vendredi 26 février 2021

Les Vaccins Covid-19 donnent-ils le Cancer du Sein ?

Les Femmes Vaccinées contre la COVID-19 peuvent présenter des Symptômes de Cancer du Sein comme Effets Secondaires ! 



Selon les médecins d'Intermountain Healthcare, les femmes récemment vaccinées contre le COVID-19 pourraient présenter des symptômes de cancer du sein comme effet secondaire du vaccin. 
Les médecins d'Intermountain Healthcare ont annoncé de nouvelles directives en matière de mammographie pour les femmes récemment vaccinées contre le COVID-19. Cela pourrait être en réponse à l'effet secondaire du vaccin.  
Si vous avez été récemment vaccinée, il est possible que vous deviez reporter vos mammographies annuelles. 
Le Dr Brett Parkinson (médecin du Intermountain Healthcare's Breast Care Centre) a déclaré : "Lorsqu'on reçoit une vaccination, il y a une réaction inflammatoire dans le bras". 
Les médecins ont observé des ganglions lymphatiques gonflés lors de mammographies de dépistage chez des femmes récemment vaccinées contre le COVID-19. 
"Chaque fois que nous les voyons sur une mammographie de dépistage normale, nous rappelons ces patientes car cela peut signifier soit un cancer du sein métastatique qui se propage aux ganglions lymphatiques, soit un lymphome ou une leucémie". 
Il ne fait aucun doute qu'il y a tant de réponses normales aux vaccins et l'inflammation est l'une d'entre elles. 
Mais, selon le Dr Parkinson, un trop grand nombre de ganglions lymphatiques gonflés est surprenant et alarmant. 
"Avec le vaccin Moderna, c'est environ 11% après la première dose et 16% après la deuxième dose. Nous pensons que c'est comparable pour le vaccin Pfizer également". 
Selon les nouvelles directives, les femmes doivent passer une mammographie avant la première dose de vaccin ou attendre 4 semaines après la deuxième dose. (Ndlr : Nous sommes prudent avec la mammographie qui maltraite trop les seins, pouvant provoquer des micro-lésions qui peuvent se cancériser plus tard ! La Vitamine C et D à hautes doses sont plus préventifs, ainsi que la résolution des conflits et des traumatismes provoquant des émotions négatives qui rongent certains organes cibles !)
Selon le Dr Parkinson, les femmes ne devraient pas éviter de faire ce test si elles sentent une grosseur suspecte. 
La mammographie de dépistage peut être le bon moyen de détecter le cancer du sein et de lutter contre celui-ci. 
De nombreuses femmes doivent perdre la vie à cause du cancer chaque année. 
La détection précoce peut être la clé pour sauver de nombreuses vies. 
Ce test a été très utile ces dernières années pour réduire le taux de mortalité. 

Le CDC aux États-Unis a pour l'instant enregistré 929 morts et 15.923 blessés suite à des injections expérimentales des Vaccins a ARNm  anti-Covid (mise à jour du 12 février 2021), mais tout n'est pas déclaré ! 
Un médecin américain du Wisconsin, le Dr Sara Beltrán Ponce, a fait une fausse couche quelques jours seulement après avoir reçu le vaccin COVID-19. 
Un homme âgé de New York s'est effondré alors qu'il quittait l'hôpital 25 minutes seulement après avoir reçu le vaccin COVID-19 et est décédé. 
Dans un autre cas encore, une femme du Rajasthan a été testée positive au COVID-19 31 fois en 5 mois, ce qui a déconcerté les médecins. Ses résultats ont contredit le cycle d'incubation du nouveau Coronavirus qui se terminerait en 14 jours. 
Récemment, le décès de personnes âgées qui se sont remises du COVID-19, mais qui sont mortes après l'administration du vaccin, a soulevé des questions. 
Selon une vidéo diffusée par un initié de Facebook, Mark Zuckerberg a été vu en train d'admettre que les vaccins COVID-19 vont changer votre ADN et qu'il n'est pas sûr des effets à long terme de ces vaccins. 
Comme GreatGameIndia l'a déjà signalé, selon le géant pharmaceutique Moderna lui-même, les vaccins expérimentaux à base d'ARNm COVID-19 approuvés pour une utilisation d'urgence pour la première fois de l'histoire sont des systèmes d'exploitation conçus pour programmer l'ADN humain. 
En outre, un groupe de chercheurs du journal médical The Lancet a averti que les vaccins Covid-19 actuellement en cours de développement pourraient augmenter le risque de contracter le VIH, ce qui pourrait entraîner une augmentation des infections. 
L'Australie a dû mettre au rebut son projet de vaccin contre les coronavirus d'un milliard de dollars après que les participants aient été testés positifs pour le VIH. 
Pendant ce temps, les fonctionnaires fédéraux américains enquêtent sur les receveurs du vaccin COVID-19 qui ont développé la rare thrombocytopénie, trouble sanguin dont au moins plusieurs cas ont entraîné la mort.

Source du 
26 février 2021 : GreatGameIndia.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !