mercredi 24 mars 2021

Étude sur la Vaccination par Voie Aéroportée !

Un Vaccin inhalable contre le Coronavirus mis au point par des experts du MIT (Massachusetts Institute of Technologysera bientôt disponible ! 

Et si vous ne saviez pas que vous avez été vacciné ? 

Et si vous l’aviez simplement inhalé ?

Via Study Finds :

Bonne nouvelle pour les personnes qui ne supportent pas de se faire piquer avec une aiguille. Des scientifiques du Massachusetts Institute of Technology sont en train de mettre au point un vaccin contre le COVID-19 inhalable qui pourrait être encore plus efficace que les vaccins injectables. En fait, ils pensent que leurs recherches ouvrent également la voie à la prévention et au traitement des cancers et d’autres maladies.

Les chercheurs espèrent que, comme les autres vaccins administrés dans la gorge, leur développement déclenchera une réponse du système immunitaire aussitôt que l’infection sera inhalée. Les recherches de la Fondation sur des souris montrent qu’un vaccin inhalable est 25 fois plus efficace qu’un vaccin injecté dans un muscle. En effet, en envoyant le vaccin directement sur les muqueuses – comme celles de la bouche, du nez, de la gorge et des poumons – les cellules du système immunitaire, ou lymphocytes T, peuvent “s’installer” et se préparer à attaquer l’infection là où elle se trouve.

Ce projet de vaccin contre le COVID a vu le jour après que des scientifiques ont testé avec succès un vaccin inhalable contre le virus de la variole chez la souris. Dans cette étude, publiée dans la revue Science Immunology, les scientifiques ont cherché à mettre au point un vaccin intratrachéal (par la gorge) contre les virus et le cancer. La plupart des vaccins sont administrés par injection dans les tissus musculaires. Mais la plupart des infections virales se produisent au niveau des muqueuses.

[…]

“Dans cet article, nous nous sommes spécifiquement concentrés sur les réponses des lymphocytes T qui seraient utiles contre les virus ou le cancer, et notre idée était d’utiliser cette protéine, l’albumine, comme une sorte de cheval de Troie pour faire passer le vaccin à travers la barrière muqueuse“, explique l’auteur principal, Darrell Irvine, dans un communiqué. “Ces types de vaccins inhalés pourraient également être utilisés pour traiter les métastases cancéreuses dans les poumons ou même pour prévenir l’apparition du cancer. Dans les expériences sur le virus et la tumeur, nous nous appuyons sur l’idée que, comme d’autres l’ont montré, ces lymphocytes T à mémoire s’installent dans les poumons et attendent juste là, à la barrière. Dès qu’une cellule tumorale apparaît, ou dès qu’un virus infecte la cellule cible, les lymphocytes T peuvent immédiatement l’éliminer.”

Si M. Irvine se concentre désormais sur un vaccin contre le COVID, il affirme que la méthode pourrait également être utilisée pour lutter contre le VIH et la grippe.

Il existe également un article du Time datant du 8 juin 1959 qui parle de vaccinations par voie aéroportée :

Si les bacilles de la tuberculose peuvent flotter dans l’air et provoquer des maladies chez les personnes qui les inhalent, pourquoi des bacilles affaiblis ne peuvent-ils pas être transmis de la même manière pour réaliser une vaccination de masse ? C’est la question que se sont posée le Dr Gardner Middlebrook et ses collègues du National Jewish Hospital de Denver, où la recherche est très avancée. La semaine dernière, après des années de tests, ils ont donné à la National Tuberculosis Association une réponse provisoire : aucune raison de ne pas le faire.

[…]

Si son efficacité apparente est confirmée, la vaccination par voie aéroportée aura un avantage en termes de coût par rapport aux multiples piqûres de BCG dans le bras, car elle nécessite beaucoup moins de vaccin. Et le Dr Middlebrook pense que sa méthode interférera moins avec le test cutané à la tuberculine standard pour détecter une infection tuberculeuse. La semaine dernière, le congrès de la NTA a entendu le Dr Guy Youmans, de l’Université Northwestern, parler d’un test sanguin simple et bon marché qui pourrait renforcer et remplacer en partie le test à la tuberculine. Le plus important pour le Dr Middlebrook est la simplicité de la vaccination par voie aéroportée qu’il propose : “Il serait facile de vacciner un cinéma rempli d’enfants pendant qu’ils regardent un dessin animé de Mickey Mouse”.

Je sais comment nous pouvons sauver le monde du coronavirus maintenant !

Il suffit d’utiliser des avions pour pulvériser ce vaccin partout dans le monde, ou de le diffuser dans les transports en commun où s'entasse le petit peuple qui va au turbin !

Ou l’intégrer dans les déodorants pour femme.

Aube Digitale : https://www.aubedigitale.com/un-vaccin-inhalable-contre-le-coronavirus-mis-au-point-par-des-experts-du-mit-sera-bientot-disponible/

1 commentaire:

  1. Les conséquences énergétiques du vaccin par un docteur et un thérapeute:
    https://eveilhomme.com/2021/03/25/les-consequences-energetiques-et-sur-lame-des-test-pcr-et-du-vaccin-1-therapeute-et-un-docteur-temoignent/

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !