mardi 29 mai 2018

Michel Dogna : Ces Vaccins invalidants… !

Ces Vaccins invalidants… et de surcroît inefficaces !!!

 

Bannière micheldogna.fr


Après plus d’un siècle de polémiques stériles autour des vaccins et des vaccinations, la situation s’est même aggravée.
Face à d’incessants constats flagrants des dégâts vaccinaux déposés par de multiples scientifiques éminents, les serviteurs patentés du trust médico pharma se contentent de nier sans même essayer d’argumenter. Il n’est plus question de fonctionnement scientifique mais de religion pour ne pas dire de secte, partant du principe qu’un mensonge assené suffisamment longtemps finit par devenir une vérité.
Et c’est ainsi que dans l’inconscient collectif a été ancré l’idée que "les épidémies ont régressé grâce à la vaccination" — Il suffit de se donner le mal d’ouvrir quelques statistiques historique pour constater que c’est faux — Si c’était vrai aucun humain n’aurait survécu aux grandes épidémies de peste et de choléra…

Mais le premier qui dit la vérité doit être "éliminé" (méthode inquisition).

 

 

 

Mentir et faire peur !

Voilà les deux outils majeurs de manipulation des peuples. Nous sommes en face d’un fonctionnement purement satanique : la séduction en s’affichant en tant que sauveur, suivie d’une action exactement inverse à ce qu’on promet – et tant pis pour les « simples d’esprit » ! 
Tous les moyens sont bons pour culpabiliser les dissidents potentiels, voire les mettre à l’index, en affichant par exemple dans les mairies (je l’ai vu) :

"Si vous aimez votre enfant, vaccinez-le !"

Une manipulation bateau a été l’interprétation de la décroissance des épidémies par rapport à la vaccination. Chaque épidémie s’effectue selon une courbe de Gauss en cloche. 
Les plus faibles meurent, les moyens sont malades et s’en sortent plus ou moins bien, les forts passent au travers sans encombre ; c’est en fait une sélection naturelle qui permet à la nature de lutter contre la dégénérescence des races.
Après tout, est-ce si grave lorsque l’on sait que la preuve scientifique est maintenant établie (pour ceux qui veulent bien l’entendre) que la mort physique n’est en rien la mort de la conscience ; en effet des milliers de rapports sur des cas de NDE (near death experiments) ont pu prouver que la conscience fonctionne parfaitement en dehors du corps physique, même cœur arrêté et électroencéphalogramme plat (voir les excellents ouvrages du Dr JeanJacques Charbonnier, anesthésiste réanimateur).
Mais revenons à la vaccination massive qui à chaque fois n’a été appliquée qu’après le sommet de la cloche, ceci permettant de prétendre que la décroissance s’est effectuée grâce au vaccin. 
A noter que pour la polio, il y a eu un petit hic ; en effet, les enfants de moyenne vitalité qui avaient eu la chance d’échapper à un contact direct, se sont fait rattraper par le vaccin – du coup, la courbe a stoppé sa décroissance pour remonter 6 ans après vers un pic bien supérieur au premier.
C’était bien embarrassant pour les promoteurs de la "vaccinomania" puisqu’il était clair que la remontée subite correspondait exactement au début de la campagne vaccinale. 
Alors, les tricheurs officiels ne se sont pas embarrassés : ils ont effacé le début de décroissance et raccordé directement le premier pic au second pic, laissant croire ainsi que la décroissance était bien liée au vaccin.
La réalité est que l’épidémie de polio a pris 6 ans de retard dans son extinction naturelle, le vaccin n’ayant eu aucun effet scientifiquement prouvé. 
Évidemment tout le monde a cru à cette supercherie et les médecins en tête. 
Chacun peut vérifier la véracité de mes propos dans l’un ou l’autre des 40 ouvrages cités en fin du livre. 




Les campagnes vaccinales plus rentables que les médicaments !

Ceci est facile à comprendre. 
Les médicaments ne sont vendus qu’aux malades alors que les vaccins sont vendus à tous ceux qui ont peur d’être malades – alors lorsque par décret un vaccin est rendu obligatoire, c’est le jack pot !
Si nous prenons l’exemple de la grippe, chaque année Big Pharma fait planer le spectre d’une pandémie générale par un nouveau virus Terminator, avec des ordres aux médecins de convaincre massivement leur clientèle de se faire vacciner. 
Il ne tombe en réalité que la petite ration annuelle de faiblards dont la vie ne tenait qu’à un fil. 
Fort heureusement, les gens se méfient de plus en plus grâce à la contre info qui se généralise sur Internet.
Une grippe ordinaire, çà se soigne en deux jours – nos grands-mères n’appelaient même pas le médecin pour cela. Ce ne sont pas les remèdes qui manquent, même de nos jours. 
En fait on accompagne une grippe qui est toujours un grand ménage utile – Tous les bons ouvrages de médecines naturelles donnent des recettes efficaces, quelquefois millénaires – mais ce n’est pas le sujet de ce livre.
Même chose pour les maladies infantiles qui sont indispensables à la structuration des défenses immunitaires. Les grands-mères géraient cela toutes seules. 
Maintenant la médecine prétend que ces maladies sont très dangereuses – Ce n’est vrai que si elles sont traitées aux antibiotiques… Des articles qui suivent montrent l’extrême dangerosité des vaccins spécifiques et pire, des mélanges multivalents. 



Connaissez-vous la véritable histoire de la grippe espagnole ?

Par le Pr L. DAY, MD., ex-chirurgien en chef du grand hôpital de San Francisco.
Le gouvernement, la médecine officielle et les compagnies pharmaceutiques mentent au public, comme ils l’ont déjà fait avec la grippe porcine dans les années 70 et surtout la fameuse grippe espagnole de 1918 qui a été provoquée par des vaccinations massives.
Comme la première guerre mondiale n’a pas duré de longues années, les fabricants de vaccins n’ont pas pu vendre toutes leurs productions à l’armée. 
Cherchant essentiellement le profit, ils décidèrent de vendre leurs stocks à la population. 
C’est ainsi qu’ils ont battu le rappel et lancé la plus grande campagne de vaccinations que les États-Unis n’aient jamais connue tout au cours de son histoire. 
Il n’y avait cependant aucune épidémie pour justifier ces mesures.
Ils ont alors imaginé une stratégie. 
Leur propagande prétendait que les soldats qui rentraient de l’étranger étaient atteints de toutes sortes de maladies et que tout un chacun devait se faire un devoir de se faire inoculer tous les vaccins qui étaient alors sur le marché…
La grippe espagnole n’a donc d’espagnole que le nom ; mortelle en 3 jours, elle a fait entre 25 et 35 millions de morts. Les premiers cas de l’épidémie ont été détectés en Caroline du Sud, et non pas en Chine – et encore moins en Espagne !
Cette grippe était donc d’origine états-unienne.
Elle est apparue
en février 1918 dans des camps militaires aux U.S.A.

 

 

Maintenant les vaccins ne sont plus des vaccins !

Là nous allons faire court, et je vais aller droit au but ; on a assez discutaillé inutilement depuis cent ans avec des organisations autistes et malveillantes.
Les vaccins sont en vérité devenus des armes furtives de destruction massive et de contrôle humain, à effet retard afin que l’on puisse difficilement établir des relations de cause à effet. 
Ce sont des alibis pour camoufler leurs véritables missions dont je vais présenter la synthèse brute dans ce qui suit. 





Quelles sont les missions secrètes des vaccins ?

Elles font partie du plan "BLUE BEAM" du Gouvernement Mondial, qui consiste à :
  • Injecter des maladies qui nécessiteront des traitements à vie.
  • Stériliser certaines populations.
  • Dégrader les défenses immunitaires.
  • Installer un terrain cancérinique.
  • Fragiliser les bébés.
  • Abaisser le QI des enfants.
  • Modifier le génome de l’ADN par de la nanotechnologie incorporée.
  • Couper les jeunes des énergies spirituelles.
  • Injecter des implants de télécommande psy par satellites et WIFI.
  • Fabriquer des nouveaux stéréotypes d’humains robotisés, (liste non exhaustive)…

 

En conclusion !

Il ne s’agit pas de croire ou de ne pas croire mais de se renseigner, et ailleurs que chez un "médecin-perroquet". 
Sachez qu’un médecin n’a AUCUNE FORMATION sur les vaccins : (0 heure) – on lui apprend juste le calendrier vaccinal… 
Et c’est à cet "ignorant aux ordres" que vous faites confiance pour jouer votre santé à la roulette russe, voire votre vie, mais surtout, un comble, celle de vos enfants ?
J’ai vu tant de catastrophes d’enfants réduits à l’état de légumes et aussi d’infirmières professionnellement obligées de se faire vacciner, qui se sont retrouvées en fauteuil roulant, souffrant le martyre, perdant leur emploi et n’arrivant pas à faire reconnaître le lien vaccinal par les instances médico sociales… des vies fichues, et plus que les yeux pour pleurer ! 

Pour vous faire une idée, allez voir le site belge "INITIATIVE CITOYENNE" : http://www.initiativecitoyenne.be

Dans la nature qui est pleine de dangers, il y a trois cas de figure :
– l’attaque si vous êtes le plus fort,
– la fuite si vous êtes le plus faible,
– la ruse si vous ne pouvez pas fuir…
À chacun de trouver sa solution pour sauver sa peau !
Nota : il y aurait actuellement paraît-il 800.000 conducteurs qui roulent avec de faux permis. Et que dire de ces centaines de milliers de migrants qui circulent avec de faux passeports ?
Michel Dogna






(extrait de mon ebook "Le crime vaccinal") téchargeable sur le site www.irelia-editions.com

La dictature des vaccins Interview de Serge Rader, pharmacien sur TV libertés

Depuis le 1er janvier 2018, les parents sont contraints de faire administrer non plus 3 mais 11 vaccins à leurs enfants. L’obligation, mais également la crainte d’effets secondaires possibles inquiètent de plus en plus. De son côté, le ministre de la Santé, Agnès Buzyn, reste totalement fermée au dialogue. Serge Rader, pharmacien spécialiste des vaccins, pousse un cri de colère pour qu’un véritable débat scientifique puisse avoir lieu, sans la mainmise des laboratoires pharmaceutiques. 


et aussi : 



Source :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !