mardi 22 novembre 2016

John Kerry expulsé de l’Antarctique !

Les "Gardiens" de l'Antarctique ont ordonné à John Kerry de quitter l’Antarctique et de ne plus y revenir !



Filibert : Benjamin Fulford nous avait signalé la visite de Kerry en Antarctique pour sauver la Cabale, (voir son compte-rendu : https://changera.blogspot.fr/2016/11/fulford-lassaut-final-contre-la-mafia.html#more ), ici nous avons plus de précisions sur ce qui s'est passé selon les renseignements Russes ! 





 

Maintenant, il semble que la visite de John Kerry à l’Antarctique n’a pas été conçu uniquement pour le nouvel accord sur "l'Antarctique Interdite", mais la raison principale de la visite de John Kerry était d’entrer en contact avec les "Gardiens de l'Antarctique".  
D'étranges lumières bleues sont apparues dans le ciel pendant le puissant tremblement de terre en Nouvelle-Zélande de 7.8 de magnitude et des verdâtres sur Perth en Australie, plusieurs heures après le tremblement de terre de la Nouvelle-Zélande est arrivé.  
Après avoir lu le rapport suivant publié par Whatdoesitmean il devient clair que la lumière bleue étrange dans le ciel au-dessus de Wellington en Nouvelle–Zélande apparemment ont été causées par ces tres de l’Antarctique".
Ainsi ces apparitions ont montré un visage humain semblable à ceux des "Gardiens de l'Antarctique" ! 

Ces lueurs semblent donc être associées à ces "Gardiens"
 


 

Le rapport des Services Secrets SVR :


Un rapport étonnant (mais à près de 90% censuré) du service de renseignement extérieur (SVR) circule au Kremlin qui indique que les "Gardiens l’Antarctique" ont fermement riposté contre les États-Unis la semaine dernière en déclenchant un tremblement de terre après que le régime Obama a envoyé, sans invitation et autorisation, son secrétaire d’État John Kerry pour initier le contact avec eux dans la "Zone Rouge" qui est interdite, depuis 35 ans, à tous par des protocoles signés par tous, avec ces "entités".
Selon ce rapport, le régime Obama, découvrant que les forces anti-globalistes fidèles au nouveau président élu Donald Trump étaient prêtes pour les arrêter, a envoyé son secrétaire d’État John Kerry dans l’Antarctique, où il est arrivé le 11 Novembre 2016. 


 

http://www.slate.com/content/dam/slate/blogs/the_slatest/2013/09/09/syria_chemical_weapons_did_john_kerry_just_accidentally_find_a_workable/180121922.jpg.CROP.rectangle3-large.jpg

 


Les analystes du SVR dans ce rapport notent que la tentative de secrétaire Kerry pour convaincre les "Gardiens" d’intervenir rapidement pour les aider, ce qui a été rejeté par ces "entités" qui lui ont alors ordonné de quitter la "Zone Interdite" et de ne plus jamais revenir !
En partant de la "Zone Interdite" de l’ Antarctique, le secrétaire Kerry est arrivé à Christchurch, en Nouvelle–Zélande, le 12 Novembre 2016, où il a passé la nuit avant de continuer son voyage vers Wellington le lendemain.
Le matin (à 06h02 locale) du 13 Novembre 2016 alors secrétaire Kerry dormait à Christchurch, cette région a été frappée d'un
puissant séisme de magnitude de 7,8 et les analystes du RVS pensent que c'était la "réponse prévisible" utilisée par les "Gardiens de l’Antarctique" comme un "message d’avertissement" de ne pas interférer avec leur "mission".

Sources : http://ufosightingshotspot.blogspot.fr/2016/11/antarctica-guardians-ordered-john-kerry.html 
https://interetpourtous.com/2016/11/20/antarctique-gardiens-ordonna-john-kerry-de-quitter-lantarctique-et-de-ne-pas-revenir/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés : Merci de respecter le travail des ouvriers de la Lumière dont certains risquent leur vie pour le Changement du Monde ! Si vous pensez que cela ne bouge pas assez, allez les aider au lieu de les critiquer !