dimanche 13 octobre 2019

Lettre à notre fils qui se bat « pour le climat »


Lettre à notre fils qui se bat "pour le climat" et réduire notre empreinte carbone !





Mon chéri,
Vendredi, plutôt que d’aller au lycée, tu as participé à la manifestation pour la défense du climat et le sauvetage de la planète. 

Tu n’imagines pas combien nous avons été fiers de te voir engagé dans une cause aussi essentielle. 
Profondément émus par tant de maturité et de noblesse d’âme, nous avons été totalement conquis par la pertinence de ton combat.
Aussi, je t’informe que ta mère et moi avons décidé d’être indéfectiblement solidaires et, dès aujourd’hui, de tout faire pour réduire l’empreinte carbone de notre famille.
Alors pour commencer, nous nous débarrassons tous les smartphones de la maison. 

Et puis aussi de la télévision. 
Tu ne verras aucune objection, naturellement, à ce que ta console subisse le même sort : on dit qu’ils contiennent des métaux rares que des enfants, comme toi, extraient sous la terre dans des conditions honteuses.
Évidemment, nous avons entrepris de résilier aussi tous les abonnements téléphoniques et la box d’accès à l’internet. 

Nous avons pris conscience que tous ces gigantesques data-centers qui stockent les données des réseaux sociaux et des films en "steaming" sont des gouffres énergétiques. 
J’ai aussi contacté un plombier pour faire retirer le système de climatisation particulièrement énergivore. 
Nous nous le remplacerons par des ventilateurs basse consommation dont nous nous efforcerons de ne pas faire une utilisation abusive.
Nous pensons également qu’il est nécessaire de corriger nos modes de vie : nous cesserons donc de partir en vacances au ski ou à l’étranger. 

Ni même sur la Côte d’Azur avec le camping-car que, d’ailleurs, nous avons la ferme intention de revendre. 
Et bien sûr, fini l’avion ! 
Pour l’été prochain, ta mère et moi avons programmé de remonter le canal du Midi par les berges, à vélo. 
Comme tu iras désormais au collège avec ton VTT, cela te fera un excellent entraînement. 
Oui, parce que la batterie de ta trottinette électrique n’étant pas recyclable, il te faudra oublier ce mode de locomotion. 
Mais c’est déjà fait, j’imagine. 





Ah ! pour tes vêtements, nous avons décidé de ne plus acheter de marques (ces vêtements sont fabriquées par des mains d’enfants dans les pays du tiers-monde comme tu le sais). 
Tu nous approuveras, nous en sommes persuadés. 
Nous envisageons par conséquent de t’acheter des vêtements en matières éco-responsables, comme le lin ou la laine, que nous choisirons de préférence écrus (les teintures sont parmi les plus grands polluants).

Dans la foulée, nous nous mettrons à l’alimentation bio et privilégierons les circuits courts. 

Et pour aller au plus court, nous songeons même à acheter des poules afin d’avoir des œufs frais à portée de main : tu vas adorer ! 
Ta mère a même pensé à un mouton pour tondre le gazon. 
Et puis, j’ai adressé une candidature en bonne et due forme à la mairie pour obtenir l’affectation d’une parcelle dans les jardins familiaux partagés. 
Nous comptons sur toi pour nous aider à cultiver nos légumes. 
Il va sans dire que, dans cette démarche, nous bannirons les aliments industriels. 
Désolé pour le Coca et le Nutella dont tu faisais grande consommation et dont tu devras te priver à présent. 
Mais nous ne doutons pas un instant de ton approbation.

Enfin, pour palier le manque de distractions par écrans interposés, le soir, nous nous remettrons à la lecture (dans des livres en papier recyclé, cela va de soi) ou nous jouerons aux échecs et pourquoi pas aux petits chevaux : il y a une éternité que nous n’avons pas fait une partie de ce jeu désopilant. 

Nous achèterons un plateau et des pièces en bois du Jura, comme il se doit. 
Et nous veillerons à nous coucher plus tôt pour économiser la lumière.

Voilà, nous sommes certains que tu adhèreras pleinement à ce sympathique programme qui s’inscrit en ligne directe dans ton combat pour sauver la planète. 

Et nous te remercions encore de nous avoir ouvert les yeux.
Tes parents qui t’admirent et qui t’aiment.

(courrier écrit sur du papier recyclé)  


Diffusé par : 
https://www.nice-provence.info/2019/10/12/lettre-notre-fils-se-bat-pour-climat/
 

5 commentaires:

  1. Bien dit !
    Mais on le savait : si la conscience n'est pas le moteur,
    rien ne pourra aboutir.
    Pour ceux qui ne veulent pas faire de travail sur eux même
    avec Barry Long, Thierry Vissac, Eckhart Tolle ou qui convient,
    il y a cette méditation aux effets systématiques qui fait la paix
    et a aussi résolu le problème d'eau au Sénégal en 1989.
    Pourquoi ne pas pérenniser cette expérience ?
    https://www.terraeco.net/spip.php?page=commentaires&id_article=62434&tri=0

    RépondreSupprimer
  2. Très bonnes décisions pour en finir de cette destruction planétaire. IL ne manque qu'une chose : La volonté de devenir végétarien afin d'éviter la déforestation pour faire des pâturages et mettre fin au règne de sang dont Jésus-Christ se plaignait disant qu'il était venu pour mettre fin à ce règne de tuerie pour se délecter des cadavres d'animaux.

    RépondreSupprimer
  3. Et bien, dommage que ce ne soit qu'une blague, car j'aurai sincèrement aimé recevoir une telle lettre. Meme s'il y a mieux que les petits chevaux..., un ordinateur partagé par famille n'irai pas a l'encontre de l'environnement.
    Finalement il n'y a que mon travail avec les déplacements qu'il m'impose qui m'empêcherait de me retourner vers ce type de vie "idéal", l'argent est le premier obstacle a ce changement radical pour la planète.

    RépondreSupprimer
  4. Mais c’est exactement la liste de mesures à prendre!
    Il est sûr que l’ordre des priorités, le choix selon l’endroit, l’élimination des choix totalement inutiles, et la mention de choix importants, tels que l’élimination du gaspillage alimentaire et l’adoption d’une alimentation à base de végétaux n’ont pas été faits.
    Le message, bien entendu, on le saisit: nous ne ferons rien, car il est inutile/ridicule/dérangeant de chercher à réduire notre empreinte carbone. Ah, et aussi: tu es jeune, et tu n’y connais rien. À voir le sarcasme, le piètre choix de mesures efficaces par rapport aux mesures bidon, on voit que la pomme n’est pas tombée loin. Pas encore aussi loin qu’elle le voudrait.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !