lundi 9 mai 2016

Recherche : Y a-t-il une vie après la mort ?

Des scientifiques allemands prouvent qu’il y a une vie après la mort !




Des scientifiques allemands prouvent qu’il y a une vie après la mort





Une équipe de psychologues et des médecins associés à la Technische Universität de Berlin, ont annoncé ce matin qu’ils avaient prouvé par l’expérimentation clinique, l’existence d’une certaine forme de vie après la mort. 
Cette annonce étonnante est basée sur les conclusions d’une étude utilisant un nouveau type de médicalement d’expériences de mort imminente contrôlées, qui permettent aux patients d’être cliniquement mort pendant près de 20 minutes avant d’être ramené à la vie.

Ce processus controversé qui a été répété sur 944 volontaires pendant ces quatre dernières années, nécessite un mélange complexe de médicaments, y compris d’adrénaline et de dimethyltryptamine, destinés à permettre au corps de survivre à l’état de mort clinique et au processus de réanimation sans dommages. 
Le corps du cobaye a ensuite été placé dans un état de coma artificiel induit par un mélange d’autres médicaments qui devaient être filtrés par l’ozone dans son sang durant le processus de réanimation 18 minutes plus tard.



http://cdn.inquisitr.com/wp-content/uploads/2015/03/What-Happens-When-You-Die-Out-Of-Body-And-Near-Death-Experiences-Are-Real-Claims-Heart-Attack-Study.jpg



La très longue durée de l’expérience a été récemment rendue possible par le développement d’une nouvelle machine de réanimation cardio-pulmonaire (RCP) du nom d’AutoPulse. 
Ce type d’équipement a déjà été utilisé au cours des dernières années, pour ranimer les gens qui avaient été "morts" entre 40 minutes à une heure.



nde-2




Plusieurs hypothèses concernant les expériences de mort imminente ont été émises dans diverses revues médicales dans le passé, comme ayant les mêmes caractéristiques que les hallucinations, mais le Dr Ackerman et son équipe, au contraire, les considèrent comme des preuves de l’existence d’un ‘au-delà’ et d’une forme de dualisme entre l’esprit et le corps.

L’équipe de scientifiques dirigée par le Dr Berthold Ackermann, a surveillé les opérations et a compilé les témoignages des sujets. 
Bien qu’il y ait de légères variations d’un individu à l’autre, tous les sujets ont quelques souvenirs de leur expérience de mort clinique et une grande majorité d’entre eux ont décrit quelques sensations très similaires.

La plupart des souvenirs communs comprennent un sentiment de détachement du corps, des sentiments de lévitation, de sérénité totale, de sécurité, de chaleur, de dissolution absolue, et la présence d’une lumière écrasante.

Nde11

Les scientifiques disent que les cobayes sont bien conscients de leur mort et qu’un grand nombre de leurs conclusions choqueraient beaucoup de gens, comme le fait que les croyances religieuses des divers sujets semblent n’avoir eu aucune incidence du tout sur les sensations et les expériences qui ont été écrites à la fin de l’expérience. 
En effet, les bénévoles comptaient dans leurs rangs un certain nombre d’éminents représentants du christianisme, de l’islam, du judaïsme, du bouddhisme et de l’athéisme.


"Je sais que nos résultats pourraient perturber les croyances de beaucoup de gens", dit M. Ackerman.  
"Mais dans un sens, nous venons de répondre à l’une des plus grandes questions de l’histoire de l’humanité, donc nous espérons que ces gens seront en mesure de nous pardonner. Oui, il y a la vie après la mort et il semblerait que cela vaut pour tout le monde".





Commentaires :

Bitru 28 avril 2016
Le Dr Moody, Docteur en philosophie et médecine, psychiatre, est le premier à avoir étudié les états de conscience aux frontières de la mort (near death experience) dans les années 70. Son étude fut l’objet d’un ouvrage intitulé « La vie après la vie » qui fit un énorme succès de librairie (13 millions d’exemplaires vendus de par le monde): ces expériences décrites par des patients déclarés cliniquement morts avant de bénéficier d’une réanimation, étaient toujours présentées de façon similaire par les patients: phase de désincorporation, puis phase transcendante et enfin réincorporation. Pour les médecins de l’époque, tout cela coïncidait mal avec le savoir médical très rationaliste qu’ils avaient acquis durant leurs études. Néanmoins, ces phénomènes périmortels surprenants furent confirmés dans les années 80 par des cardiologues (auprès de patients ayant été réanimés après crise cardiaque) et des anesthésistes réanimateurs dont le Dr Charbonier de Toulouse… La médecine moderne, rationaliste, considérait jusqu’aux études précédentes faites dans les années 1970 que de la même façon que le foie sécrète la bile, le cerveau sécrète la conscience… Hors, force est de constater que ce postulat posé par la médecine moderne scientiste, ne correspond pas à la réalité décrite par les patients déclarés morts puis réanimés. Ainsi l’hypothèse « dualiste » distinguant « corps » et « âme » qui jusqu’ici était surtout propre à la religion semble désormais plus réaliste que la conviction moniste de la médecine allopathique classique. L’ étude du Dr Ackerman vient confirmer les études précédentes effectuées (sur un nombre de cas très significatif) par le Dr Moody, le Dr Van Lommel (cardiologue néerlandais), les Drs Charbonnier (médecin réanimateur) et Jourdan (médecin français spécialiste des « nde »).

 

http://blog-expressions.org/wp-content/uploads/2016/02/NDE-shutterstock-169269710-WEBONLY.jpg



Stof 28 avril 2016
La question n’est pas vraiment de savoir si ces expériences sont réelles ou pas (ma femme en a vécu 2), mais plutôt de savoir si ces états peuvent vraiment être qualifiés de « mort ». Après tout, comment savoir si quelqu’un est vraiment mort ? L’activité électrique ne fait pas tout, une plante vit sans battement cardiaque ni activité électrique.

 

http://www.auricmedia.net/wp-content/uploads/2015/09/nde.jpg


Bitru 28 avril 2016
Lorsqu’on approfondit ces études de cas, on apprend qu’une femme qui a été plongée dans un état d’hibernation artificielle (cerveau à 15° ce qui empêche toute transmission chimique synaptique) et dont le cerveau n’était plus irrigué car l’opération portait sur une réduction d’anévrysme cérébral, a été en mesure (alors que son cerveau était inactivé) à son réveil de décrire de A à Z comment s’était passé son intervention. Cette patiente a été opérée en service de neurochirurgie à Phoenix (Arizona) ! Cette histoire réelle constitue un défi complet à la médecine et à la neurophysiologie classique matérialiste. Tout s’est passé durant cette intervention comme si la conscience de la patiente (dont le cerveau était arrêté) s’était désincorporée pour aller se placer à deux mètres au-dessus de son corps. L’entité spirituelle ainsi libérée du corps aurait alors suivi et enregistré tous les détails de l’opération. Une fois la patiente réveillée, elle a confronté son souvenir de l’opération avec le compte rendu opératoire, et le chirurgien n’a pu que constater que les faits rapportés par la patiente étaient exactes. Cette histoire est étonnante, extraordinaire, mais réelle aussi incroyable que cela puisse paraître!
Par ailleurs, comme tous les patients ayant décrit ce type d’expérience périmortelle, Pamela Reynolds (c’est le nom de cette célèbre patiente) après avoir vécu une première phase de désincorporation (précédemment décrite,) a vécu une deuxième phase, dite transcendantale décrite comme une sorte d’aspiration dans un tunnel vers une lumière très vive, non éblouissante, ressentie comme aimante et omnisciente. De plus comme il est parfois décrit à cette occasion, elle a rencontré des proches précédemment disparus. Puis dans un dernier temps, son « âme » a réintégré son corps. Je conviens volontiers que cette histoire semble abracadabrante, mais il faut savoir que ce type d’ état modifié de conscience est fréquent et se produit aussi parfois à l’occasion d’accident de la voie publique avec perte de connaissance, de crise cardiaque avec état de mort clinique avant réanimation. La science médicale demeure loin d’expliquer tous les phénomènes observés et nous ramènent régulièrement à faire preuve d’humilité face à notre ignorance…



2 commentaires:

  1. Accepter cette évidence de la Vie éternelle, c'est mettre à mal les gros businesses que sont les religions et c'est ôter tout pouvoir à ceux qui nous manipulent. Si la Science avait créé le Bonheur cela se saurait!

    RépondreSupprimer
  2. Il y a la vie sur les autres planètes, et il y a tellement de personnes qui savent que une fois que nous quittons notre corps, c'est la vraie vie que nous rejoignons que c'est bien que pour une fois ce fait soit vu avec l'oeil de scientifiques car c'est assez rare que ceux ci admettent qu'il y ait une autre possibilté que celle qu'on veut bien nous.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !