jeudi 5 décembre 2013

Ramassage des œufs de tortues marines !

Pourquoi le ramassage à grande échelle d’œufs de tortues marines au Costa Rica !



Vous avez peut-être reçu des e-mails avec ces photos sur le pillage des œufs de tortues marines olivâtre, annonçant qu'elles allaient disparaître à cause de l'homme !

Les textes accompagnant ces images sont inexacts !
 
Cette activité de collecte d'œufs existe depuis toujours et elle est aujourd'hui interdite dans tout le pays sauf ici, ce Parc National bénéficiant d'une dérogation unique dans les Amériques.
Il est tout d’abord important de préciser que ces images proviennent de cette seule plage autorisée, situé sur la côté Pacifique du Costa Rica, appelé Ostional. 
Sur ce site, les tortues olivâtre viennent pondre sous forme de vagues ("arribada") de plusieurs dizaines de milliers de femelles à chaque fois !




ramassage des oeufs de tortue



Dans ces conditions, les premiers nids pondus sont détruits par les femelles arrivant plus tardivement (Comme les plages sont en nombre limité, le sable est retourné plusieurs fois par les nouvelles arrivantes qui détruisent les premières pontes !). 







Face à ce constat, l’État du Costa Rica autorise la collecte, légale, des premiers nids pondus pendant les 3 premiers jours après les premières pontes (qui sont de toute façon voués à l’échec). 
Tous les habitants du village voisin profitent des trois journées pour venir ramasser les œufs en famille !








En échange, ils s'impliquent dans la conservation, le nettoyage (enlèvent les troncs des 11 kms de plage qui empèchent les tortues de rentrer pour pondre, enlèvent les plastiques...) et ils pratiquent des méthodes d'effarouchement contre les vautours et les mouettes qui se jettent sur les bébés à leur naissance avant de parvenir à la mer ! 
Cela évite le braconnage qui a lieu en pleine nuit !
Cela mobilise les gens qui profitent des retombés économiques et se sentent impliqués dans la sauvegarde des tortues (les femmes sur la plage tous les matins et tous les soirs pour protéger les bébés)
Cela profite à l'association de protection et d'étude des tortues (et donc indirectement aux tortues)
Cela rend les femmes heureuses et contribue à la paix des ménages (je rappelle les vertus aphrodisiaques) !







C’est un exemple de gestion durable d’une ressource naturelle locale, qui prend en compte le contexte socio-culturel local. 
Ces pontes sont par la suite vendues dans tous le Pays au profit de la communauté locale.






Ainsi les photos montrent l’importante quantité d’œufs prélevée sur le site en tout début de l’arribada, mais dont la collecte ne menace pas la survie de cette population de tortues olivâtre.







La grande majorité des pontes reste bien préservée, malgré ou grâce à cette collecte. 

Plus d’infos sur http://www.seaturtles.org/article.php?id=1830
http://guyane.wwf.fr/2010/11/29/la-plage-de-la-honte/




 

 

Reproduction des tortues marines


Chez les tortues marines, le mâle mord la nuque de la femelle pour l'accouplement en mer. 
Une fois par an ou tous les deux ans, la femelle recherche un endroit pour pondre, généralement la plage qui l'a vue naître. 







Avec ses pattes arrière palmées, elle creuse un trou de 30 à 50 cm dans le sable et y pond entre 90 et 110 œufs. 
La tortue marine rebouche la fosse et retourne à la mer. 















 



Butin d'oeufs de tortue




Donc les trois premiers matins de l'arribada les villageois ramassent autant d'œufs que possible et les gardent en lieu sûr avant de les expédier à travers tout le pays sur les marchés. 
Un sac représente plus de 500 œufs, soit environ 6 nids.

1$ la douzaine avec reçu, preuve que ce ne sont pas des œufs issus du braconnage. 
Sinon en cas de contrôle, c'est direct en prison sans passer par la case départ...



P1040415.jpg






Une fois éclos, les bébés tortues se ruent directement dans l'eau. 
La majorité d'entre eux, hélas, se font rapidement dévorer par les poissons, les oiseaux et d'autres animaux friands de ces proies sans défense.



 
La pollution est une cause importante de la mortalité des tortues marines !
 Les sacs plastiques sont quelques fois confondus avec les méduses qui sont un met de choix pour les tortues qui peuvent mourir alors d'occlusion intestinale ! 

N'oublions pas les nappes de pétrole, maintenant la radio-activité de leurs proies…


  2015 : L'affluence des touristes met en péril la reproduction des tortues!




 
 

4 commentaires:

  1. http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/08/08/interpol-demande-l-arrestation-de-l-ecologiste-paul-watson-enfui-d-allemagne_1743568_3244.html

    RépondreSupprimer
  2. En 2014, il soutient publiquement le chef Raoni contre le barrage de Belo Monte

    RépondreSupprimer
  3. En 2014, il soutient publiquement le chef Raoni contre le barrage de Belo Monte[8].

    RépondreSupprimer
  4. Je doute fort que cette collecte d'oeufs ne proviennent que de la surface de la terre on voit quand même une femme aller en profondeur,pouquoi ne met on pas ces oeufs en incubateurs ,dommage

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer ! Illuminatis, gourous, vendeurs de remèdes miracles,…, passez votre chemin !