samedi 13 avril 2019

Gilets jaunes Acte 22 du samedi 13 avril 2019


Gilets jaunes Acte 22 du samedi 13 avril 2019 : À quoi faut-il s’attendre ce samedi à Paris et en régions ? 



Jérôme Rodrigues et des manifestants des Gilets jaunes à la Défense à Paris, le 6 avril 2019.

Ouest-France : 
Après la faible mobilisation de la semaine dernière, le 22e samedi de manifestation de la contestation des Gilets jaunes se prépare. 

Entre Paris, Toulouse, Lille et à l’appel des différentes figures du mouvement et d’autres associations, avec un dispositif policier important et des zones interdites par les préfets, à quoi faut-il s’attendre ce samedi 13 avril ?
Entre des manifestations déclarées ou non à Paris, Toulouse, Lyon, des dispositifs renforcées et une grande marche pour le droit de manifester, à quoi doit-on s’attendre ce samedi ?
Toulouse, Paris, Lille…
Deux villes semblent avoir particulièrement retenu l’intérêt des Gilets jaunes cette semaine : Paris, comme chaque samedi, et Toulouse. 

Sur Facebook, un événement public veut faire de dernière cette ville la "capitale nationale des Gilets jaunes". 
Il compte 1400 participants et plus de 4000 personnes intéressées par la mobilisation.
Comme à chaque fois, il est très difficile de prédire combien de manifestants se rendront effectivement aux manifestations ce samedi.
La manifestation, non déclarée, doit partir vers midi du centre, à proximité de la place du Capitole qui a une nouvelle fois été interdite aux manifestants par un arrêté préfectoral. Certaines figures emblématiques du mouvement, Maxime Nicolle (Fly Rider) et Priscilla Ludosky, seront présentes. 

Eric Drouet, autre porte-étendard de la contestation, avait annoncé sa présence fin mars.

Une autre mobilisation est également prévue dans le Nord, à Lille, à l’invitation de Jérôme Rodrigues, le Gilet jaune qui a été blessé lors d’une manifestation par un tir de Flash-Ball et qui a perdu un œil. 

La manifestation a été déclarée : dès le vendredi 12 à Dunkerque sur la place de la gare à 20 h 30, puis samedi 13, à 12 h 30 place de la République.

Une marche est aussi prévue dans le centre de Montpellier à 14 h, sous le mot d’ordre : "Nous ne céderons pas à la répression !" alors que la loi anticasseurs s’appliquera pour la première fois au mouvement.

À Paris aussi, la loi anticasseurs sera dans le collimateur des manifestants. Un premier cortège, déclaré par des Gilets jaunes pour "la défense du droit de manifester" et "l’abrogation de la loi liberticide" doit aller jusqu’à la place de la République d’où s’élancera ensuite une marche pour "la liberté de manifester", organisée par plusieurs associations (dont LDH, Amnesty, Attac, Unef, SOS Racisme…).
Dispositif policier et interdiction de manifester
Comme ces derniers week-ends, la Préfecture de police a pris un arrêté interdisant tout rassemblement de Gilets jaunes sur les Champs-Élysées et les rues perpendiculaires. 


 




 

À Lyon, un dispositif a été mis en place pour interdire l’accès une large zone de la ville. 
La préfecture interdit toute manifestation dans l’hypercentre.

Concilier ordre public, liberté de manifester et liberté de circulation pour tous, c’est l’objectif de l’arrêté qu’a signé le préfet. Il interdira les #manifestations le samedi 13 avril 2019 de 12h à 20h dans le périmètre ci-dessous️ pic.twitter.com/MItA4HxghK— Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône (@prefetrhone) 11 avril 2019

En ce qui concerne Toulouse, la préfecture de Haute-Garonne interdit toute manifestation ou rassemblement sur la place du Capitole, ce samedi 13 avril. 

"Considérant que le mouvement des Gilets jaunes a lancé un appel national 'Tous à Toulouse' […], en l’absence d’organisateur identifié […], seule l’interdiction de ce rassemblement est de nature à prévenir efficacement les troubles à l’ordre public susceptibles d’intervenir", indique le préfet dans son arrêté.

Le ministre de l’Intérieur a, pour sa part, insisté sur la mise en vigueur dès samedi du nouveau cadre législatif, indiquant avoir envoyé ce vendredi matin "une circulaire à l’ensemble des préfets pour les inviter à préparer la bonne utilisation de ces dispositifs, à travailler avec les procureurs, les parquets".
 

Dans l’Ouest : rassemblement régional à Laval !
Comme l’assure Cédric Jung, une des figures emblématiques du mouvement en Mayenne : "Les Gilets jaunes mayennais ne sont pas morts." Aussi, une manifestation "grand Ouest" est prévue ce samedi à Laval.
Selon la quinzaine d’organisateurs mayennais, "des Bretilliens (Ille-et-Vilaine), des Sarthois, des Gilets jaunes de Loire-Atlantique et des 'street-medic' de Rennes" devraient rejoindre "la centaine de Mayennais". Ils espèrent "au moins 500 manifestants".

D’autres Gilets jaunes ont néanmoins annoncé leur intention de manifester dans le centre-ville de Nantes, à partir de 13 h, à la croisée des lignes de tramway à Commerce. Une convergence est envisagée avec la mobilisation des syndicats, qui protesteront à partir de 14 h devant la préfecture pour la liberté de manifester.

À Vitré, des Gilets jaunes avaient prévu de profiter du carnaval des Gais Lurons pour défiler déguisés mais après discussion avec les organisateurs de la fête populaire, ils ont finalement décidé que ce n’était pas le moment pour revendiquer. 

"Après discussion, nous nous sommes rendu compte que les Gais Lurons avaient un esprit festif et ce n’était pas le moment pour revendiquer quelque chose. On n’est pas à l’abri d’un problème", ont expliqué les organisateurs.


Source :
https://www.ouest-france.fr/societe/gilets-jaunes/gilets-jaunes-ou-se-derouleront-les-manifestations-de-ce-samedi-paris-et-en-regions-6307253

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !