jeudi 27 octobre 2016

La Révolution de la Nouvelle République des USA !

Après 145 ans d'usurpation, la République des États-Unis va être restaurée pacifiquement et retrouver sa capacité d'émettre sa monnaie !



Le 25 octobre 2016

Bien, donc votre Réévaluation tant désirée est directement liée à l’annonce de la restauration de votre République des États-Unis.

Ils sont juste en train de décider de vous montrer à quoi ils ont travaillé au cours des vingt dernières années, depuis environ 1996. 
Toute situation dramatique ou anxiété que vous pourriez ressentir provient uniquement d’un manque de connaissances sur la genèse de la situation actuelle, ainsi que de la décision sur la manière exacte de révéler la présence de la République restaurée, qui a été prise vers 2001 à la suite du coup monté de la cabale du 11 septembre.
Et ils ont décidé que le meilleur moment de présenter à tout le monde "la transition vers une forme de gouvernement déjà existante" était juste avant l’élection présidentielle américaine de 2016. 
Donc, alors qu’il ne reste que deux semaines, c’est maintenant le meilleur moment d’annoncer à la fois la démission du Président Barack Obama et du Vice-Président Joe Biden de la Société des États-Unis SA. 
Après tout, ils ne vont abréger leur mandat de huit ans que de deux semaines … et personne ne va s’insurger pour deux semaines.
Donc, en sachant que cette transition allait se produire, les Anciens Sages chinois ont fait en sorte que le Pape François évince le Président Barack Obama, le Vice-Président Joe Biden, et ensuite le Président de la Chambre des Représentants John Boehner, afin d’ouvrir la voie à un choix global par lequel une République restaurée pouvait s’insérer dans la ligne de succession constitutionnelle – le Président de la Chambre des Représentants étant le troisième dans la ligne de succession en cas de démission du Président et du Vice-Président.


Si vous vous rappelez en octobre 2015, Paul Ryan a accepté "avec réticence" la fonction de Président de la Chambre au Congrès, étant donné qu’il savait que ce serait une occasion qui ne présente qu’une fois dans la vie de ramener ce pays à un niveau élevé de conscience morale, légale et conservatrice – selon l’intention originale de la Constitution. 
C’était également une chance pour lui de devenir Président et de pouvoir faire deux mandats de plus, soit d’exercer pendant 9 ans en tant que Président de la République.
La vérité à ce sujet est qu’aussi bien Obama que Biden ont joué jusqu’au bout leurs rôles de dirigeants afin de maintenir la paix intérieure sur les instances du Pape, au service duquel ils opèrent.  
Tous les Présidents ont malheureusement été au service du Vatican, qui a revendiqué la possession de ce pays jusqu’à ce qu’il fasse faillite en 2013.
Pourquoi ?
Parce qu’en 1871, le Président de l’époque, Ulysse C. Grant a vendu ce pays en plaçant la République sous la tutelle d’une autorité internationale de supervision bancaire, et la faisant tomber sous la supervision militaire de l’autorité de contrôle des armes du Vatican par le biais de la "Loi de 1871".
La date exacte était le 21 février 1871 au cours de la session du quarante-et-unième Congrès. 
Je vous renvoie aux "Lois du quarante-et-unième Congrès", Section 34, Session III, chapitres 61 et 62. 
A cette date de l’histoire de notre nation, le Congrès a voté une Loi intitulée : "Loi assurant le gouvernement du District de Columbia". 
Elle est également connue sous le nom de "Loi de 1871". 
Qu’est-ce que cela signifie ? 
Eh bien, cela signifie que le Congrès, sans aucune autorité constitutionnelle pour agir de la sorte, a créé une forme de gouvernement distincte pour le District de Columbia (Washington), un morceau de territoire de 26 km².

 

http://www.istanbul-visit.com/carte/etats-unis/district-de-columbia/quartier_du_Columbia_washington_carte.jpg

 

Pourquoi ? 
Comment cela a-t-il pu se faire ? 
Et surtout, pourquoi ?
Pour l’expliquer, revenons sur la situation de l’époque. 
La Loi de 1871 a été votée à un moment où l’Amérique était vulnérable. 
Notre nation était essentiellement en faillite – affaiblie et financièrement démunie à la suite de la Guerre de Sécession (1861-1865). 
La Guerre de Sécession elle-même n’était rien d’autres qu’un "prétexte" calculé pour dissimuler de subtiles manipulations de la part d’acteurs en coulisse au profit de grandes entreprises. 
Il s’agissait d’une manœuvre stratégique par des intérêts européens (les banquiers internationaux) qui avaient l’intention de mettre la main au collet (et sur les coffres) de l’Amérique.
Le Congrès avait compris que notre pays était vulnérable et en grande difficulté financière, donc ils ont conclu un accord avec les banquiers internationaux – obligeant notre République à s’ENDETTER auprès desdits banquiers. 
Mais une banque ne fera rien à moins qu’il ne soit dans son meilleur intérêt de le faire, donc il devait y avoir une garantie ou un lien quelconque qui placerait l’emprunteur (la République des États-Unis) en position de subordination. 
C’est toujours vrai aujourd’hui comme ça l’était en 1871.
Ces Banquiers Internationaux n’allaient pas prêter de l’argent à notre nation défaillante sans de sérieuses garanties. 
Donc, ils ont élaboré une manière brillante de mettre le pied dans la porte des États-Unis – une récompense qu’ils espéraient obtenir depuis longtemps, mais qu’ils n’avaient pu acquérir grâce à nos Pères Fondateurs, qui les méprisaient et les tenaient en respect.

 

http://familylawyers.legalmatch.com/images/states/DC.gif

 


Pour l’essentiel, cette Loi a constitué une société connue sous le nom de LES ÉTATS UNIS. Notez les majuscules, parce que cela a son importance. 
Cette société, propriété d’intérêts étrangers, est arrivée et a remisé la version "organique" originale de la Constitution dans un coin poussiéreux. 
Avec la "Loi de 1871", notre Constitution a été débaptisée dans le sens où son titre a été écrit en majuscules et le mot "pour" a été remplacé par le mot "de". 
La Constitution originale, rédigée par les Pères Fondateurs, s’intitulait ainsi : "La Constitution pour les états-unis d’Amérique".
La version modifiée s’énonce : "LA CONSTITUTION DES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE"
C’est la constitution de la société. 
Ce n’est PAS le même document que vous croyez qu’elle est. 
La constitution de la société fonctionne dans un cadre économique et a servi à faire croire aux gens qu’il s’agissait du même parchemin qui gouvernait la République. 
Ce n’est absolument pas le cas.  
Donc, le cartel Bancaire International aux côtés du Vatican, a secrètement remplacé la forme de République de notre gouvernement par une forme de gouvernement de société privée, et a éloigné l’Amérique loin de l’intention originale des Pères Fondateurs d’avoir une République avec une Constitution fonctionnelle.

 

http://philmagness.com/wp-content/uploads/2015/06/Hamilton.jpg

 


Et avec ce vote parlementaire, nous nous retrouvons à détricoter quelque chose que l’ancien Trésorier (Ministre des Finances) des États-Unis, Alexander Hamilton (en fonction de 1789 à 1795) avait préconisé en tant qu’agent mis en place par lesdits Banquiers Internationaux. 
Il a littéralement essayé de dérober la souveraineté de l’Amérique en insistant sur la nécessité d’une banque privée pour émettre la monnaie à destination des citoyens américains avec une charge d’intérêts payables en or pendant 99 ans. 
Cette théorie est plus tard devenue réalité et connue sous le nom de Banque de la Réserve Fédérale – dont la charte de 1913 de louer aux Américains leur propre monnaie a pris fin en 2012.
La petite plaisanterie de la cabale à notre intention à tous a été le succès fracassant de la comédie musicale de Broadway "Hamilton" (2015), qu’elle a produit en sachant que Hamilton était un agent jésuite et donc un ennemi caché de la République. 
C’est pourquoi ils en ont fait un héros, alors qu’en réalité, il a intentionnellement essayé de saboter ce pays au service des intérêts de Banquiers internationaux d’Europe orientale, du Vatican et de l’ordre des Jésuites, et des familles de la Noblesse Noire.
"Donnez tout le pouvoir à la majorité, elle va opprimer la minorité. Donnez tout le pouvoir à la minorité, elle va opprimer la majorité" - Alexander Hamilton

Cela signifie également qu’il n’y a plus eu d’élection équitable depuis 1871, lorsque le collège électoral a été légalement introduit par la loi.  
Et c’est ainsi que notre République a progressivement été remplacée, un Député après l’autre, un Sénateur après l’autre, un Fonctionnaire après l’autre, un Décret présidentiel après l’autre, jusqu’à ce qu’ils aient tous été sous le contrôle de nos maîtres du Vatican.  
Cette équipe de contrôle privée romaine, supervisée par le Pape Noir (le Général des Jésuites) – dans ce cas également le Pape François – a pris toutes les décisions concernant les militaires, les finances, les lois et/ou traités des États-Unis depuis 1871.
Bien que la Constitution des États-Unis fasse mention "d’Électeurs" et "d’électeurs", ni le terme "Collège électoral" ni aucun autre terme n’est utilisé pour décrire l’ensemble des électeurs. 
Ce n’est qu’au début du 19ème siècle que le terme de "Collège électoral" est entré dans l’usage courant pour désigner l’ensemble des électeurs sélectionnés pour élire le Président et le Vice-président. 
Le terme trouve son origine dans le Saint Empire Romain, où le terme latin collegium electorum était utilisé. 
La fonction de membre du collège électoral du Saint Empire Romain était héréditaire. 
Le terme a été utilisé pour la première fois dans une loi fédérale en 1845 et aujourd’hui le terme est mentionné dans la Constitution des États-Unis.

 

Thomas Jefferson

 


"Si le peuple américain autorise jamais des banques privées à contrôler l’émission de la monnaie, d’abord par l’inflation, puis par la déflation, les banques et les grandes entreprises qui s’épanouiront autour d’elles priveront le peuple de toute propriété jusqu’à que leurs enfants s’éveillent un jour sans toit sur le continent que leurs Pères ont conquis … Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées à nos frontières … Le pouvoir d’émission devrait être retiré aux banques et rendu au peuple, auquel il appartient". Thomas Jefferson*
*Les querelles ayant opposé Thomas Jefferson à Alexander Hamilton sur ce sujet sont légendaires. (NdT.)  
Cela signifie qu’il y a eu un coup d’état silencieux contre la République des États-Unis en 1871 sans qu’un seul coup de feu soit tiré. 
Hé, personne n’a jamais dit que la vérité était facile à accepter.

Mais tout cela a changé en septembre 2015, lorsque Rome a été amené à restituer la République des États-Unis à ses citoyens et finalement le contrôle de sa propre souveraineté auquel nous assistons à présent. 
Heureusement, le même coup d’état silencieux peut désormais voir restaurer la forme de gouvernement de la République des États-Unis, car elle a finalement été achevée sans que techniquement un seul coup de feu ait été tiré.
Ce qui arrive d’un coup repart de la même manière, je présume.
Parce que ni Hillary Clinton, ni Donald Trump n’ont jamais été prévus pour être Président. 
Oui, même cette teigne, dure comme la pierre, de Hillary. 
En fait, les deux camps ont été d’accord, en échange de l’amnistie (Hillary et Bill) et d’avantages financiers et immobiliers (Donald), d’assurer la transition la plus paisible possible pour réintroduire la République au peuple américain.

 

http://www.breizh-info.com/wp-content/uploads/2016/04/Trump__Clinton.jpg

 

Cela inclut la "crainte pour la santé" d’Hillary et les courriels de son directeur de campagne révélés par Wikileaks ; et les vidéos révélant les attouchements sexuels et les pratiques professionnelles douteuses de Donald. 
Tout cela a été prévu dans le moindre détail. 
Ironiquement, c’est John Podesta lui-même qui a organisé les fuites de ses courriels. 
Quel planning incroyable, avec des mensonges publics incroyables destinés à assurer une incroyable protection du public. 
Vraiment incroyable.
Les bons gars ont même accusé la Russie d’être un croquemitaine désireux d’influencer l’élection américaine, une stratégie habituelle de manipulation psychologique pour que chaque arnaque semble neutre dans son objectif final … tout en donnant l’impression qu’il y avait de multiples possibilités pour le choix des individus, alors qu’en réalité il n’y a qu’une issue possible, c’est planifié et cela sera mis en œuvre indépendamment de tout choix personnel.
Par conséquent, Hillary et Bill Clinton, John Podesta, le Directeur du FBI John Comey, Loretta Lynch (procureur général des États-Unis), Donald Trump, Wikileaks, le Projet Veritas (projet visant à révéler les fraudes électorales ayant conduit à la nomination de Hillary Clinton), tous les grands médias et les médias alternatifs y compris CNN, MSNBC et FOX sont parfaitement au courant du résultat de la transition et jouent leur rôle pour créer un semblant de réalisme à la conclusion inévitable.
Autrement dit, une forme de gouvernement de la République restaurée a déjà été mise en place selon l’intention de la Constitution originale ; et une monnaie d’argent arc-en-ciel de la République restaurée a été émise à l’insu de la Banque de la Réserve Fédérale (FED) ; et oui, même un Président de la République restaurée a déjà été introduit sans aucun effet majeur sur la confiance publique.

 

USA election 2016: We are behind, says Trump campaign

 


Donc, si vous avez du mal à croire une partie ou la plupart de tout cela, gardez une chose à l’esprit pour la période à venir… n’est-ce pas la plus bizarre des élections que vous ayez jamais vues ? 
Pourquoi ? 
Pourquoi diable John Kerry parcourt-il le monde s’il n’a pas de gouvernement pour le soutenir ? 
Pourquoi le Président Obama et le Vice-Président Biden sont-ils complètement ignorés et se trouvent-ils dans un état quasi-végétatif ? 
Et pourquoi le Président de la Chambre des Représentants mène-t-il une campagne présidentielle depuis son bureau ? 
Mieux, pourquoi a-t-il signé des ordres d’opérations militaires en tant que Commandant-en-chef depuis octobre 2015 ?
Oups, c’est difficile à croire sans parler de le prouver … mais si c’est vrai, il se pourrait bien que tout ce que vous venez de lire le soit aussi.
Mais même le Président de la République par intérim Paul Ryan doit participer à la course à la Présidence à venir en novembre prochain, ou au plus tard le 3 janvier 2017 selon la Constitution ; pour que tout semble normal. 
Selon la Constitution, il doit y avoir une transition en douceur du pouvoir le 20 janvier 2017. 
C’est une autre raison pour laquelle la vérité sur la République restaurée devait être tue jusqu’aujourd’hui parce que moins le public américain aura de temps pour "s’insurger" d’avoir à choisir entre de nouveaux candidats à la présidentielle quand Hillary et Donald abandonneront finalement la partie, moins il sera probable qu’il veuille ruer dans les brancards.

 

http://ichef.bbci.co.uk/news/660/cpsprodpb/6F09/production/_88652482_031887308-1.jpg

 


Bernie Sanders est le seul candidat démocrate connu qui ait participé à la campagne présidentielle au cours de ce cycle électoral, et c’est pourquoi il est toujours dans l’esprit du public. 
Il est le seul candidat acceptable pour être Président, et étant donné les "attaques" flagrantes de la Convention Nationale Démocrate (DCN) contre sa campagne, il serait logique qu’il bénéficie de la sympathie du public pour obtenir une "deuxième chance" et soit autorisé à faire campagne pour la présidence quand Hillary Clinton va se désister. 
Ce que nous pensons qu’elle va faire pour raisons de santé au moment opportun.
Le candidat Sanders choisira ensuite Elizabeth Warren comme candidate à la Vice-Présidence, en espérant bénéficier ainsi des voix de l’électorat féminin (et c’est pourquoi elle a été écartée dès le début du cycle électoral comme candidate potentielle à la Vice-Présidence de Hillary Clinton – parce qu’avoir deux femmes sur le même "ticket" n’était pas politiquement pertinent).
Donc, aussi bien le scandale de la DNC incluant l’éviction de sa Présidente Debbie Wassermann-Schultz et d’une demi-douzaine de ses proches collaborateurs, que la chute de Hillary le 11 septembre 2016 due à une maladie de Parkinson en phase terminale maladroitement camouflée en "pneumonie", n’étaient que des évènements de manipulation psychologique prévus à l’avance destinés à préparer la population des États-Unis au scénario qui va maintenant se dérouler de lui-même.
La même chose est valable pour le côté Républicain et Donald Trump, qui a furieusement insisté et débattu de questions cruciales qui seront ultérieurement reprises par le Président de la Chambre lorsqu’il expliquera pourquoi il a choisi de suspendre temporairement les élections. 
Ces mêmes thèmes de débat fourniront la base sur laquelle le Président par intérim / Président de la Chambre Paul Ryan demandera soudainement au Congrès américain de suspendre l’élection présidentielle américaine jusqu’au 3 janvier 2017, afin de pouvoir enquêter sur la "fraude électorale" massive de Hillary Clinton récemment révélée par Wikileaks et le Projet Veritas.

 

https://www.rawstory.com/wp-content/uploads/2015/11/Paul-Ryan-800x430.jpg

 


Le Président par intérim Paul Ryan ramènera moins discrètement le dollar américain sous le régime de l’étalon-or qui tombe sous la compétence du Congrès, et l’impression de la monnaie du pays sous la responsabilité du Trésor des États-Unis et non de la Banque privée de la Réserve Fédérale. 
Sachez que tout cela a été planifié de longue date, il n’y a rien de spontané dans l’état actuel des affaires.
Donald Trump va ensuite s’effacer de manière patriotique parce que Hillary Clinton va magiquement déclarer forfait pour raisons de santé afin d’éviter des poursuites judiciaires publiques ; ce qui permettra au Président intérimaire Paul Ryan de se lancer dans la course pour la Présidence. Trump lui demandera de conserver Mike Pence comme candidat à la Vice-présidence – ce qui avait été en fait le choix de Paul Ryan, pour être ensuite assigné à Trump. 
Et tout le monde chantera à l’unisson et la course à la présidence entre le Républicain de 45 ans Président par intérim Paul Ryan et le Démocrate libéral de 75 ans Bernie Sanders va continuer dans le cycle électoral actuel et s’achever le 20 janvier 2017 par une paisible cérémonie de passation de pouvoir.
Soit dit en passant, Bernie n’a mathématiquement aucune chance de gagner la Présidence avec son programme après 8 ans de présidence démocrate. 
Mais dans une optique fondamentale et légale, avoir une autre option que celle de Paul Ryan sur le bulletin de vote est nécessaire pour satisfaire le désir naturel des gens de participer à un processus électoral démocratique binaire.
Trump va alors soutenir Paul Ryan afin d’avoir encore plus de publicité gratuite pour son nom. 
Paul Ryan va largement l’emporter et passer de Président intérimaire à Président. 
Et personne n’y trouvera à redire. 
Mieux, personne ne le contestera car tout semblera s’être déroulé conformément à la constitution.
Vous votez, mes amis, tout ce qui va se passer n’a pas seulement été planifié, cela a été en cours d’exécution pendant plusieurs années, afin de sembler naturel. 
Chacun a joué son rôle pour créer l’illusion d’un suspense normal dans une élection, alors qu’en réalité le résultat final a été décidé depuis longtemps et qu’il n’y a pas d’autre possibilité.
Donc la Réévaluation que tout le monde attend n’est pas un genre de situation "probable", mais une certitude … la seule question étant le phasage et la manière de dérouler les changements transitoires inhérents au remplacement d’une forme de gouvernement, d’une monnaie et d’un dirigeant.
Ironiquement, la même phase de déroulement de l’exécution / transition s’impose à tout autre gouvernement corrompu de la cabale, à toute autre monnaie corrompue de la cabale et à tout autre dirigeant corrompu de la cabale. Ils vont tous être évincés simultanément, en fonction de l’état d’information de leur pays. 
C’est incroyable rien que d’y penser, a fortiori d’en suivre le déroulement en gardant son calme.

 

http://popealice.com/wp-content/uploads/2016/09/NESARAGESARA.png

 

Mais c’est ce que le traité gouvernemental mondial connu sous le nom de GESARA (Loi mondiale de Sécurité et de Réforme Économique) va forcer chaque nation, race et culture à accomplir à présent … alors qu’ensemble nous exécutons à présent une transition pré-planifiée bienveillante sur la base de notre expérience humaine entière pour les 1.000 prochaines années. 
Et vous êtes présents et au premier rang pour y assister et en profiter.
Parlez-moi de choses incroyables.
Aloha Ke Akua
(Dieu est Amour)

Sources :
http://inteldinarchronicles.blogspot.com/2016/10/incredible-new-republic-update-monday_25.html?m=1
http://canalisations-marie.blogspot.fr/ 

3 commentaires:

  1. Je découvre votre site.
    C'est merveilleux de lire de si belles choses.
    Merci !
    Pour le bien de toute l’humanité, que s'opère ce miracle.
    Que toutes les bonnes Âmes, les Travailleurs de Lumière, soient remerciées.

    RépondreSupprimer
  2. Bonnes nouvelles des étoiles alors...
    Paul RYAN me semble absolument parfait pour endosser ce rôle de transition -et de grande responsabilité...
    Je ne connaissais pas la profondeur et la gravité de l ingérence du Vatican dans toutes les structures de pouvoir du Gouvernement américain... Affolant !
    Quant à "Hitléry" comme dit Fulford, assez choquant que toute cette clique puisse s en tirer sans dommages et si facilement... A suivre donc...
    Bon il est certain que toutes ces infamies ont déjà été largement exposées, néanmoins il faudrait que justice soit faite, et aux yeux du monde...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !