mardi 29 octobre 2019

La Russie dément le meurtre du Chef d'ISIS !


La Russie dément le meurtre d’Al-Baghdadi par les États-Unis !

 

 




Selon les services de renseignement russes, les États-Unis ont déplacé
Al-Baghdadi de Syrie vers l’Irak, puis ont simulé sa mort. 
Ou est-ce qu’Al-Baghdadi a rejoint son coreligionnaire et concitoyen Epstein en Israël [1]?

"Le ministère russe de la Défense ne dispose d'aucune information fiable sur des soldats américains menant une opération visant à "éliminer encore une fois" l'ex-dirigeant de Daech, Abou Bakr
Al-Baghdadi, dans la partie de la zone de désescalade d'Idlib contrôlée par la Turquie", a déclaré le porte-parole du ministère, le Maj.Gen. Igor Konashenkov a déclaré.
Il a également rejeté les affirmations de Trump selon lesquelles les forces russes auraient ouvert l’espace aérien sous son contrôle en Syrie aux avions américains afin de faciliter l’opération contre le dirigeant de l’EI. 

Moscou a fait savoir qu'il n'avait enregistré aucune frappe aérienne de la coalition américaine dans la région d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, samedi.
Le ministère a mis en doute la possibilité même de la présence d’Al-Baghdadi à Idlib, la zone étant détenue par Al-Qaïda et Jabhat al-Nusra, qui ont toujours été un ennemi mortel de l’État islamique.
Trump avait fait une allocution dimanche de la Maison-Blanche pour informer le monde que
Al-Baghdadi avait été éliminé dans le nord-ouest de la Syrie lors d'un "raid nocturne audacieux" avec la participation de forces spéciales américaines, d'avions, d'hélicoptères et de drones. 
Le dirigeant de l’État islamique (ISIS/EI) n’a pas arrêté "de pleurer et de crier" face à la puissance américaine, a-t-il déclaré.
Les services de renseignement russes à l'intérieur de la Syrie ont indiqué que leurs systèmes radar S400 couvrant Idlib n’ont détecté aucun avion américain survolant la zone où le raid sur
Al-Baghdadi est supposé avoir lieu.
Les Russes sont très déçus par Trump et affirment que les États-Unis placent l’énorme force Al-Qaïda d’Idlib sous commandement conjoint avec un État islamique nouvellement reconstitué sous protection américaine en Irak et dans les zones syriennes nouvellement réoccupées, où les forces américaines viennent d’acquérir encore plus d’actifs de pétrole syriens.
Selon une source privée : "L’Amérique voit son gros échec en Irak car lorsque les États-Unis, Israël et l’Arabie saoudite ont créé Daech/ISIS, ils l’ont fait alors que la Syrie, à l’exception du Kurdistan, était unie. 

Maintenant, ils encouragent d'abord une guerre civile, puis soutiennent un nouvel État islamique ainsi que la région kurde d'Irak, qui est sous contrôle quasi total d'Israël. Al-Baghdadi [1] fait partie de ce processus, utilisant son influence personnelle dans la communauté sunnite irakienne."
Moscou nous a dit il y a quelques instants qu'
Al-Baghdadi est en vie, en bonne santé et travaille avec les États-Unis en Irak. 
Ces informations sont exclusives et proviennent directement de sources de renseignement de haut niveau qui ont toujours raison, et Veterans Today a prouvé à maintes reprises.
Ce que nous ne savons pas, c'est si Trump a menti en connaissance de cause, quelque chose qu’il fait tout le temps de toute façon ou s’il est simplement manipulé. 

Maintenant que le retrait de Trump de la Syrie a été annulé et que toutes les troupes envoyées en Irak sont maintenant revenues en Syrie, 100% d’entre elles venant d’être redéployées à Deir Ezzor depuis Hasakah, son "mouvement pour la paix" est maintenant présenté comme un FAKE total. 




De la même manière, l'ancien homme le plus recherché du monde, le chef d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden, avait été annoncé mort plusieurs dizaines de fois. 
Ce qui ne sera officiel que le 1er mai 2011, lors d'une opération américaine menée au Pakistan. 
A l'époque supervisée par Barack Obama.
Ben Laden, la Star de la CIA éduquée à Oxford
Je ne vous ferai pas regarder la marionnette Obama reproduire un faux texte mémorisé, mais plutôt vous donner une phrase de sa déclaration mensongère : "Aujourd'hui, sous ma direction, les États-Unis ont lancé une opération ciblée […]. Ils ont tué Oussama ben Laden et pris la garde de son corps."
Je veux vous prouver que Barack Hussein Obama ment et qu'Oussama Ben Laden est mort depuis 2001 (Ndlr : Ben Laden, agent américain de la CIA, était malade et soigné dans des établissements américains, recevant la visite en août 2001 de ses employeurs, avant de décéder en décembre 2001). 

Mais avant d'aller plus loin, permettez-moi de vous présenter le véritable Oussama ben Laden et ses relations avec la CIA et la famille Bush.

 

 


Que cherche l'État Profond ?
L
'État Profond lance une attaque sur quatre fronts, débutant à Hong Kong, pour faire pression sur la Chine afin qu'elle fasse des concessions, non pas sur le commerce mais sur les devises et les banques. 
La Chine, avec d'autres partenaires non alignés, menace le système bancaire mondial de Rothschild via système de commerce secondaire et de nouvelles monnaies, y compris la crypto, contestant l’interminable fausse crypto "pompe et vidage" qui a déjà versé des milliards dans les coffres du crime organisé.
La planification ici est laissée à Google Corporation et à Facebook, le cœur organisationnel de facto de
l'État Profond et à leurs capacités en matière d’intelligence artificielle.
Depuis Hong Kong, le mécanisme qui organisait jadis les révolutions de couleur et les imputait à George Soros a lancé la répression indienne (israélienne) contre les musulmans au Cachemire et les attaques contre le Pakistan. 

Les passages frontaliers du Pakistan au nord du Cachemire ont également été attaqués, mais ce projet est une provocation contre Imran Khan, qui tente d’affaiblir son mouvement de réforme.
Des milliers de soldats indiens sont introduits au Cachemire, où des personnes sont traînées hors de chez elles et battues dans les rues, comme vengeance de l’Inde contre des siècles de règne musulman et britannique. 

Derrière cela, cependant, se cache une course aux armements entre la Chine et l’Inde.
Le problème derrière tout cela est qu’Israël fabrique des ICBM en Inde, en les installant dans des installations construites par les États-Unis en Israël, des ICBM capables de frapper l’Amérique du Nord, inutiles contre l’Iran.
Ce sont des missiles qui pourraient simuler une première frappe nucléaire de la Russie contre les États-Unis, tout comme le 11 septembre simulait un attentat terroriste islamiste aux États-Unis. 

Tout cela est une création de l'esprit tortueux de Benjamin Netanyahu.
La prochaine étape s'est déroulée au Liban, où de véritables manifestations contre un gouvernement faible sont en train de se produire, comme en Ukraine, où des agents provocateurs payés par l'Arabie saoudite ont ajouté à la violence
Les services de renseignement du Hezbollah ont retracé tout cela et vont probablement exercer des représailles contre ceux qui sont impliqués dans le complot israélo-saoudien. 

Le Hezbollah, après des années de lutte contre la tentative de l'État profond de renverser la Syrie et de détruire l'Irak et l'Iran, constitue aujourd'hui l'une des forces militaires les plus redoutables du monde, entraînée et armée par l’Iran et la Russie et dotée d'une grande expérience.
Tout cela est coordonné avec les récents mouvements à Bagdad [2], des émeutes qui ont tué près de 100 personnes, qui, en réalité, devraient manifester contre le vol par le quarteron de voleurs ISIS-USA-Kurdes-Turcs de près de la moitié des revenus pétroliers irakiens depuis 2014 et de près de 1,5 milliards de dollars d’or irakien. 

L’occupation américaine a entraîné des catastrophes économiques en cascade et un chômage généralisé pendant des années.
Un gouvernement fantoche soutenu par les États-Unis continue de régner sur l'Irak, tandis que la vie commerciale et économique de ce pays l'a laissé une coquille vide avec toutes les liquidités transférées vers les banques de Dubaï pendant que l'Irak pourrit.
Le déplacement d’
Al-Baghdadi est coordonné avec les soulèvements du Liban et de Bagdad, désormais ensemencés et contrôlés par l'État Profond, et la montée d'un nouvel État islamique alimenté par les revenus du pétrole volé en Syrie et en Irak.


Source :
Exclusive: Russia says Bagdadi killing faked by US, part of new move against the region by Deep State (updating)
[1] Le "Calife" Baghdadi est un juif israélien, agent du Mossad
- LIBYE. Le chef d'ISIS/Daech en Libye est un officier du Mossad
- Confirmation US. Le "Calife" Al-Baghdadi est un agent du Mossad
[2] Irak. Le "Changement de Régime" a échoué

 

Diffusé par Hannibal Genséric pour "La Cause du Peuple" :
https://numidia-liberum.blogspot.com/2019/10/la-russie-dement-le-meurtre-dal.html 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !