jeudi 10 décembre 2015

Fulford : Une pseudo-troisième Guerre Mondiale est en route !

Batailles acharnées entre les alliances de l'Empire Ottoman et celles de l'Empire Perse pour le pétrole du Moyen-Orient  !

 

http://1.bp.blogspot.com/-GOm_72zBjJc/UdGxJ3C3_4I/AAAAAAAAAgA/82cd5eWhxXg/s1600/benjamin_fulford_3.jpg

Benjamin Fulford le 8 décembre 2015


 

Des événements historiques continuent à se dérouler au Moyen-Orient alors que les anciens empires, l’Empire Ottoman (Turquie) et le Persan (Iran), cherchent des alliés dans leur lutte pour s’emparer des champs de pétrole, et redessiner les cartes de la région.
Le combat au Moyen-Orient joue également sur le contrôle des pétrodollars et donc, du système financier mondial. 

En tant que tel, c’est une guerre civile occidentale, qui utilise des mercenaires dans cette région.
L’éventail complexe des forces se battant sur le prix du pétrole, ajoute à la confusion dans les nouvelles en provenance de cette région. 

Ainsi, cela pourrait être un bon moment pour essayer d’identifier les principaux acteurs, et leurs ordres du jour, avant d’aller plus loin dans les derniers développements sur la guerre.
La première chose à comprendre est qu’il y a dispute sur les flux de revenus d’une valeur de plus de 2 milliards de $ par an. 

L’Europe, en 2013, par exemple, a dépensé plus de 600 milliards de $ en énergie, selon les statistiques diffusées par Eurogas.
http://www.eurogas.org/uploads/media/Eurogas_Statistical_Report_2014.pdf

 

http://www.ccfranco-arabe.org/Temp/News/dd005fae-d483-4e00-9e5e-3f78b3aded6e_news.jpg


La plupart de celui-ci a été importé, soit du Moyen-Orient ou de la Russie. 
La Chine et les États-Unis dépensent chacun, des quantités similaires, de même que le reste du monde.
La faction soi-disant néo-con de la mafia Khazariane, espérait se saisir de tout ce pétrole et ainsi, conserver intact leur contrôle sur la planète pendant au moins un siècle, comme on peut le voir dans leurs propres rapports, comme le Projet Pour Un Nouveau Siècle Américain.
Voilà pourquoi le bandit Mafioso inné Khazarian George Bush Junior, et ses copains, ont perpétré le 11 septembre 2001, leur "nouveau Pearl Harbor". 

Ce fut la raison pour laquelle les États-Unis et d’autres armées occidentales, ont été trompés à voler le pétrole pour ces gangsters, sous le prétexte d’une "recherche d’armes de destruction massive" et d’une "recherche de Ben Laden".
Nous savons aussi que le bandit du régime Bush Junior, Donald Rumsfeld, a rapporté la disparition de 2.300 milliards $ du budget du Pentagone, immédiatement avant le 11 septembre 2001 (le 10 septembre).
Selon le renseignement militaire du Pentagone, cet argent a été dépensé pour la création de l’armée de mercenaires connue sous plusieurs pseudonymes, comme Blackwater, Academi et maintenant ISIS. 

Cette armée privée, d’une force d’au moins de 500.000, s’est saisi des champs de pétrole du Moyen-Orient, en particulier l’Irak et de la Syrie.
 


http://joindiaspora.s3.amazonaws.com/uploads/images/scaled_full_6ef8a22536702cb097c7.jpg


Nous savons aussi, à partir de plusieurs rapports détaillés, que le pétrole volé est blanchi par Israël, la Turquie et l’Arabie Saoudite. 
Ce sont là tous, des pays qui sont gouvernés par des familles mafieuses Khazarianes, qui sont des adorateurs de Satan et qui font semblant d’être musulmans ou juifs.
L’autre point qui doit être répété ici est, que les grandes sociétés pétrolières et leurs actionnaires, sont profondément impliqués dans ce conflit. 

Les grandes compagnies pétrolières qui se sont affrontées dans cette région, sont BP (British Rothschild), Exxon Mobil (Rockefeller), Gazprom (Rothschild oligarques russes) et le syndicat du crime Arabie / Bush.
Les factions mafieuses Khazarianes, apparemment opposées, ont fait semblant de se battre les unes contre les autres, alors qu’effectivement, ils travaillent ensemble pour créer et contrôler, un Super-État Khazarian dans la région. 

Ceci est, ce qu’était censé accomplir à la fin, l’ensemble de la série de coups d’État du soi-disant printemps arabe, contre les gouvernements de la région.
Il y a aussi une puissante faction qui lutte pour complètement en finir, avec le contrôle Khazarian dans la région et ailleurs, et qui est centrée sur les forces armées du monde et les agences de renseignement, en particulier ceux des États-Unis, de la Russie et de la Chine.
 


http://regardsurlarealite.r.e.pic.centerblog.net/4b6976bc.jpg



Nous devons également nous rappeler que la Russie, la France, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Iran, la Turquie, le Yémen, l’Arabie Saoudite, la Syrie, le Pentagone et d’autres, participent tous activement, de même que l’armée de mercenaires ISIS, dans le combat qui fait rage dans la région.
Nous pouvons maintenant voir pourquoi, il n’est pas déraisonnable de dire, que la troisième Guerre mondiale est déjà commencée, au Moyen-Orient.
OK, alors avec cette grande image nous rappelant ce qui se passe, penchons-nous sur les derniers développements dans ce conflit. 

La semaine dernière, alors que le président russe Vladimir Poutine a rencontré le président américain Barack Obama à Paris, le général Joseph Dunford, chef du Pentagone, a appelé Valery Gerasimov, chef d’état-major des forces armées russes. 
Dunford et Gerasimov et ils ont discuté de : "Faire tomber la Turquie, Israël et l’Arabie Saoudite, dans une véritable guerre contre le terrorisme", selon des sources du Pentagone.
Dans le cadre de cette campagne conjointe Russo / Pentagone, le Pentagone a paralysé tous les systèmes de missiles de défense aérienne Patriot, en Arabie Saoudite, en Turquie et en Israël. 

Au même moment, la Russie a mis en place une zone d’exclusion aérienne dans toute la région.
 


http://cdn2.img.fr.sputniknews.com/images/101432/34/1014323405.jpg


"Les rapports israéliens de frappes aériennes en Syrie ou des contre-mesures pour les systèmes anti-missiles russes S300 en Grèce, sont des mensonges désespérés, pour masquer le manque de pertinence, la défaite, et l’immobilisation à terre de leur force de l’air", disent les sources du Pentagone. 
Les importations de pétrole en Israël a été en grande partie coupée, et ce pays est contraint, à son corps défendant, d’abandonner le territoire qu’il a saisi en 1967.
Il se passe aussi une ruée sur les banques chez un allié israélien, l’Arabie Saoudite, en réaction du fait que les troupes yéménites entrent dans ce pays, et encerclant les villes de Najran et Jizan, près de la frontière yéménite.
http://www.presstv.ir/Detail/2015/12/03/440203/Yemen-Saudi-Arabia-Najran-JIzan-Sharaf-Luqman
http://www.oilandgas360.com/deposits-in-saudi-banks-down-13-5-billion-in-october/

 

Sigmar Gabriel, German Minister for Economic Affairs, delivers a speech. PHOTO: REUTERS



Le gouvernement allemand a également rejoint les Russes et le Pentagone, alors qu’ils se dirigeaient ouvertement contre les Khazars, accusant publiquement les Saoudiens d’être parmi les premiers exportateurs de terreur dans le monde.
http://tribune.com.pk/story/1004949/saudi-must-stop-financing-fundamentalist-mosques-abroad-merkels-deputy/

Selon les sources du Pentagone, pendant ce temps, la Russie a fait de grandes répressions contre les forces de mercenaires Khazarianes en Azerbaïdjan. 

Une plate-forme pétrolière d’Azerbaïdjan a été incendiée la semaine dernière, pour arrêter un flux de pétrole vers Israël, lequel l’utilisait pour financer les exportations d’armes vers Bakou, la capitale azerbaïdjanaise.
La Russie a également déployé des missiles en Arménie, pour "clouer au sol les drones de deux bases aériennes secrètes Israéliennes en Azerbaïdjan", ont-ils dit. 

"Le message est : la majorité chiite de Azerbaïdjan doivent laisser tomber Israël, accepter l’étreinte de l’ours, s'associer avec l’Iran", selon l’un d’entre eux.
La Turquie a réagi en envoyant des troupes en Irak, et en s’alliant ouvertement avec les Musulmans Sunnites, dans ce pays. 

Les sources, en contact avec Nouri al-Maliki, jusqu’à récemment président de l’Irak, disent que Maliki estime qu’il y a une entente secrète entre les US et la Turquie, pour diviser l’Irak. 
Selon les sources, Al-Maliki estime que, ISIS est hors de contrôle, et que les États-Unis ne peuvent rien faire pour l’arrêter !
D’autres sources disent que le régime de la Turquie est tout simplement en manœuvre, avec le vide de pouvoir qui existe en Irak, et se déploie en Arabie Saoudite, dans un effort d’arrêter, ce qu’il considère comme une offensive Perse dans la région. 

Donc, comme mentionné ci-dessus, nous avons une guerre entre l’Empire Ottoman et ses alliés, et l’Empire Perse et ses alliés. 
À l’heure actuelle, l’argent intelligent mise sur les Perses.
 

http://i.skyrock.net/9593/13879593/pics/509504076_small.jpg


Cependant, maintenant que les Turcs se rendent compte que l’OTAN ne va pas combattre la Russie en leur nom, vous pouvez être sûr, qu’ils sont secrètement en train de négocier avec la Russie et le Pentagone, dans l’espoir de se sauver du désastre.
L’armée américaine a déjà fait savoir très clairement, qu’ils ne sont pas disposés à protéger Israël, ce qui signifie que le pays sera à la merci de la Turquie, de l’Iran et, surtout, de la Russie.
Les combats au Moyen-Orient font partie d’un plan plus vaste, des planificateurs des complexes militaro-industriels américains, pour faire en sorte que la mafia Khazariane s’empare, du contrôle du système bancaire et financier, à travers le monde.
Ce scénario en appelle à descendre à "30 $ le baril de pétrole, l’émergence d’un défaut de paiement de dette dans/sur le marché, la chute de la maison des Saoud, et l’utilisation du yuan chinois, en paiement pour le pétrole du Moyen-Orient", entre autres choses
Les planificateurs envisagent que, pris ensemble, ces événements vont provoquer des effondrements bancaires, et la fin du Nouvel Ordre Mondial Khazarian. 

Le déclencheur pourrait être l’expiration des couvertures de pétrole en Janvier et Février, qui soudain vont laisser quelques grands joueurs beaucoup plus exposés aux effets de l’effondrement des prix du pétrole, disent-ils.
A l’intérieur des États-Unis, le complexe militaro-industriel procède à une purge de la "cinquième colonne israélienne", a déclaré les sources. 



Sheldon Silver "says he's moving forward," despite being found guilty on seven counts of federal corruption, sources say.
Sheldon Silver
Un signe visible de ceci, était la condamnation la semaine dernière, de l’ancien président de l’Assemblée de l’État de New York, Sheldon Silver, sur sept chefs d’accusation fédérale de corruption.
http://www.nydailynews.com/news/politics/sheldon-silver-expects-win-appeal-sources-article-1.2457276

La condamnation fait partie d’une action visant à supprimer la protection politique pour les fonds de couverture d’origine criminelle de Wall Street, et pour les entreprises qui pillent l’économie américaine, selon les sources de la Société Dragon Blanc aux États-Unis.
Un autre signe est une campagne pour évincer le maire de Chicago, Rahm Emanuel, ostensiblement sous le prétexte de l’assassinat extra-judiciaire d’un adolescent afro-américain. 

Ceci, cependant, est juste un prétexte légal pour déloger ce gangster du pouvoir à Chicago, disent les sources de la Société Dragon Blanc.
Il y aura plus de têtes qui vont rouler à mesure que cela se développe, ajoutent les sources de la Société Dragon Blanc aux États-Unis.  

Les Khazars vont réagir avec plus de mise en scène de fusillades.

 

http://news.bbcimg.co.uk/media/images/53836000/jpg/_53836683_jex_1095954_de27.jpg


Pendant ce temps, il y a aussi eu des développements au Japon. 
L’ancien Ministre des Finances Japonais, Heizo Takenaka, dit que le courtier en Énergie, Chodoin Daikaku, lui a récemment proposé un pot de vin d’une valeur de "plus d’un milliard de dollars",  pour le politicien de l’opposition populaire Toru Hashimoto.
Étant donné que Takenaka est le traître japonais, qui a remis le contrôle du système financier japonais à la mafia Khazarian, cette tentative de soudoyer Hashimoto, vise à l’amener à servir la mafia Khazariane. 

S’il accepte le pot de vin, on lui a finalement promis le poste de Premier ministre, mais seulement s’il est d’accord pour permettre le pillage continu des économies du Japon par la mafia Khazarian.
Les derniers rapports de la Banque du Japon notent que le montant total d’argent en circulation au Japon, est en baisse, alors que les dernières statistiques du PIB japonais montrent que le pays est en récession.
Ces deux événements prouvent que, ce qu’on appelle Abenomics, ou l’impression massive d’argent par la Banque du Japon, est simplement le vol de l’argent japonais, dans le but de sauver la mafia Khazarian et leurs banques. 

Comme les propres statistiques du gouvernement japonais le montrent, cet argent de la Banque du Japon n’est pas dépensé au Japon

Enfin, Zhang Seung Shik, un des prétendants à la fortune de Mandchourie pour 30 milliards $ en or, a déclaré la semaine dernière, que la Banque des Règlements Internationaux, lui a promis que l’argent sera utilisé pour "restaurer la nation Mandchourie, diviser la Chine en 16 pays, et diviser la Russie en 4 pays." 

Tout ce que nous pouvons dire à M. Zhang, est qu’il peut bien rêver, mais personne ne va lui confier 30 milliards $.

Traduction Estelle pour www.stopmensonges.com

Source : http://benjaminfulford.net/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !