vasculaires par une série d'approximations scientifiques. Un dogme dont un nombre croissant de chercheurs dénoncent les dangers.
Le cholestérol, que tout un chacun se représente comme un excès de mauvaise graisse dans l'organisme, est désigné à la vindicte médicale et populaire depuis les années 1950 comme responsable des maladies cardio-vasculaires qui terrassent jeunes et vieux avant l'heure.

Or, un nombre croissant de chercheurs en médecine dénoncent ce qu'ils considèrent comme un vaste mensonge, façonné à la fois par une série d'approximations scientifiques et par de puissants intérêts économiques, de l'industrie agroalimentaire d'abord, des laboratoires pharmaceutiques ensuite. 
Les facteurs avérés de risque, affirment ces recherches convergentes, sont en réalité le tabac, l'hypertension, l'obésité et le manque d'exercice. 
Mais depuis la mise sur le marché, en 1993, de nouveaux traitements anti-cholestérol, les statines, une écrasante majorité de médecins mise sur leur prescription avant toute autre mesure préventive. 
Consommées par 220 millions de patients à travers le monde, les statines sont devenues en quelques années le médicament le plus vendu dans l'histoire de la médecine. 
Or, les fabricants eux-mêmes commencent à reconnaître qu'elles peuvent entraîner des effets secondaires graves, tels que des douleurs musculaires, des problèmes hormonaux, des pertes de mémoire, des dépressions et aussi, selon des études récentes, le déclenchement d'un diabète. 
Une reconnaissance tardive qui, étrangement, intervient alors que les derniers brevets en la matière tombent dans le domaine public et qu'une nouvelle molécule anti-cholestérol s'annonce. 


Manipulations

Pour démonter ce qui a constitué pendant plus d'un demi-siècle un dogme inattaquable, Anne Georget donne la parole à une quinzaine de spécialistes - chercheurs en médecine, cardiologues, journalistes médicaux, nutritionnistes... - qui expliquent à la fois ce que l'on sait du cholestérol et réfutent, études à l'appui, ce qu'ils estiment être des conclusions scientifiques biaisées. 
Ainsi le physiologiste américain Ancel Keys, qui, le premier, avait attribué à la surconsommation de graisses saturées la stupéfiante épidémie d'accidents cardio-vasculaires survenue dans les années 1950 dans certains pays occidentaux, a-t-il délibérément passé sous silence les contre-exemples statistiques. 
Tandis que les études cliniques des statines ont été financées à 80 % par les laboratoires qui avaient le plus intérêt à ce qu'elles s'avèrent positives. Dense et documentée, une roborative enquête à décharge. 


Documentaire complet

https://www.youtube.com/watch?v=al8mLjSj5dg


Confort & disponibilité de visionnage
► Ce documentaire sera rediffusé sur Arte TV quelques semaines plus tard à une autre heure.
► De plus, sur You Tube et/ou Dailymotion il sera visionnable environ durant deux semaines à tout moment quelle que soit l'heure.

Articles connexes
Cholestérol
Y en a t-ils qui sont plus sages que ceux sensés être sages ?

Pétition :
Pour signer la pétition c'est ici ( attendre quelques secondes le lancement de la vidéo pour voir apparaître le lien cliquable pour signer )

Source présent article et introduction - Delta de la Lyre
Auteur  Delta De La Lyre, Arte Tv
Source : http://infos-santes.blogspot.fr/ 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !