lundi 27 août 2018

Monsanto sous le coup de 8.000 Poursuites Judiciaires !


Bayers, qui vient de racheter Monsanto, se retrouve avec plus de 8.000 Poursuites Judiciaires contre le Glyphosate sur les bras !



 


 

Le nombre de procès intentés par les États-Unis à Bayanto (BAYGn.DE) se prépare pour des années de querelles juridiques sur les risques de cancer présumés des désherbants à base de glyphosate. 
Bayer avait précédemment divulgué 5.200 poursuites de ce type contre Monsanto, acquises dans le cadre d’un accord de 63 milliards de dollars conclu en juin.
"Le nombre de plaignants dans les litiges étatiques et fédéraux est d’environ 8.000 à la fin du mois de juillet. 

Ces chiffres peuvent augmenter ou diminuer avec le temps, mais nous estimons que ce chiffre n’est pas révélateur des arguments des plaignants", a déclaré jeudi le directeur général de Bayer, Werner Baumann, lors d’une conférence téléphonique. 
Les actions de Bayer ont perdu plus de 10% depuis que Monsanto a été condamné le 10 août à payer 289 millions de dollars de dommages et intérêts lors du premier procès américain contre des herbicides à base de glyphosate tels que Roundup et Ranger Pro. 
Le casse-tête juridique ajoute à un certain nombre de "soucis" pour Bayer, tels que la chute des ventes de produits de soins de santé et la réprimande des autorités américaines en charge du renforcement des capacités de production de médicaments.
"Ce n’est pas surprenant. En effet, dans notre analyse de scénario de litige, nous avons supposé un doublement des cas à 10.400 !", a déclaré Alistair Campbell, analyste chez le courtier Berenberg. 


 

 

 

Les actions de Bayer sont en baisse de 1,8% à 16h00 GMT, tandis que l’indice allemand des valeurs vedettes (GDAXI) est en hausse de 0,2%. 
Le PDG Baumann a réitéré le point de vue de Bayer selon lequel le verdict du jury du 10 août 2018 était incompatible avec les conclusions scientifiques des régulateurs. 
Bayer a déclaré qu’il demanderait initialement au juge de revenir sur le verdict du jury du 10 août et de "si nécessaire" contester la décision devant les cours d’appel de la Californie, ce qui prendra au moins un an.
Il n'est pas normal que la justice soit si lente !
Lorsqu'on lui a demandé si Bayer envisagerait de régler les affaires à l'amiable, il a déclaré : "Nous défendrons vigoureusement cette affaire et toutes les affaires à venir." Les dirigeants de Bayer ont insisté sur le fait que la demande de glyphosate et de semences pas été affecté par le verdict. 

"Rien n’a changé dans le statut réglementaire du produit. 
La demande est très élevée et le glyphosate existe depuis plusieurs décennies. C'est un outil inestimable pour les producteurs", a déclaré Liam Condon, responsable de la nouvelle division Crop Science de Bayer. 
Bayer a également déclaré jeudi qu’il ne voyait aucune raison de réévaluer les risques juridiques de Monsanto.
La semaine dernière, Bayer, qui se retire du nom de Monsanto, a lancé l’intégration de Monsanto dans son organisation. 

Cela est perçu comme une tâche décourageante, même sans le litige, presque deux ans après la signature de l’accord de 63 milliards de dollars. Wolfgang Nickl, directeur financier de Bayer, a déclaré que les résultats du deuxième trimestre de Bayer, attendus le 5 septembre, incluraient des provisions pour les frais de défense juridique, mais aucun argent ne serait à ce stade réservé à d’éventuels dommages futurs. 


Source : Reuters FRANKFURT le 23 août 2018
https://operationdisclosure.blogspot.com/2018/08/bayers-monsanto-faces-8000-lawsuits-gmo.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+OperationDisclosure+%28Operation+Disclosure%29

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !