samedi 23 juin 2018

Le mystère des crânes allongés en Europe !

Le mystère des crânes ressemblant à des extraterrestres de l’Europe médiévale est révélé après 50 ans !



 


Les scientifiques ont enfin élucidé le mystère des crânes en forme d’œuf vieux de 1.500 ans trouvés en Bavière il y a près de cinq décennies. 
Les crânes allongés, semblables à ceux d’extraterrestres, ne correspondaient à rien de ce qui avait été vu dans le nord de l’Europe à cette époque.
La technique utilisée pour façonner le cuir chevelu des femmes, scientifiquement connue sous le nom de déformation crânienne artificielle (DAA), ne pouvait être appliquée que pendant l’enfance, alors que les os étaient encore en formation et que le crâne était encore mou et malléable. 

Les crânes en forme d’œuf, comme la plupart des modifications corporelles dans l’Antiquité, étaient considérés comme un signe de beauté, de statut ou de noblesse, selon les chercheurs. 
Les résultats ont été publiés dans les Actes de l’Académie Nationale des Sciences le lundi.

Pour percer le mystère des crânes en forme d’œuf, les chercheurs ont examiné l’ADN de 36 adultes, dont 14 avaient des crânes altérés, provenant de six cimetières bavarois différents. 

Ils ont également prélevé des échantillons d’ADN d’un soldat romain et de deux femmes de Crimée et de Serbie.
Les tests ADN ont montré que les femmes à tête conique avaient une génétique très différente de celle de leurs homologues Baiuvarii. 

Toutes les personnes présentant des crânes déformés analysés dans le cadre de la recherche provenaient du sud et du sud-est de l’Europe, avec un ADN codant pour les yeux bruns et les cheveux blonds ou bruns, par opposition à leurs homologues Baiuvarii aux cheveux blonds et aux yeux bleus.
Les archéologues n’ont pas pu localiser d’enfants avec des crânes en forme de cône dans le cimetière, réfutant la théorie selon laquelle les Baiuvarii pratiquaient une extension du crâne. 

De plus, les femmes ont été enterrées avec des artefacts locaux, ce qui indique qu’elles se sont adaptées à la culture locale. 
La nouvelle étude montre qu’il s’agit d’épouses immigrées à tête longue qui ont voyagé en Bavière à partir d’une région de la Roumanie, de la Bulgarie ou de la Serbie d’aujourd’hui au sixième siècle de notre ère.
Les concubines à tête conique s’étaient probablement lancées dans le voyage afin de cimenter des alliances stratégiques à une époque où l’effondrement de l’Empire romain avait créé un vide de pouvoir à travers l’Europe. 

Les peuples germaniques tels que les Goths, les Alemanni, les Gepids et les Longobards ont déferlé pour combler le vide et s’emparer du territoire et du pouvoir pour eux-mêmes. Les mystérieuses mariées ont été découvertes dans un cimetière appartenant aux Baiuvarii. 

 
By Vincent Deroy
Sources : Wikistrike, RT.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !