mercredi 17 janvier 2018

Benjamin Fulford : Monté des Tensions en cette fin de Bataille !

Les tensions montent entre les lignées familiales et les Illuminati alors que le règlement de compte final se profile pour le gouvernement privé des États-unis.


Benjamin Fulford le 15 janvier 2018



Les tensions mondiales s’accroissent de manière évidente, alors que le gouvernement privé des États-unis fondé sur le pétrodollar fait face au démarrage le 18 janvier du négoce du pétrole en yuan garanti-or, et que se profile l’échéance de paiement du 31 janvier qui n’est toujours financée.
Un indice de cette tension extrême est apparu la semaine dernière lorsqu’un "missile lancé par un sous-marin de la cabale a été empêché de frapper Hawaï et que le sous-marin a été coulé", selon des sources du Pentagone. 

Les journaux du monde entier ont annoncé que les résidents d’Hawaï avaient reçu l’avertissement suivant sur leurs téléphones portables : "Menace de Missile Balistique à Destination d'Hawaï, Mettez-Vous immédiatement aux Abris, ceci n'est pas un Excercice !", mais plus tard il a été dit qu’il s’agissait d’une fausse alerte. (Voir notre article : https://changera.blogspot.fr/2018/01/attaque-de-la-cabale-sur-hawai-dejouee.html )
Ce n’était pas le cas – c’était une vraie attaque de "la Cabale" qu'elle cherchait à l'imputer à la Corée du Nord et en faire le déclencheur de la Troisième Guerre Mondiale qu’elle souhaite si ardemment, affirment des sources de la CIA.
L’attaque a été suivie par un accroissement de l’activité sismique et volcanique qui pourrait être le résultat "d’une attaque contre de potentielles bases de sous-marins au Chili, au Pérou, en Papouasie-Nouvelle Guinée, ou sous-marines", poursuivent des sources du Pentagone. 

Le membre de la Defense Intelligence Agency (DIA : le service de renseignement de l’Armée Américaine), Paul Laine, m’avait précédemment informé de l’existence de nombreuses bases sous-marines. 
Ces bases semblent désormais faire l’objet d’attaques systématiques.

Entre-temps, au moment de la rédaction de cet article, une personne se présentant comme "Son Excellence et Son Altesse Royale (H.E. HRH ou en français S.E. SAR) Ernest Rauthschild, Premier Ministre Royal des États-unis d’Amérique du Nord" m’a contacté pour affirmer que : «Les États-unis Fédéraux / États-unis d’Amérique passent sous l’égide de l’USNA*". 

Il a poursuivi en prétendant que "les galactiques" allaient arriver en force pour faire appliquer cette revendication. 
Il a fourni une documentation importante à l’appui de sa revendication, que nous avons reliée à des liens ci-dessous sans autre commentaire que la remarque que l’adresse fournie n’est qu’un bureau virtuel de Washington DC.
*USNA : United States of North-America.
https://www.slideshare.net/ICJ-ICC/2017-usna-divinagracia-treaty
https://www.slideshare.net/ICJ-ICC/royal-pcijicjicc-notice
https://www.slideshare.net/ICJ-ICC/decision-of-the-royal-icjicc-court
https://www.slideshare.net/ICJ-ICC/royal-pcijicjicc-notice
http://avalon.law.yale.edu/18th_century/fr-1782.asp

En tout cas, "Galactiques" et "bases sous-marines" mises à part, beaucoup de choses se passent en pleine lumière, ici et maintenant dans la sphère géopolitique. 

La semaine dernière, c’est devenu particulièrement manifeste dans la tension entre le gouvernement militaire Américain représenté par Donald Trump et la plupart du reste du monde. 



Des sources du Pentagone affirment que : "La guerre contre les soldats de la cabale du Gang MS-13 (le gang Salvadorien) sont sous tension maximum étant donné que Trump a fait arrêter les dirigeants du MS-13 dans le nord-est des États-unis, suspendu temporairement le statut protecteur de 200.000 Salvadoriens et pourrait faire de même pour 60.000 Honduriens". 
De plus, "Trump a fait saisir tous les documents incriminants classifiés de la Bibliothèque Présidentielle d’Obama pour aider le Département de la Justice à démanteler la totalité du régime d’Obama", poursuivent les sources.



"Après la purge en Arabie Saoudite et aux États-unis, la purge de l’Union Européenne commence avec la mort du mondialiste Peter Sutherland (ancien Commissaire Européen et Président de Goldman Sachs)", poursuivent-elles.
Les sources affirment également que "Trump va snober le merdier de Londres en se rendant à Davos* pour un tour de piste victorieux".
Cependant, il est évident qu’un "tour de piste victorieux" serait largement prématuré. 

Aussi bien des sources de la CIA en Asie que celles de la famille Rothschild aux États-unis affirment qu’en mars … "débutera le grand détricotage financier".
*La sécurité de Trump
https://www.lematin.ch/suisse/donald-trump-debarque-cavalerie/story/23003730



La source de la CIA explique ce qui suit : "Le Dow Jones va probablement atteindre les 30.000 points vers mi-mars. 
C’est le niveau requis pour avoir drainé la totalité des avoirs liquides résiduels des gens. 
Un ÉVÉNEMENT se produira alors, la prise sera débranchée, et l’effondrement va s’enclencher. 
C’est la secousse qui va se transformer en un tsunami mondial … voici leur plan actuel". 
La source a ajouté : "Ce qui est prévu, après que la prise soit débranchée courant mars, est que la monnaie garantie-or dans laquelle sont impliquées la Russie, la Chine, l’Inde et l’Indonésie va être mise place".
Cette source de la CIA souligne également que l’enquête du régime Trump sur la Fondation Clinton "ouvre un très gros panier de crabes au niveau mondial", parce que beaucoup de gouvernements étrangers lui ont fait des dons.
https://sputniknews.com/analysis/201801111060682477-clinton-foundation-foreign-governments/

 



Il ne fait aucun doute que la Fondation Clinton soit coupable d’énormes détournement de fonds, particulièrement concernant Haïti.
Nous avons été informés par la Defense Intelligence Agency (DIA) à l’époque du tremblement de terre et du tsunami de Haïti qu’ils ont été provoqués par un engin nucléaire déposé au fond de la mer par un sous-marin de la cabale. 

L’enquête en cours du FBI sur la Fondation va finalement conduire à ce fait, et de là, à l’attaque similaire de Fukushima le 11 mars 2011.
http://vol370.blogspot.fr/2014/06/1906-larnaque-de-fukushima-tsunami.html
Cependant, pour montrer à quel point tout cela est compliqué, des preuves soigneusement documentées montrent que la piste va conduire de Fukushima à la Loge Maçonnique P2 et aux gens qui seront à Davos, 22 au 26 janvier en Suisse, où Trump fera son "tour de piste victorieux".
De plus, notre source du Pentagone nous a envoyé la déclaration suivante que nous allons transmettre mot pour mot à nos lecteurs : "Le terme "merdier" va bientôt être utilisé pour toutes les cités-sanctuaires comme New York, Los Angeles, San Francisco, Chicago, et des pays comme le Royaume Uni, la France, l’Allemagne, la Suède, et tout pays de race blanche qui a été transformé en "merdier" par les noirs et les Musulmans, et puis Israël pour ses crimes et son terrorisme".
* Trump a parlé de "pays de Merde" qui sont aux mains de la Cabale, pas de sa population. La merde, c'est la Cabale et Trump nous aide à nettoyer ces latrines. 




En outre, la source poursuit en disant que "Trump pourrait censurer la Reine et la famille royale moralement en faillite pour avoir fait la promotion du mélange des races noire et blanche afin d’organiser le génocide de la race blanche avec le mariage du Prince Harry et de la métisse noire Meghan Markle, alors qu’Andrew, qui a volé à bord de l’avion de Jeff Epstein vers l’Ile des Lolitas, pourrait bien figurer en tête de liste des pédophiles de l’Union Européenne".
Cette déclaration reflète sans aucun doute un point de vue largement partagé par de nombreux Européens et Américains d’origine Européenne. 

Ce genre de point de vue est le résultat, cristallisé en arrière-plan, d’années de pratique excessive du "politiquement correct" qui a étouffé tout véritable débat sur les liens entre des éléments comme la race, l’ethnicité, le crime et la réussite sociale. 
Par exemple, c’est un fait que le taux de criminalité est bien plus élevé dans certains quartiers peuplés presque exclusivement d’Afro-Américains que dans des zones peuplées d’Américains d’origine Européenne. 
Prétendre que ce n’est pas vrai, ou en rejeter la responsabilité sur une injustice historique, ne va pas contribuer à résoudre le problème. 
En même temps, accuser aveuglément Trump d’être un raciste (selon certains) pour avoir qualifié des pays Africains de "pays de merde" ignore le fait que l’Afrique reste essentiellement pauvre et sous-développée par rapport au reste du monde.
https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_African_countries_by_GDP_(PPP)_per_capita



En outre, mes amis Africains et Afro-Américains m’ont raconté qu’il y a autant sinon plus de racisme contre eux en Asie qu’ils n’en ont connu dans les pays Européens, donc il serait simpliste de qualifier ce problème de "suprémacisme blanc".
Alors que les pays Asiatiques et Occidentaux négocient en faveur d’un monde plus uni, le problème de l’Afrique doit être examiné honnêtement. 

Il est probable qui si on payait aux Africains un prix correct pour leurs ressources naturelles, ils connaîtraient, comme les Saoudiens, un développement et une modernisation extrêmement rapides.
En tout cas, pour rouvrir ce débat de manière constructive, j’aimerais utiliser l’exemple des tomates. 

Il y a des mini-tomates et des tomates géantes et des tomates de couleur orange, donc il y a clairement des différences génétiques. 
En même temps, si vous prenez deux tomates génétiquement identiques et que vous en plantez une dans des conditions idéales d’ensoleillement, avec des engrais, etc., vous obtiendrez une énorme plante avec des centaines de tomates. 
Prenez le même plant et soumettez-le à des conditions déplorables et vous aurez un plant rabougri avec une seule tomate. 
Donc mon point de vue est qu’avant de discuter de génétique et de racisme, il faudrait s’assurer que chaque humain sur terre soit dans un environnement qui lui permette de s’épanouir au maximum de ses capacités. 



En Angleterre, il y avait dans le passé des prostituées qui avaient de nombreux enfants de pères différents. 
Ces "bâtards" grandissaient dans des environnements pauvres et faisaient ensuite partie du sous-prolétariat auto-entretenu de criminels et de prostituées. 
En Angleterre, ce sous-prolétariat a été largement aboli par de nombreuses mesures telles que les asiles, l’interdiction de la prostitution, etc. 
Peut-être que Donald Trump, pour éviter d’être accusé de racisme, pourrait demander à des Afro-Américains laborieux de la classe moyenne de traiter de manière similaire le sous-prolétariat du ghetto (dont beaucoup sont génétiquement d’ascendance Européenne à 70% ou plus) qui est actuellement responsable d’une partie démesurée de la criminalité aux États-unis.
Nous réalisons que nous avons ouvert un panier de crabes avec ces divagations préliminaires, mais jeter un voile sur des sujets controversés ne va pas les résoudre, et ce genre de débat a été étouffé pendant bien trop longtemps.
En tout cas, pour en revenir à la situation géopolitique, nous pouvons constater que notre source dans le gouvernement militaire des États-Unis considère le Royaume Uni, la France, l’Allemagne et la Suède comme des ennemis. 

Cela nous amène à nous demander quels amis il leur reste.
La réponse pourrait venir de l’ami le plus proche et du voisin des États-unis, le Canada. 

Le gouvernement du Canada a convié à une réunion environ 20 pays cette semaine à Vancouver afin de "discuter de la Corée du Nord". 
Cela comprend l’Angleterre, les États-unis, la France, l’Allemagne, l’Inde, la Thaïlande, la Corée du Sud, le Japon et d’autres pays qui se sont battus contre la Corée du Nord, la Chine et la Russie au cours de la Guerre de Corée. 
Néanmoins, la Corée du Nord n’est qu’un prétexte. 
Les pays qui sont réunis discutent en réalité de la Chine et de son projet imminent de lancer une monnaie garantie-or pour remplacer le système occidental du dollar Américain, de l’Euro et du yen Japonais.
Le Canada, au contraire des États-unis, a réussi à rassembler des gens du monde entier et de toutes origines ethniques/culturelles/raciales pour vivre et travailler ensemble avec succès et dans l’harmonie. 

Il se pourrait bien que les véritables discussions de Vancouver cette semaine portent sur qui ou quoi va remplacer le gouvernement privé bientôt en faillite des États-unis et ce que va être leur position dans la négociation par rapport aux Chinois et leurs alliés.


Source : https://benjaminfulford.net/
Traduction de Patrick T., rev. Isabelle
Diffusé par : http://vol370.blogspot.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !