vendredi 15 août 2014

Fin du fixing du prix de l’argent !

Un climat d’incertitude autour du nouveau fixing du prix de l’argent qui sera lancé vendredi 15 Août 2014 !

 
NDLR : Cette article fait suite à notre article du 19 mai sur la décision d'arrêter le Fixing actuel du Silver le 14 août 2014, et donc des manipulations possible de son cours (Voir article : http://changera.blogspot.fr/2014/05/fin-de-manipulation-des-cours-du-silver.html ).

Un climat d’incertitude et de confusion règne à Londres, deux jours seulement avant le lancement du nouveau fixing de l’argent – qui a été baptisé le "prix de l’argent de Londres".


Le Financial Times mentionnait la nuit dernière l’incertitude qui plane au-dessus du fixing de Londres, lancé il y a déjà 117 ans :

"Mettez-le en place et ils viendront. 
C’est du moins ce que les participants au marché de l’argent de Londres au 1,6 trillion de dollars annuel espèrent. 
Nous n’avons plus que trois jours ouvrables à attendre avant que le remplacement électronique du fixing de Londres soit lancé, et des doutes planent encore au sujet de l’identité de ceux qui y participeront vendredi".

Puisqu’il n’existe pas de compensation centralisée pour les marchés des métaux précieux, les utilisateurs initiaux du nouveau repère de prix devraient selon certains être les onze teneurs de marché membres du LBMA, dont Crédit Suisse, JPMorgan, Goldman Sachs et UBS.
Mais jusqu'à présent, personne n'a déclaré son implication dans le nouveau système, bien que les essais qui ont été effectués se soient déroulés sans problème. 
Le CME Group, dont le Comex offre le plus gros contrat à terme sur l’argent, fournit la plateforme de prix électronique et l’algorithme qui seront utilisés pour déterminer le prix d’ouverture de l’enchère. 
Thomson Reuters sera responsable de la gouvernance et de l’administration du prix de l’argent de Londres.





http://ida-annuaire.com/wp-content/uploads/2012/06/Silver-Ounce-USD.pngCourbe du prix de l'Once d'Argent !
Aujourd'hui nous sommes en-dessous de la limite basse sous les 20$ du fait de la vente à découvert de valeurs papier sur l'Argent !  Le potentiel de rebond, une fois les manipulations terminées, est estimé à 500% dans les 24 prochains mois !


Chose intéressante, le FT a également rapporté la possibilité de voir se développer les achats d’argent au cours des prochains jours :

"Des rumeurs circulent déjà sur le marché au sujet de producteurs et consommateurs d’argent qui se prépareraient à placer de nombreux ordres sur le marché".
Voilà qui pourrait générer la liquidation forcée des positions à découvert dont beaucoup de participants au marché et analystes parlent depuis un certain temps.
Selon le FT, la liste des participants au nouveau système de fixation du prix de l’argent de Londres pourrait n’être publiée que vendredi.

Ce climat d’incertitude alimente cependant les inquiétudes des participants qui dépendent du fixing. 
 Il existe actuellement un gros manque de transparence, et très peu d’informations ont été publiées au sujet du fonctionnement du nouveau repère de prix.
Tout ce qui est clair est que le fixing de l’argent mis en place il y a 117 ans est actuellement remplacé par un nouveau "prix de l’argent de Londres".
Ce prix de l’argent de Londres sera administré en le nom du LBMA par le CME Group et Thomson Reuters.

Nous ne savons pas si le nouveau prix sera rendu public via des fournisseurs de données, des courtiers ou autres.
Voici ce que Bullion Desk nous dit de la situation :

Selon les termes de l’accord, le prix de l’argent de Londres devrait être rendu disponible en temps réel aux vendeurs participant. 
Avec seulement deux jours qui nous séparent de son lancement, nous ne savons pas encore, en tant que vendeurs, si nous serons capables de suivre la détermination du prix de l’or pour la transmettre à nos inscrits et à nos clients.


http://dzswc0o8s13dx.cloudfront.net/goldcore_bloomberg_chart1_13-08-2014.png
 Sur cette courbe des 5 dernières années on remarque les attaques très fortes et régulières pour faire chuter les prix, avec de forts décrochages !  Comme c'est un petit secteur financier il est plus facile de faire chuter l'Argent que l'Or !


Ce que nous savons est que le mécanisme de détermination du prix de l’argent sera établi grâce à un système d’enchères électronique. 
Il n’y aura pas de président, mais un algorithme qui fera fluctuer le prix de l’argent à la hausse ou à la baisse jusqu’à ce que les ordres d’achat et de vente soient équilibrés avec un écart maximum de 300.000 onces.
Le nouveau fixing devrait avoir un plus grand nombre de participants que le précédent, bien que nous ne sachions pas qui ils seront.
Il devrait être possible de suivre la détermination du prix de l’argent en temps réel et d’observer l’offre et la demande nettes pour chaque prix proposé. 
L’accès au prix de l’argent de Londres devrait initialement être libre et gratuit, mais après une période d’introduction de six mois, des frais seront imposés.

Beaucoup de questions restent encore sans réponse. 
Nous ne savons pas à quoi ressembleront les données publiées pendant l’enchère, ni ce que coûteront les frais de participation à la détermination du prix de l’argent en temps réel.
Dan Rees, directeur de stratégie pour les marchandises chez Thomson Reuters, a déclaré le mois dernier qu’afin de faciliter la transition entre les deux systèmes, aucune altération majeure ne serait faite au cours de ces six prochains mois, après lesquels des frais seront imposés à ceux qui seront désireux d’accéder à la détermination du prix de l’argent.
L’ancien fixing de l’argent a pris fin en avril dernier, après le retrait de Deutsche Bank suite à l’annonce d’une enquête approfondie sur les fixings de l’or et de l’argent par une agence de régulation allemande. 
Il ne restait alors plus que deux banques à la tête du fixing - Bank of Nova Scotia et HSBC Holdings, qui sous la pression auraient aussi pu décider de cesser de participer au fixing.



 

Le LBMA s’est donc penché sur une possible alternative, alors que les régulateurs de marché s’intéressaient aux repères de prix du secteur financier suite à un scandale impliquant la manipulation de taux d’intérêts, de taux de change et d’autres marchés.
De mon propre point de vue, le remplacement d’une poignée de banques par CME et Thomson Reuters est une chose positive. 
En revanche, le diable se cache dans le détail, et il est important que le nouveau mécanisme de détermination de prix soit transparent et qu’il soit contrôlé par des agences de régulation.

Le CME Group est le plus gros marché des États-Unis et le deuxième plus gros marché du monde pour les contrats à terme, et le nouveau fixing pourrait être dérivé du trading électronique et de contrats à termes plutôt que de l’offre et de la demande en or physique.
Mon inquiétude est liée aux abus que nous avons pu observer avec les traders malhonnêtes et les programmes de négoce à haute fréquence. 
Le CME Group lui-même a déclaré que les marchés étaient manipulés à l’aide de ces programmes. Les participants au marché ont besoin d’être rassurés et d’être certains que de telles manipulations n’auront pas lieu d’être sur le nouveau fixing de Londres.

La récente manipulation du prix de l’or, qui a été mise au grand jour suite aux découvertes de l’Autorité de conduite financière au sujet de Barclays, laisse espérer que les agences de régulations suivront de près le nouveau système de détermination du prix de l’argent de Londres.

http://www.goldcore.com/goldcore_blog/confusion-prior-new-%E2%80%9Clondon-silver-price%E2%80%9D-launch-friday

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !