mardi 30 mai 2017

Il y a 13.000 ans, les dents soignées au bitume !


Des incisives soignées au bitume il y a 13.000 ans ont été découvertes sur le site de Riparo Fredian en Toscane ! 







Les chasseurs-cueilleurs creusaient les dents avec la même précision que les perles.
Comment soignait-on les caries à l’âge de glace ? 

Avec des "plombages" de bitume, rapportent des chercheurs italiens, après étude de quenottes découvertes sur le site toscan de Riparo Fredian. 
Il y a 13.000 ans, un chasseur cueilleur minutieux y a soigneusement creusé deux incisives (cariées ou fissurées) pour en extraire la pulpe dentaire vraisemblablement nécrosée. 
"Après avoir élargi la cavité, il a ensuite empli le creux avec un mélange de bitume, de fibres végétales et de cheveux", expliquent les archéologues et paléontologues de l’Université de Bologne (Italie) et de l’Institut Max Planck de Leipzig (Allemagne). 
Les propriétés adhésives du bitume, un mélange d’hydrocarbures naturels que l’on trouve à l’état semi-solide, sont connues depuis soixante mille ans au moins et servaient déjà à encoller des pointes d’armes. (lire S&A n° 842). 
Le matériau aurait pu être employé par les dentistes préhistoriques en raison de ses qualités antiseptiques.

L’examen des résidus de comblement et l’analyse au microscope électronique à balayage, qui a révélé des "petites marques parallèles creusées jusqu’au fond de la dent", ont été publiés dans "l’American journal of physical anthropology". 

Après la trépanation de l’incisive, les artisans-dentistes semblent avoir utilisé des petites lames en pierre comme bistouris et scalpels de précision pour "parachever" l’intervention. 
L’histoire ne dit pas si le patient avait absorbé des plantes calmantes ou anesthésiantes, alors que l’automédication était déjà pratiquée à l’époque.
"Ce bitume enrichi constitue le plus ancien remplissage dentaire connu » selon l’archéologue Stéfano Bennazi, de l’Université de Bologne. 

Il est deux fois plus vieux que celui découvert sur une dent fissurée de Slovénie en 2012. 
Là, les hommes préhistoriques avaient utilisé de la cire d’abeille- une substance connue pour ses propriétés antibactériennes- pour colmater la brèche. 



 

 

"Perforations pratiquées In vivo"



L’art de la dentisterie remonte, lui, à 14.000 ans au moins : l’équipe de Stefano Bennazzi a déjà découvert la trace il y a quelques années, toujours en Italie, de la plus ancienne opération de chirurgie dentaire : soit la molaire infectée d’un homme de 25 ans partiellement nettoyée à l’aide de petits outils de silex. 

Les caries se sont principalement multipliées au néolithique, quand les hommes ont domestiqué les céréales et produit du miel, mais les chasseurs cueilleurs antérieurs "souffraient également de nombreuses pathologies buccales, et il n’est pas étonnant qu’ils aient expérimenté très tôt les traitements dentaires" souligne l’archéologue de Bologne.
Pour forer les quenottes, les Homo sapiens utilisaient des outils fins de pierre, de bois ou d’os. 

Il y a 9000 ans, "les dentistes de Mehrgarh, au Pakistan, utilisaient des techniques identiques à celles de la fabrication des minuscules perles en os, coquillages marins, stéatites, calcites, turquoises, lapis lazuli, utilisés pour les parures trouvées en abondance sur le site", ont montré en 2006 des chercheurs du CNRS après la découverte de onze cas de perforations dentaires pratiquées in vivo sur les couronnes de neuf patients adultes, "probablement dans un but thérapeutique ou palliatif".
L’instrument principal était alors un perçoir en bois muni d’une petite pointe en silex, probablement actionné par un archet, c’est à dire un instrument en forme de petit arc, qui servait à mettre en rotation un morceau de bois pour allumer un feu, percer la pierre etc. 

Les artisans de Mehrgarh notamment ont excellé dans ces pratiques de perforation, en se montrant capables de produire des perles de 1 mm de diamètre percées de trous de quelques dixièmes de mm.
 


Source : https://www.sciencesetavenir.fr/
© 2017, Recherche et transmission par Michel / Arcturius.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !