jeudi 20 octobre 2016

Olivier de Rouvroy : Les Vénusiens et le Changement !

Les Vénusiens et l’avènement de l’Ère Nouvelle sur la Planète Terre !


http://p7.storage.canalblog.com/78/12/852911/86717115_o.jpg



Depuis des temps immémoriaux, de grandes âmes n’ont cessé de venir s’incarner sur notre planète pour expliquer aux humains la réalité du monde spirituel. 

Dans la Chaldée de Sargon d’Akkad et l’Égypte de Thot, les étoiles n’étaient pas considérées comme des corps célestes lointains et inaccessibles, mais comme des Êtres spirituels et vivants, habités par une multitude d’entités. 
Les hommes arrivaient à identifier les Esprits qui peuplent le firmament avec une grande acuité, uniquement d’après leur fréquence vibratoire, d’où leur astrologie tellement prodigieuse pour notre entendement actuel.
Plus près de nous, les Swedenbord, Leadbeater et autres Edgar Cayce ont tous souligné l’omniprésence de la vie sous ses différentes formes à travers l’ensemble de notre système planétaire, et même au-delà, jusque dans les plus lointaines galaxies.
Selon Danièle Michel, qui fut une fidèle disciple du Maître bulgare Omraam Mikhaël Aïvanhov et quitta notre plan d’existence au début de l’année 1997, après avoir mené une vie discrète et effacée malgré son don inné de clairvoyance (elle possédait la faculté de se dédoubler quasiment à volonté), toutes les planètes de notre système sont habitées, mais dans une dimension plus subtile et plus éthérée que la nôtre, échappant à la perception tridimensionnelle. 

C’est pourquoi les scientifiques n’ont pas la moindre chance de détecter une quelconque trace de ces habitants à l’aide de leurs instruments d’observation et de mesure actuels.
La médium avait fait une conférence à Paris peu de temps avant sa mort, pour expliquer dans quelles circonstances extraordinaires il lui avait été donné de s’échapper de son corps physique pour se rendre en état de dédoublement jusque sur la planète Vénus. 



http://p0.storage.canalblog.com/00/35/852911/86716661_o.jpg



D’après son témoignage, les Vénusiens vivent regroupés dans de grands villages fraternels où les maisons sont faites d’une matière éthérique qui s’apparente à notre cristal.
Ces zomes pivotent en permanence sur eux-mêmes, de manière à rester constamment orientés vers le Soleil. 

Les jardins sont parsemés de millions de roses de toutes les couleurs (Il y a même des roses vertes !).
Les Vénusiens lui avaient semblé bien plus évolués et bien plus raffinés que les humains.
Ils passent, selon elle, environ un tiers de leur temps en méditation face au Soleil, et adorent le Père Céleste et la Mère Divine à travers ce culte qu’ils rendent au Feu solaire. Le reste de leurs journées est consacré à des échanges et des travaux fraternels. 

Bercés par une musique douce, joyeuse et d’une pureté indicible, dont les Inspirateurs proviennent de l’étoile Aldébaran, ils vivent en parfaite intelligence, en communion, et même en fusion avec la Divinité. 
Ils ont atteint les degrés supérieurs de l’Amour et ne connaissent ni l’égoïsme ni la haine.
N’ayant pas d’impuretés à éliminer en eux, ils n’ont pas besoin, comme les humains, de périodes de repos pour récupérer leur vitalité, et ils ne dorment jamais. 

Ils peuvent continuer à vivre dans le même corps physico-éthérique plusieurs centaines d’années sans subir la moindre trace de vieillissement. 
Et ils ignorent la maladie, la souffrance.
La venue au monde des enfants vénusiens se déroule, elle aussi, dans des conditions bien différentes de celles qui prévalent encore actuellement sur la Terre : à un moment déterminé et choisi par eux longtemps à l’avance, les deux futurs parents unissent leur énergie d’amour à travers un faisceau de lumière qu’ils projettent l’un vers l’autre, et sous l’effet de la rencontre de leurs fluides, l’enfant se matérialise instantanément. 



http://p0.storage.canalblog.com/08/31/852911/72042199.jpg



 
Par ailleurs, la circulation et la répartition des richesses s’effectuent selon la loi de l’offre et gratuite et bénévole de tous les biens, de tous les services et de tous les travaux, quels qu’ils soient. 
Les Vénusiens obtiennent immédiatement et gratuitement tout ce dont ils ont besoin. 
Il leur suffit de le demander !
Cette description de la culture vénusienne présentée par Danièle Michel peut évidemment être considérée comme une chimère. 

Les enseignements de certains Maîtres spirituels et chamanes provenant de différentes cultures et traditions, confirment cependant que notre humanité se dirige bel et bien aujourd’hui vers un tel modèle de civilisation à travers une indispensable période transitoire de purification. 

Pourquoi, en effet, les humains seraient-ils incapables de vivre à la manière des Vénusiens ? 

S’ils décident enfin d’accepter certains sacrifices nécessaires à leur évolution, ils allègeront rapidement la lourde charge karmique qu’ils véhiculent depuis des milliers d’années. 
Ils devraient alors recouvrer la santé, vivre plus longtemps et moins avoir besoin de sommeil. 
Ils s’orienteraient ainsi naturellement vers le côté subtil de la vie, dont la musique angélique est le levier créateur. 
Un nouveau type de société pourrait alors se mettre en place, avec une nouvelle économie où il n’y aurait plus d’argent, mais pas non plus de troc, et où la seule monnaie d’échange admise et reconnue par tous serait l’énergie d’Amour. 


http://p0.storage.canalblog.com/03/96/852911/71668825.jpg



Comment peut fonctionner une telle économie ? 
C’est une question intéressante, car jusqu’à présent, on n’a rien trouvé de mieux sur la Terre que l’argent et les flux financiers pour alimenter et structurer les échanges de biens et de services dans le plan physique. 
On prête à l’argent tous les pouvoirs, y compris et quoi que l’on en dise, celui de nous apporter le bonheur, ce qui est évidemment un leurre, une illusion habilement entretenue par les légions lucifériennes.
Omraam Mikhaël Aïvanhov est le premier Maître spirituel à avoir exprimé l’idée selon laquelle les capitaux n’ont aucun pouvoir par eux-mêmes, car à l’origine, ce qui permet de déplacer les capitaux et de faire circuler l’argent, ce sont des idées.
C’est donc grâce à de nouvelles idées, et non pas à de nouveaux crédits, que notre monde pourra peut-être un jour émerger du marasme actuel.
Imaginons en effet … 

Oui, imaginons un instant un grand réseau mondial de type Internet, auquel l’humanité tout entière serait connectée. 
Mais, à la différence du réseau actuel, où les sites sont créés et occupés par des individus ou des sociétés qui ne voient là qu’un moyen parmi d’autres de se faire connaître, de présenter astucieusement la technologie ou les avantages de leurs produits pour mieux les vendre et augmenter leurs profits, chacun se connecterait uniquement dans le but de donner, d’offrir quelque chose à l’ensemble de la collectivité. 


http://p2.storage.canalblog.com/26/72/852911/77349491_o.jpg



Partout, les hommes pourraient continuer à s’adonner aux activités qu’ils souhaitent entreprendre et pour lesquelles ils se sentent naturellement prédisposés. 
Mais l’intégralité du produit mondial profiterait désormais à l’ensemble de la communauté planétaire. 
Car ceux qui accepteraient le principe du bénévolat auraient la possibilité d’acquérir automatiquement tout ce qu’ils souhaitent posséder : à travers le réseau fraternel mondial, tout serait immédiatement et gratuitement accessible. 
L’ajustement instantané de l’offre à la demande serait rendu possible grâce au développement de nouveaux moyens de locomotion qui remplaceront, sans doute dans un proche avenir, toutes nos archaïques machines propulsées par des énergies polluantes.
Pour qu’un tel système de répartition des richesses puisse être mis en place, deux conditions paraissent cependant indispensables. 

Il faudra d’abord que l’administration centrale du futur Village Terre puisse détenir une liste complète et réactualisée en permanence de l’ensemble des produits mis à disposition de la collectivité par tous les habitants de la planète. 
Compte tenu de la constante accélération des progrès en matière de technologies de réseau, cette première condition ne présentera sans doute bientôt plus aucune difficulté insurmontable de mise en œuvre. 


http://p6.storage.canalblog.com/66/77/852911/71619002.jpg



La seconde devrait au contraire être plus délicate à réaliser, car elle ne dépend pas de considérations matérielles. 
Sa réussite repose uniquement sur l’élévation du taux vibratoire de l’humanité, et son accession ou non à un degré supérieur de l’Amour. 
Sans cette ouverture des consciences, les hommes et les femmes qui peuplent aujourd’hui la surface terrestre resteront sans doute longtemps encore incapables d’accepter d’autres structures d’échanges que celles susceptibles de permettre à un petit nombre de s’enrichir aux dépens des autres, en détournant à leur profit une partie de ce que la Nature a prévu de mettre à la disposition de tous. Et, dans ces conditions, jamais une économie reposant sur l’Amour fraternel n’aura la moindre chance de voir le jour.
Pour que vienne une nouvelle culture qui puisse unir tous les hommes, il faut donc d’abord que l’être humain s’ouvre à une nouvelle compréhension de l’Amour. 

Et, à l’heure où le point vernal entame sa pénétration dans la constellation du Verseau, voilà justement ce que les Vénusiens pourraient apporter à l’humanité : ce message que l’Amour n’est pas seulement un sentiment agréable qui permet d’embellir la vie, mais qu’il est d’abord une compréhension juste de ce que doivent devenir et être les relations entre les hommes : des relations fraternelles fondées sur des échanges subtils et harmonieux.

Olivier de Rouvroy pour le compte de la revue ATLANTIS
Extrait d’un article d’Olivier de Rouvroy paru dans le N° 408 de la revue ATLANTIS.
  

Source : http://elishean-portesdutemps.com

2 commentaires:

  1. Je suis sur le chemin, et j'ai rencontré mes compagnons de route... Ensemble nous construisons un monde nouveau. C'est merveilleux !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !