jeudi 21 septembre 2017

Werner Munter : Réchauffement, l’homme n’y est pour rien !


Je soupçonne par exemple les variations de l’intensité du rayonnement solaire de jouer un rôle central dans les modifications climatiques !





Spécialiste reconnu des avalanches, le Suisse Werner Munter planche nuit et jour depuis trois ans sur le réchauffement climatique. 

Et, pour lui, l’homme n’y est pour rien !

Vous affirmez que l’homme n’a rien à voir avec le réchauffement. Pourquoi ?
Précisons tout d’abord que je ne conteste pas le réchauffement lui-même. 

Je l’ai d’ailleurs constaté en tant que guide de montagne en voyant les glaciers reculer. 
Celui qui nous fait face par exemple a perdu 100 m depuis que j’ai acheté cet appart en 1989. 
En 2005, le pilier Bonatti des Drus s’est effondré à cause du réchauffement du permafrost. 
Ce que je remets en cause, ce sont les causes de ce réchauffement. 
Elles n’ont rien à voir avec l’homme ou avec le CO2 comme on nous le serine. 
Je suis arrivé à cette conclusion pour trois raisons.

Quelles sont ces raisons ?
La première, c’est tout simplement l’analyse des données climatiques reconstituées sur des millions d’années. 

Rien que dans les 10.000 dernières années, il y a eu cinq pics de températures comparables à celui que nous vivons. 
Ces optima correspondent à des cycles naturels. 
Au Moyen Age, il était par exemple possible d’aller en vallée d’Aoste depuis Arolla avec les troupeaux car le glacier n’existait plus. 
Lors des deux premiers optima, le Sahara était une savane avec des lacs, des arbres et des éléphants. 
Avant cela, pendant des centaines de milliers d’années, il a fait plus chaud qu’aujourd’hui. 
Et parfois jusqu’à 7 degrés plus chaud ! 
Or le GIEC se concentre sur les 150 dernières années. 
Autant dire qu’il regarde autour de son nombril. 
Les reconstructions paléoclimatiques montrent aussi que, pendant des centaines de millions d’années, il n’y a pas eu de corrélations entre le CO2 dans l’atmosphère et la température sur terre.




C'est pendant les périodes chaudes que les civilisations se sont développées dans les pays tempérés !



Votre second argument ?
La concentration de CO2 – qui est soit dit en passant un gaz vital et non pas un poison – dans l’atmosphère est négligeable. 

Il y en a un peu moins de 0,5‰ dans l’atmosphère, et au maximum 5% de cette quantité est imputable à l’homme. 
Pour un million de molécules d’air, il y a seulement 20 molécules de CO2 produites par l’homme. 
Et chaque année, notre industrialisation rajoute 4 molécules de CO2 pour chaque million de molécules d’air, mais la moitié est absorbée par les océans et les plantes. 
Et on veut nous faire croire que cette infime proportion due à l’homme est une catastrophe? 
J’ai beaucoup de peine à le croire (rires).

Pourquoi dès lors la thèse officielle fait quasi consensus ? Vos collègues scientifiques ne sont pas tous des imbéciles !
Ces théories visent à nous culpabiliser. 

Quand des scientifiques comme ceux du GIEC disent qu’ils veulent sauver la planète, je dis qu’ils ne sont pas crédibles. 
Ils mentent pour préserver des intérêts économiques dont les leurs. 
Car il y a tout un business derrière la lutte contre le réchauffement. 
Il y a une volonté de faire peur aux gens par exemple en dramatisant la montée des océans, alors que ceux-ci ne s’élèvent que de 2 à 3 mm par an ! 
C’est aussi une manipulation intellectuelle de parler de CO2 en tonnes plutôt qu’en proportion. 
Des tonnes, ça impressionne, mais rappelons que l’atmosphère pèse 5. 000 .000. 000 .000 .000 tonnes !

Votre dernier argument est que la thèse officielle contredit les lois de la physique. C’est-à-dire ?
Celle de la thermodynamique en particulier. 

Pour faire simple: la terre fait 15° en moyenne. 
L’atmosphère censément polluée de CO2 est grosso modo à -30° à 10 km d’altitude. 
Qu’elle réchauffe la Terre qui est bien plus chaude qu’elle est une aberration. 
La thermodynamique nous dit que la chaleur va toujours vers le froid et jamais dans le sens inverse, ce que correspond à notre expérience quotidienne.

Alors au final, comment expliquez-vous ce fichu réchauffement ?
Je n’ai pas de réponse car trop de facteurs entrent en jeu. 

Par contre, j’ai des hypothèses. 
Je soupçonne par exemple les variations de l’intensité du rayonnement solaire – qui répondent à des cycles – de jouer un rôle central, tout comme les processus nucléaires complexes et méconnus qui sont à l’œuvre au centre de notre Terre. 
Quoi qu’il en soit, c’est de l’arrogance de croire qu’en 150 ans d’industrialisation nous avons changé le climat. 
La nature est bien plus forte que l’homme, nous ne sommes pas les maîtres de la Terre !


Par Bertrand Riviere
https://gaideclin.blogspot.fr/2017/09/climatosceptique-la-these-officielle.html

91 commentaires:

  1. Ah enfin une explication à mes pressentiments. Je pensais bien à des cycles mais je suis loin d'être une scientifique. Merci monsieur pour vos explications

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vos "pressentiments" sont comme les pseudo-travaux de ce monsieur : juste des "pressentiments" que la science bat en brêche !

      Supprimer
    2. Relisez bien l'article en entier s'il vous plait.merci ��
      La "science" comme vous dîtes, ce sert, seulement des données qui l'instant terrasse alors que ce monsieur tenté de tout prendre en compte. Essayer donc d'en faire de même.

      Supprimer
    3. Et les données climatiques sur des millions d'années, c'est du pressentiment?

      Supprimer
    4. Epuisant de combattre les moulins n'est ce pas M. Macé ? J'envie votre courage :)

      Supprimer
    5. Je suis aussi de l avis de Verner . J en ai tenté une demonstration e video par une compilation et des calculs simples de thermodynamique https://youtu.be/_SjbdZhXvd4

      Supprimer
    6. je constate se qui on répondu sont avec ,Mr Werner Munter. MERCI.

      Supprimer
  2. Monsieur Werner, connaissez vous l'existance du Brown Cloud, son origine, sa constitution et son action sur les glaciers de la chaîne himalayenne ?
    Ne peut-on pas raisonnablement penser que ses effets sur la fonte des glaciers â plus de 3000 metres d'altitude peut être transposable de façon plus globale au réchauffement des couches atmosphériques par des particules carbonées issues de l'activité humaine ?

    RépondreSupprimer
  3. je le crois , c est un cycle normal , et touts les gouvernement vont nous faire payer chere une soit dizant rechauffement par la polution

    RépondreSupprimer
  4. Merci .J'en reste persuadée. Les Hommes ne sont rien , aucun pouvoir. La Terre arrive à s'adapter . Mais on devrait faire très attention à ne pas la polluer encore plus et lui laisser ses propres matières. Elle est si belle notre petite planète bleue . Foutons lui la paix ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A commencer donc par arrêter de raconter des conneries comme vous et ce monsieur Werner...

      Supprimer
    2. vous êtes qui vous pour vous permettre de dire que des personnes disent des conneries a par un petit con prétentieux qui veux péter plus haut que son cul ......

      Supprimer
    3. Matthias Mace, est un de ces extremistes de la nouvelle religion du rechauffement climatique. Il est la version nouvelle, et beaucoup plus dangereuse de l'inquisition.
      Comme dans toute religion, il y a des extremistes radicaux, qui sont la pour mettre au pas ceux qui ne suivent pas a la lettre la doxa du moment. Les Iraniens ont les Ayatollahs, les sunnites ont les islamistes radicaux, les communistes ont toujours leurs goulags en Chine.
      Nous avons des Matthias Mace, radicaux de la catastrophe climatique, moralisateurs du comment vivre, les khmers verts du 21e siecle.

      Supprimer
    4. He oui,il aura fallut deux siècles pour que l'on reconnaisse les travaux de Copernic sur l'heliocentrisme avant ça on le prenait pour un tocard.

      Supprimer
    5. He oui,il aura fallut deux siècles pour que l'on reconnaisse les travaux de Copernic sur l'heliocentrisme avant ça on le prenait pour un tocard.

      Supprimer
  5. Je ne serais pas capable d'avoir un avis sur les théories concernant l'origine du réchauffement climatique.
    Par contre la diminution d'une consommation excessive de nos ressources naturelles pour les préserver me paraît juste.
    Trop de pollution, trop de déchets, trop d'injustice dans les niveaux de vie, respectons les hommes, les animaux, les végétaux et tant mieux si nous ne sommes pas auteurs du réchauffement climatique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord avec vous !

      Supprimer
    2. J'adore votre réflexion Astérix. Tout simple mais plein de bons sens !! :)

      Supprimer
    3. Je crois que cette réponse est la première réponse qui me convienne:
      oui, il y a des cycles, oui on pollue trop et on gaspille trop, oui, on méprise l'humain.
      Oui, les cycles (et je n'avancerai aucune cause, n'étant pas scientifique (et même si..!)peuvent engendrer des catastrophes humaines ou/et écologiques. C'est justement la faculté de l'homme de s'adapter qui a fait qu'il domine la planète au fil des millénaires...Travaillons à la rendre plus propre, plus solidaire et on fera déjà beaucoup plus que de "palabrer". C'est pour cela que je vous laisse. Bonne journée à tous mes semblables (et sans ironie, lol)

      Supprimer
  6. sa fait des année que je le dit on y y'ais pour rien il y y'a des millénaire on pouvait partir d"un continent à l'autres a pieds alors dite mois pourquoi on a retrouver un homme dans les glacier venue d'ailleurs et la beaucoup de peuple parte du froid pour aller au chaud

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toit y en a voir beau coup de male a part les france est. tuh adu rat the les colle.

      Supprimer
  7. Enfin ! un peu de raison dans cette propagande ! tous les travaux que j ai lus vont dans le sens de WERNER MUNTER

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah "tous les travaux"... Visiblement, vous ne savez pas lire la science...

      Supprimer
    2. Mr Mattias Macé vous avez la critique facile me semble t'il , mais, point de preuves point de discours pouvant apporter de l'eau à votre moulin "à parole".vous êtes de ceux qui avalent goulûment tout ce que l'on leurs donnent. le réchauffement est tout ce qu'il y a de plus normal,la pollution de notre terre et de nos mers ne l'est pas, en sa il faut agir .

      Supprimer
  8. Enfin quelqu'un d intelligent et pas dirigé par un consortium

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un stupide et arrogant oui ! Qu'il essaye de publier les résultats de sa pseudo-science et on verra !

      Supprimer
    2. Vous par contre vous polluez beaucoup ses commentaires. Un peu de silence ferait du bien à votre couche d'ozone.

      Supprimer
    3. l'arrogant c'est bien vous Monsieur Matthias Macé

      Supprimer
  9. Ces hypothèses rejoignent celles de Milankovic et laissent effectivement penser que nous manquons parfois de modestie;Nous avons malgré tout beaucoup d'efforts à faire si,à défaut de devoir sauver la planète nous voulons préserver l'humanité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum c'est plutôt lui et votre Milankovic qui manquent d'humilité face aux travaux de dizaines de milliers de chercheurs !

      Supprimer
    2. Si la terre était habitée que de grossiers personnages comme vous, j'aimerai autant qu'elle disparaisse. Vous pouvez vous exprimer sans insulte et en respectant d'autres avis que le votre sans pour cela y adhérer. A charge de chacun de se faire une opinion, justement en lisant, écoutant des thèses différentes, ....

      Supprimer
    3. Selon Milankovich ont est censé être en période de refroidissement...

      Supprimer
  10. C'est vrai que si on appelle Groenland le Groenland, c'est qu'il a été terre verte avant que d'être glacé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben on sait pourquoi maintenant : c'est à cause de l'activité proto-industrielle intense en Amérique précolombienne qui a été détruite par l'arrivée de espagnols et cela a induit le "petit âge glaciaire"...
      Mais quand on ne veut voir que ce qui nous arrange comme votre gourou et vous-même !

      Supprimer
    2. Faux, le nom Groenland ( greenlandà a été donné par Erik le Rouge qui avait découvert en temps que viking ce continent et l'avait baptisé ainsi pour convaincre ces concitoyens de venir faire de l'agriculture et de l'élevage mais , les températures état ce qu'elles étaient, ça n'a pas marche et l'endroit est resté peuple d' amérindiens . On a trouvé les vestiges d'une installation viking !

      Supprimer
  11. Il est intéressant de ne pas succomber à la pensée unique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est encore plus intéressant de faire de la vraie science, ce que ni vous ni votre sinistre gourou ne savez faire !

      Supprimer
    2. heu Matthias Macé la vraie science c'est quoi, celle qui a pourri notre terre, celle de Bayer ou Monsanto ........

      Supprimer
  12. Merci pour votre clairvoyance !

    RépondreSupprimer
  13. Fort intéressant, cela me rappelle la seule émission TV sérieuse, vue il y a +/- 4 ans où il était expliqué que les forages de la calotte glacière montrait une alternance de période chaudes et froides sur 2 cycles, un cycles long (dizaines/centaines de milliers d'années) et un cycle court (centaines/milliers d'années) . Ceci et cela ne doit pas nous voiler la face quant aux problèmes de pollution actuels!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, la science parle de phénomènes plus complexes et tout démontre que le réchauffement actuel est hors-cycle !

      Supprimer
  14. Et le recul des glaciers c'est pour faire joli, et la montée des eaux qui inonde les îles c'est du pipo ? Tout ça est naturel MAIS c'est le raccourcissement de la durée du changement qui est imputable à nos activités, qui accélère le phénomène !







    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf enfin un commentaire sensé ici? Merci !

      Supprimer
    2. D'un grand scientifique certainement. Vous vous décrédibilisez à chaque post...un vrai plaisir !

      Supprimer
  15. Pour une fois, un climato-sceptique qui, fait enfin passer les fausses septiques pour, des pompes m... !

    RépondreSupprimer
  16. Enfin la vérité!bon résumé!le GIEC assemblée de menteurs et profiteurs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous autres ici de décérébrés dangereux !

      Supprimer
    2. Bien sûr ce qu'il dit fait bondir les bobos écolos qui pourtant on tous pour la plupart de beaux smartphones, ordi, jolie maison, qui ouvrent des commerces super chers avec des produits soit-disant bio comme si l'air si il est si pollué ne passait pas par leurs champs ou leurs vergers !!! mais pas un mot des écolos sur la nécessité de réduire les naissances afin de cesser de sur-peupler la planète !!!

      Supprimer
  17. bravo pour cette analyse que je trouve particulièrement structurée et beaucoup plus crédible que les annonces alarmistes de nos médias tous bien incapables d'annoncer des hypothèses crédibles - Emmanuel

    RépondreSupprimer
  18. De nouveaux arguments qui vont faire réfléchir...
    Patrick

    RépondreSupprimer
  19. je ne suis scientifique mais je crois que se M Werner Munter dit et surtout que la nature est plus forte que l'homme le reste est pour amuser la galerie comme la coop 21 qui est juste pour que les politiques viennent se faire mousser et dépensées notre fric le réchauffement climatique c'est de la poudre au yeux par contre les pesticides et autres cochonneries tu pas la planète mais tu les hommes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'êtes justement pas scientifique : restez o vous êtes svp puisque visiblement vous "croyez" plutôt que réflécissez !

      Supprimer
  20. Réponses
    1. Amen ! Croyance et Science ne font pas bon ménage !

      Supprimer
    2. "la religion sans la science est aveugle, et la science sans religion est boiteuse" Einstein.

      Supprimer
    3. mais tes qui toi? un spécialiste en climatologie??? ou juste un trous du C...aveuglé par des un système d'oligarque qui dirige toute infos sur tout les point de vues
      Que ce soi climatique, écologique, financier etc....

      Supprimer
  21. Absolument d'accord je le dis moi même depuis des années. Le Giec a ses propres intérêts et espère que cela va durer. D'ailleurs des scientifiques ont démissionné car les publications étaient contraires à leurs conclusions. Le Giec n'est pas une référence bien au contraire

    RépondreSupprimer
  22. Encore de la disinformations pour minimiser les impactes de 6000 études scientifiques, 15,000 scientifiques et 187 pays. Ce Werner Munter, il est seule à nier et en rire avec un seul rapport de sa réalité sans aucune solution et Bertrand Rivière, vous l'avez cru aussitôt et donc vous pouvez refaire vos devoires avant de poster autant de bla bla au publique. Les dommages sont faites !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Ça fait du bien au milieu de ce ramassis de climato-négationsites qu'on ferait bien de traduire devant un tribunal comme celui de Nürnberg comme les Nazis !

      Supprimer
    2. Et toi à part passer ta vie a démolir des gens qui cherchent à se renseigner et rester ouverts aux différentes théories, tu fais quoi pour le climat? A prôner la science dans tous les sens, ça t'a jamais traversé l'esprit que d'autres alternatives de pensées pouvaient exister et cohabiter? Pour toi des gens qui ont la lucidité de réaliser qu'un gouvernement ment par essence, et donc peut potentiellement mentir la dessus aussi, tu les enverrai "à Nürnberg comme les nazis" ? Mais c'est toi le décérébré dangereux mon pauvre type !

      Supprimer
    3. Monsieur Matthias Macé vous êtes un personnage imbu de votre personne et croyez détenir seul la vérité, vos êtes de ceux qui ont mené au tribunal de Nuremberg comme vous dite.
      Il y a longtemps que je pense comme Monsieur Munter et je crois aussi que nos scientifiques actuels tournent en rond autour de leurs nombril.
      Il y a des choses à faire pour améliorer nos conditions de vie bien plus urgentes que de penser au moment ou nous retournerons à pieds secs en Angleterre ! Avez vous passé le cercle polaire ? et appris qu'il n'a pas toujours été à la même latitude ?
      N'est-ce pas la modification de l'inclinaison de l'axe de notre bonne vieille planète qui a été responsable de la fin de la dernière période glacière il y a de cela 8 à 10000 ans ? Je ne suis pas scientifique, mais je lis plus sérieusement que vous qui critiquer méchamment et à la limité du respect sans apporter aucune preuve.
      En conclusion je rejoins Monsieur Charry qui vous traite à juste raison de décérébré dangereux. C'est avec votre type de comportement que des dictateurs ont fait avaler n'importe quoi à des populations entières de "moutons" malfaisants.
      Respecter ce forum et épargner nous vos écrits malfaisants.

      Supprimer
    4. bien dit, rien à ajouter

      Supprimer
  23. Richard Lefebvre .Il n'est pas le seul à penser que le Giec travaille plus pour lui que pour la vérité. Beaucoup de scientifiques en ont été évincés pour propos discordants, dont en particulier récemment un rapporteur . Personne ne nie le réchauffement en cours .où il y a désaccord c'est sur la (les) cause(s) . Le taux de Co2 me laisse moi aussi sceptique . Mais même si ce n'est pas la cause les tentatives pour diminuer sa progression ne peut être que bénéfique . Et nous serons amené un moment où l'autre à diminué notre empreinte .. alors autant le faire tout de suite , même si c'est pour de mauvaises raisons

    RépondreSupprimer
  24. Un beau ramassis d'inepties. Pas seul des arguments cités ici n'est valable.

    Le CO2, même en très faible quantité, est un gaz à effet de serre puissant - 26% est du au co2. Effet de serre qui concerne d'ailleurs le piegeage de RAYONNEMENTS et non les phénomènes de convection liés à la thermodynamique.

    La forêt qui apparemment capture tant de CO2 se stabilise en réalité très rapidement, le CO2 étant alors absorbé à un rythme normal (Bazzaz et al,1993).

    Le document présentant les variations de températures au cours des 10000 dernières années est faux, et ne rend pas compte de l'anomalie thermique sans précédent atteinte en ce moment.

    Les phénomènes liés à l'activité de l'Homme vont inévitablement provoquer l'emballement de la situation : fonte des glaces, augmentation de l'albedo de la Terre, libération de clathrates, puissants gaz à effet de serre,etc.

    Si la neige ne disparaissait pas, j'inviterais l'auteur à s'enfouir sous une de ses avalanches au lieu de traiter des données sans regard scientifique.

    Soutenez les thèses obscurantistes à votre guise, mais assumez le.

    RépondreSupprimer
  25. Je dirais juste que comparer un réchauffement naturel qui se fait sur une période de plusieurs milliers d'années et un réchauffement qui s'effectue en 200ans ... Voilà je n'ai plus rien à ajouter.

    RépondreSupprimer
  26. Moi, ce qui me chagrine dans les théories qu'on nous sert, c'est la prétendue montée des océans. Au collège, nous faisions des expériences démontrant que la glace prenait plus de place que l'eau (de l'ordre de 10 %). Donc, si la glace fond, le volume d'eau sera moindre. De plus, un iceberg a une partie émergée de... 10 %. Donc, si un iceberg fond, il prendra exactement le même volume en eau et le niveau de la mer ne sera pas impacté (en revanche, sa salinité oui). Je viens de trouver ce petit exercice ce physique pour corroborer mes doutes : http://phys.free.fr/reponse/reponse3.htm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je suis un Physicien. Et en 200 ans le réchauffement est déjà là. La fonte des glaces est commencé, le pergérisole fond aussi avec ses gas nocifs, les mers arrachent le sâbles et érodes toutes les côtes en ce moment.La marine sur la côte est aux États sont en train de monter une barrage et à New York aussi pour éviter de noyer leur metro . As-tu besoins de millirads pour savoir qu'on est pas juste des têtes dures, mais des humains qui ne savent pas ce qu'ils font ! Quand j'étais plus jeunes, on n'avait pas besoins de se cr^mer la peau. Arrêtes de denier, ce n'est pas le temps.

      Supprimer
    2. Il est vrai qu'un glaçon flottant sur l'eau ne fera pas monter son niveau une fois fondu pour les raisons que vous mentionnez,
      Cependant vous négligez le continent antarctique, sol rocheux recouvert de glace, lorsque cette glace font, celle-ci se déverse dans l’océan.
      Donc oui la fonte des glaces peut belle et bien provoquer une montée des eaux.

      Supprimer
    3. L'élévation du niveau marin est une des conséquences du réchauffement climatique, via deux processus principaux : la dilatation de l'eau7, de la mer (puisque les océans se réchauffent), et la fonte des glaces terrestres. En effet la fonte des glaces type iceberg n'a pas le même impact et ce n'est pas ce dont il est question !

      Supprimer
  27. Ce monsieur a raison ! Le réchauffement qu'on nous bassine quotidiennement est un problème politique et un attrape-voix ! Vive la récupération des nouveaux partis Ecolo ! Hahaha !
    Nous ne regardons le fonctionnement de la terre que par notre petit bout de nez !
    L'inclinaison variante de la terre au fil des millénaires, l'ellipse irrégulière que la terre forme autour du soleil, la rotation inexacte qui se calcule sur des milliers d'années font que les périodes "chaud-froid" doivent AUSSI se calculer sur des milliers d'années et pas sur quelques dizaines d'années OU comme certains l'affirment sur quelques mois !
    LA solution est une terre moins peuplée ! ET tous les problèmes trouveront leurs solutions !
    Un enfant par couple, même si je n'ai pas respecté cette règle ! ;-

    RépondreSupprimer
  28. https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/10/15/oui-le-rechauffement-climatique-actuel-s-explique-bien-par-l-activite-humaine_5369691_4355770.html

    On lit tout et son contraire. Après, la vérité se trouve très certainement dans l'entre-deux...

    RépondreSupprimer
  29. Malheureusement, nous sommes, une fois de plus face au syndrome "facebook", où la plupart des personnes sont exempts d'esprit critique, et s'emballent pour tout ce qui apparait sous leurs yeux. Lire différents avis est très bien, à condition de faire suivre la lecture, d'un raisonnement froid, qui établi une relation entre le pour et le contre d'une situation. A une certaine époque beaucoup se son fait mystifiés par toutes les pseudos analyses des soit disant savants accoquinés avec les louches lobby, ou en mal de popularité, concernant le tabac. Ils ont même gobé que celui-ci était bon pour la santé. Nous avons eu également l'épisode des mauvaises graisses" et du " bon sucre"! Le niveau moyen d'intelligence de l'humanité est sans doute bien plus bas qu' l'imagine. Voilà sans doute une des raisons du manque de réaction face à la crise du climat. Les jeunes semblent avoir un meilleur ressenti , mélange d'études et de convictions. Ce qui parait manqué à beaucoup de leurs aînés.

    RépondreSupprimer
  30. Lisez cet article: https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/10/15/oui-le-rechauffement-climatique-actuel-s-explique-bien-par-l-activite-humaine_5369691_4355770.html?fbclid=IwAR2JZhnm-Ek9a6PE9oDDz5K7qUMPbyNFZEAI6fcfyV04BxD8H23kdBqJzUU

    RépondreSupprimer
  31. Mr Werner est un petit plaisantin (s'il existe vraiment) : "la terre fait 15° en moyenne.
    L’atmosphère censément polluée de CO2 est grosso modo à -30° à 10 km d’altitude.
    Qu’elle réchauffe la Terre qui est bien plus chaude qu’elle est une aberration.
    La thermodynamique nous dit que la chaleur va toujours vers le froid et jamais dans le sens inverse, ce que correspond à notre expérience quotidienne." N'importe quel scientifique sait que le CO2ne réchauffe pas l'atmosphère par "contact" mais bien par l'effet de serre qu'il provoque. Le plus drôle dans tout ça c'est qu'on aurait enfin découvert les cycles (courts ou longs) comme par exemple celui du soleil. De là à imaginer qu'on peut être manipulés, OUI, mais dans quel sens ? A chacun de vérifier ses affirmations... Moi, je trouve que les articles scientifiques prennent de plus en plus l'allure de racolage idéologique. Pas mal jouée, la carte de l'hermite des colline mais ça ne marche pas avec moi

    RépondreSupprimer
  32. Je voit que 6000 études scientifiques ne sont pas connus et que nos médias seléctionne une qui fait leur affaire, et le partage pour faire parler sa galerie. Les médias doivent informer les populations avec tous les informations bien documentés par ces études. Maintenant, si la terre se réchauffe, les activités volcaniques doivent augmentés, c'est ce qui se passe. Les extremités climatiques dévastatrices sont évidentes partout sur la planète, mais a force d'en avoir de plus en plus, le peuple devient sourd malheureusement. Les dénieures sont des incrédules perpétuels, rien avoir avec cette minorité charlatans.

    RépondreSupprimer
  33. Il y a quelqu'un qui peut dire à Macé de fermer sa bouche... a part critiquer vous n'apporter aucun éléments. triste vie que vous devez avoir, surement un pseudo scientifique raté...peut être prof de bio dans un collège minable.

    RépondreSupprimer
  34. Ça se réchauffe aussi sur Mars, Saturne et Vénus. La faute au rayonnement solaire ou aux activités des habitants de ces planètes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le rayonnement solaire, il a bon dos lui aussi, je me permets de vous inciter a faire quelques recherches du pk le systeme solaire se rechauffe. cdt

      Supprimer
  35. Ouf , cela permet de voir que tout peut encore changer, à condition de ne pas lâcher le combat pour le changement, et de contrer au niveau mondial, les aberrations et les mensonges. On nous fait avaler des couleuvres au quotidien. Ne soyons plus des moutons , réagissons

    RépondreSupprimer
  36. moi-même ignorante sur le sujet, il est intéressant d'avoir plusieurs avis...voici ce que dit un ingénieur en génie civile...

    Passons les en revue, les arguments de Werner Munter !

    Tout d’abord il parle des pics de température précédant notre époque (notamment l’optimum médiéval), c’est évidemment pris en compte par les spécialistes et l’argument est facilement démontable

    Le second argument (CO2 négligeable) ne suit aucune démarche scientifique et ne repose que sur son avis personnel (« Et on veut nous faire croire que cette infime proportion due à l’homme est une catastrophe? J’ai beaucoup de peine à le croire »).

    Des modèles ulta complexes de modélisation du climat existent, et tiennent en compte de ces proportions de CO2 (très faibles j’en conviens).
    Quand dans l’argument suivant, il vient avec le business derrière le GIEC, il oublie de parler des financements des sceptiques…

    « la thèse officielle contredit la seconde loi de la thermodynamique », c’est ici qu’on voit à quel point cette personne ne touche rien et n’a aucune crédibilité scientifique, là, on atteint des sommets ! (En bons alpinistes que nous sommes ).

    Voir ici pour l’explication

    Quitte à publier un sceptique, pourquoi pas choisir l’un dont les arguments tiennent un minimum la route ? Par exemple Murry Salby, qui lui est climatologue.
    Je vais m’en tenir ici pour son argumentaire.
    Jonathan

    RépondreSupprimer
  37. Le niveau moyen d'intelligence de l'humanité est sans doute bien plus bas qu'on l'imagine (9me année). Voilà sans doute une des raisons du manque de réaction face à la crise du climat. Les jeunes semblent avoir un meilleur ressenti , mélange d'études et de convictions. Ce qui parait manqué à beaucoup de leurs aînés dans leurs commentaires bidons.

    RépondreSupprimer
  38. Munter est un climatosceptique qui se base sur une image truquée, citant de fausses références scientifiques. Le jour où il publiera ses données paléontolitiques dans un journal sérieux, je le croirais peut-être.

    https://www.researchgate.net/publication/268074188_Twist_and_Shout_Images_and_Graphs_in_Skeptical_Climate_Media

    RépondreSupprimer
  39. Personne n'a mentionne la correlation entre l'ere industrielle et cette phase de rechauffement climatique. Les cycles de rechauffement s'etalent sur des milliers et des dizaines de milliers d'annees et comme par hasard celui en cours n'aurait rien a voir avec l'activite humaine, pas plus que l'extinction massive de la faune, pas plus que la pollution massive des oceans par les plastiques et autres chimiques, pas plus que la deforestation. Un peu de serieux, il est grand temps de faire quelque chose pour arreter cette folie humaine. Ce serait plus intelligent que de discuter sur les vraies fausses raisons du changement climatique. Il y a urgence !

    RépondreSupprimer
  40. Merci pour cet article qui rappelle que nos chers representants et medias et les autres oublient(lol)que notre planete a plus de 150 ans de vie. Nous ne sommes rien dans cet univers, il y a eu un avant nous et il y aura un apres, notre mere nature est vivante donc il y a des changements et ca depuis des millions et millions d'annees ( pas 150 ans hein. Reveiller votre esprit critique, ils ont en horreur.

    RépondreSupprimer
  41. Avez vous pas vu des étudiants à travers le monde sur le changement climatique ? Mais vous avez une tête dure ou vous vivez dans votre cocoon ! Votre illogique comme explication en dit long sur votre niveau de conscience.

    RépondreSupprimer
  42. j'habite à 3 km d'anciennes moraines frontales bien visibles et cela alors que je suis en plaine à l'entrée d'une vallée en U donc glaciaire. Est ce l'homme qui aurait fait fondre ce glacier ? La ville de Lourdes dans le département 65 a été construite sur l'emplacement d'un ancien glacier. La faute à l'industrie et à l'homme? On se fout de nous....

    RépondreSupprimer
  43. Moi je dirais qu'il y a certainement du vraie dans ses recherches, mais le phénomène a prendre en compte est surtout la déforestation qui absorbe justement de moins en moins puisqu'elle n'est plus la, sans parler des plantes qui ne sont plus du tout les mêmes qu'a l'époque et qui se fait de plus en plus rare aussi.
    Effectivement la nature est bien plus forte que nous, mais si nous épuisons ses racines jusqu'a épuisement de ses sources il faut pas avoir un bac pour comprendre que le déséquilibre s'avère bien réelle et que nous en somme responsable d'une certaine manière, rappelons nous que la vie c'est crée a un tout petit moment bien précis ou tout était rassemblé pour que cela arrive !!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !