vendredi 13 juin 2014

La Révolution Agricole de la Thaïlande !

Le coup d'État militaire thaïlandais motivé par l'Agriculture Biologique ?

 
NDLR : Il y a quelques temps les coups d'état militaires étaient utilisés pour stopper des processus progressistes comme avec Sankara qui voulait instituer l'Agriculture Biologique au Burkina Faso avec Pierre Rabhi afin de libérer le pays de l'emprise des multinationales, mais les services secrets Français ont arrêté cette expérience en tuant Sankara !
Le coup d'état militaire en Égypte a permis de stopper les Frères Musulmans qui travaillent pour la CIA et pour la déstabilisation du pays, et le coup d'état en Thaïlande semble aussi libérer le pays de l'emprise des multinationales et développer l'Agriculture Biologique !
Les militaires semblent, aujourd'hui, être les nouveaux remparts contre la Cabale et leur Nouvel Ordre Mondial !


Article de Tony Cartalucci Militant Poster  

Après le coup d'État du 22 mai 2014 en Thaïlande, le nouveau gouvernement militaire a révélé les réformes agricoles basées autour de l'agriculture biologique durable avec un arrêt de la politique populiste de subventions agricoles pour des pratiques non viables à long terme et qui ont montré divers degrés d'échec dans le monde entier.  
 

Le chef de l'armée thaïlandaise Prayut Chan-O-Cha, entouré de hauts gradés, annonce à la télévision un coup d'Etat en Thaïlande, le 22 mai 2014.

Le Général Prayuth Chan-ocha de l'Armée royale thaïlandaise a fait un résumé de base des réformes dans un discours prononcé devant la nation la fin mai, indiquant :
Nous essayons de trouver des mesures pour stabiliser les prix des produits agricoles sans apporter plus de problèmes comme ceux qui se sont produits dans le passé. Certaines de ces mesures comprennent la réduction des coûts tels que les coûts des engrais et des semences, tout en augmentant la productivité en réduisant les surfaces utilisées, en employant des engrais naturels et en réduisant les engrais chimiques, par l'utilisation de matières premières locales, afin d'augmenter les revenus et la qualité des produits afin de rivaliser avec d'autres pays. À l'heure actuelle, le gouvernement a donner la priorité à payer les producteurs de riz. La Banque de l'agriculture et les coopératives agricoles doivent aux riziculteurs de grosses sommes d'argent. Nous sommes maintenant en train d'essayer de résoudre ce problème.
Le plan vise à soulager immédiatement les agriculteurs floués par le programme subventionné qui a échoué du régime déchu et qui a laissé près d'un million d'agriculteurs non rémunéré pour le riz qu'ils avaient, il y a longtemps, apporté dans les entrepôts du gouvernement.  
Pour remplacer les subventions, le général Prayuth entend mettre en œuvre une version de l'auto-suffisance, une agriculture localisée qui remplacera l'agriculture industrielle par des solutions locales et durables.  
 Northeastern farmers


Une nouvelle façon de travailler pour les agriculteurs
   
Un cadre plus détaillée des réformes a été écrit par l'ancien manifestant anti-régime, Bouddha Issara, qui a soutenu six mois de manifestations contre le régime de Thaksin Shinawatra avant le coup d'État du 22 mai.  
Il est devenu célèbre parmi les agriculteurs de la Thaïlande quand il a acheté des moulins à riz avec de l'argent de dons et qu'il a commencé à les utiliser sur son site de protestation dans le nord de Bangkok afin d'aider les agriculteurs en difficulté pour qu'ils puissent vendre directement leurs récoltes aux consommateurs.

Les points énoncés dans son plan incluent l'investissement dans l'infrastructure nationale, y compris les systèmes d'irrigation, les programmes d'éducation, ainsi que des canaux d'information pour diffuser les questions pertinentes et utiles aux agriculteurs.  
Il met également l'accent sur la réforme agraire et en particulier, l'application de régimes favorables de location des terres conçu pour prévenir l'exploitation et la dette, ainsi que des impôts plus lourds pour les terres laissées vacantes et utilisées par de riches spéculateurs.  
Il existe également des dispositions visant à améliorer la qualité des produits agricoles avec la production de produits plus sains et de meilleure qualité pour les consommateurs.  
Celles-ci viennent après les programmes subventionnés qui ont encouragé les agriculteurs à cultiver des plantes qui produisent des rendements plus élevés plutôt que les cultures que les consommateurs veulent effectivement acheter, ce qui fausse les marchés et à la sortie les entrepôts sont remplis de produits de non désirés et invendus. 
Le plan prévoit également de faire la transformation des produits agricoles localement, y compris dans les entrepôts, les centres de commercialisation, la distribution et même produire les engrais dans les villages pour éviter les intermédiaires qui ont traditionnellement cherché à acheter les productions auprès des agriculteurs au prix le moins cher possible pour les revendre aux consommateurs au prix le plus élevé possible, se rendant incroyablement riche aux dépens de tout le monde. 

Thailand Agriculture 1459
  
La réduction des coûts passe par l'agriculture biologique !
Tant la production d'engrais au niveau local et le contrôle des mauvaises herbes et les ravageurs seront réalisés par la formation des agriculteurs avec des programmes nationaux axés sur des méthodes biologiques.  
En Thaïlande Il existe déjà plusieurs exemples de mise en œuvre avec succès et des écoles de formation des agriculteurs à l'utilisation de l'agriculture biologique comme la Fondation Khao Kwan et Ploen Khao Baan.  
Le développement de leurs actions et de leurs méthodes à travers tout le pays serait une étape nécessaire pour une mise en œuvre significative des réformes. 


Pour une agriculture biologique locale et autosuffisante !

Cette politique est basée sur les nouvelles approches en matière d'autosuffisance du Roi Thaïlandais qui reflètent expériences similaires trouvées partout dans le monde qui tentent de briser les reins de l'oppression et de l'exploitation qui résulte de la dépendance à un système mondialisé dominé par des monopoles des entreprises multinationales.  
L'économie d'autosuffisance repose sur les préceptes que les familles devraient cultiver des jardins en premier pour s'alimenter grâce à la polyculture biologique, plutôt que pratiquer la monoculture dangereuse par la dépendance induite aux grands fournisseurs et distributeurs agro-alimentaires.  
Les terres qu'ils auront devront être utilisées pour produire une diversité de cultures pour se protéger contre les fluctuations du marché et les catastrophes naturelles. 
Le revenu doit être utilisé pour développer durablement le fonctionnement de la famille, y compris grâce à des investissements dans la technologie pour améliorer l'efficacité, les cultures, les processus pour la vente, et même de diversifier l'activité économique loin des activités strictement agricoles. 
Le roi de Thaïlande dispose d'un réseau d'expériences dans tout le pays où des champs de démonstration et des centres d'informations présentent l'économie d'autosuffisance et aident les agriculteurs à accroître leurs connaissances et leurs perspectives économiques. 
Ces démonstrations sont le fondement des réformes à venir, ces réseaux seront probablement élargis et rendus plus accessibles aux agriculteurs qui en ont besoin. 

Couplée avec une technologie de rupture, l'économie d'auto-suffisance mise en œuvre à l'échelle nationale, pourrait accélérer le développement économique interne de la Thaïlande, plutôt que par une dépendance à l'égard des investissements étrangers. 
Alors que la Thaïlande possède d'immenses ressources naturelles, son plus grand atout sont ses ressources humaines.  
Plutôt que d'exploiter ces ressources pour propulser des machines politiques corrompues, il peut être mis à la place un moteur de la croissance économique immense qui bénéficiera au développement socio-économique et au progrès de toutes les couches de la société thaïlandaise qui apportera la stabilité au pays, et transformera positivement les rivalités politiques, en phase avec un progrès pragmatique.  
Avec un grand pourcentage de la population de la Thaïlande travaillant dans le secteur agricole, les nouvelles réformes agricoles serviront de fondement pour construire en Thaïlande l'ère post-Thaksin.  
Faire en sorte que cette fondation soit solide, durable, et plus important encore, conçu pour améliorer à la fois les moyens de subsistance des agriculteurs, et nourrir la nation, est essentiel et conduira à stopper les corruptions électorales avec la politique de subventions. 
Il apparaît que si le régime déchu de Thaksin Shinawatra n'a pas compris cela, le nouveau gouvernement dirigé par les militaires fait et prépare le terrain pour y arriver.  

Chercheur basé à Bangkok, Tony Cartalucci, géopolitique et écrivain, en particulier pour le magazine en ligne "Perspectives de l'Est Nouveau" , où cette première apparition .
Traduction :  Filibert pour "Le Grand Changement"
http://www.activistpost.com/2014/06/thai-coup-ushers-in-organic-farming.html 

2 commentaires:

  1. Pierre Rabhi est mort ? d'où provient cette info ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est Thomas Sankara qui a été tué peu de temps après qu'il ait décidé d'étendre l'expérience d'agro-écologie de Pierre Rabhi à tout le Burkina Faso !

      Supprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !