vendredi 22 septembre 2017

Fulford : Trump veut éviter la Faillite des États-Unis !

Les indices d’une Faillite et d’un Effondrement imminents des États-Unis se multiplient de jour en jour !


Benjamin Fulford le 18 septembre 2017




Le Président des États-Unis Donald Trump a prévu de se rendre en Asie en novembre, officiellement pour assister à une réunion de l’APEC (Asia-Pacific Economic Cooperation) mais en réalité pour faire une tournée de récolte de fonds, selon de multiples sources concordantes. 
La tournée vise à récolter des fonds pour permettre au gouvernement privé en faillite des États-Unis de perdurer au-delà de l’allongement de l’échéance jusqu’en décembre qu’il a obtenu de la part de ses créanciers Asiatiques pour la plupart.
Le gouvernement privé des
États-Unis a obtenu assez d’argent pour continuer à fonctionner encore 3 mois après l’échéance de paiement de son année fiscale du 30 septembre parce qu’il "a menacé de détruire la planète", selon ce qu’ont confirmé les sources des Sociétés secrètes Asiatiques au cours d’une réunion la semaine dernière avec les représentants de la Société du Dragon Blanc (WDS). 
En d’autres termes, elles ont confirmé que toute le récent brouhaha sur la Corée du Nord n’était rien d’autre qu’une énorme campagne d’extorsion de fonds. 




La WDS, de son côté, a recommandé que les Asiatiques donnent au gouvernement privé des États-Unis le choix au-delà de décembre : "soit d’accepter les prochains paiements par le Canada en échange d’une réforme menée par le Canada de votre système politique et économique ou nous allons révéler votre bluff concernant une guerre nucléaire totale !"
Il y a fort à parier que les Américains le feraient s’ils devaient choisir entre l’holocauste nucléaire et les Canadiens.
Dans un tel scénario, la chaîne de commandement militaire Américaine resterait intacte et prendrait également le contrôle des forces armées Canadiennes. 

En échange, les Canadiens prendraient le contrôle de la politique et de l’économie durant la période de nettoyage du bourbier qu’est devenu Washington DC. 
Une telle initiative serait de nature à recueillir le soutien du public. 
Le soutien des Américains aux politiciens de DC est inférieur à 10% alors que le soutien aux forces armées Américaines tourne constamment autour de 70%. 
Par contraste, plus de 60% des Canadiens soutiennent leur gouvernement parce qu’à la différence du marigot politique de Washington DC, corrompu et objet de chantage, il travaille en faveur du peuple.
En tout cas, les indices d’une faillite et d’un effondrement imminents des
États-Unis se multiplient de jour en jour, donc la capacité du gouvernement privé des États-Unis à perdurer va de toute manière prendre fin et quelques choix difficiles vont devoir être faits.
En Californie, par exemple, Calpers, le plus important fonds de pension public des
États-Unis, et un des mieux gérés, se voit obligé de réduire les versements de ses retraites jusqu’à 90%.
http://www.zerohedge.com/news/2017-09-13/calpers-slashes-pension-payments-retirees-two-more-california-towns-90

Entre-temps, l’État de Pennsylvanie rejoint l’Illinois, Porto Rico, Detroit et d’autres dans l’incapacité à payer ses factures.
http://www.zerohedge.com/news/2017-09-13/calpers-slashes-pension-payments-retirees-two-more-california-towns-90

 




 
Ces évènements reflètent le fait que le système du pétrodollar, qui a permis au gouvernement privé des États-Unis de vivre au-dessus de ses moyens au cours des 40 dernières années, est en train de s’effondrer. 
Comme il a été amplement remarqué, la Chine a annoncé qu’elle allait payer son pétrole en yuans garantis-or, assénant ainsi un coup mortel au pétrodollar. 
A présent le Venezuela, une des principales sources d’importation de pétrole par les États-Unis, déclare qu’il n’acceptera plus de paiement de son pétrole en dollars US.
http://www.foxbusiness.com/features/2017/09/13/venezuela-stops-accepting-dollars-for-oil-payments-following-u-s-sanctions.html

Un autre indice du désespoir a été que "les
États-Unis s’en prennent à l’Indonésie en imposant une énorme taxe (une pénalité) à l’importation de 40% sur les importations d’huile de palme … 
Une nation en faillite recherchant désespérément des dollars de toutes les façons possibles pour se maintenir à flot. 
Rappelez-vous qui est venu tout au départ pour convaincre le gouvernement Indonésien par de gros dessous de table, de sacrifier les jungles (au profit des plantations de palmiers)", soulignent les sources de la WDS en Indonésie.
Dans ces circonstances désespérées, le Secrétaire Américain au Trésor, Steven Mnuchin a fait écho aux tweets précédent du Président Trump, lorsqu’il a menacé d’empêcher la Chine "d’avoir accès aux
États-Unis et au système international du dollar".
https://www.rt.com/usa/403118-usa-china-sanctions-north-korea/

 




De multiples spécialistes et experts ont sonné l’alarme à propos de ces commentaires, parce qu’il est évident que les États-Unis perdraient la guerre économique avec la Chine et que tenter de couper la Chine du système du dollar signifierait la destruction du dollar, non de la Chine. 
Ceci en raison du fait que les États-Unis sont le pays le plus endetté de l’histoire de la planète et qu’une rupture de la finance entraînerait une réduction drastique du niveau de vie des États-Unis et leur isolement de l’économie mondiale.
Les Chinois qui préfèrent l’harmonie à de mauvais combats, ont approuvé du bout des lèvres les appels des
États-Unis à "sanctionner la Corée du Nord", afin d’éviter de fournir aux Américains un prétexte à des actions inconsidérées. Cependant, des agents Nord-Coréens de haut-niveau basés au Japon affirment que les sanctions n’existent que sur le papier et que l’approvisionnement des denrées en provenance de Chine et du pétrole de Russie continue à arriver en Corée du Nord sans aucune restriction. 




La Mafia Khazare, de son côté, exerce une forte pression sur le gouvernement privé des États-Unis pour qu’il accepte les accords de Paris comme condition préalable à la poursuite de son financement. 
Cette initiative est menée par les dirigeants Khazars dans le régime de Trump comme son conseiller économique Gary Cohn et son gendre Jared Kushner.
Le problème avec les Accords de Paris, outre le fait qu’ils sont fondés sur une pseudo-science par des scientifiques corrompus, est qu’ils maintiennent la Mafia khazare aux commandes du système financier mondial. 

Les accords de Paris donnent aux Chinois un siège plus important à la table, mais ils humilient l’Inde et le Japon et gardent intact le contrôle général des Khazars.
A ce point, nous devons examiner de plus près la connexion entre le Vatican, la Loge Maçonnique P2 et la Mafia khazare, afin de comprendre ce qui se passe vraiment sur cette planète.
David Rockefeller, mort récemment, et des membres de la Famille Royale Britannique ainsi que des membres de la famille Rothschild, nous mènent tous à la Loge P2 – les créateurs autoproclamés d’une dictature mondiale fasciste Romaine – comme étant à la fois les véritables maîtres du système du dollar US et la source de la plupart du terrorisme mondial. 

Les dirigeants suprêmes de la Mafia khazar comme le Premier Ministre Israélien Benyamin Netanyahou travaillent pour eux, selon ces sources. 

 

Le supérieur général des Jésuites Peter Hans Kolvenbach

 

Au Japon, j’ai systématiquement documenté la manière dont la Loge P2, alors dirigée par le supérieur général des Jésuites Peter Hans Kolvenbach, était à l’origine de l’attaque terroriste nucléaire et du tsunami du 11 mars 2011 (Fukushima) contre le Japon.
A présent des sources des Sociétés secrètes Asiatiques et des chefs gangsters Japonais confirment toutes deux que depuis l’incident terroriste de Fukushima, des camions entiers de billets de 10.000 yens (l’équivalent des billets US de 100 $) ont été envoyés à Fukushima. 
Là, l’argent est recyclé à destination des politiciens et des gangsters, alors que le prétexte public est que l’argent est dépensé pour "nettoyer les radiations de Fukushima"
En d’autres termes, Fukushima sert d’excuse pour blanchir de l’argent radioactif, pas pour éliminer la radioactivité.
L’ancien Ministre des Finances Japonais, Heizo Takenaka, est toujours l’un des grands sous-traitants khazars chargé de la distribution de cet argent de la terreur de Fukushima, confirment des sources des gangsters Japonais.
Des sources du Pentagone affirment : "la guerre contre la Cabale au Japon va connaître une escalade après l’éviction du Commandant du Pacifique, l’Amiral Harry Harris", prévue à la fin de l’année.
Entre-temps, il s’avère que selon des sources de la Sécurité Intérieure Japonaise, le Premier Ministre esclave des Khazars, Shinzo Abe, est informé à l’avance des "lancements de missiles Nord-Coréens" et reçoit ensuite le script qu’il doit réciter pour y répondre. 

Cette arnaque sert non seulement à extorquer de l’argent par la menace d’une guerre nucléaire, mais fournit également un prétexte pour faire monter la cote d’un Abe largement méprisé dans de faux sondages d’opinion, selon les sources.
Si le Pape François est sincère dans sa volonté de réformer le Vatican et la P2, il doit se montrer clair à propos de Fukushima et révéler l’implication documentée de Kolvenbach, mort en 2016 (!?) et de son acolyte Netanyahou. 





"Le voyage sans précédent de Netanyahou (la semaine dernière) en Colombie, en Argentine et au Mexique va avoir peu d’effet sur la guerre au Mossad et la guerre à la drogue par le Commandement Sud, qui était, et est peut-être toujours, dirigé par le Général John Kelly qui dirige désormais la Maison Blanche", soulignent des sources du Pentagone.
Le voyage de Netanyahou a eu pour conséquence d’amener le Secrétaire à la Défense James Mattis et le général en charge du Commandement Nord, Lori Robinson, "à rendre visite aux dirigeants militaires Mexicains à Mexico le 15 septembre après le départ de Bibi (Netanyahou), pour mettre fin aux cartels de la drogue Mexicains", selon des sources du Pentagone. 

Le tremblement de terre de magnitude 8,1 au Mexique pourrait avoir été une tentative de la Cabale de contraindre le Mexique à cesser son aide aux victimes de l’ouragan Harvey, ajoutent les sources.
Netanyahou pourrait également avoir été à la recherche d’un asile politique parce qu’il sait que les vrais Juifs en Israël sont en train de s’éveiller au fait qu’il est un pseudo-Juif adorateur de Satan et qu’ils se préparent à le mettre en prison où est sa place.
Les Israéliens sont forcés de s’occuper de leur gouvernement Satanique parce que leur armée mercenaire de Daesh est en train d’être systématiquement détruite par une alliance de fait entre les militaires Américains, l’Iran, la Russie et la Turquie. 

Même le site Debka lié au Mossad a reconnu cette réalité en faisant état d’une attaque en tenaille Américano-Russe contre Daesh.
http://www.debka.com/article/26221/US-Russian-pincer-for-ISIS-in-Euphrates-Valley

Le changement tectonique par rapport à l’ancien équilibre du pouvoir au Moyen-Orient a été souligné lorsque la Turquie, qui possède la deuxième armée de l’OTAN, a annoncé la semaine dernière qu’elle achetait des missiles antiaériens Russes de type S400.
http://www.bbc.com/news/world-europe-41237812

Les sources du Pentagone déclarent également que les discours à l’occasion de l’anniversaire du 11 septembre 2001 prononcés par Trump, Mattis, Dunford et d’autres "annoncent des actions contre les terroristes (Bush-Israël) en refusant de nommer les Saoudiens ou le terrorisme Islamique comme ses auteurs".
Combinés à la purge de la semaine dernière de 16 hauts-dirigeants Saoudiens, cela pourrait bien vouloir dire que le nouveau Roi Salman d’Arabie Saoudite est en train de couper l’alliance secrète de son pays avec Israël pour maintenir le soutien militaire des
États-Unis dont son régime a besoin pour survivre. 
Cela signifie qu’Israël également devra purger sa direction Satanique s’il veut survivre.
Les changements dans la plaque tectonique de la structure du pouvoir mondial qui se déroulent à présent sont si énormes que l’humanité pourrait bien être libérée cet automne*.

Traduction de Patrick T.
Source : Antimatrix.org

2 commentaires:

  1. En lisant cet article de Benjamin F. , tout comme les précédents, on se demande s'il observe les États Unis à partir de Mars ou de Saturne, tellement il est dans l'illusion la plus totale...

    RépondreSupprimer
  2. Je ne comprends pas cette histoire du Canada qui prendrait en charge la politique des USA. C'est impensable ! D'abord les canadien et Trudeau sont des mondialistes, ensuite les USA n'accepteront jamais une ingérence. Pourquoi ne pas laisser aux USA eux-même le soin de nettoyer leur bourbier... non non, cette théorie ne tient pas...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !