jeudi 13 juin 2019

Le Village du Tarn qui ne veut pas du Linky !


Saint-Benoît-de-Carmaux le village du Tarn qui ne veut pas des compteurs Linky !



L’association a bloqué pendant près d’une demi-heure un poseur. Photo DDM, E.L


 
Ce mercredi matin, des membres de l’association Exit 5G sont intervenus lors de la pose de compteurs Linky par des prestataires Enedis à Saint-Benoît-de-Carmaux. 

Des adhérents ont en effet raconté que certains poseurs avaient parfois recours à de l’intimidation pour obliger les abonnés à les laisser procéder au changement.
"Certains poseurs disent aux gens : 'Si vous n’acceptez pas la pose, je reviens avec la gendarmerie'. 

D’autres disent aux personnes âgées : 'Écoutez madame, ne vous inquiétez pas, on vient juste pour vérifier le réseau". 
Et dès que la dame a le dos tourné, ils posent le compteur", raconte Marc Langlois, le président de l’association Exit 5G.
C’est pour cette raison que, ce mercredi matin, quelques membres de la structure s’étaient donnés rendez-vous à Saint-Benoît-de-Carmaux afin d’aller à leur rencontre. 

"Le but de notre action était de prévenir les poseurs et leur dire d’arrêter d’intimider les gens pour pouvoir rentrer chez eux et poser les compteurs Linky." 
Si la tension est montée d’un cran et les échanges ont été vifs, il n’y a pas eu de débordement. 
"Le message est bien passé", se félicitait même le président de l’association à la fin de l’action. 
"On a empêché un poseur de travailler pendant une demi-heure", détaillait-il.
Pour Marie-Hélène et Daniel Galobardès, deux habitants de la ville et membres de l’association, il est hors de question que l’on touche à leur vieux compteur. 

"J’ai fait souder mon ancien compteur pour qu’il ne soit pas changé et j’ai affiché un mot où c’est écrit que je refuse qu’il soit remplacé".
La santé et le principe de précaution reviennent beaucoup sur les lèvres des membres de l’association qui craignent que cela ne perturbe le bon fonctionnement tels que leurs appareils auditifs ou pile cardiaque. 

"Le Linky envoie des ondes puisque c’est un compteur communiquant, rappelle Jean Chaccour, neuropsychiatre à la retraite, qui participait hier aussi à l’action d’Exit 5G. 
Ces ondes passent dans les fils électriques de toute la maison. 
Quand il y a des enfants dans la maison, ces ondes passent autour de leur tête. 
C’est inacceptable car cela peut avoir des conséquences sur le développement de leurs cerveaux".

 

Émilie Lauria pour La Dépêche :
https://www.ladepeche.fr/2019/06/12/a-saint-benoit-de-carmaux-ils-ne-veulent-pas-des-compteurs-linky,8252879.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !