vendredi 8 mai 2020

Neil Ferguson, démissionne suite à un scandale sexuel !

Le professeur alarmiste "Confinement pour Tous !", Neil Ferguson, ami de Bill Gates, démissionne suite à un scandale sexuel !


Jon Rappoport le jeudi 7 mai 2020

 

Neil Ferguson, le modélisateur informatique historiquement raté, qui a lancé des fléchettes sur une planche, et a lancé une prédiction de 500.000 morts par COVID au Royaume-Uni et de deux millions aux États-Unis, et a ainsi convaincu les deux gouvernements d'opter pour un confinement extrême, a démissionné de son poste au sein du gouvernement britannique.
On ne sait pas encore si son bailleur de fonds, Bill Gates, qui verse des dizaines de millions de dollars par an à l'institut Ferguson de l'Imperial College, a coupé le robinet de l'argent.

Scandale sexuel : Ferguson admet avoir enfreint ses propres règles et celles du gouvernement britannique.
Il a vu sa petite amie mariée, Antonia Staats, pendant le confinement ; elle a voyagé de chez elle à chez lui, alors qu'il était encore, techniquement, en convalescence après un diagnostic de COVID. 

Antonia Staats dit qu'elle et son mari ont un mariage ouvert. 
Elle dit qu'elle soupçonne son mari d'être atteint de COVID.
Ferguson a publié une déclaration de regret, un mea culpa, en sortant.
Avec son exemple, il a laissé l'impression que : les privilégiés et les riches vivent selon un ensemble de règles différentes, sans être soumis aux contraintes imposées aux masses ; il peut se moquer des décrets de verrouillage qu'il a contribué à créer - par conséquent, quelle importance ces décrets peuvent-ils vraiment avoir ; la science derrière les verrouillages n'est pas du tout une science ; les tricheurs gagnent, les pigeons perdent.
Si Trump, Boris Johnson, Merkel, Macron et autres avaient une once de bon sens, de raison, d'intelligence et de conscience, ils utiliseraient cet incident pour attaquer la réputation et le modèle informatique de Ferguson et les mettre en pièces. 

C'est une rampe de lancement parfaite. 
Mais non. Ils bourdonnent. 
Ils permettent aux armées de pod people de porter des masques et de rester chez eux. 
Ils soutiennent ce sociopathe cosmique qu'est Howdy Doody, dit Bill Gates. 

 

 

 



Le Guardian se plie en quatre en publiant un gros titre sur les gros titres : "Les gros titres prurigineux sur Neil Ferguson sont une énorme distraction."
Vraiment ? 

L'auteur de l'article du Guardian a-t-il une idée de la capacité de Ferguson à prédire les épidémies ? 
Sait-il que Ferguson a affirmé, par exemple, qu'en 2005, 200 millions de personnes pourraient mourir dans "l'épidémie" de grippe aviaire ? 
Les chiffres officiels ont finalement indiqué que le nombre de morts se comptait par centaines.
L'auteur de l'article du Guardian a-t-il une idée du test de diagnostic du virus par PCR, qui est faussement positif ? 

Sait-il que les médecins et les hôpitaux inscrivent "COVID-19" sur les certificats de décès de personnes de 90 ans tombant d'un bâtiment et dont le test est positif en cours de route ?
Comprend-il seulement un peu ce qu'implique réellement la déclaration de la découverte d'un nouveau virus - et comment une procédure fiable n'a jamais été suivie à Wuhan ?
Non, à tout ce qui précède. 

Il est coincé à se plaindre de "gros titres prurigineux". 
Neil Ferguson a fait une erreur ?
J'ai bien peur que non.
Il a déclenché une tempête sur les nations et les économies et sur la vie des gens.
Ses collègues professionnels, qui continuent à le louer comme un génie, se couvrent eux-mêmes, car ils savent que la carrière de prévisionniste informatique est une escroquerie stupide. 

Ils se régalent à une table de chiffres, qu'ils arrangent en fonction de leurs besoins.
À qui de droit : lorsque la personne A travaille pour la personne B, et que la personne B verse de l'argent sur la tête de la personne A, la personne A va faire les enchères de la personne B.
La personne A est Ferguson. 

La personne B est Bill Gates.
Dans quel univers Ferguson prétendrait-il qu'un virus, qui est censé conduire à un vaccin Gates messianique, n'est pas dangereux du tout ? 

Dans aucun univers. 
C'est ce qu'on appelle un conflit d'intérêts.

Personne, fermement ancré dans le courant dominant de la médecine ou de la science, ne le dira à voix haute. 

Personne dans le courant dominant ne dira, sur cette seule base, que les modèles de Ferguson doivent être rejetés.
Pourquoi ?
Parce que ce sont des lâches.
Ils devraient porter des combinaisons complètes de protection contre les matières dangereuses et pomper du gaz dans la Vallée de la Mort en été. 

Attendant des voitures qui ne viendront jamais.


Jon Rappoport sur :
https://operationdisclosure1.blogspot.com/2020/05/professor-lockdown-neil-ferguson.html#more

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !