mardi 8 octobre 2019

560 gènes liés au cancer dans des vaccins !


Des Chercheurs ont découvert de l'ADN anormal Humain dans les Vaccins avec 560 gènes modifiés potentiellement Cancérigènes !





Les vaccins sont systématiquement formulés avec des cellules fœtales humaines avortées appelées MRC-5 et WI-38. 
Le CDC énumère ouvertement certains des vaccins qui utilisent ces cellules "diploïdes humaines", dont Twinrix (hépatite A / hépatite B), ProQuad (MMRV) et Varivax (varicelle / varicelle). 
Les encarts vaccinaux publiés par la FDA, comme celui-ci pour Varivax, admettent aussi ouvertement l'utilisation de lignées de cellules fœtales humaines avortées comme MRC-5 :
Le produit contient également des composants résiduels des cellules MRC-5, y compris de l'ADN et des protéines et des traces de néomycine et de sérum de veau bovin provenant de milieux de culture MRC-5.
Même ce feuillet d'encart de GlaxoSmithKline traite ouvertement de l'utilisation de cellules fœtales humaines avortées dans son vaccin Priorix-Tetra (MMRV) :
Chaque souche virale est produite séparément dans des cellules embryonnaires de poussins (oreillons et rougeole) ou dans des cellules diploïdes humaines MRC5 (rubéole et varicelle).
Pourtant, chose étonnante, presque aucun membre du public n'est au courant que les cellules fœtales humaines avortées sont couramment utilisées dans les vaccins. Les faux médias menteurs insistent sur le fait qu'un tel discours est une "théorie de conspiration", même si les CDC, la FDA et les fabricants de vaccins déclarent ouvertement que l'ingrédient est utilisé dans de nombreux vaccins.
Aujourd'hui, un laboratoire en Italie a effectué un séquençage complet du génome de cette lignée cellulaire MRC-5 qui est délibérément insérée dans plusieurs vaccins. Ce qu'ils ont trouvé au delà de choquant... c'est horrible. 

Comme expliqué par Children's Health Defense :

L'équipe de Corvelva a résumé ses conclusions comme suit :
1 - La lignée cellulaire fœtale appartient à un fœtus mâle.
2 - La lignée cellulaire se présente de telle sorte qu'elle risque d'être très ancienne, donc cohérente avec la lignée déclarée des années 1960.
3 - L'ADN fœtal humain représenté dans ce vaccin est un génome individuel complet, c'est-à-dire que l'ADN génomique de tous les chromosomes d'un individu est présent dans le vaccin.
4 - L'ADN génomique humain contenu dans ce vaccin est clairement, sans aucun doute anormal, présentant des incohérences importantes avec un génome humain typique, c'est-à-dire avec celui d'un individu sain.
5 - 560 gènes connus pour être associés à des formes de cancer ont été testés et tous ont subi des modifications majeures.
6 - Il existe des variations dont les conséquences ne sont même pas connues, ne figurent pas encore dans la littérature, mais qui affectent encore les gènes impliqués dans l'induction du cancer humain.
7 - Ce qui est aussi clairement anormal, c'est l'excès de génome montrant des changements dans le nombre de copies et les variantes structurelles.



560 gènes du cancer, ADN anormal, "modification" génétique de gènes potentiellement dangereux, mais dont l'injection est obligatoire dans chaque enfant !


Ce qui ressort clairement de ce séquençage génétique, c'est que l'industrie du vaccin inocule aux enfants un cancer artificiel. 

Comme l'explique CHD, les vaccins sont délibérément formulés avec des gènes cancérigènes qui ont été spécifiquement modifiés pour favoriser les tumeurs cancéreuses :
Parmi les vaccins administrés depuis des décennies, il y a la présence d'un ADN progressivement plus génétiquement modifié et des quantités incontrôlées ont été autorisées....
L'ADN contenu dans ces vaccins est potentiellement Tumorigène et les lignes directrices auxquelles les organismes de surveillance font appel ne sont pas adéquates. 

De plus, nous dénonçons publiquement une sérieuse omission en ne préconisant pas les mesures de précaution qui sont requises de toute urgence pour les médicaments douteux.

Non seulement ce code génétique cancérigène est inséré dans tous ces vaccins administrés aux enfants, mais la dose d'ADN infecté par le cancer est dangereusement élevée. Comme l'explique CHD :
... L'ADN fœtal contaminant présent dans tous les échantillons analysés en quantités variables (donc non contrôlées) est jusqu'à 300 fois plus élevé que la limite imposée par l'EMA pour l'ADN cancérogène (10 ng/dose, correspondant à l'ADN contenu dans environ 1000 cellules tumorales, dérivé d'un calcul statistique, la limite préventive étant 10 pg/dose), limite qui doit également être appliquée pour l'ADN foetal MRC-5, laquelle contaminera inévitablement Priorix tetra.
 

"Modifications" des gènes associés aux tumeurs cancéreuses :
Le séquençage du génome a également révélé que des centaines de gènes liés aux tumeurs cancéreuses ont été modifiés. 

Comme l'expliquent les auteurs de l'étude :
... Des modifications importantes de gènes dont on sait qu'ils sont associés à diverses formes de tumeurs ont été identifiées, pour l'ensemble des 560 gènes vérifiés ; en outre, il existe des variantes dont les conséquences ne sont pas connues, mais qui, cependant, affectent les gènes impliqués dans l'induction du cancer humain.
Cela indique que les cellules fœtales humaines avortées de la MRC-5 semblent avoir été délibérément modifiées pour les rendre plus tumorigènes... c'est-à-dire plus susceptibles de causer des tumeurs cancéreuses chez les humains ayant reçu les injections du vaccin.
Cela assurerait, bien sûr, des revenus à long terme provenant des médicaments anticancéreux qui sont également fabriqués et vendus par les mêmes géants pharmaceutiques qui fabriquent et commercialisent les vaccins. 

Après tout, la fidélisation des clients est un modèle d'affaires très lucratif, et si vous pouvez faire la dentelle des vaccins avec les plans génétiques pour le cancer à long terme, vous pouvez vous assurer qu'un pourcentage très élevé des enfants d'aujourd'hui reçoivent un diagnostic de cancer, après quoi ils deviennent des clients lucratifs pour les médicaments contre le cancer des grandes sociétés pharmaceutiques.
Le séquençage du génome des cellules MRC-5 "diploïdes humaines" utilisées dans les vaccins est même décrit par les chercheurs comme "anormal" par rapport à un être humain sain. 

D'après les conclusions de l'étude :
L'ADN génomique humain contenu dans le vaccin en lot Priorix. n.A71CB256A est manifestement anormal et présente d'importantes incohérences par rapport à un génome humain typique, c'est-à-dire celui d'un être humain sain. 

Il existe plusieurs variantes inconnues (non notées dans les bases de données publiques) et certaines d'entre elles se trouvent dans des gènes impliqués dans le cancer. 
Ce qui est aussi apparemment anormal, c'est l'excès de génome qui montre des changements dans le nombre de copies (CNV) et des variantes structurelles (SV), comme les translocations, les insertions, les délétions, les duplications et les inversions, dont beaucoup impliquent des gènes. 




Cette conclusion semble confirmer que les lignées cellulaires MRC-5 utilisées dans les vaccins ont été génétiquement modifiées pour les rendre plus susceptibles de causer le cancer chez les personnes vaccinées (Ndlr : Il existe des substances "mutagènes" utilisées dans les laboratoire de recherche afin de créer des mutations artificielles dans le génome !). 
Par la suite, les mandats de vaccins obligent les enfants à se faire injecter des gènes du cancer afin qu'ils deviennent les futurs clients des "solutions" de traitement du cancer à but lucratif des grandes sociétés pharmaceutiques, qui sont incroyablement toxiques pour la santé humaine.
En d'autres termes, on injecte aux enfants humains l'ADN génétiquement modifié d'un autre enfant humain avorté afin de provoquer un cancer à l'échelle internationale, le tout au profit de l'industrie pharmaceutique qui pousse à la censure totale de toute critique sur les vaccins ou leurs ingrédients.
Vaccins "défectueux" qui sont "potentiellement dangereux pour la santé humaine".
Le résultat est que ces vaccins qui sont délibérément contaminés par des gènes humains anormaux et infestés de cancer sont "défectueux", selon une analyse de CHD :
En conséquence, ce vaccin devrait être considéré comme défectueux et potentiellement dangereux pour la santé humaine, en particulier pour la population pédiatrique qui est beaucoup plus vulnérable aux dommages génétiques et auto-immuns.

Voici un résumé de ces résultats, dans une courte vidéo qui sera développée la semaine prochaine en une conférence complète.
https://www.brighteon.com/034ebfcb-5bf8-4bcf-abf2-ee106a2eecba



Source : Natural News par Mike Adams

Partagé par : 
https://operationdisclosure1.blogspot.com/2019/10/genetic-sequencing-of-common-vaccine.html

1 commentaire:

  1. Vraiment de la désinformation pour faire peur et du bourrage de crane
    09

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !