lundi 15 février 2021

Allemagne : 27% de morts après le Vaccin Pfizer !

ACHTUNG !! En Allemagne, 27% des résidents d'un Ehpad sont morts après le vaccin Pfizer/BioNTech, et 53% des survivants très malades !!!



Depuis la distribution massive du vaccin très controversé ARNm, de nombreux rapports inquiétants révèlent des effets indésirables et des décès prématurés qui se sont multipliés, et tout particulièrement des décès suite à l’injection du vaccin expérimental Pfizer/BioNTech qui proviennent également d’Israël, de Norvège, du Portugal, de Suède et de Suisse.

Pour la première fois, un témoignage oculaire est arrivé d’une maison de retraite de Berlin sur la situation relative à la vaccination. 
Cet exemple vient de l’Ehpad Agalplesion Bethanien Havelgarten à Berlin-Spandau. 
Quatre semaines après la première vaccination du vaccin BioNTech/Pfizer Comirnaty, huit des 31 personnes âgées, qui souffraient de démence mais étaient en bonne condition physique par rapport à leur âge avant la vaccination, sont décédées. 
Le premier décès est survenu après seulement six jours, et cinq autres personnes âgées sont décédées environ 14 jours après la vaccination. 
Les premiers symptômes de la maladie étaient déjà apparus peu de temps après la vaccination.

Le 3 janvier 2021, 31 femmes et hommes résidents du service de psychiatrie au niveau rez-de-chaussée / zone protégée avaient été vaccinés avec le vaccin Comirnaty. 
Les proches de trois autres personnes âgées s’étaient opposées à la vaccination, et deux résidents étaient en soins terminaux, de sorte qu’aucune vaccination ne leur a été administrée. 
Selon un lanceur d’alerte, la première phase de vaccination a eu lieu le 3 janvier 2021, et s’est déroulée de telle manière que tous les résidents étaient rassemblés dans la salle de loisir du premier étage. 
Une équipe de soignants, composée d’un vaccinateur âgé, de trois aides soignants et de deux soldats fédéraux en uniforme de camouflage, a effectué les vaccinations. 
Le personnel à domicile ainsi que le médecin a participé à l’intervention. 
La question se pose du rôle des soldats dans une telle action médicale. 
La seule chose qui est dénoncée dans cette démarche, c’est que la présence des hommes en uniforme intimidait grandement les personnes âgées. 
Le lanceur d’alerte soupçonne que cela pourrait également être lié au fait que les personnes âgées, qui avaient encore vécu la guerre, n’ont pas pu évaluer correctement le rôle des soldats et se sont peut-être senties rappelées des circonstances traumatisantes de la guerre. 
Déjà, le jour de la vaccination, quatre des personnes âgées, vaccinées ont commencé à présenter des symptômes inhabituels. 
Ce soir-là, ils étaient extrêmement fatigués et certains d’entre eux se sont endormis à table pendant le dîner. 
Une forte baisse de la saturation en oxygène du sang a été notée. 
Puis, la fatigue a été de plus en plus forte, la saturation en oxygène dans le sang est restée insuffisante, dans certains cas le respiration était haletante, avec de la fièvre, un œdème, une éruption cutanée, une décoloration gris jaunâtre de la peau et un tremblement musculaire du haut du corps et des bras.
Des personnes âgées ont également montré un changement de comportement, devenant partiellement insensibles et ont refusé de manger et de boire. Une personne âgée et vaccinée, qui était en pleine forme auparavant pour son âge, ne souffrait d’aucune maladie grave, est décédée dès le 9 janvier 2021, six jours seulement après la vaccination. 
Les décès de personnes âgées et de personnes âgées vaccinées sont survenus les 15, 16, 19, 20, 2 février et le 8 février 2021. 
La personne âgée était un ancien chanteur d’opéra qui jouait du piano la veille de la vaccination. 
On nous rapporte que l’état de santé concernant le vieux monsieur était plutôt positif, sachant qu’il faisait régulièrement du jogging, dansait, jouait de la musique et était par ailleurs très dynamique et actif.
Parmi les personnes âgées dont le test était négatif avant la vaccination, plusieurs ont soudainement montré un résultat de test positif après la vaccination. 
En outre, toutes ces personnes âgées ne représentaient aucun des symptômes connus du Covid-19, c’est-à-dire des symptômes de rhume tels que la toux, rhume, perte d’odorat et du goût, etc…

Le 24 janvier 2021, la deuxième dose de Comirnaty a été appliquée à 21 personnes âgées. 
Après cette vaccination, selon nos informations, onze personnes âgées sont continuellement très fatiguées et de manière persistante, avec un halètement partiel, d’un œdème partiel, d’une éruption cutanée et d’une décoloration jaunâtre, grisâtre de la peau. 
Le 10 février 2021, aucune des personnes âgées ayant reçu la deuxième injection de Comirnaty n’est encore décédée, mais la santé de certaines personnes âgées de ce groupe se détériore régulièrement.

Source : zerohedge
https://www.businessbourse.com/2021/02/15/achtung-en-allemagne-des-residents-en-ehpad-sont-morts-apres-le-vaccin-pfizer-biontech/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !