mercredi 27 janvier 2021

Poutine lève les Restrictions du Covid !

Poutine dit Niet aux mondialistes et il lève les restrictions du Covid-Arnaque et de la Dictature Sanitaire ! 



En Occident sous domination des mondialistes, on décrit toujours les pays souverains comme des dictatures. 
Pourtant comparé au tyran Macron, Poutine c'est Saint Augustin. 
Aucun dirigeant n'a fait pour son pays ce que Poutine a fait pour la Russie. 
Il est probablement l'un des derniers vrais Chefs d’État au sens noble du terme. 
Grâce à lui, la Russie sous l'emprise des oligarques que Eltsine a amené dans son sillage [1], a retrouvé sous Poutine puissance, indépendance et souveraineté. 
Et surtout la Russie de Poutine a retrouvé des valeurs morales et spirituelles pendant que l'Occident se noie dans le vice et la dépravation du libéralisme.

Coup de tonnerre : Vladimir Poutine lève les restrictions Covid ! 
Allant à contre-courant de la paranoïa des gouvernements occidentaux, Vladimir Poutine a annoncé ce jour le retour à la normale en Russie : 
"En Russie, la situation avec le coronavirus se stabilise ; les restrictions imposées en lien avec la pandémie peuvent être progressivement levées. En général, la situation épidémiologique dans le pays se stabilise progressivement. 
Ce matin, j’ai écouté les rapports : nous avons déjà le nombre de guéris supérieur au nombre de malades. 
Le nombre de personnes infectées diminue, il est à moins de 20 pour mille. 
Cela permet de supprimer soigneusement les restrictions imposées."

Actuellement dans la plupart des régions de la Fédération de Russie il y a déjà très peu de restrictions depuis l’été dernier, comparativement aux pays occidentaux : Tous les services et commerces fonctionnent (bars et restaurants doivent dans plusieurs régions fermer à 23 heures… en théorie. En pratique, beaucoup ne ferment qu’à l’aube…). 
Les seules limitations sont l’obligation (ici aussi très théorique) du masque dans les transports et magasins, et la limitation à 50% du taux d’occupation des cinémas, musées etc. 
Par ailleurs la population en grande partie ne suit que très peu les consignes stupides: Le masque est peu porté, ou alors sous le menton. Quand aux "distances sociales"… Regardez une photo prise il y a quelques jours dans le métro de Moscou..




La portée de la déclaration de Vladimir Poutine est en fait très politique : Elle montre au clan des globalistes en Russie, mené par le maire de Moscou qui désire renforcer les mesures pour s’aligner sur les pays occidentaux, que son petit jeu est terminé.
En août, c’est déjà Vladimir Poutine qui avait ordonné au maire de Moscou de lever la quarantaine (Le maire avait reçu un coup de téléphone en pleine réunion pour préparer l’annonce de la poursuite de la quarantaine et avait déjà commencé à faire envoyer des SMS pour en informer la population. 
Selon un témoin, le maire n’a rien dit durant 2 à 3 minutes, et à la fin de la communication a déclaré que la quarantaine était levée.). 
La semaine dernière c’est encore le président qui a ordonné au maire de Moscou de cesser l’enseignement "à distance" que celui-ci avait mis en place en octobre pour une grande partie des élèves. 
Aujourd’hui, le président Poutine déclare donc, au plan national, que les choses ont assez duré.

S’il y a assurément une justification électorale à cette décision, par la chute de popularité du maire de Moscou à 80% de mécontents qui se traduit par la chute de popularité de Poutine avec un énorme 40% de mécontents, il semble clair, alors que les pays occidentaux rivalisent de paranoïa pour savoir qui enfermera le plus durement et longuement sa population, que Vladimir Poutine met la Russie en-dehors du plan globaliste.

On rappellera par ailleurs les mesures nouvelles que la Russie a inscrites dans sa Constitution (par exemple le mariage = Homme plus Femme exclusivement, la réaffirmation de la foi en Dieu, la prédominance des lois Russes sur les lois internationales, etc) qui montrent clairement le chemin choisi, aux antipodes du projet de société mondialiste.

Le hold-up électoral réalisé par Biden et ses complices aux États-Unis va rapidement entraîner l’Europe de l’ouest dans une globalisation à marche forcée. 
 Macron a d’ailleurs fait allégeance à Biden lors de leur premier entretien téléphonique hier. 
La Russie s’affirmera alors comme une oasis souveraine dans un monde fou. 
C’est d’ailleurs pour éviter cela que les globalistes font le forcing avec les tentatives de soulèvement fomentées par la "5ème colonne" menée par Navalny et quelques oligarques.

Mais, comme le disait ici-même Konstantin Sergueïevitch : "la Russie a les moyens humains, financiers et militaires, de tracer sa voie quelles que soient les réactions des globalistes." 
Dans ce même article, Konstantin Sergueïevitch écrit : "Faute de réaction rapide, demain ou après-demain, le pire est déjà programmé".

La déclaration de Vladimir Poutine ce jour sur la fin de la folie autour du Covid montre qu’il y a une réaction, qui devrait être suivie d’autres dans les semaines à venir.

Boris Guenadevitch Karpov
Source : https://rusreinfo.ru/fr



Source : Mediazone

Comment les juifs de Harvard pillent la Russie ! 

Sous Eltsine, le pays était de facto dirigé par ce qu'on a appelé la semibankirshchina, le "pouvoir des sept banquiers". 
Il s'agissait des sept grands banquiers de la Russie qui possédaient environ 50% de l'ensemble de l'économie russe. 
Tous, sauf un (Potanine) étaient des Juifs. 
Pendant les années Eltsine, la grande majorité des membres du gouvernement et, surtout, leurs conseillers étaient des Juifs. 
Des Juifs contrôlaient également la quasi-totalité des grands médias. 
Pour vous donner une idée de la façon dont cette tendance était répandue dans les années 1990, voici une liste d'oligarques Juifs dans la Russie d'Eltsine disponible sur Internet : (source en russe: https://goo.gl/jZlazH)

Boris Eltsine (Eltsine - Juif marié à Nina, Juive).
Conseiller du Président sur les questions économiques - Livshits - Juif.
Pendant tout le temps du règne d'Eltsine (1991-1999) la majorité de ses conseillers étaient juifs.
Chef de l'administration présidentielle Filatov, Tchoubaïs, Volochine, la fille du président (une nouvelle position des autorités juives), Tatyana Dyachenko (par la loi juive - Halakha, comme la fille d'un juif - Juive - tous Juifs.

GOUVERNEMENT : 
Tous les ministres clés - juifs: Ministre de l'Economie - Yasin – Juif ; Ministre adjoint de l'Économie - Ourinson - Juif
Le ministre des Finances - Panskov – Juif ; Ministre adjoint des Finances - Vavilov – Juif ; Président de la Banque centrale - Paramonov - Juif
Ministre des Affaires étrangères - Kozyrev - Juif
Ministre de l'Énergie - Shafranik - Juif
Ministre des Communications - Bulhak - Juif
Ministre des Ressources naturelles - Danilov - Juifs -
Ministre des Transports - Efimov - Juif
Ministre de la Santé - Netchaïev - Juif
Ministre de la Science - Saltykov - Juif
Ministre de la Culture - Sidorov - Juif

MÉDIAS : 
Président des médias - Gryzounov - Juif

PRESSE
«News» - Golembiovskiy - Juif
"Komsomolskaïa Pravda" - Fronin - Juif
"Moskovski Komsomolets" - Gusev (Drabkin) - Juif
"Arguments and Facts" - Starks - Juif
"Work"- Potapov - Juif
"Moscow News" - Karpinski - Juif
"Kommersant" - Yakovlev (Ginsburg) - Juif
«New Look» - Dodolev - Juif
"Nezavissimaïa Gazeta" - Tretyakov - Juif
"Evening Moscow" - Lisin - Juif
"Literary Newspaper" - Udaltsov - Juif
"Publicity" - Izyumov - Juif
"Interlocutor" - Kozlov - Juif
"Rural Life" - Kharlamov - Juif
"Top Secret" - Borovik - Juif

TV & RADIO:
Télévision et radio, "Ostankino" - A. Yakovlev - Juif
Russian TV et Radio Company - Poptsov - Juif
1996-1999 - "Sept banquiers".

Toutes les finances de la Russie concentrées dans les mains de Juifs ! 

Un pays gouverné par sept banquiers :
1. Aven – Juif ; 2. Berezovsky - Juif, 3. Goussinski - Juif, 4. Potanine. 5. Smolensk – Juif ; 6. Friedman - Juif ; 7. Khodorkovski - Juif : 8 Roman Abramovich- Juif

Les listes de juifs dans le gouvernement soviétique de 1917 à 1939 sont presque similaires. Vous pouvez les trouver sur Internet.
Tout comme entre 1917 et 1939, entre 1991 et 1999, les rênes du pouvoir en Russie étaient fermement dans les mains de Juifs, et dans les deux cas, avec des conséquences catastrophiques.
La grande différence est que si, au début du XXème siècle, les Juifs au pouvoir étaient des adversaires idéologiques de l'Empire anglais, à la fin du XXème siècle et aujourd’hui, les Juifs en Russie étaient pratiquement une extension de l'Empire anglo-sioniste.

Pour succéder à Poutine à Eltsine, Poutine était un compromis entre les services de sécurité russes et les hommes d'affaires judéo-russes qui avaient poussé Medvedev comme un contrepoids à Poutine. 
Je me réfère généralement aux forces soutenant Poutine comme étant les souverainistes eurasiatiques et aux forces soutenant Medvedev comme étant les atlantistes intégrationnistes. 
Le but du premier camp est de célébrer le patriotisme russe et de faire de la Russie un élément clé dans un continent eurasien multipolaire unifié, alors que l'objectif de l'autre camp est d'être accepté par l'Empire anglo-sioniste comme un partenaire égal et d'intégrer la Russie dans les structures du pouvoir occidental. 
Ce qui suit est quelque chose de si important que je vais l'illustrer par un paragraphe distinct.
Les intégrationnistes atlantistes sont toujours en plein contrôle du secteur financier et bancaire russe, de tous les ministères de l'économie et des postes clés du gouvernement. Ils contrôlent la Banque centrale de Russie et ils sont, de loin, la plus grande menace pour Poutine et pour ceux qui le soutiennent. 
Considérant que près de 90% des Russes soutiennent maintenant Poutine, cela signifie que ces intégrationnistes sont la plus grande menace pour le peuple russe et pour la Russie dans son ensemble.

Comment est-ce que tout ceci est lié à Israël ?

Eh bien, Poutine a hérité d'un système créé par et pour l'Empire anglo-sioniste. 
Il était un candidat de compromis entre deux partis radicalement opposés et il lui a fallu des années pour, premièrement, se débarrasser de la plupart des oligarques (juifs) russes puis, très progressivement, commencer un processus de nettoyage dans lequel, lentement, étape par étape, les sionistes ont été expulsés de leurs positions de pouvoir. 
Selon Mikhail Khazin, l'équilibre entre ces deux groupes n'a que récemment atteint un point d'équilibre (instable) de l'ordre de 50/50. 
Cela signifie aussi que les "gens de Poutine" doivent être vigilants tous les jours que le Bon Dieu fait, parce qu'ils savent que leurs soi-disant "collègues" seront prêts à les poignarder en un clin d'œil dès qu'ils en auront l'occasion.
Je crois pour ma part que les rumeurs d'un coup d'Etat en Russie sont grandement exagérées. 
Non seulement parce que Poutine bénéficie de l'appui des « ministères de puissance » (Défense, Sécurité de l'Etat, affaires intérieures, etc.), mais, plus important encore, de l'appui de 90% du peuple russe. 
Renverser un homme avec un tel soutien, un homme vraiment aimé par la grande majorité des gens, serait trop dangereux. 
Mais cela ne signifie pas que la cinquième colonne n'est pas disposée à saboter tous les efforts de Poutine et de ses partisans.

Soljenitsyne condamne l'influence juive sur le peuple russe

Les médias ont appliqué la bonne vieille règle maçonnique du silence médiatique autour de ce livre d'Alexandre Soljenitsyne, Deux siècles ensemble, tome 2, Juifs et Russes pendant la période soviétique, Fayard Paris 2002. 
Une œuvre documentaire fondée sur les archives accessibles après la perestroïka.
Aucune critique dans la presse quotidienne n'a transpiré, pas plus dans les grands hebdos, encore moins sur les grandes radios.... et bien sûr RIEN dans les émissions TV (Vol de Nuit , Guillaume Durand , Yves Calvi, Serge Moati etc..).
Pourquoi ?? Pourquoi l'ensemble des media a-t-il occulté la sortie d’un ouvrage de 1200 pages (Tome I et II) d’un prix Nobel, grande conscience actuelle vivante ?
Voici ce que j'ai trouvé sur internet au sujet de ce livre interdit.
Le crime de Soljenitsyne est d'aborder la place et le rôle des Juifs russes dans les institutions et le mouvement bolchévique. 
Sujet hérétique frappé d'interdit !
On y apprend (tome 2 couvrant la période allant de 1917 à 1972) que plus de 50% des organes essentiels au fonctionnement du Bolchevisme naissant étaient composés de Juifs (Comité Central-Commissaires Politiques - NKVD etc..) 
Or si l’on rapproche ces informations au fait avéré que les Bolcheviques ont assassiné 20 Millions de Russes, ce qui démontre à la fois la cruauté humaine et le fait que les Juifs n’ont pas le monopole de la victimisation et que le devoir de mémoire devrait aussi s’appliquer aux Russes. 
Que le livre de Soljenitsyne puisse être boycotté est une forme élaborée et hypocrite de négationnisme et ceux qui liront le livre ont le devoir de le faire connaitre au maximum afin qu’une page de l’histoire ne soit pas passée par pertes et profits.

Déjà en 1921, un Journaliste Anglais du nom de WILTON (correspondant du Time à Moscou) avait publié un livre (lui aussi boycotté...déjà) intitulé " La Fin de Romanovs". 
Wilton avait moins d’érudition et de talent qu’A.S., mais il dit exactement la même chose. 
Le chercheur au CNRS Pierre André Taguieff a cité l’ouvrage de Soljenitsyne en référence et a écrit que Deux siècles ensemble était un monument d’érudition et que Fayard avait eu grand mérite de le publier.

Autre crime impardonnable : Soljenitsyne tente de montrer que les pogroms sont fomentés par les révolutionnaires (en très grande majorité juifs) (p. 228) et non par des partisans du tsar.
[2] La Cinquième colonne de Washington en Russie et en Chine
La cinquième colonne chez Poutine

Hannibal GENSÉRIC pour : 
https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/01/covid-arnaque-poutine-dit-niet-aux.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !