mardi 30 juillet 2019

Fulford : "Plan détaillé de la Future Planification"

Le Plan détaillé pour une Future Administration de Planification est présenté au Comité des 300 !

Benjamin Fulford le 29 juillet 2019

 
Notice aux lecteurs : Ce rapport et les deux suivants seront rédigés à l’avance, étant donné que je prends mes vacances annuelles. 
Nous ne communiquerons de nouvelles urgentes que si un évènement bouleversant se produit. 
Le prochain rapport sur des nouvelles d’actualité paraîtra le 19 août. 
Nous vous remercions de votre compréhension.
Le système de gouvernance économique mondiale est devenu dysfonctionnel aux plus hauts échelons. 
Les institutions créées par les puissances victorieuses de la Deuxième Guerre Mondiale – le FMI, la Banque Mondiale, les Nations Unies, etc. – ont mené à une catastrophe écologique menaçant l’humanité d’extinction et à une extrême concentration des richesses entre les mains d’une élite parasite.
La Chine, avec son Initiative de La Ceinture la Route (Nouvelle Route de la Soie) de plusieurs milliers de milliards de dollars (BRI), est en train de réduire à l’insignifiance les puissances Occidentales dans l’impasse. 
C’est la raison pour laquelle la Société du Dragon Blanc (WDS) a proposé la création d’une Future Administration de Planification Occidentale (FAP) comme complément à la BRI Chinoise. 
Ce plan a le soutien de haut-niveau du Pentagone, du Vatican et du Commonwealth Britannique. 
 


La FAP serait constituée sur le modèle de l’Agence de Planification Economique Japonaise (EPA) qui a été à l’origine des décennies de croissance économique spectaculaire (souvent à deux chiffres) du Japon après la Deuxième Guerre Mondiale. 
Le système a culminé au milieu des années 1980 lorsque le Japon avait le revenu par tête le plus élevé au monde et l’écart de revenu le plus faible entre les riches et les pauvres de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économique). 
C’est pourquoi ce serait une bonne idée d’examiner comment l’EPA Japonaise fonctionnait avant d’élaborer des plans pour la FAP. 
Le cœur du système Japonais était un groupe informel d’environ 20 fonctionnaires, industriels et politiciens. 
Les politiciens véhiculaient les désiderata du peuple, les fonctionnaires déterminaient ce qui était réaliste et les industriels conseillaient ce qui leur semblait profitable. 
Ensemble, ils élaboraient un plan de ce qu’ils voulaient accomplir pour le pays durant les cinq années suivantes.
Le plan commençait par une étude systématique du pays réalisée par la Banque du Japon.
Ils envoyaient des fonctionnaires dans des magasins de tout le pays pour vérifier les prix des biens de consommation. 
Ils étudiaient également les plans d’affaires des grandes et petites entreprises, et en particulier combien d’équipement elles envisageaient d’acquérir. 
Formation que propose Monsieur Fiorile
Sur la base de ces données, la Banque du Japon pouvait calculer exactement combien d’argent serait nécessaire pour assurer les plans d’investissement sans générer d’inflation.
L'argent était ensuite fourni au secteur bancaire privé. 
Le secteur bancaire privé était divisé en « banques de villes », banques régionales et banques spécialisées. 
Chaque entreprise avait sa « banque principale » et ces banques alimentaient les entreprises en fonds selon le plan général.
Une fois déterminée la quantité d’argent qu’il fallait injecter dans l’économie, les autres bureaucraties, en particulier le jadis célèbre et redouté Ministère du Commerce International et de l’Industrie (MITI), élaboraient leurs plans. 
Le MITI employait certains des individus les plus brillants du Japon qui avaient réussi les examens-couperets de la haute fonction publique.
Le MITI n’avait rien d’une administration de planification centralisée de type communiste, mais s’employait plutôt à créer une ligne directrice à suivre pour l’industrie privée. 
Par exemple, au cours du plan quinquennal destiné à doubler le nombre d’autoroutes au Japon, le MITI s’est assuré que les fabricants d’automobiles bénéficieraient du soutien nécessaire pour construire assez de véhicules pour remplir ces nouvelles routes.
Le point essentiel de tout ce système consistait à ce que le pays dans son ensemble dispose d’une ligne directrice et d’un plan d’ensemble pour l’avenir. Cela permettait aux entreprises et aux individus de planifier leur propre avenir.

Malgré ses incroyables réussites, le système Japonais avait un gros inconvénient. 
Il a été causé par un système … de mise à la retraite forcée des fonctionnaires. 
Tout fonctionnaire qui ne parvenait pas à franchir un certain niveau de promotion était obligé de prendre une retraite anticipée. 
Ces fonctionnaires avaient ensuite recours à un « parachute doré » et occupaient des emplois dans les secteurs privés qu’ils avaient préalablement supervisés. 
Cela a créé ce qui était en fait un système de corruption différée. Les fonctionnaires offraient des accords de convenance aux entreprises en échange de la promesse d’un emploi lucratif après leur retraite. Les faibles rémunérations des fonctionnaires ne faisaient qu’empirer le système.
Singapour a résolu le problème en ne forçant pas les fonctionnaires à prendre leur retraite, et en leur accordant des rémunérations compétitives avec le secteur privé. 
Cela signifiait qu’ils pouvaient se concentrer sur le bien-être général, et non pas seulement le bien-être de ceux qu’ils étaient supposés superviser.
Dans l’ensemble, les modèles Singapourien et Japonais combinaient le meilleur du capitalisme Occidental et de la bureaucratie méritocratique Confucéenne de l’Asie. 
D’autres pays, comme la Corée du Sud, la Chine et le Vietnam ont copié leurs exemples. 
Le résultat a été que l’Asie dans son ensemble s’est retrouvée avec un PNB supérieur à celui de l’Occident dans son ensemble.
Ce changement fondamental dans l’équilibre du pouvoir économique a conduit les pays Asiatiques à revendiquer davantage de pouvoir dans la manière de gérer la planète. 
A moins que l’Occident ne réforme son système en y incorporant et en améliorant ce qui a fait le succès du modèle Asiatique, plus le temps passe, plus l’Asie deviendra plus forte et plus l’Occident s’affaiblira.
A présent, examinons l’échec du système Occidental, en particulier après la fin de la Guerre Froide. L’Occident a connu une énorme expansion économique à la suite de la Deuxième Guerre Mondiale. En raison de la planification industrielle liée à l’effort de guerre.
A la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, l’élan initial de l’Occident était de démanteler l’appareil militaire et de le ramener aux niveaux habituels et minimaux du temps de paix. 
Cependant, les industriels qui avaient profité de l’énorme effort militaire organisèrent un coup de force et proposèrent un plan pour une « guerre froide » pour maintenir le niveau élevé des dépenses militaires. Cette Guerre Froide ainsi générée était bénéfique pour l’économie dans son ensemble jusqu’au début des années 1970. 
Cependant, le complexe militaro-industriel était fondamentalement destiné à créer des instruments militaro-industriels de meurtres de masse. 
A un certain moment, il est devenu parasite. 
En conséquence, le niveau de vie réel de 90% des Américains s’est mis à diminuer depuis le début des années 1970.  
L’effondrement de l’Union Soviétique et la fin de la Guerre Froide auraient dû créer un énorme dividende de paix pour l’Occident victorieux. 
Pourtant, comme il n’existait pas de système de planification d’avenir comme en Asie Orientale, cette opportunité fut gaspillée.
A la place, les oligarques dirigeant l’Occident proposèrent ce qu’on ne peut qu’appeler un plan criminel et stupide pour raviver la Guerre Froide en créant un fumeux ennemi « terroriste ». 
C’est ainsi qu’est née la fausse Guerre contre le Terrorisme, combinée à des conflits interminables de bas niveau dans des pays comme l’Afghanistan et l’Irak. 
Le résultat a été le gaspillage de milliers de milliards de dollars dans des conflits militaires absurdes.
L'infrastructure Occidentale, en particulier aux États-Unis, se dégrada et les États-Unis devinrent le pays le plus endetté de l’histoire du monde. Cela a fonctionné tant que la dette était détenue par des états esclaves captifs comme l’Arabie Saoudite et le Japon. 
Cependant, ce n’était pas le cas de la Chine. Les Chinois, informés des plans des Néoconservateurs pour envahir et démembrer la Chine, ont demandé à juste raison : « Pourquoi devrions-nous vous payer pour que vous veniez nous tuer ? »
L'incapacité des Américains à rembourser leurs dettes à la Chine est à l’origine de la guerre commerciale en cours. 

Le vol de l’or chinois par les USA et le 11 septembre.
La Chine avait confié 1000 milliards de dollars d’Or à la Federal Reserve en 1938 en échange de bons du trésor.
Le but était de protéger leur réserve d’or lors de la guerre sino-japonaise (1937-1945).
Cet or était supposé être restitué à ses propriétaires 60 ans après !
En 1998, la Chine poursuit la FED qui refuse de rendre l’or à la Chine.
La première cargaison de l’or qu’ils étaient censés restituer devait partir le 12 septembre 2001.
https://vol370.blogspot.com/2014/10/2910-le-vol-de-lor-chinois-par-les-usa.html

L’administration de Donald Trump déclare : « Achetez-nous des produits afin que nous puissions éviter la faillite ». 
Les Chinois répondent : « Vous n’avez pas assez de produits à nous vendre ». 
Les Américains sont maintenant en train d’augmenter la mise en essayant de couper aux Chinois l’accès aux semi-conducteurs et pourraient bientôt essayer de couper également leur accès au pétrole. 
Les Chinois l’ont anticipé et ont attendu de disposer de suffisamment d’alternatives au pétrole du Moyen-Orient pour déplacer leurs pions.  
La seule carte qui reste aux "États-Unis"* à présent est la Troisième Guerre Mondiale, mais peu importe combien de fois le Pentagone procède à ses jeux de guerre, le résultat est le même – 90% de l’humanité meurt et tout l’hémisphère nord de la planète devient inhabitable.
*LES USA ONT UN GOUVERNEMENT ILLÉGAL DEPUIS LE 28 MARS 1861 (Guerre de sécession). 
https://vol370.blogspot.com/2017/03/2203-les-usa-ont-un-gouvernement.html
La solution que la Société du Dragon Blanc (WDS) a négocié avec les sociétés secrètes Asiatiques – et qui a reçu le soutien, comme mentionné précédemment, du Vatican, du Commonwealth Britannique et du Pentagone – est de créer une future administration de planification dirigée par l’Occident.  
Cette administration proposée, dotée d’un budget de plusieurs milliers de milliards de dollars et d’un personnel multinational choisi pour son mérite, lancerait un projet Occidental équivalent de la BRI. Elle proposerait de grands plans destinés à verdir les déserts, repeupler les océans, explorer l’univers, etc. 
La réalisation des travaux serait confiée au secteur privé par l’intermédiaire d’appels d’offres concurrentielles.
Actuellement, le principal obstacle à la réalisation de ce projet est représenté par les Sionistes fanatiques qui ont pris le contrôle du système des banques centrales Occidentales. 
Ils s’accrochent à la vision apocalyptique d’une guerre entre Gog et Magog qui tuerait 90% de l’humanité et leur permettrait de réduire les survivants en esclavage.
La WDS est ses alliés n’ont de ce fait eu d’autre choix que de traquer et de tuer ou d’arrêter ces fanatiques génocidaires jusqu’à leur défaite finale et leur reddition. 
Le processus de leur élimination du pouvoir est bien engagé et, si tout va bien, il pourrait être achevé dès cet automne.
 

Traduction de Patrick T
Source : https://benjaminfulford.net/
Diffusé par : https://vol370.blogspot.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !