mardi 31 octobre 2017

Les députés français votent l'obligation vaccinale !


L'horreur : des députés français votent l'obligation vaccinale sans RIEN SAVOIR des conséquences pénales qui vont avec !




Pendant que des enfants sont détruits à la pelle par les vaccins et leurs familles doublement punies (de ne pouvoir aider leurs enfants ainsi démolis, sans parler des conséquences sociales, financières, etc...), voici que les députés français viennent de voter une loi d'obligation vaccinale sans même rien savoir pour la majorité d'entre eux, des conséquences pénales que cela aura sur les courageux parents qui auront à coeur d'éviter à tout prix ces vaccins meurtriers sur leur progéniture. 

Mais dans quel monde ou plutôt quel enfer est-on ? 
Que retiendront les générations futures de ces heures particulièrement noires de l'Histoire ?
Pour que les députés se rendent mieux compte de leur attitude désastreuse, hautement anti-démocratique, mais surtout avec le souci encore et toujours d'épargner un maximum de vies, de santés et de familles en informant toujours mieux sur les véritables enjeux de la vaccination, nous allons commencer cet article par la DURE RÉALITÉ DES FAITS qui se joue au quotidien derrière les murs feutrés des cabinets médicaux, avant de montrer alors ensuite le contraste saisissant avec l'ignorance coupable des députés qui ne savent ainsi même pas ce qu'ils votent, grâce à l'enquête de Prévention Santé.

Témoignage de Nini Leroux, maman qui s'exprime via Facebook :
"Voilà ce que ma fille a eu à ses 4 mois juste après le couple infernal infanrix hexa et prevenar 13 ... le syndrome de Stevens-Johnson ... pourquoi refuser la sérologie pré vaccinale ? 

Pourquoi ne pas parler des dangers possibles de la vaccination et de faire passer celle-ci comme une prise de doliprane...
J'ACCUSE, OUI J'ACCUSE la plupart des professionnels de santé de ne se poser aucune question sur l'anamnèse de leurs patients et de leur famille ! 

De ne pas se renseigner, s'informer de manière indépendante sur la composition, les contre- indications ! 
De ne pas avoir le courage de signer une contre- indication ! 
De n’avoir pas le courage d'être au côté de leur patient tout simplement ! 
OUI À LA LIBERTÉ VACCINALE QUI DOIT ÊTRE UN CHOIX !"


Photo prise sur le net mais c’est exactement ce qu’elle a eu... à l’époque tellement choquée je n’ai pas pensé à amener mon portable pour prendre des photos !




Quelles seront les conséquences pénales pour les médecins et les députés qui infligeront cela aux enfants ?!!




Autre témoignage de Marie Mostenne, sur Facebook également :
"Ma petite fille Noame s'est retrouvée avec un cancer foudroyant du fémur après un vaccin à sa cuisse, elle est restée gonflée et rouge (au départ on n'a pas pensé à ça) mais c'est une infirmière de France qui m'a demandé si elle n'avait pas eu un vaccin avant et, en effet, elle avait eu un vaccin et la petite est restée rouge et gonflée et 2 mois après verdict cancer foudroyant, ce qui lui a valu l'amputation de sa petite jambe. Il n'y a rien de bon dans les vaccins !"

>> Question d'Initiative Citoyenne : Le baratin/déni habituel consistant à affirmer, pour se tirer d'affaire, que " lien temporel n'équivaut pas à causalité", rendra-t-il sa jambe à cette petite fille ?! 

Combien d'autres enfants seront encore estropiés au nom de ce dogme vaccinal insensé ?
Et maintenant, voici le contenu édifiant de l'article paru sur le site de Prévention Santé, média indépendant (ce qui est de nos jours, plus que fondamental....) sur l'attitude des députés qui fait littéralement la HONTE de la "démocratie" française qui n'est plus qu'une vaine et piteuse étiquette.....

Vaccins obligatoires : Les députés sont-ils manipulés et par qui ?
Les députés ont voté l’obligation vaccinale pour 11 vaccins à une écrasante majorité (63 pour et 3 contre sur 75 présents) sans même connaitre les conséquences pénales de leur vote.
Dans les trois jours qui ont précédé le scrutin, Prévention Santé s’est livré à un petit sondage express auprès d’eux.
Le résultat est édifiant. La quasi-totalité d’entre eux ignore les sanctions pénales qui vont accompagner cette obligation.
L’Article 34 qui prévoit l’obligation pour 11 vaccins du nourrisson avait auparavant été voté en commission. 

Il était passé comme une lettre à la poste.
Ce qui est presque incroyable c’est que la question des sanctions n’a pas été abordée de manière explicite et les députés ont cru voter pour une suppression des sanctions alors que dans les faits celles-ci vont s’alourdir.
Les députés n’ont pas conscience de cet alourdissement des sanctions.
En effet l’article 34 prévoit la suppression des sanctions spécifiques du Code de Santé publique sur le refus de vacciner (Article L3116-4 du Code de Santé Publique). Cet article prévoit 6 mois de prison et 3750 euros d’amende pour « refus de se soumettre aux obligations de vaccination ».
C’est donc désormais l’article plus général du Code Pénal qui va s’appliquer (Article 227). Celui-ci prévoit 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende pour "soustraction (des parents) aux obligations légales".(voir notre précédent article)

Un petit sondage édifiant
Sur 20 députés interrogés ces trois derniers jours :
La totalité ignore les sanctions pénales qui vont peser sur les parents
11 pensent qu’il n’y aura pas de sanctions "comme l’a dit la ministre !"
6 ne savent pas
3 pensent que les sanctions pénales seront plus lourdes.
Les députés sont-ils instrumentalisés ?
Qui sait parmi eux que dans le texte de l’article 34, les mots "Les articles L. 3116-2 et L. 3116-4 sont abrogés" signifient en réalité que c’est désormais le Code Pénal qui s’appliquera avec ses 2 ans de prison et 30.000 € d’amende ?
La question n’a pas été traitée de manière à éclairer leur vote.
Le texte est présenté par le gouvernement donc rédigé par lui.




La ministre de la santé ayant elle-même dit devant la Commission des Affaires sociales et sur tous les plateaux de télévision qu’il n’y aurait pas de sanctions pénales les députés l’ont crue sur parole acceptant de fait la sanction radicale de la privation d’école.
Seule l’euro-députée Michèle Rivasi est montée au créneau pour dénoncer ce qu’elle appelle "une dangereuse manipulation des députés et du publice elle dénonce une "extension vaccinale menée au pas de charge."
La Ministre de la Santé n’a pas encore réagi à cette mise en cause.
Avant le vote en hémicycle la question des sanctions n’a pas été non plus évoquée. 

Sur 75 députés présents, 63 ont voté pour l’obligation des 11 vaccins, et 3 seulement ont voté contre.
Ils méritent donc d’être cités pour avoir défendu la liberté fondamentale de l’être humain de protéger son intégrité physique: Blandine Brocard (LREM), Eric Alauzet (LREM) et Nicolas Dupont-Aignan (non inscrit).
Le texte sera maintenant débattu au Sénat. Les Sénateurs seront-ils mieux informés ?

Source : Prévention Santé

Et maintenant quelle suite au Sénat, reste-il de l'espoir ?
Et s'agissant cette fois des sénateurs français, il nous semble vraiment capital de rappeler la teneur exacte des propos (tristement lumineux) issus d'un rapport du rapport n°476 du 28 septembre 2007 de ce même Sénat au sujet des relations entre l'État et l'industrie pharmaceutique :
"Au-delà de son objectif de court terme d'améliorer le taux de couverture de la population, la politique vaccinale doit, à plus long terme, être en mesure de répondre aux besoins en matière de recherche et de production nationales de vaccins et aussi de jouer un rôle moteur dans l'aide aux pays les plus pauvres. Pour relever ces défis, les laboratoires pharmaceutiques constituent les partenaires naturels des pouvoirs publics, en raison des moyens humains, techniques et financiers qu'ils mobilisent. En effet, le marché mondial du vaccin est en constante expansion, avec une augmentation des ventes de 13 % à 14 % chaque année, soit deux fois plus que les médicaments traditionnels." [Lire le rapport du Sénat, p17]

Source :
http://initiativecitoyenne.be/2017/10/l-horreur-des-deputes-francais-votent-l-obligation-vaccinale-sans-rien-savoir-des-consequences-penales-qui-vont-avec.html

Voir aussi :
A lire AVANT de voter la loi sur l'extension de l'obligation vaccinale!
"Vaccination obligatoire: les sanctions seront plus lourdes!"
Vaccins: énormes aveux sur le site du Sénat français!!
Angela Merkel se déclare opposée à l'obligation vaccinale
Pourquoi la Suède refuse les obligations vaccinales: des raisons dérangeantes pour Big Pharma!
Tous les vaccins sont expérimentaux: voici pourquoi
Mary Holland, Prof de Droit à l'Université de New York interpelle les Nations-Unies sur les politiques vaccinales qui violent le Code de Nuremberg
Dr Saluzzo (de Sanofi Pasteur): "On ne sait pas comment marchent les vaccins"!
Les vaccins ont détruit leurs enfants: témoignages vidéos de parents
Vaccins hexavalents & oedèmes cérébraux mortels du nourrisson
Sécurité des vaccins: on se fout carrément de vous!

1 commentaire:

  1. Bravo aux ouvriers de la lumière pourtant tout est dénoncé clairement pas plusieurs médecins alors pourquoi approuver des vaccins surtout le nonmbre 11 vaccins pas 1 2 ou 3 mais 11 c,est de la folie et puis pourtant la France était réputée pour respecter la LIBERTÉ de chaque Français ou est la farce ??? Nous ici notre devise est : Nous nous souvenons! la France n,elle pas LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ ????
    LIBERTÉ ou est elle rendue ???

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !