lundi 11 mai 2020

Covid-19 : Traitement du sang par les ultraviolets !

Le Traitement du Sang par les Ultraviolets serait une thérapie universelle contre les infections !


Par Richard Senior




Filibert : Les propriétés désinfectantes des Ultratviolets (UV) sont utilisées couramment dans l'industrie ou en sanitaire, ce n'est pas un mystère ! 
Ce n'est pas pour rien que les peuples nordiques aiment s'exposer au soleil, en plus de synthétiser de la vitamine D, une petite partie des UV doivent pénétrer par l'épiderme vers les capillaires et donc les naturistes, qui restent toute la journée à l'air et au soleil, doivent bénéficier des effets positifs des UV sur le sang, ce qui est l'inverse des effets du confinement qui nous coupe des effets bénéfiques du soleil et de l'air iodée des plages interdites (tout pour nous empêcher de nous guérir !) ! 
Cette méthode de traitement du sang par les UV, n'utilise qu'une petite quantité du sang qui est passé aux UV et sans doute suffisamment dynamisé pour transmettre cette dynamisation à l'ensemble du sang qui sera alors assez stimulé afin que les globules blancs du système immunitaire puissent neutraliser, avec vigueur, les éléments pathogènes ! 
Comme beaucoup de traitements alternatifs, tel la Vitamine C, le Magnésium, le Bol d'Air Jacquier, l'Ozone… agissent en stimulant le Système Immunitaire qui sera alors apte à lutter contre des perturbations importantes sans être submergé ! 
Sur la photo suivante, nous voyons les globules rouges agglomérés avant le traitement, ce qui est aussi ce que l'on observe avec les ondes téléphoniques, et le traitement UV les sépare et leur redonne leur dynamique (effet anti-coagulant) ! 
Mais ces méthodes n'apporte pas de royalties pour Big Pharma, donc elles n'auront jamais la promotion nécessaire à leur diffusion !

J'ai dit à la Fondation Gates que Bill n'avait que la moitié de la vérité ! 
Se concentrer sur les vaccinations, c'est très bien, mais il faudra une génération pour éradiquer la polio et tout autre fléau infectieux impossible à traiter par des moyens conventionnels. 
Il faut trouver un remède pour les personnes infectées. 
De plus, les vaccins ne sont pas très efficaces contre les agents pathogènes qui mutent, comme le COVID-19 et le virus de la grippe, car tout vaccin doit être spécifique à la souche qu'il cible. 
De nombreux agents pathogènes présentent des cibles mobiles !
La présomption selon laquelle il n'existe pas de remède aux infections virales, et plus particulièrement au COVID-19, est tout simplement erronée ! 

La thérapie sanguine par ultraviolets (Ultraviolet Blood Therapy = UBT) est un traitement très efficace (100 % ou presque) pour tout virus ; elle est totalement sûre (aucun effet secondaire négatif important n'a été signalé pour des millions de traitements sur près d'un siècle dans le monde) et elle agit rapidement (souvent en un jour ou deux). 
L'UBT guérit toute infection virale depuis les années 1920. Il est raisonnable de penser que l'UBT guérira le COVID-19 et toute mutation de celui-ci.
En bref, (voir l'onglet Protocole UBT dans InfectionsCured.com ), il s'agit de prélever 40 à 60 cm3 de sang (pas beaucoup plus que ce qu'un médecin prélève pour un examen annuel), de le diluer 4 à 1 avec une solution saline, d'ajouter 1.000 unités d'héparine pour empêcher la coagulation, de faire passer de la lumière ultraviolette (UV) au travers et de réinfuser le sang traité et dilué au site de prélèvement. 
L'UV-C enlève la couche protectrice de certains (pas tous) des agents pathogènes présents dans ce sang afin que, après la réinfusion, le système immunitaire puisse reconnaître l'agent pathogène vivant et l'éradiquer ; l'UV-A est absorbé par les globules rouges et renforce le système immunitaire. 
L'ORGANISME SE GUÉRIT LUI-MÊME !
L'ensemble de la procédure dure environ 25 minutes. 




La pièce jointe est la présentation que j'ai été invité à faire à la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA) du NIH chargée de tenir le gouvernement informé des nouveaux développements médicaux (même si l'UBT a été découvert ici il y a près d'un siècle) ; les représentants de la BARDA ont montré de l'intérêt mais m'ont dit que je n'avais aucun espoir de faire approuver l'UBT pour une utilisation dans les hôpitaux américains (et ensuite dans les services de consultation externe) en raison de l'orthodoxie bureaucratique de la FDA. 
Ils ont été clairvoyants ! 
Cependant, le Président a donné l'instruction à la FDA d'autoriser des traitements prometteurs pour les patients très malades atteints de COVID-19. 
Vous trouverez plus d'informations sur les essais cliniques et les cures UBT à l'étranger sous l'onglet "UBT Cures" de mon site web InfectionsCured.com Passez la souris sur l'onglet UBT Cures (en haut de n'importe quelle page) et cliquez sur Viral Cures dans la fenêtre pour voir les rapports d'essais à l'étranger.

La capacité à guérir le virus change la donne. 

Il n'est pas nécessaire d'arrêter l'économie. 
Si quelqu'un tombe suffisamment malade pour être hospitalisé, il faut le soigner et le guérir rapidement et en toute sécurité. 
Personne n'aura besoin d'un ventilateur, personne ne mourra. 
Pour les autres qui présentent des symptômes, isolez-les et prenez les précautions habituelles pour éviter d'infecter d'autres personnes. 
Avec le temps, une immunité collective se développera.



Malgré les instructions explicites du président de traiter les patients très malades atteints de COVID-19 avec tout traitement prometteur, le Dr Fauchi (NAIAD), le Dr Hahn (FDA) et le Dr Redfield (CDC), le Dr Azar (NIH) continuent de résister à l'idée de les essayer au motif que les preuves sont "anecdotiques". 
Près d'un siècle de millions de traitements UBT efficaces et sûrs est anecdotique ? 
Quelle absurdité ! 
J'ai la confirmation écrite de la FDA et du CDC qu'ils ont reçu des courriels similaires à celui-ci ! 
Mais il n'y a pas eu de suivi.
Il faut contester les hauts responsables de l'establishment médical conventionnel lorsqu'ils répondent que la preuve de l'UBT est "anecdotique" et qu'il ne faut lui accorder aucun crédit. 

L'UBT est totalement sûr, il n'y a donc aucun inconvénient à traiter les patients COVID-19 immédiatement et à enregistrer les résultats pour une approbation rapide et définitive par la FDA. 
La capacité à guérir le virus permettra d'éviter tout décès et d'annuler les actions les plus extrêmes qui détruisent l'économie. 
De plus, le fait que la FDA se concentre uniquement sur une pilule n'est pas la seule solution et n'est peut-être pas la bonne. 
Les pilules n'ont jamais été très efficaces contre un virus. 
Et personne ne parle d'effets secondaires - il n'y en a pas avec l'UBT.
Pour me rassurer, je me suis fait faire deux fois un test UBT pour guérir la grippe (j'aurai 80 ans cette année) et quatre autres fois pour montrer que c'est totalement sûr. 

Oui, c'est anecdotique ! 
Je ne m'embête pas avec un vaccin antigrippal peu fiable et potentiellement dangereux parce que je connais un médecin qui me guérira avec l'UBT !
Le COVID-19 est la moindre des choses. 

Je suis horrifiée par le demi-million de décès annuels évitables aux États-Unis dus à des infections virales, des infections "Superbug" résistantes aux antibiotiques et des septicémies (200.000). L'UBT permettra de guérir ces patients en phase terminale et d'éviter les souffrances inutiles de millions d'autres personnes qui ne sont pas tuées. 





HISTORIQUE :
UBT a été développé en Amérique dans les années 1920 et a connu près d'un siècle de succès. 

Elle a été utilisée à l'origine pour soigner pratiquement tous les cas de polio traités avec elle (voir diapositive 13 en annexe) ; elle a guéri la septicémie (voir diapositive 15) et d'autres infections graves. 
Au début des années 1950, l'UBT était déjà une médecine "classique" jusqu'à ce que l'AMA l'interdise (voir ci-dessous).
La plupart des décès dus à des infections respiratoires ont deux causes : (i) La médecine orthodoxe ne connaît aucun remède contre la grippe, les coronavirus ou toute autre infection virale ; une fois l'infection contractée, les patients peuvent en mourir. 

De plus, il semble que parmi ceux qui doivent être mis sous respirateur, seuls 15 % environ survivent. (ii) Il est rare qu'il y ait une seule souche de virus. Il mute pour former plusieurs souches. Un vaccin ne peut cibler qu'une souche spécifique. 
En raison du grand nombre de souches de grippe, les estimations annuelles concernant la ou les souches à inclure dans le vaccin annuel peuvent être très erronées ; en conséquence, le nombre annuel de décès aux États-Unis dus à la pneumonie virale causée par la grippe varie de 20.000 à plus de 70.000 (voir diapositive 23). 
On m'a dit qu'il existe déjà au moins trois souches de COVID-19, donc tout vaccin, dont la disponibilité prendra beaucoup de temps, ne sera probablement pas très efficace.

Toutes les infections tuent environ un demi-million de personnes par an en Amérique. 

Des millions d'autres qui ne sont pas tuées souffrent inutilement. 
La septicémie à elle seule (taux de mortalité de 30 %) tue environ 200.000 personnes chaque année aux États-Unis et des centaines de milliers d'autres décès sont dus à des infections virales et bactériennes résistantes aux antibiotiques "Superbug". 
La septicémie et la quasi-totalité des infections peuvent être guéries par l'UBT. 
Elle n'a jamais échoué à guérir le zona. 
De temps à autre, nous entendons parler d'une nouvelle épidémie d'infections "incurables" qui tuent des personnes aux États-Unis - il s'agit maintenant de la dernière pandémie de coronavirus - dont la crainte est omniprésente. 
Guérir le COVID-19 serait un bon moyen de montrer que l'autre demi-million de vies peut être sauvé.

Il existe trois types d'agents pathogènes qui provoquent des infections : (i) les bactéries pouvant être traitées par des antibiotiques classiques, dont certaines ont des effets secondaires désagréables, notamment la destruction d'importantes bactéries digestives, (ii) les "superbactéries" (telles que le SARM et le C-Diff) qui ne répondent à aucun antibiotique et sont essentiellement impossibles à traiter par des moyens classiques ; de nouvelles souches de superbactéries apparaissent chaque année, et (iii) les virus pour lesquels il n'y a jamais eu de traitement classique efficace. 

Le mieux que la médecine conventionnelle puisse faire pour les infections virales et les superbactéries est d'essayer de maintenir le patient en vie jusqu'à ce que le système immunitaire du corps éradique l'agent pathogène et guérisse le patient - ou que le patient meure ! 
La septicémie est une autre affaire. 






Au début des années 1950, l'Association médicale américaine (AMA), en la personne de son PDG de l'époque, Morris Fishbein MD, a mis Emmet Knott DSc, le découvreur de l'UBT, hors d'état de nuire et a interdit l'UBT qui a été repris par l'Union soviétique puis par l'Europe. 
L'intérêt pour l'UBT s'était éteint car la pénicilline était alors produite en masse aux États-Unis pour traiter les infections bactériennes et le nouveau vaccin Salk réduisait considérablement les infections de la polio, mais il n'y avait toujours pas de remède pour la polio et les autres infections virales actives ! 
L'UBT est revenu aux États-Unis dans les années 1990, lorsque les médecins généralistes ont été désillusionnés par l'incapacité de la médecine orthodoxe à traiter les infections virales (et maintenant les superbactéries). 
Il y a environ 400 praticiens d'UBT actifs en Amérique qui effectuent environ 60.000 procédures d'UBT par an, principalement dans les États occidentaux. 
En Europe et dans quelques autres pays, des milliers de praticiens effectuent des millions de procédures.

La FDA n'a pas approuvé l'UBT pour l'utilisation dans les hôpitaux mais n'a pas désapprouvé son utilisation par un médecin dans un cabinet. (L'UBT a précédé la création de la FDA.) 

Cependant, la plupart des médecins orthodoxes qui traitent des patients externes n'utiliseront que les traitements approuvés par la FDA. 
En outre, la plupart des conseils médicaux des États, en particulier dans les États de l'Est et du Midwest, tentent toujours d'éradiquer l'UBT en Amérique et menacent de prendre des mesures draconiennes contre les médecins qui l'utilisent. 
Les essais de la FDA coûtent des millions de dollars mais il n'y aurait aucun retour sur investissement (avec des prix monopolistiques) pour toute entreprise à but lucratif car la longue histoire de l'UBT la place dans le domaine public, ce qui l'empêche d'être brevetée, de sorte qu'aucune entreprise n'investira dans un essai. 
Les pays européens sont plus ouverts à l'UBT, si bien que des milliers de médecins l'utilisent. 
Tous les essais cliniques officiels de ces 25 dernières années ont été réalisés en dehors des États-Unis (voir l'onglet "UBT Cures" dans InfectionsCured.com), mais les États-Unis, bien sûr, ne reconnaissent pas les résultats et les médecins américains qui défient l'orthodoxie médicale et utilisent l'UBT n'osent pas publier largement les résultats par crainte de l'action draconienne de leurs Conseils médicaux d'État. 
La solution évidente est que le gouvernement (CDC et FDA) prenne l'initiative et approuve l'utilisation générale de l'UBT. 




Les médecins (des centaines aux États-Unis et des milliers à l'étranger) qui utilisent l'UBT pensent qu'il s'agit probablement de la plus importante avancée médicale jamais réalisée ; les autres avancées seraient les vaccins et les antibiotiques. 
Mais les vaccins doivent être spécifiques à la souche cible et ne sont donc pas fiables, par exemple pour la "grippe" ; l'UBT guérit tous les virus. 
Les antibiotiques ont toujours échoué pour les infections virales actives et échouent de plus en plus pour les infections "Superbug" résistantes aux antibiotiques. 
L'UBT guérit n'importe quelle infection !

Je n'ai absolument aucun intérêt financier direct ou indirect dans UBT.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments distingués,
Richard J. Senior MA Physics (Oxford, UK), M Industrial Administration (Yale)
1500, N Lake Shore Drive
Chicago, IL 60610
312 337 3458

Pièces jointes : BARDA UBT Rev 5-10-2016.ppt


Diffusé par :
https://operationdisclosure1.blogspot.com/2020/05/universal-cure-for-infections.html#more

1 commentaire:

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !