samedi 3 décembre 2016

Merlimpimpim : Finissons le travail !

La vague monte, elle emporte tout…! 


http://www.monquotidien.fr/media/Images/question-tsunami.jpg

Par merlimpimpim



C'est comme si le nombre significatif des mécontents serait enfin venu au nombre qui compte.
Pour ceux qui étaient devant, les pionniers, les extra-lucides du plan politique, le temps a paru long. 

On se demande comment ils n'ont pas fini par abdiquer. 
Des teigneux, c'est sûr. 
Pour la masse médiane qui avaient détourné les yeux, les choses arrivent à leur temps et pour les journaleux, c'est un raz-de marée incompréhensible.
Brexit, Sarkozy, Hillary, Juppé, Hollande, vassaux inféodés aux Bilderberg, Rotschild, Clinton, Bush, Soros, Lobby sioniste… Sonnant et trébuchant… trébuchent. 

Ce n'est pas par hasard. 
La vague des anti-corps n'emporte pas tout, elle cible.
Mais les structures économiques, institutionnelles, affairistes, politiques, juridiques, médiatiques demeurent en place. 

Il faut élire des personnes extérieures à ce cartel, et déterminées, et prier qu'elles soient capables de les démanteler petit à petit. 
A notre échelle, on ne peut pas davantage. 
Mais on entend bien nos journaux nous encourager à lâcher nos larmes en obole d'un lâche en reddition doublé d'un traître à la nation qui abdique parce que le système doit jeter du lest.
http://www.delitdimages.org/selon-le-code-penal-hollande-est-coupable-de-haute-trahison/

 


http://s-www.lalsace.fr/images/DD5A84A1-93CF-4049-89C8-09CF56D34AE8/ALS_03/dessin-laurent-salles.jpg



On entend bien les Filoche et autres troupiers, qualifiés comiquement de frondeurs analyser que le système a besoin d'un nouveau souffle, de nouvelles idées… qu'ils n'ont pas !
"Messieurs, il faut porter de nouvelles idées, décrètent-ils, à la Brassens, de guerre lasse et de mort lente. 

Mais lesquelles ?"
Comme si les idées n'émergeaient pas naturellement du terreau des consciences...
Aidons-les à faire vivre les nouvelles idées présentes chez les autres en leur montrant la porte.
Et ces mêmes qui invitent Mélenchon à les rejoindre alors qu'il porte un programme qu'ils n'ont pas voulu soutenir. 

Trop anti-système, cela leur fait trop peur, et puis les maîtres n'aiment pas les nouvelles idées… 
D'ailleurs le leur de programme se résume synthétiquement à "Comment conserver nos places et nos privilèges dans ce nid douillet du PS qui balance si fort ?"
Dupont-Aignan s'est-il présenté aux Primaires de la Droite ?
La vague monte. 

Elle n'emporte pas tout, elle cible…


http://p7.storage.canalblog.com/75/22/507228/62653233_p.jpg



N'atermoyons pas comme des lâches, finissons le boulot qu'on a si longtemps différé. 
Ne laissons pas aux lieutenants, potentiels leaders maudits de demain le temps de se réorganiser.
A bas Macron, Valls, Hamon, Montebourg, Filoche..., les vestiges du parti socialiste qui a trahi.
A bas Fillon, le chantre du libéralisme (comme si nous n'en avions pas encore assez souffert !) venu sous la Sarkozie.
A bas l'idéologie mondialiste dominatrice, impérialiste et corrompue, nous n'en voulons plus !
Nous voulons pouvoir regarder nos enfants en face à nouveau, nos conjoints et leur inventer un avenir. 

Retrouver notre dignité. 
Tout cela est possible. 
A bas la résignation ! 
Nous serons ce que nous ferons. 
On nous a piétiné, on nous a traîné plus bas que terre. 
Beaucoup ici et ailleurs ne s'en sont pas relevés. 
Nous voulons regagner les rênes de la démocratie que ces mafieux nous ont dérobé. 
Nous voulons les combattre.


http://hachepepresscartoons.blogs.lalibre.be/media/00/02/1138288777.jpg



Pour le reste Messieurs-Mesdames, débattez et votez comme vous l'entendez, argumentez avec cordialité, nous avons une bataille en commun à mener, la France compte encore des énergies qui ne se sont pas corrompues avec le pouvoir et proposent des projets différents : Asselineau, Dupont-Aignan, Mélenchon...
La vague monte. 

Enfourchons-la.
Unissons-nous le temps d'un tour, la bête est touchée, abattons-la ! 

Commençons par bouder la Primaire... 
Ne la laissons pas se relever, ne la nourrissons pas. 
Qu'elle demeure, exhangue, jusque juin où nous l'achèverons. 
Celle-ci est la Mère des batailles, il faut raisonner. 
Ne pas flancher. Haro ! Haro !
Ensuite, nous verrons bien. 

L'exercice démocratique reprendra ses droits.


http://www.agoravox.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !