mardi 22 juin 2021

Procès Bill Clinton Jour 2 : La Guerre du Kosovo !

Procès Bill Clinton au Tribunal Militaire de Guantanamo le lundi 21 juin 2021 : La Guerre du Kosovo a enrichi énormément les Clinton ! 



Un témoin important meurt pour le Procès de Bill Clinton : https://changera.blogspot.com/2021/06/proces-bill-clinton-un-temoin-important.html
Second jour du Procès de Bill Clinton : https://changera.blogspot.com/2021/06/proces-bill-clinton-jour-2-la-guerre-du.html

L'avocat David E. Kendall a passé la matinée de lundi à essayer de disculper son client, William Jefferson Clinton, bien qu'il ait reconnu devant un tribunal militaire qu'un enregistrement audio de 1993 impliquant Clinton dans la mort de 76 adeptes de la Branch Davidian était bien authentique. 
Un laboratoire indépendant d'analyse audio, Primeau Forensics, a confirmé que Clinton avait donné l'ordre de raser le complexe sans aucun égard pour ses occupants. 
Néanmoins, Kendall s'est accroché à sa stratégie juridique : Blâmer Hillary Clinton. 
Il a fait valoir que, bien que la bande soit authentique, elle était également disculpatoire, car Bill et Hillary avaient eu une conversation privée 20 minutes avant sa discussion avec Reno, Chipman et Sessions. 
Hillary avait intimidé Bill pour qu'il ordonne l'agression en le menaçant de demander le divorce et de le laisser sans le sou s'il ne s'exécutait pas, a expliqué Kendall aux trois officiers qui jugeaient le dossier militaire contre Clinton. 
"Mon client est un homme faible, et il était un mari faible d'une créature immonde, mais il n'est pas un meurtrier. 
Hillary Clinton a manipulé pshycologiquement William Jefferson Clinton à chaque instant", a déclaré Kendall. 
Le vice-amiral Hannink s'est raclé la gorge. 
"N'êtes-vous pas un peu vieux pour les théâtres de salle d'audience, M. Kendall ? 
Ces cascades juridiques ont peut-être fonctionné pour vous dans d'autres lieux, il y a 40 ans. 
Votre argument n'est pas pertinent, et même s'il ne l'était pas, Hillary Clinton n'est pas là pour témoigner." 
"Non merci à vous", a plaisanté Kendall. 
"Vous mettez à l'épreuve la patience de cette commission, M. Kendall. 
Il y a une limite à notre latitude", a répondu le vice-amiral Hannink. 
Après une brève pause, le vice-amiral Hannink a évoqué la campagne de bombardement de 1999 contre des cibles serbes en ex-Yougoslavie. 
Les raids aériens, avait déclaré Bill Clinton à l'époque, avaient pour but de mettre un terme au nettoyage ethnique généralisé perpétré par les forces serbes contre les musulmans albanais au Kosovo. 
Les frappes aériennes ont pris fin au bout de dix semaines, lorsque les Serbes ont accepté un accord de paix prévoyant le retrait des forces serbes du Kosovo et leur remplacement par des troupes de maintien de la paix de l'OTAN. 
"Le nettoyage ethnique est un crime inimaginable, et nous ne sommes pas ici pour nous demander si la participation à la campagne était bonne ou mauvaise. 
Nous sommes ici pour prouver que les motifs altruistes de Bill Clinton pour impliquer les États-Unis étaient farfelus, et que sa véritable motivation, comme pour tout ce qui concerne Clinton, était le profit personnel. 
Qu'il a accepté d'énormes quantités d'argent liquide, de multiples parties, en échange d'une aide militaire. 
Ce faisant, il a transformé l'armée américaine en une force mercenaire, un acte de trahison", a déclaré le vice-amiral Hannink. 


Deux semaines avant la campagne de bombardement, les Clinton ont commencé à recevoir des dépôts importants sur plusieurs comptes bancaires des îles Caïmans, que les Clinton contrôlaient conjointement, selon le vice-amiral Hannink. 
Cinq millions de dollars du secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan. 
Trois millions de dollars du chancelier allemand Gerard Schroeder. 
Cinq millions de dollars du Premier ministre italien Massimo D'Alema. 
Quatre millions de dollars d'Ibrahim Rugova, leader de l'ethnie albanaise dans la province serbe du Kosovo. 
Le vice-amiral Hannink a montré au tribunal des relevés de transactions financières qui corroborent les allégations du Corps des Avocats Généraux. 
"Où avez-vous obtenu ces documents ?" Kendall a demandé. 
"Des serpents dans l'herbe, M. Kendall, des serpents dans l'herbe". 
Tous les amis du détenu Clinton ne sont pas vraiment ses amis", a dit le vice-amiral Hannink. 
"Votre client n'était en aucun cas un indigent, mais lui et sa femme ont quitté leur poste en étant immensément riches. 
Dans cette affaire, il a menti au Congrès, impliquant notre nation dans un conflit de 47 jours et de plusieurs milliards de dollars pour son profit personnel." 
"Même si c'est vrai, et je ne dis pas que ça l'est, vous évoquez des choses qui se sont passées il y a plus de 30 ans, des éléments datés. 
Qu'allez-vous reprocher à mon client ensuite ? 
L'extinction des dinosaures ? 
Qu'a fait mon client dernièrement ?" a demandé Kendall. 
Le vice-amiral Hannink a souri, et a dit que "dernièrement" serait le sujet de la procédure de mardi. 
Il a déclaré que le tribunal était suspendu jusqu'à 10 heures mardi.

Par Michael Baxter le 22 juin 2021 : 
https://realrawnews.com/2021/06/bill-clinton-military-tribunal-day-2/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !