vendredi 1 septembre 2017

Gabrielle Blocker : L'existence des Vies Antérieures !

Le récit de mon expérience personnelle me démontre l'existence des Vies Antérieures !


Par Gabrielle Blocker



On entend souvent parler des vies passées, mais existent-elles vraiment ? 
La croyance en la réincarnation est présente dans de nombreuses civilisations depuis des millénaires, y compris en Occident. 
 Aujourd'hui, de plus en plus d'enfants se souviennent de leurs vies passées, et sont parfois capable de désigner des lieux et des faits précis qu'ils auraient vécus.

En 2011-2012, j’ai suivi une formation complète en hypnose. 
Lors d’un des week-ends de formation, nous avons fait le processus « La vie entre les vies » du Docteur Michael Newton. 
Michael Newton est un psychiatre américain qui utilise l’hypnose pour guérir ses patients. 
Il s’est rendu compte lors de ses séances, que bon nombre de ses patients trouvaient des solutions à leur(s) problème(s) dans des vies passées. 
D’abord sceptique, il était éberlué de voir que certains de ses patients, pourtant peu instruits, décrivaient des scènes historiques dans les moindres détails. 
Avec le temps, il a développé un processus pour explorer les dimensions spirituelles sous hypnose.

Ce processus permet à l’inconscient de reconnecter avec une vie passée, d’y voir les évènements importants, de revivre la mort de l’identité temporaire et l’ascension de l’âme dans l’au-delà. 
Le but étant de voyager consciemment à travers les dimensions spirituelles que les âmes visitent entre deux incarnations. 
C’est une expérience merveilleuse qui permet d’accroître la perception du point de vue de l’âme, pourquoi elle s’incarne, pour quelle mission et comment cela sert le Grand Tout. 
De plus, cela nous permet de rencontrer nos guides spirituels et des sages et enseignants, nos âmes-sœurs et famille d’âmes. 
Ce voyage peut parfois durer jusqu’à trois ou quatre heures, d’un point de vue personnel, cette expérience a été incroyable et m’a profondément bouleversée. 
Je ne savais pas que je pouvais reconnecter si intensément avec des informations et des visuels si détaillés.

 

 https://www.youtube.com/watch?v=p06pP4a7rbU 

 

Par le passé, j’ai déjà eu un aperçu de la vie antérieure dont je vais vous parler, lors d’une cérémonie Ayahuasca. 
Je me suis vue dans une belle voiture décapotable aux alentours des années 30 ou 40, j’étais un jeune homme américain brun avec les cheveux gominés vers l’arrière. 
Lors de ma première formation en hypnose, nous avons fait une régression dans une vie passée. 
Je me suis retrouvé dans cette même vie, dans la même voiture, cette fois il y avait une jeune femme assise à côté de moi. 
La voiture roulait et l’air qui soufflait sur nos visages était chaud et agréable, j’étais amoureux d’elle. 
Une seconde plus tard, mon corps sursaute sur la chaise lors de la séance, une voiture arrive à un carrefour par la droite et nous rentre dedans. 
Le choc est fatal : la jeune femme meurt sur le coup. 
Je pleure toutes les larmes de mon corps me sentant coupable. 
Ceci explique sans doute pourquoi j’ai toujours eu peur de conduire, et que je n’ai pas pu passer mon permis avant de soigner complètement ce trauma vers l’âge de 30 ans. 
J’étais persuadée que si je prenais le volant j’aurai un accident, je pensais que c’était complètement irrationnel à l’époque.


Lors de la session « La vie entre les vies », mon binôme Céline m’a suggéré de retourner à ma dernière vie (celle avant celle-ci du point de vue du temps linéaire). 
Je me suis vue de nouveau dans la peau de ce même homme, mais quelques années plus tard (vers la fin des années 40) je me vois me marier à une jolie jeune femme. 
J’étais journaliste et ma carrière était teintée de réussite. 
Céline m’a demandé quel était mon nom, c’est sorti spontanément : Jack Anderson. 
Plus loin dans cette vie, je me vois vieux dans mon bureau, je porte des grosses lunettes noires, une chemise à carreau avec des bretelles et je termine d’écrire un livre, car je suis aussi écrivain. 
 Pourtant il y a beaucoup de tristesse et de solitude dans cette scène, comme un deuil inachevé et une culpabilité toujours présente, mes finances ne vont pas très bien. 
Céline m’a demandé enfin d’aller au dernier jour de ma vie, je me vois dans un grand lit en bois dans une pièce un peu sombre, une jeune femme est là et me tient la main. 
Elle est trop jeune pour être ma fille, elle doit être ma petite fille. 
Céline m’a demandé quel âge j’avais, j’ai répondu 80 ans et quelques… 
Et puis je me vois sortir du corps de ce vieux monsieur, monter à travers le toit de la maison et quitter les États-Unis, puis la Terre, le visuel est un peu comme si on dé-zoomait avec Google maps, et je me retrouve dans l’espace, libre à nouveau. 
La séance a continué pendant quelques heures toujours plus haut dans les niveaux de conscience. 
J’aurais peut-être l’occasion de parler du reste du voyage une autre fois...

 

 

 

Quand je suis rentrée chez moi ce jour-là, j’étais émerveillée de l’expérience et de toutes les connaissances auxquelles j’ai pu avoir accès grâce à mon inconscient. 
Nous voyons souvent l’inconscient comme quelque chose d’inférieur qui dort caché dans les profondeurs de notre conscience. 
Or il n’en est rien, même si il n’y a fondamentalement pas de haut et de bas dans notre Univers, l’inconscient peut être perçu comme une couche au dessus de notre conscience qui nous permet d’accéder à des informations auxquelles nous n’avons pas accès lors de notre état normal d’éveil. 
Il nous permet d’accéder aux annales akashiques, qui sont comme une bibliothèque universelle qui contient toutes les informations qui ont existées, existent et existeront. 
C’est la bibliothèque du Grand Tout.

J’étais particulièrement curieuse à propos de Jack ce soir-là, existait-il vraiment ? 
Était-ce seulement une projection ou quelque chose de très réel ? 
Jack Anderson est un nom si commun, je me suis dis que c’était presque impossible de retrouver une trace de lui. 
Mais une petit voix m’a dit : "Essaye quand même !", alors j’ai tapé son nom dans le moteur de recherche sur Google... 
Le premier résultat qui est apparu est une page Wikipédia à son nom (article plus complet en Anglais ici) : Jack Anderson, journaliste d’investigation et écrivain américain, né en 1922 et mort en 2005 à l’âge de 83 ans… 
Je n’y croyais pas ! 
J’ai senti des frissons parcourir toute ma colonne vertébrale et j’avais la chair de poule ! 
Jack était un des pères du journalisme d’investigation, il était dans une quête presque religieuse de la Vérité (il était Mormon). 
Son travail consistait entre autres à exposer les complots et les manigances de la CIA, du FBI et du gouvernement ainsi que la corruption. 
Il croyait dur comme fer que le journalisme indépendant pouvait mettre un régime corrompu à genou. 
Il était très actif pendant l’affaire du Watergate et dans les années 1970 la Maison Blanche, sous l’administration de Nixon, a conspiré à l’empoisonner au LSD. 
Il a aussi exposé le harcèlement et l’investigation du gouvernement Nixon à l’égard de John Lennon et son éventuelle expulsion.

Perplexe, je voulais en savoir plus, j’ai continué à chercher, je suis tombée sur une photo de lui à un âge avancé avec ses grosses lunettes noires et j’ai reconnu instantanément le vieil homme dans son bureau. 




J’ai réussi à trouver un article avec une photo de lui jeune pendant la deuxième guerre mondiale en Chine en 1945. 
J’étais éberluée de reconnaître une nouvelle fois le jeune homme brun avec les cheveux en arrière dans la voiture décapotable ! 
Le sentiment ressenti était incroyable et je me suis sentie en gratitude de vivre cela. 
Mais je n’ai pas trouvé grand-chose sur sa vie privée, et donc pas de trace d’accident ou d’amour de jeunesse… 
Mais il s'est bien marié à la fin des années 40.






Mon père était un journaliste américain, il était aussi très actif pendant le scandale du Watergate et a d’ailleurs reçu un prix pour son travail. 
Ma première question était : le connaît-il ? 
J’ai d’abord appelé ma mère pour lui demander, elle m’a répondu qu’elle n’avait jamais entendu parler de lui, mais qu’elle demanderait à mon père. 
Évidemment que mon père le connaissait ! 
Pas personnellement, mais ils se sont croisés dans les années 1970. 
Pour ma part je n’ai jamais entendu parler de lui ni à la maison, ni pendant mes études.




Je suis née en 1983, Jack est décédé en 2005. 
Alors la question est comment est-il possible d’être incarné dans deux corps en même temps ? 
La réponse est que le temps n’existe pas, l’espace non plus. 
Notre conception du temps et de l’espace est seulement conçue pour nous permettre de fonctionner à travers nos cerveaux tridimensionnels. 
Au niveau quantique, il n’y a pas de passé, ni de futur il y a seulement le moment présent. 
Cela suggère que ce que nous appelons vies passées sont en fait des vies parallèles, dans des dimensions parallèles. 
Quand une âme s’incarne, elle le fait avec une certaine quantité d’énergie (même s’il y a une ressource infinie en énergie), quand une personne arrive en fin de vie et encore plus quand elle tombe malade, elle n’a plus besoin d’autant d’énergie focalisée dans cette expérience-là, elle peut donc l’utiliser pour choisir une autre incarnation, un autre point de focalisation.

Jack Anderson a été atteint par la maladie de Parkinson en 1986, il est mort en 2005. En 2007, en sortant diplômée des Beaux-arts, je me suis inscrite en Master de journalisme à l’Université. 
J’avais envie de faire du journalisme d’investigation et je voulais écrire. 
J’ai arrêté l’année suivante, voyant comment on enseigne le journalisme et comprenant comment le système des médias marche. 
Le journalisme tel qu’il est pratiqué aujourd’hui consiste à publier ce que les agences de presse nous dictent, elles sont détenues par une poignée de multinationales et le cartel financier. 
Penser par soi-même est vu comme indécent. C’est à cette période-là que j’ai eu ma première observation d’OVNI, ce qui m’a ouvert à la possibilité qu’il y ait bien plus qui se passe dans l’Univers que ce qu’on essaye de nous faire croire. 
Le secret et les documents classés top secret sont légions, mais on nous apprend à regarder ailleurs et à ne jamais rien questionner. 
Comme George Orwell le disait : "Le journalisme consiste à publier quelque chose que quelqu’un d’autre préfèrerait garder secret : le reste n’est que relations publiques". 
Ceux qui questionnent aujourd’hui sont taxés de conspirationisme, dans un futur très très proche ces gens qui ont pris conscience de la tromperie, et qu’on prend parfois pour des allumés, seront plus préparés à la chute du système et pourront assister ceux qui le sont moins.

J’ai écrit cet article il y a environ dix mois, sans savoir si j’allais le publier ou non. 
J’ai récemment commencé à étudier les stelliums en Astrologie, les stelliums sont une configuration plutôt rare constituée de quatre planètes ou plus dans le même signe ou dans la même maison, ou les deux. 
Ils en disent beaucoup sur la mission de vie de la personne puisqu’il y a beaucoup d’énergie focalisée dans le même domaine et/ou le même signe. 
J’ai un stellium en Scorpion en maison 4. 
Il y a tellement d’énergie concentrée à un endroit du thème astral que souvent on a besoin de canaliser cette énergie à travers la maison opposée au stellium, dans mon cas la maison 10. 
J’ai voulu donc jeté un œil au thème astral de Jack Anderson, et j’ai été éberluée de voir qu’il avait aussi un stellium en maison 4, mais dans le signe de la Balance !  
Son chemin de vie en numérologie est 7, comme moi ! 
Ceci montre comment une âme choisit certains thèmes et caractéristiques qui peuvent se retrouver de vie en vie. 
Je ne suis pas journaliste dans cette vie, mais au bout du compte j’ai été guidée à me mettre devant une caméra et à écrire des articles et des livres !

Cette expérience m'a permis de m'apporter la preuve tangible de l'existence des vies passées. 
Depuis, j’ai revécu beaucoup de vies passées/parallèles, en tant qu’Amérindien, en Égypte et Sumer anciennes, au royaume de Siam, en Amérique du Sud, entre autres... 
J'ai même vu une des mes incarnations futures (je serais sans doute amenée à en parler prochainement). 
Je guide les gens sous hypnose à travers leurs vies passées quand elles se présentent lors de mes séances, ainsi qu'à travers la session "La vie entre les vies"
Elles nous servent toujours à avoir une perspective et une compréhension plus large de notre existence. 
Par contre elles ne doivent pas servir comme échappatoire à notre vie présente, la plupart de nos problèmes trouvent leurs causes dans notre vie actuelle.

Elles nous servent simplement à avoir accès aux connaissances liées à l’évolution et au cheminement d’une âme d’incarnation en incarnation et de mieux comprendre ce que nous sommes venus expérimenter ici bas, ainsi que le fonctionnement de l'Univers.

En bonus voici un extrait vidéo avec Jack Anderson (en Anglais) :

Et son documentaire sur l'assassinat de Kennedy :

Sat Nam


 Traduction: "Je regarde l'Univers et je sais qu'il y a un architecte".- Jack Anderson


Si vous souhaitez faire une séance de régression dans les vies passées ou la session "La vie entre les vies" avec moi, rendez-vous ici, j'offre aussi des séances par skype : www.suyipena.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !