mardi 12 novembre 2019

Site vieux de 15.000 ans en Amérique !

Le site archéologique de Cooper’s Ferry, vieux de plus de 15.000 ans, serait parmi les plus anciens des Amériques !



L'un des plus anciens sites archéologiques des Amériques a été découvert dans l'Idaho. 
Les datations au radiocarbone ont montré que des personnes ont créé des outils et abattu des animaux à Cooper’s Ferry, il y a 15.000 à 16.000 ans. 



Vue d'ensemble de Cooper's Ferry. Photo : Loren Davis.



Cela fait de Cooper’s Ferry un ajout rare et important à la poignée de sites archéologiques qui bousculent la théorie traditionnelle du peuplement des Amériques.
Jusqu'à il y a environ une décennie, les outils de pierre de la culture Clovis, vieille de 13.000 ans, étaient considérés comme étant la première technologie des Amériques.
Dans le cadre de l’hypothèse "Clovis-First" (Clovis d'abord), la plupart des chercheurs pensaient que les créateurs de ces outils étaient arrivés d’Asie vers l'Amérique du Nord en franchissant la Béringie, le territoire qui reliait autrefois la Sibérie à l’Alaska, puis en descendant une couloir qui s’est libéré lorsque d’immenses couches de glace recouvrant l’intérieur de l’Amérique du Nord ont commencé à se retirer il y a environ 14.000 ans.
C’est ainsi que les choses s'étaient passées, du moins le pensait-on, jusqu’à ce que les chercheurs commencent à trouver des artéfacts plus anciens que Clovis à travers les Amériques.
Bien que des dizaines de sites prétendent être ce que les archéologues appellent des sites "pré-Clovis", Donald Grayson, archéologue et professeur émérite à l'Université de Washington, estime que seuls quelques-uns sont datés avec précision. 

Cela comprend Monte Verde au Chili (vieux d'environ 14.500 ans), les sites Friedkin et Gault au Texas (respectivement 15.500 et 16.000 ans) et les grottes Paisley dans l'Oregon (environ 14.000 ans).

Cependant, même Grayson, qui admet qu'il avait une vision relativement "sévère", inclurait maintenant le site de Cooper's Ferry dans sa courte liste : "Cooper's Ferry, pour moi, est un site pré-Clovis totalement convaincant".
Todd Braje, archéologue à l'Université d'État de San Diego, qui a lu l'article paru dans Science, estime aussi que ce site est une preuve supplémentaire montrant que "le modèle Clovis-first n’est plus viable".
Toujours de plus en plus vieux i
Au fond d'un canyon près d'un coude de la rivière Salmon, Cooper's Ferry est un endroit idyllique avec des étés chauds et des hivers froids. 

Le peuple autochtone Niimíipuu (Nez Perce) a qualifié ce site d'ancien village appelé Nipéhe.
L'archéologue Loren Davis, professeur à l'Oregon State University de Corvallis et auteur principal du rapport paru dans Science, a fait les premières fouilles à Cooper's Ferry en 1997 dans le cadre de sa thèse de doctorat.
Il avait trouvé une cache contenant des pointes de pierre, connues sous le nom de pointes à tige occidentale, qui auraient pu être fixées au manche d'une lance ou d'une autre arme ou outil. 

Les datations au radiocarbone des ossements et du charbon qui ont été enterrés dans la même petite fosse ont suggéré que ces outils avaient jusqu'à 13.300 ans. 



Loren Davis à Cooper's Ferry. Photo : Loren Davis.



 David y est retourné environ 10 ans plus tard pour y mener une exploration plus approfondie, car il avait encore des questions en suspens. 
Davis voulait ainsi savoir si les outils qu'il avait trouvés dans les années 1990 étaient plus anciens que ceux de la culture Clovis. 
Au cours de la dernière décennie de fouilles, Davis et son équipe ont trouvé des traces de fissures dues à la chaleur provenant d'anciens feux de camp, d'espaces de travail pour la fabrication et la réparation d'outils, de sites d'abattage et de fragments d'ossements d'animaux.
L'année dernière, son l'équipe a envoyé un échantillon de charbon de bois d'un foyer pour une analyse au radiocarbone. 

A sa surprise, il a été daté dans la tranche d'âge de 14.000 ans. 
Pour confirmer ces résultats, d’autres échantillons de matériel provenant de Cooper’s Ferry ont été testés. 
"Nos résultats n'arrêtent pas d'arriver avec une datation de plus en plus ancienne" dit-il.
La couche la plus profonde de sédiment rempli d'artéfacts sur le site avait une tranche d'âge d'environ 15.000 à 16.000 ans: "Je n'aurai jamais pensé que le site puisse être aussi vieux"

Une "bretelle" vers les Amériques.
L'ancienneté de Cooper's Ferry est une autre preuve que des gens se trouvaient déjà au sud des couches de glace qui recouvraient autrefois l’Amérique du Nord avant qu’un corridor libre de glace vers la partie inférieure du continent ne se soit ouvert il y a environ 14.000 ans.
Davis et ses collègues pensent que leurs découvertes confirment une théorie qui gagne en popularité parmi les archéologues: à savoir que les premiers à avoir vu le continent américain étaient des marins qui se sont dirigés vers la côte du Pacifique.
"L'explication la plus parcimonieuse à notre avis est que les gens sont venus le long de la côte du Pacifique et, lorsqu'ils ont rencontré l'embouchure du fleuve Columbia, ils ont essentiellement trouvé une voie de sortie de cette migration côtière et ont également trouvé leur premier itinéraire intérieur viable vers les régions qui sont au sud de la calotte glaciaire ", a explique Davis.


L'ancienne route possible de migration le long des côtes. Carte de Teresa Hall, Oregon State University.
Les pointes d'origine occidentale trouvées à Cooper's Ferry sont peut-être parmi les plus anciennes d'Amérique, et elles pourraient être la preuve que cette technologie de fabrication d'outils s'est développée avant Clovis. 

"Ces nouvelles découvertes cimentent le fait que la technologie de pointe en forme de tige représente la technologie la plus ancienne des Amériques", a déclaré Charlotte Beck, professeure émérite d'archéologie au Hamilton College de New York.
Dans l’étude, Davis et ses collègues ont relevé des similitudes entre les outils qu’ils ont découverts et les artéfacts fabriqués au Japon il y a 16.000 à 13.000 ans. 

Cela pourrait indiquer une origine pour ce type de pointes.
Grayson, cependant, évite de faire de telles connexions. 

"Les similitudes dans les artéfacts, à moins qu'ils ne soient vraiment complexes, ne nous parlent pas vraiment", dit-il. Braje, au contraire, trouve ces connexions "intrigantes" bien qu'il admette qu'elles sont encore très timides.
"Le défi consiste maintenant à relier Cooper's Ferry à une poignée d'autres sites anciens en Amérique du Nord et dans le monde", a dit Braje.


Source :
National Geographic : "15,000-year-old Idaho archaeology site now among America’s oldest"
Derniers articles sur Clovis :
Une arme pré-Clovis trouvée aux Etats Unis
Culture Clovis: la théorie de la comète tueuse remise en cause
Une cache d'outils de l'ère de Clovis découverte dans le Colorado  



http://decouvertes-archeologiques.blogspot.com/2019/10/le-site-archeologique-de-coopers-ferry.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !