lundi 6 juillet 2020

Divulgation Cosmique S8-É23/24 : La Race des Anciens Bâtisseurs !


Émission Divulgation Cosmique Saison 8, Épisode 23/24 : Nouvelles Découvertes sur la Race des Anciens Bâtisseurs !




Vidéo originale de cet épisode diffusée en avril 2018 sur le site payant Gaia TV, mais à présent rendue indisponible car supprimée par la chaîne.

Bienvenue sur “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis ici avec Corey Goode pour ces fascinantes mises à jour cosmiques. Et dans cet épisode, nous aborderons le retour des Anciens Bâtisseurs.
Corey, bon retour parmi nous.
Corey Goode : Merci.
David : Nous sommes donc au milieu d’une scène très importante et pleine de suspens. On vous avait dit que vous alliez visiter le LOC (= Lunar Organisation Center), et vous avez mentionné pour la première fois dans cette émission qu’il y en a en fait trois. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste ce tour et pourquoi est-il important ?
Corey : On m’a dit que j’allais pouvoir visiter d’anciens locaux autour desquels les trois LOC sont construits. 



David : Oh, vraiment ?
Corey : Oui. Immédiatement après le briefing, on a été escorté directement pour faire cette visite, mais le briefing n’était pas terminé. En fait, au niveau de la fenêtre qui était contre le mur, celle avec le paysage lunaire, une grande tablette de verre intelligente est descendue du plafond. Sigmund s’est levé et a dit : “J’ai une surprise pour vous deux.” 



Il se tenait à côté de l’écran, puis s’est retourné vers nous à la table, et il a dit : “Depuis un certain temps, nous observons ce qui semble être un vaisseau abandonné qui se dirige vers notre système solaire, et c’est l’une des choses que nous surveillons là-bas.” 



David : Que voulait-il dire par “depuis un certain temps” ? De nombreuses années ?
Corey : Je pense qu’ils le suivent probablement depuis de nombreuses années, mais on ne m’a pas donné de précision à ce niveau.
David : Hm. D’accord.
Corey : Il a dit : “On l’observait avec grand intérêt, parce qu’il se rapprochait de plus en plus de la barrière extérieure”. 



Et là où se trouve la barrière extérieure, ils voulaient voir ce qui se passerait quand le vaisseau entrerait en contact avec la barrière, pour récolter des infos. 



David : Si un vaisseau spatial tentait de sortir de notre système solaire et atteignait la barrière, exploserait-il ? Qu’arrive-t-il si un objet la touche ?
Corey : Elle semble être faite d’une sorte de plastique qui les retient.
David : Donc, elle ne les détruirait pas mais s’étirerait ?
Corey : Exact.
David : OK. Alors, combien de renseignements ont-ils pu collecter à propos de cet engin ? L’observaient-ils de près ? Y étaient-ils allés ?
Corey : Eh bien, ils ont collecté des données télémétriques pendant un moment, et l’observaient s’approcher de la barrière.
David : Oh, c’est vrai ! Comme ils ne pouvaient pas quitter la barrière, ils ne pouvaient pas s’en approcher. Seulement avec des instruments.
Corey : Tout à fait.
David : D’accord.
Corey : Donc, au moment où il allait toucher la barrière, tous les instruments étaient pointés dans cette direction. Et à leur grand surprise, ce vaisseau abandonné a traversé la barrière.
David : Vraiment ?
Corey : Oui. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que la barrière avait donc déjà été dissoute ou détruite.
David : C’est ce que vous aviez dit dans la mise à jour précédente.
Corey : En effet. Mais il n’y avait pas eu d’annonce. Personne ne le savait.
David : D’accord.
Corey : Beaucoup d’êtres n’entraient ou ne partaient pas, car ils pensaient que la barrière était là.
David : Mais vous aviez mentionné que cette Fédération Galactique la maintenait [ce propos de David est ambigu ; ce que Corey a expliqué dans l’épisode précédent, c’est que la barrière extérieure a été levée, mais aussitôt remplacée par un blocus militaire très ferme mis en place par la Fédération Galactique, qui prend ainsi le relais pour empêcher tout vaisseau spatial quel qu’il soit d’entrer ou de sortir de notre système solaire].
Corey : C’est vrai.
David : Son fonctionnement était-il le même ?
Corey : Pour son fonctionnement, en dehors du blocus militaire, ils arrêteront tout intrus ou fuyard probablement avec d’extrêmes préjudices.
David : Ok. Donc, une fois que la barrière extérieure ne fonctionnait plus, et que le vaisseau a passé à travers, qu’ont-ils fait ?
Corey : Pendant que Sigmund se tenait là, faisant sa présentation, il a comme soufflé et dit : “J’ai mené une expédition sur ce vaisseau pour voir à qui il appartenait et d’où il venait”.
David : Hm.
Corey : C’est alors que des données télémétriques sont apparues sur l’écran. Visiblement, c’était une vidéo. Puis tous ces nombres et coordonnées sont apparus très rapidement et ont disparu. Puis j’ai vu une sorte de point lumineux long et étroit, comme dans l’espace noir, quand la lumière est réfléchie, et cela tournait lentement, vraiment très lentement.
Et j’ai commencé à entendre des bips et des communications, comme une transmission de la NASA, et ils parlaient de s’aligner sur la rotation du vaisseau. 



Puis ils ont dit à quelle distance ils étaient, qu’ils pouvaient se poser ou atterrir sur l’objet, et ont compté “trois, deux, un…”



David : Juste comme à la NASA.
Corey : Oui. La navette qui s’approchait de ce vaisseau, en dehors du champ de vision de l’engin ou par en dessous, a lâché un drone. Et ce drone prenait une vidéo de la navette qui s’approchait de plus en plus. C’était un long vaisseau en pierre, en forme de cigare. 



David : D’accord.
Corey : À environ un tiers en bas se trouvait ce qui semblait être un matériau métallique cristallin, où se trouvait visiblement la passerelle en dehors de ce vaisseau. 



Et ce vaisseau en pierre paraissait avoir subi des collisions depuis des millions d’années, avec d’autres objets spatiaux. Il était vraiment cabossé. 



À l’extérieur, il y avait ce qui paraissait être de la glace sale, qui partait du dessus du dôme. Et le dôme avait tous ces trous et il était fissuré et cabossé. 



Mais en dehors de ça, sur le côté et autour, il y avait de la glace. Elle était vert-brun, comme l’eau du lac, avec ça et là des petites traînées roses et oranges. Je ne savais pas ce que c’était à ce moment là.
Après avoir atterri et sécurisé leur atterrissage sur ce vaisseau, ils sont sortis en combinaison spatiale.
David : Sont-ils entrés ?
Corey : Oui, ils sont rentrés par un des trous. 



Ils avaient des lampes sur leur casque et sur différentes parties de leurs combinaisons, et sur chacun de leurs poignets, il y avait aussi une lampe.
David : Y a-t-il de la gravité pour marcher ? Comment avançaient-ils dans le vaisseau ?
Corey : Ils étaient en apesanteur. Ils avançaient juste comme les astronautes sur la station spatiale, vous voyez ? 



David : D’accord.
Corey : Ils portaient des caméras de type GoPro, et, à ce moment-là, on est passé au flux vidéo d’une des caméras sur les combinaisons. Quand ils sont rentrés, leurs lumières sont devenues très vives. On voyait relativement bien autour d’eux.
Il n’y avait pas non plus de gravité dans le vaisseau. Et au fond de celui-ci, sur ce qui serait le sol, il y avait une épaisse couche de glace juste comme à l’extérieur du vaisseau. On aurait dit l’écume d’un lac, avec de la matière organique dedans.
David : Hm.
Corey : Immédiatement, un gars a gratté la surface avec un truc genre petit poinçon, puis il a pris un morceau en dessous. C’était profond sur environ 20 cm. Ils les mettent dans ces sacs et fioles en plastique, ils prennent des échantillons, des photos et des vidéos.
David : Avez-vous une idée de ce que ça pouvait être ?
Corey : Sigmund a dit plus tard, après avoir tout testé, que c’était plein de matière organique, et que c’était sûrement les restes de l’équipage originel.
David : Vraiment ?
Corey : Oui. Dans la vidéo, je vois tous ces différents panneaux qui ont été retirés des murs et qui flottaient, et il y avait des endroits qui avaient contenu de la technologie mais là ils étaient complètement vides. Ils ont dit qu’il était évident que pendant des millions d’années, le vaisseau avait dû être abordé de nombreuses fois par différents extraterrestres et qu’ils l’avaient complètement vidé.
Ils documentaient donc l’endroit où toute la technologie avait été retirée. Il y avait des signes différents de différents aliens qui avaient été présents. Et sur la vidéo d’un des astronautes, on entend par la radio : “J’ai trouvé quelque chose. Vous devez venir voir ça.” Soudain, on voit l’astronaute qui parcourt les différents étages, passant à travers le sol de ce vaisseau ancien, et on le voyait sortir de trous et chercher des ouvertures pour aller dans cette direction, car cette personne avait crié : “Je suis sur le pont arrière à tribord.” Ils tentaient de s’y frayer un chemin.
Quand ils sont arrivés là où l’on pouvait voir de la lumière passer par une porte, un panneau était coincé de travers dans la porte, et normalement on ne pouvait pas voir qu’il y avait une entrée là, mais cet astronaute l’avait trouvée et il était entré.
L’homme avec la caméra entre aussi. Et il s’agit d’une pièce avec tout un tas de ce qui semble être des tiroirs, comme dans une morgue. Et il est monté très haut. La pièce était plutôt grande et les tiroirs étaient incurvés comme ceci. [Corey étend ses mains devant lui et les écarte en demi-cercle.]
David : Y avait-il cette écume gelée sur toutes les surfaces ou seulement au sol ?
Corey : Il n’y en avait qu’au sol, et, comme je vous l’ai dit, il n’y avait pas de gravité. Ils ont dit qu’à l’époque, il avait été tout près d’une étoile. Que ce vaisseau avait tourné autour d’une étoile pas très lointaine. Ils l’ont nommée l’étoile, et il avait été bloqué en orbite autour de cette étoile pendant des millions d’années. Les données temporelles qu’ils avaient utilisé pour dater cet objet parlaient de plus d’un milliard d’années.
David : Wow ! Juste pour clarifier, j’imagine que ce n’est pas une datation au carbone 14. Il s’agit d’une autre technologie que nous n’avons pas habituellement, n’est-ce pas ?
Corey : Oui, c’est une technologie complètement différente.
David : D’accord.
Corey : Mais donc, ils commencent à tirer les tiroirs ; certains sont vides, et d’autres non.
David : Hm.
Corey : Ils ont ouvert un tiroir et là était couché un être semblable à un ptérodactyle. 



Il était d’un bleu très pâle, et paraissait avoir sûrement été plus foncé avant sa mort, puis s’était décoloré.
Et dans un autre tiroir qu’ils ont ouvert, il y avait un être à l’aspect orange-rosâtre. Le torse était très fin et il semblait flexible, puis il se séparait en deux jambes qui ressemblaient à des tentacules. 



David : Comme une pieuvre ?
Corey : Oui. Et il y avait des jets d’eau dessus. C’était visiblement un être aquatique. D’abord, j’ai pensé que c’était un mammifère.
David : Ces corps étaient-ils sur un chariot, ou étaient-ils dans un tube ou quelque chose comme ça ?
Corey : Non. Ils étaient allongés sur une table. Comme collés à la table. Ils ne flottaient pas. Ils y étaient collés. Et le long être aquatique avait, assez curieusement, trois orteils et trois doigts avec des ventouses dessus.

Être doré à la tête triangulaire ; il fait partie des Gardiens de l’Alliance des Êtres des Sphères, tout comme les Aviens Bleus.

David : Un peu comme l’Être à la tête triangulaire.
Corey : Oui. Ils ont sortis des sacs. Ils allaient y mettre les corps. Et quand ils ont commencé à tirer les corps, ils se sont juste désintégrés. Ils avaient été lyophilisés après avoir passé tant de temps dans l’espace. Ils ont alors mis les morceaux dans les sacs. Toute la pièce s’est remplie de poussière et de particules des corps. Un des types utilisait un morceau de panneau, comme une spatule, pour racler et décoller le corps, car il était incrusté dans la table.

David : C’est un peu bizarre, car si on regarde le protocole, quand on trouve une nouvelle tombe en Egypte, il faut faire très attention de ne rien abîmer. S’il s’agit d’un objet si précieux, pourquoi faire si peu attention au moment de prendre les échantillons ?
Corey : C’est l’Alliance du SSP. C’était une opération rapide où ils devaient entrer, collecter des infos, puis partir.
David : Ah. Ce n’est donc pas comme avec tous les artefacts qu’ils ont trouvés au fil des ans, ils n’ont pas le temps de le faire avec beaucoup de personnel et d’attention.
Corey : Oui. Ils n’avaient pas vraiment le temps de mettre en place un vrai site de fouilles archéologiques. Si ça avait été un programme plus important, un de ceux qui contrôlent cette région de l’espace, ils se seraient organisés, et ils auraient déjà pris possession de l’engin et formé une équipe médico-légale.
David : Donc, ces corps s’effritent et ils les mettent dans des sacs ?
Corey : Oui. À ce moment-là, on passe à la caméra d’une autre équipe, car quelqu’un d’autre criait qu’ils avaient trouvé quelque chose d’autre. Ils sont allés à un étage en particulier, qui était plus large que les autres, et partout sur les murs, il y avait deux types différents d’écriture.
Si vous n’aviez pas encore deviné, il s’agit de la technologie de la race des Anciens Bâtisseurs.
David : Wow !
Corey : L’équipage était très excité.
David : Pourriez-vous nous rappeler ce qu’est la technologie de la race des Anciens Bâtisseurs dans notre système solaire local, et pourquoi ces écritures sont importantes ?
Corey : Eh bien, dans notre amas local de 52 étoiles environ, cette ancienne race a laissé une technologie et des artefacts partout, mais ils n’ont pu trouver nulle part aucun type d’écriture ou de glyphes. D’autres aliens étaient venus et avaient effacé toute écriture ou glyphes, et avaient en fait déclaré que c’était leur technologie.
David : Beaucoup de ces artefacts sont-ils des pyramides, des obélisques, ce genre de choses ?
Corey : Oui, un certain nombre d’entre eux sont des structures comme ça.
David : Intéressant. Alors, wow, trouver des écritures, alors que tout avait été effacé ailleurs, cela ouvre une nouvelle voie à l’exploration archéologique.
Corey : Pas uniquement. Apparemment, une des langues, ils ont pu la traduire rapidement.
David : Ok.
Corey : J’ai vu une vidéo des murs, des plafonds, des sols. Ils avaient écrit partout, de deux façons. Une qu’ils n’ont pas encore comprise entièrement, c’était un type de langage mélangé à des mathématiques hyperdimensionnelles. L’un était un type de glyphes au style fin et léger. Mais l’autre contenait de longs tirets et des tirets courts. Un peu comme du morse, mais très complexe. Ils ont appris l’ordre dans lequel le lire. Ils ont dit que ça ressemblait beaucoup au type de glyphe d’une racine linguistique qu’ils ont trouvé sur plusieurs planètes dans notre amas de 52 étoiles.
David : Wow !
Corey : Ça y ressemblait assez pour pouvoir la déchiffrer. Ils n’ont pas pu déchiffrer l’autre.
David : Trouve-t-on cette racine sur Terre ?
Corey : Ils ont dit avoir trouvé des éléments de cette écriture sous différentes formes.
David : Alors, avez-vous demandé à un moment donné si c’était la race des Anciens Bâtisseurs, ou s’ils l’avaient déterminé ?
Corey : En fait, je n’avais pas eu besoin de demander. Sigmund a déclaré que c’est une technologie de la race des Anciens Bâtisseurs, et on sait maintenant comment était leur écriture. Ils étaient plus excités par ça que par l’idée de trouver du matériel génétique ou technique.
David : Wow ! Si cette écriture apparaît dans tous ces différents systèmes stellaires, cela suggère-t-il que ce groupe les visitait et implantait la langue écrite, les mathématiques et la civilisation dans ces différents mondes habités ?
Corey : Eh bien, à une certaine époque, je suppose qu’on peut l’appeler un empire, toutes ces étoiles faisaient partie d’un empire géant, et ce sont les vestiges de cet empire disparu.
Maintenant, ce qui est intéressant, c’est que lorsqu’ils exploraient les différents étages et collectaient des informations, plus tard, ils ont déterminé que certains étages avaient été pressurisés avec de l’eau et non de l’air. Il s’agissait donc d’un vaisseau commun à une espèce aquatique et à une espèce non aquatique.
David : Wow !
Corey : Et quoi qu’il soit arrivé à ce vaisseau, cela a en tout cas entraîné une dépressurisation catastrophique qui a, en gros, tué les êtres qui se trouvaient à l’intérieur. Ça les a homogénéisés avec une partie de cette substance visqueuse qui s’est congelée dans le navire.
David : Je crois que c’était autour du 10 ou 11 décembre 2017 que les médias traditionnels ont annoncé cet astéroïde en forme de cigare que la NASA vient de découvrir qu’ils ont appelé "Oumuamua". 

 


Et ça ressemble beaucoup à ce que vous décrivez. Est-ce le même objet ?
Corey : Oui.
David : D’accord, c’est donc très intéressant, car cela se produit quelques jours seulement avant la divulgation autorisée de Tom DeLonge. 

 



 

Corey : Et juste après que les Aviens Bleus aient disparu de notre densité.
David : Ah ! C’est vrai. Pensez-vous qu’il soit prévu que ce vaisseau nous soit révélé à un moment donné en nous montrant ce film que vous avez vu, ou en y retournant ? 

 


Corey : Peut-être. Je ne sais pas du tout. Je ne crois pas qu’ils pensent partager tant d’informations pendant un moment. C’était plus une opportunité de collecter des infos, plus qu’autre chose.
David : La NASA dit qu’il n’est pas de notre système solaire, et qu’il est de couleur rouge métallique.


Ils semblent vraiment tenter d’aider la divulgation avec cette déclaration. Quelles sont les implications, d’après vous, de ce vaisseau pour l’humanité ?
Corey : Selon ce qu’ils déchiffrent, au point de vue linguistique, dans le vaisseau, on aura beaucoup plus d’informations sur cette Race des Anciens Bâtisseurs. Même certains des plus anciens extraterrestres qu’on connaît sont tout autant dans le flou que nous.
David : D’accord. Alors, que se passe-t-il après ce briefing sur le vaisseau et avoir vu la vidéo ?
Corey : La vidéo se termine. Il demande si nous avons des questions. On en pose quelques-unes, et il nous donne d’autres informations qui doivent rester confidentielles, malheureusement.
Après, on nous annonce : “Êtes-vous prêts pour votre visite du LOC ?” On conclut la réunion et Gonzales et moi sortons. L’officier féminin de l’Air Force était là dehors, et Sigmund est venu, et quelques autres représentants de l’Alliance du SSP nous ont accompagnés.
À cet étage, il y avait un ascenseur et le reste n’était que quelques portes fermées. Nous sommes entrés dans cet ascenseur, qui était différent du premier, puis on a commencé à descendre. On est arrivé dans une pièce qu’on a traversé, puis on a descendu quelques marches, pour arriver dans une zone dégagée. 




Dans cette petite pièce d’où on est sortis, il y avait une vitre, et je pouvais voir une caverne de tunnel de lave sous le LOC. Nous montons à bord d’une navette et décollons, et nous commençons à voler à travers le tube géant de lave. Pendant que nous volions, en dessous, j’ai vu ce qui ressemblait à de vieux tracteurs géants cassés et mis de côté. 





C’était trop gros pour les déménager, alors ils les ont simplement mis de côté et ont poursuivi leurs activités. 



C’était très vieux, et ils avaient des chenilles, comme un char. Ils avaient des sortes de lames qui ressortaient. 



Vous aviez les chenilles du tracteur, d’où sortaient de longues extensions qui ressemblaient presque à des cure-dents, mais plus gros. Cela les aidait à avoir plus d’adhérence en avançant. Et il y avait des empreintes de chenilles derrière eux. 



Il y avait différents types de tracteurs qui semblaient vieux et cassés.
Ensuite, on voit des structures faites par les humains sur le sol de la caverne.
Il y a un autre grand trou, et il y a des bases qui sont comme cylindriques, des moitiés de cylindres, placées autour et au bord du trou. 





On est descendus, on s’est amarrés, et ils nous ont fait entrer dans LOC Bravo.
LOC Bravo est une installation beaucoup plus petite. Et en visitant, on a en fait vu des gens portant le logo de la NASA sur des combinaisons et même une veste qu’un gars portait. C’était intéressant, parce que je n’avais jamais rien vu en lien avec la NASA avant.
David : C’est vrai.
Corey : Un petit groupe de personnes se dirige vers nous, très enthousiastes. C’étaient des chercheurs, des scientifiques. Ils ont commencé à nous dire : 

"On va partir faire une excursion de cinq heures. Vous devez mettre ces combinaisons environnementales. On va vite vous montrer comment les combinaisons fonctionnent, aborder les procédures de secours de sécurité, et une fois les combinaisons enfilées, on descendra."
On a donc tous mis ces combinaisons. Elles n’étaient pas pressurisées. C’étaient juste des combinaisons. Puis on est remontés dans la navette, et elle nous a descendus dans le trou. En descendant, j’ai vu plein d’autres vieilles machines qui semblaient cassées et en morceaux.
Quand le scientifique a commencé à nous parler au début de cette visite, il a dit : “La Lune elle-même a été touchée bien des fois, par des astéroïdes et d’autres choses, évidemment.” Et il nous a montré un cratère sur son appareil, qui avait été frappé par une météorite, et en dessous, elle avait fracturé toute la zone. Elle avait frappé, puis a rebondi et fracturé une partie et l’avait ouverte.
David : Ah !
Corey : Donc, il y a une certaine densité, la météorite la frappe, et la Lune la repousse. Elle rebondit donc et enfonce la matière de la croûte lunaire. Puis elle reprend son volume. Toute l’énergie est transférée à la roche, donc elle fond. Après qu’elle se soit écartée et qu’elle fonde, elle commence à former des canaux de lave, à cause de quelque chose qui a un lien avec la rotation de la Lune. Je n’ai pas tout compris. Et ça a créé ces énormes cavernes de type tunnel de lave, mais aussi d’énormes fissures là où elle est tombée et qu’elle a été repoussée, ces énormes zones comme déchirées, là où la roche a été divisée.
David : D’accord.
Corey : Elles étaient exploitées il y a longtemps, par plusieurs races différentes. Malheureusement, je ne peux pas encore donner de détails sur cette excursion de cinq heures, mais on m’a dit que je pourrais en parler très bientôt. Mais je peux vous dire que c’était une visite fascinante.
David : Ne pouvez-vous rien nous dire de particulier que vous auriez vu ? Vous parliez de machines détruites. Étaient-ce des machines cristallines ?
Corey : Oui, et la plupart de tout ce qu’on nous a montré a été détruit. Une sorte d’énorme onde de choc a eu lieu des milliers d’années auparavant et a détruit à peu près tout ce qui se trouvait sur la Lune. J’ai vu des corps, des corps anciens, et j’ai vu quelques trucs sur le sol qui ressemblaient à des poutrelles qui étaient brisées et en morceaux, qui semblaient avoir été très solides, mais faites de ce même matériau cristallin métallique.
David : Oh, comme ces pyramides, ces dômes et tout ça ?
Corey : Oui.
David : Wow ! Donc, ces machines fabriquaient ces poutrelles à partir d’un matériau lunaire ?
Corey : Ces machines étaient pour des travaux au sol. Elles aidaient à relier beaucoup de cavernes et fissures, et elles les construisaient. Il y avait des traces de béton qu’ils faisaient à partir du régolithe.
À un moment donné, alors qu’on se tenait là, à observer tout ça, je regarde Gonzales et lui dis : “Je n’ai jamais rien vu de tel. Et toi ?” Il était calme. Il observait. Puis Sigmund a dit : “En fait, vous êtes déjà venu ici.” J’ai regardé Sigmund et j’ai dit : “Que voulez-vous dire ?” Alors, on m’a expliqué que pendant un de mes “20 ans et retour”, un dont je ne me rappelle pas bien, j’ai fait partie d’une expédition. Apparemment, j’étais déjà passé par ce complexe avant.
David : C’est intéressant : en explorant le Nouveau Monde, on a trouvé les pyramides méso-américaines. Le sentiment de respect de ceux qui ont vu cela pour la première fois alors qu’aucun Européen ne les avait vu avant, s’approche de votre description. Après, on prend tout pour acquis. “Ah oui, les pyramides.” Pensez-vous que cela arrivera aussi, ici ?
Corey : Il semblerait que ça soit déjà arrivé, avec les grosses têtes qui travaillaient dessus.
David : D’accord.
Corey : C’est fou ce qu’on peut considérer comme normal.
David : Savez-vous si ça va potentiellement être connu de toute l’humanité ?
Corey : En fait, un des chercheurs se tenait là, tout comme Sigmund, et ils ont, en gros, dit qu’un jour, ils feraient faire la même visite à une chaîne de télévision.
David : Wow ! Savez-vous quand cela se produira ?
Corey : Non.
David : Vous avez dit, dans un autre épisode, que pendant cette période jusqu’à entre 2023 à 2024, beaucoup de choses du scénario de la divulgation complète arriveront. Serait-il possible que ce soit une chose qu’on verra dans cet intervalle ?
Corey : C’est possible, mais je pense que c’est quelque chose qui… Vous savez, comme je l’ai dit, les pouvoirs en place (Cabale) comptaient révéler une ancienne civilisation découverte en Antarctique et au fond de l’océan, puis déclarer qu’ils étaient de la lignée de cette ancienne culture. Puis ils auraient dit : “Nous avons un programme spatial secret, et nous sommes allés sur ces différentes planètes et sur la Lune, et nous y avons trouvé les mêmes artefacts”. Cela pourrait faire partie de la révélation.
David : C’est vrai.
Corey : C’étaient des intellos universitaires qui travaillent au LOC.
David : Et que se passe-t-il alors ? Comment cette histoire progresse-t-elle à partir de là ? Vous devez taire beaucoup de choses, ne pas faire de descriptions de ce que vous avez vu. Je suppose que vous ne pouvez pas nous dire à quoi ressemblaient les corps.
Corey : Non, pas pour l’instant.
David : D’accord. Pourriez-vous nous dire s’il s’agissait de géants ou de taille normale, ou même pas cela ?
Corey : Tout ce que je peux dire, c’est qu’ils étaient plus grands que nous.
David : Ah. D’accord. C’est logique. Alors, qu’est-ce qui vous arrive ensuite ?
Corey : Eh bien, on revient à la LOC Bravo. On a aussi visité la LOC Charlie. Mais je ne peux pas en parler.
David : Vous avez dit que les LOC étaient construits autour de sites archéologiques.
Corey : Oui.
David : OK.
Corey : On est donc revenus, on a retiré nos combinaisons. Nous étions totalement trempés de sueur. On a pu prendre une douche et remettre les vêtements que nous portions à notre arrivée.
Puis on a à nouveau parlé de la confidentialité. Comme toujours. Gonzales et moi avons dû signer un accord de confidentialité.
David : Vraiment ?
Corey : Oui. On a eu un petit débriefing et ensuite, en fait, on est revenu au LOC Alpha, comme je suppose qu’on peut l’appeler maintenant. On m’a ramené sur cette même passerelle où la navette avait atterri, et je suis rentré chez moi.
David : Que pensez-vous qu’il nous arrivera en tant que société, si on en arrive à cette retransmission télévisée ? Que se passera-t-il ?
Corey : Je pense qu’à ce moment-là, ils nous auront déjà révélé certaines choses, mais cela élargira notre conscience de façon significative comme société. On passera de penser que nous sommes des simples primates sur notre petite planète, à réaliser que nous faisons partie d’un cosmos vivant et palpitant, et que nous avons des cousins cosmiques tout autour de nous avec qui, quand on aura tout organisé comme société, on pourra interagir, faire du commerce, et de qui on pourra apprendre.
David : Oui.
Corey : Ce sera donc une période très excitante.
David : C’est un futur très excitant qui nous attend et j’espère vraiment que nous pourrons le voir. Et je veux vous remercier, public, de nous avoir suivi.

 

Source de la traduction en français : site "Le Forum d’Essania", rubrique "Ufologie" : https://essania.actifforum.com/t7293-nouvelles-decouvertes-de-la-race-des-anciens-batisseurs 
Traduit en français par Régis

REMARQUE : en mars 2020, la chaîne Gaia TV, qui produit et diffuse l’émission "Divulgation Cosmique", après avoir auparavant déjà imposé (en 2018) à Corey Goode de supprimer de son blog personnel toutes les transcriptions des épisodes de l’émission qui y étaient publiées – et qui étaient ainsi rendues disponibles gratuitement pour tout le monde –, a carrément supprimé de son émission tous les épisodes de l’émission où Corey Goode est présent !
La suppression de tous ces épisodes s’inscrit plus directement dans le cadre d’un litige croissant entre Corey Goode et Gaia TV, par rapport auquel Corey Goode venait officiellement et publiquement (au travers d’une courte vidéo disponible sur YouTube), de signer début mars 2020 les papiers lançant des poursuites au civil contre Gaia TV.
À noter que ces poursuites judiciaires engagées par Corey Goode ne concernent d’ailleurs pas uniquement Gaia TV (comme précisé sous la vidéo de Corey Goode), car cette chaîne est loin d’être le seul élément qui ait posé de plus en plus de problèmes dans le cadre de la grande bataille en cours pour l’obtention – ou non – de la divulgation complète. Les enjeux et les parties concernées quant aux obstacles qui se dressent face à la divulgation complète/totale libératrice – une divulgation complète contre laquelle lutte en fait "l’Alliance Noire" de tous ceux qui souhaitent que notre monde obtienne une divulgation qui soit uniquement limitée/partielle -, débordent largement le cas de la problématique avec cette seule chaîne…

[N.B. : il est régulièrement expliqué, dans l’émission "Divulgation Cosmique", en quoi une divulgation seulement partielle ne serait pas à l’avantage du plus grand nombre sur la Terre, en quoi elle ne serait pas au bénéfice de toute l’humanité, mais au contraire, en quoi elle servirait en réalité à maintenir encore en place un subtil système de contrôle obscur et limitatif au seul profit de "certains"…]
Quoi qu’il en soit, au départ en 2015, Gaia TV semblait sincèrement soutenir la cause de la divulgation complète (d’où, précisément, le lancement de cette émission avec David Wilcock et Corey Goode). Mais ses agissements ultérieurs ont posé de plus en plus de questions, bon nombre d’observateurs actuels allant même jusqu’à considérer – à juste titre ? – que de toute évidence la chaîne a été progressivement infiltrée, et ne sert à présent plus véritablement la cause de la divulgation complète, mais bien plutôt celle d’une divulgation limitée/partielle.
Gaia TV, donc, a brusquement décidé en mars 2020 de supprimer l’intégralité des épisodes des 8 premières Saisons de l’émission (où Corey Goode est le principal invité), à l’exception des 3 épisodes avec David Adair, et de supprimer aussi les 19 épisodes des Saisons 9 à 11 où Corey Goode est présent (dont 8 épisodes en binôme avec Emery Smith).
Cette décision de suppression des épisodes par Gaia TV, qui est évidemment dommageable pour la cause si essentielle de la divulgation complète (même si bien entendu – et fort heureusement – la disparition de ce patrimoine d’informations majeures n’empêchera nullement, en soi, la divulgation complète de se produire bientôt sur Terre !), a en outre bousculé toute la répartition des épisodes restants de l’émission "Divulgation Cosmique" sur la chaîne.
À l’origine, cet épisode était donc l’épisode 10 de la Saison 10.
Point positif pour les francophones, ces 146 précieux épisodes qui ont été tragiquement supprimés par Gaia TV seront intégralement sauvegardés en transcription française, ici, sur Eveilhomme.com.
Pour plus de clarté, les 19 épisodes des anciennes Saisons 9 à 11 où Corey Goode est présent se retrouvent redistribués comme suit : les 11 épisodes où Corey Goode est le seul invité : à la suite des épisodes de la Saison 8 (épisodes 14 à 24)
les 8 épisodes où il est interviewé en binôme avec Emery Smith : à la fin des Saisons 10 (épisodes 14 à 17) et 11 (épisodes 12 à 15).

Pour information, Corey Goode et David Wilcock, après leur départ conjoint de Gaïa TV en 2018, se sont expliqués sur les raisons de leur décision commune et ont formulé divers griefs concernant l’attitude de plus en plus discutable de la chaîne, à différents niveaux ; certains éléments de cette histoire, et des reproches faits à Gaia TV, sont en outre évoqués dans cet article (originellement publié en mars 2019, et qui avait en fait comme sujet principal l’arrivée sur Gaia TV d’un nouveau [soi-disant] divulgateur au profil douteux…).

Signalons enfin l’existence d’un remarquable PDF (de 2806 pages) des transcriptions originales en anglais de l’intégrale des épisodes allant de la Saison 1 jusqu’au milieu de la Saison 10, qui est téléchargeable gratuitement à cette adresse :

https://www.docdroid.net/192biis/cosmic-disclosure-full-transcripts.pdf#page=410
 

Partagé par : http://www.eveilhomme.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !